topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le chef de l'Etat somalien en visite de travail de deux jours au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Cooperation

PANA, 10/03/2009

Charif Cheikh AhmedBujumbura, Burundi  - Le chef de l'Etat somalien, Charif Cheikh Ahmed, est arrivé mardi matin à Bujumbura, pour une visite de travail de deux jours, apprend-on de source officielle dans la capitale burundaise.

Le président du Burundi, Pierre Nkurunziza, est allé lui-même accueillir son homologue somalien à l'aéroport international de Bujumbura.

Le chef de l'Etat somalien a inscrit sa première visite au Burundi dans le cadre du renforcement des relations d'amitié et de coopération entre les deux pays.

Ces relations ont pris une nouvelle tournure depuis quelques temps, avec les déconvenues du contingent burundais engagé dans les opérations de maintien de la paix en Somalie.

Le Burundi dispose pour le moment d'un contingent de quelque 1.700 soldats à Mogadiscio et serait prêt à en envoyer d'autres malgré la délicatesse de la mission dans le bourbier somalien, assure l'état-major de la Force de défense nationale (FDN).

Au moins 19 soldats burundais ont déjà perdu la vie en Somalie lors d'attaques terroristes revendiquées par des insurgés islamistes opposés à la présence de soldats de l'Union africaine (UA) à Mogadiscio.

L'attaque la plus meurtrière est intervenue le 22 février dernier, dans la capitale somalienne, contre la base de soldats burundais, entraînant la mort de 16 d'entre eux et faisant une vingtaine de blessés graves.

Plus récemment encore, un crash d'un avion cargo qui décollait, lundi matin, de l'aéroport international d'Entebbe, en Ouganda, pour aller ravitailler la force africaine de maintien de la paix à Mogadiscio, a fait une dizaine de morts, dont trois officiers supérieurs de l'armée burundaise.

Des recherches de l'épave et des corps des passagers ainsi que des enquêtes sur les causes du crash sont en cours au niveau de la Commission de l'UA et du ministère burundais de la Défense nationale.

Selon les informations déjà disponibles, un incendie s'est déclaré à bord de l'avion cinq minutes après son décollage.

L'épave de l'avion et les corps des victimes du crash reposent toujours au fond des eaux du Lac Victoria.

Le Burundi et l'Ouganda sont, pour le moment, les seuls pays à avoir répondu favorablement à la demande de troupes formulée par l'UA pour aider la Somalie à recouvrer la paix après plus de 17 ans de guerre civile.

Les deux pays disposent de seulement 3.500 hommes sur un effectif nécessaire d'au moins 8.000 hommes pour tenter de ramener la paix dans ce pays de la Corne de l'Afrique.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher