topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Breaking News : BURUNDI - PEINE RÉDUITE DE 32 ANS À UN AN DE PRISON POUR GERMAIN RUKUKI. Une Cour d’appel du Burundi a ramené lundi de 32 ans à une année de prison la peine de Germain Rukuki, un militant des droits de l’homme condamné pour avoir participé à des manifestations contre le président Nkurunziza en 2015. [@rib News, 22/06/2021 – Source AFP] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ce Site web ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction d’ARIB.INFO. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Zimbabwe : Morgan Tsvangirai devient Premier ministre de Robert Mugabe Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 12/02/2009 – Source AFP

Morgan Tsvangirai prête serment devant Robert MugabeLe leader de l'opposition au Zimbabwe Morgan Tsvangirai est devenu mercredi Premier ministre de son rival de toujours, le président Robert Mugabe, avec lequel il va devoir trouver un moyen de travailler à la reconstruction d'un pays en ruine.

"Moi, Morgan Richard Tsvangirai jure de servir au mieux le Zimbabwe dans les fonctions de Premier ministre", a déclaré le chef du Mouvement pour le changement démocratique (MDC) en prêtant serment devant le chef de l'Etat.

Ses deux vice-Premiers ministres, le leader d'une faction dissidente du MDC Arthur Mutambara et la vice-présidente du MDC Thokozani Khupe, ont fait de même dans la foulée.

Tout au long de la cérémonie, organisée sous une tente blanche dans les jardins de la présidence à Harare, MM. Tsvangirai et Mugabe ont évité de se regarder dans les yeux, se contentant d'une rapide poignée de main.

Cette froideur illustre la défiance existant entre les deux hommes, qui doivent pourtant former vendredi un gouvernement d'union, conformément à un accord de partage du pouvoir signé le 15 septembre.

En cas d'impossibilité à travailler ensemble, la perspective d'élections anticipées est évoquée. En attendant, M. Mugabe, 85 ans fin février, reste à la tête du pays qu'il dirige d'une main de fer depuis 29 ans.

Le MDC a longtemps hésité à rejoindre ce gouvernement, par peur de se retrouver sous le contrôle de l'Union nationale africaine du Zimbabwe-Front patriotique (Zanu-PF), le parti du président, au pouvoir depuis l'indépendance en 1980.

M. Tsvangirai a finalement pris ce risque pour sortir le pays de l'impasse politique née de la défaite du régime aux élections générales de mars 2008, qui avaient déclenché un déferlement de violences ayant fait au moins 180 morts.

Arrivé en tête au premier tour de la présidentielle, il avait dû renoncer à la course pour protéger ses partisans, premières victimes des violences, et M. Mugabe, seul en lice, avait logiquement été réélu en juin.

Cette crise politique a précipité l'effondrement de ce qui restait d'une économie autrefois prospère.

Plus de la moitié des Zimbabwéens sont menacés de famine et le délabrement des infrastructures sanitaires a généré une épidémie de choléra dont 3.400 personnes sont mortes en cinq mois.

L'hyperinflation défie l'entendement, à plusieurs milliards pour cent, vidant monnaie nationale, salaires et revenus de toute substance. La production est au point mort.

Un des hommes clés du gouvernement, qui doit entrer en fonction vendredi selon un calendrier fixé par l'Afrique australe, est Tendai Biti, le secrétaire général du MDC.

Au ministère des Finances, cet avocat, connu pour ses déclarations enflammées, devra convaincre les donateurs internationaux de délivrer les milliards de dollars d'aide indispensables à la reconstruction.

Mais, il faudra du temps pour regagner la confiance de la communauté internationale, note Daniel Silke, un analyste sud-africain indépendant. "Ce n'est que le début d'une route longue et difficile."

La délégation de l'Union européenne (UE) à Harare a salué avec une grande prudence la prestation de serment de M. Tsvangirai.

L'UE "se tient prête à soutenir le rétablissement économique et social du Zimbabwe, une fois que le nouveau gouvernement montrera des signes de respect pour les droits de l'Homme, l'Etat de droit et la stabilisation macro-économique", a-t-elle dit.

Plus optimiste, le président sud-africain Kgalema Motlanthe, dont le pays a chapeauté les efforts de médiation chez son voisin, a estimé que les Zimbabwéens étaient "en marche vers la réconciliation nationale, la reconstruction économique et le développement".

Et de réclamer à nouveau la levée des sanctions occidentales visant le président Mugabe - qui aura 85 ans le 21 févier - et ses proches.

Dans la rue à Harare, les gens se préoccupaient comme d'habitude de trouver de quoi survivre.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher