topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Affluence aux obsèques des militaires burundais tombés en Somalie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

PANA, 25/02/2009

Mpanda, Burundi - Au moins 2.500 personnes ont pris part, mardi, aux obsèques des 12 militaires tués dimanche dernier à Mogadiscio dans un attentat suicide attribué à des insurgés islamistes contre la base du contingent burundais de la Mission de maintien de la paix de l'Union africaine en Somalie (AMISOM), a constaté la PANA sur place.

Beaucoup de larmes des parents et proches des victimes ont coulé depuis la cathédrale Régina Mundi de Bujumbura, où a eu lieu une messe de bénédiction des corps, jusqu'au cimetière de Mpanda, à une quinzaine de km au nord-ouest de la capitale burundaise, où ont été inhumées les victimes avec les honneurs militaires d'usage.

Des membres du gouvernement burundais, des représentants des partis politiques, ceux des corps diplomatiques et consulaires accrédités dans le pays, se sont également joints aux familles endeuillées pour accompagner dans leur dernière demeure les "vaillants soldats de la paix", comme les a présentés à la foule le ministre burundais de la Défense nationale et des Anciens combattants, le général major, Germain Niyoyankana.

Le représentant de l'Union africaine (UA) en Somalie, Nicolas Bwakira, a ensuite pris la parole à la fin de la cérémonie d'inhumation pour réconforter et consoler les familles éprouvées, le peuple burundais et le pouvoir de Bujumbura.

"Nous souffrons beaucoup mais nous devons être fiers du sacrifice de vos vaillants soldats morts pour la Somalie et l'Afrique tout entière. Le peuple somalien, dans sa grande majorité, est solidaire avec vous", a lancé M. Bwakira à l'assistance, la voix chargée d'émotion.

"Le groupe qui a commis l'attentat ne représenterait qu'une infime minorité dans un pays où la grande majorité du peuple somalien aspire à la paix", a-t- il poursuivi.

Le gouvernement somalien aurait, par ailleurs, donné des assurances que "le crime impardonnable ne restera pas impuni" et que "non seulement la Somalie voudrait que les soldats de l'AMISOM soient maintenus, mais qu'ils soient renforcés".

Un représentant des familles endeuillées, Bruno Bukuru, a également pris la parole pour rappeler l'UA et le gouvernement burundais à leurs obligations envers les veuves et les orphelins laissés par les disparus.

Le ministre burundais de la Défense nationale et des Anciens combattants a aussitôt invité les familles concernées à passer prendre possession des avoirs disponibles des disparus dès mercredi matin à l'état-major général de l'armée burundaise, tout en leur demandant, par contre, d'user de la patience en ce qui concerne l'indemnisation des victimes par l'UA, "qui risque de prendre un peu plus de temps".

On rappelle que le gouvernement burundais a décrété un deuil national de cinq jours au lendemain de l'attentat de Mogadiscio qui a, par ailleurs, fait une quinzaine de blessés graves parmi les militaires burundais de l'AMISOM.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher