topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Breaking News : BURUNDI - PEINE RÉDUITE DE 32 ANS À UN AN DE PRISON POUR GERMAIN RUKUKI. Une Cour d’appel du Burundi a ramené lundi de 32 ans à une année de prison la peine de Germain Rukuki, un militant des droits de l’homme condamné pour avoir participé à des manifestations contre le président Nkurunziza en 2015. [@rib News, 22/06/2021 – Source AFP] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ce Site web ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction d’ARIB.INFO. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Elections générales en Afrique du Sud le 22 avril Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 10/02/2009Source AFP

Kgalema MotlantheLes prochaines élections générales en Afrique du Sud, qui devraient être les plus disputées depuis le premier scrutin multiracial en 1994, auront lieu le 22 avril, a annoncé mardi le président Kgalema Motlanthe.

"Nous nous sommes mis d'accord sur cette date avec la Commission électorale et les chefs de gouvernement provinciaux", a déclaré M. Motlanthe devant le Parlement au Cap (sud-ouest).

@rib News,

Près de 22 millions d'électeurs seront appelés à renouveler l'Assemblée nationale et les Parlements des neuf provinces du pays lors de ces quatrièmes élections générales depuis l'avènement de la démocratie.

Les députés issus de ce scrutin éliront ensuite le président de la République.

Jacob Zuma, le chef du Congrès national africain (ANC) ultra-majoritaire depuis 1994, fait figure de grand favori malgré une inculpation pour corruption.

Fort d'une légitimité tirée de la lutte contre le régime ségrégationniste, l'ANC a remporté avec 62,6 à 69,7% des suffrages toutes les élections législatives depuis 15 ans.

Sa majorité pourrait cette fois être érodée par le Congrès du Peuple (Cope), parti formé par des dissidents de l'ANC après la révocation fin septembre de l'ancien chef de l'Etat Thabo Mbeki.

L'ANC, qui regroupe des courants idéologiques très variés, s'est fortement divisé ces dernières années entre partisans du populaire mais controversé Zuma et supporteurs de M. Mbeki, dont la politique a favorisé l'émergence d'une classe moyenne noire mais a laissé des millions de Sud-Africains dans la pauvreté.

Quinze ans après la chute de l'apartheid, 43% des Sud-Africains vivent toujours avec moins de deux dollars par jour.

En décembre 2007, M. Zuma a arraché la présidence du parti à son rival lors d'un congrès aux allures de révolution interne. Ses partisans n'ont alors eu de cesse de demander la démission du chef de l'Etat.

Un jugement évoquant des "interférences politiques" dans les poursuites pour corruption contre leur leader -- récemment renversé en appel -- leur a fourni le prétexte et la direction de l'ANC a finalement ordonné à Thabo Mbeki de quitter la présidence de la République en septembre dernier.

Il a été remplacé par Kgalema Motlanthe, une figure conciliatrice qui devrait céder la place à M. Zuma après les élections.

L'ANC maintient en effet que son chef sera son candidat à la présidence malgré ses déboires judiciaires, arguant de la présomption d'innocence. La semaine dernière, un tribunal a fixé au 25 août la date de son procès pour corruption.

Rien dans la Constitution sud-africaine n'empêche les poursuites contre le chef de l'Etat.

M. Zuma est soupçonné d'avoir accepté, alors qu'il était vice-président (1999-2005) des pots-de-vin d'une filiale sud-africaine du groupe d'armement français Thalès.

NdlR : Pour rappel, c'est l'Afrique du Sud qui conduit la médiation régionale dans le processus de paix au Burundi. Avant son limogeage en 2005 de la vice-présidence sud-africaine, Jacob ZUMA était le principal représentant de la médiation sud-africaine au Burundi. 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher