topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Les députés du Burundi confirment la pénalisation de l'homosexualité Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Droits de l'Homme

@rib News, 16/03/2009 – Source Têtu

Pie NtavyohanyumaS'il n'y a pas de compromis entre l'Assemblée nationale et le Sénat, qui a rejeté le texte, c'est le vote des députés qui prévaudra.

Les députés burundais campent sur leur position : "L'amendement voté par le Sénat et qui retire du projet de révision du code pénal l'article qui criminalise l'homosexualité est rejeté à la quasi unanimité. Nous allons contacter le président du Sénat pour qu'on mette en place une commission paritaire chargée d'écrire un texte de compromis", a déclaré après le président de l'assemblée nationale, Pie Ntavyohanyuma.

Et si les deux chambres ne parviennent pas à s'entendre, c'est le vote de l'Assemblée nationale qui prévaudra.

Les députés burundais campent sur leur position : "L'amendement voté par le Sénat et qui retire du projet de révision du code pénal l'article qui criminalise l'homosexualité est rejeté à la quasi unanimité. Nous allons contacter le président du Sénat pour qu'on mette en place une commission paritaire chargée d'écrire un texte de compromis", a déclaré après le président de l'assemblée nationale, Pie Ntavyohanyuma.

Et si les deux chambres ne parviennent pas à s'entendre, c'est le vote de l'Assemblée nationale qui prévaudra.

Le député Jean-Baptiste Manwangari compte parmi les rares qui ont défendu la dépénalisation de l'homosexualité. Pour lui, ce vote était biaisé : "Je suis déçu car il n'y a pas eu de débat de fond. Les députés ont cédé aux pressions politiques et religieuses qu'ils ont subi depuis quelques temps et ont donc voté la peur au ventre".

Par "pressions politiques et religieuses", Jean-Baptiste Manwangari fait allusion à la manifestation monstre qui s'est déroulée le 6 mars dans la capitale, Bujumbura, organisée par le parti du Président. Il se réfère aussi à la sortie de plusieurs églises protestantes, qui ont clairement appelé à la criminalisation.

Pour Jean Minani, un député partisan de la criminalisation, "on ne pouvait plus reculer sinon cela aura été perçu comme un droit accordé par les députés pour qu'il ait des relations homosexuelles au grand jour, voire même le mariage homosexuel au Burundi".

L'amendement criminalisant l'homosexualité prévoit que "quiconque entretient des relations sexuelles avec une personne de même sexe est passible d'une peine de trois mois à deux ans de prison et d'une amende de cinquante à cent mille francs (84 US dollars), ou d'une de ces deux peines seulement".

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher