topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Un lot d'armes à feu saisie au nord de Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

PANA, 21/03/2009

Bujumbura, Burundi - Un lot composé de sept armes de petit calibre, vingt chargeurs garnis de munitions pour fusil de type Kalachnikov, cent cartouches et des effets militaires a été saisi lors d'une opération de fouille dans le quartier résidentiel huppé de Mutanga, dans le nord de la capitale burundaise, Bujumbura, a appris la PANA auprès de la police.

Jusque-là, les opérations du genre s’étaient surtout concentrées sur les quartiers populaires de la ville de Bujumbura où règne une plus grande insécurité.

Plus de 10.000 armes légères et de petit calibre ont été récupérées en trois ans d'une campagne nationale de désarmement encore timide, les civils s'étant considérablement équipés durant la décennie écoulée de guerre civile.

Selon certaines ONG locales, quelque 100.000 ménages détiendraient illégalement des armes à feu au Burundi.

Une commission nationale chargée du désarment des civils a été mise sur pied et doté d’un budget de 300 millions de francs burundais, soit près de 300.000 dollars des Etats-Unis.

La commission a également reçu 500.000 dollars du Bureau intégré des Nations Unies au Burundi (BINUB) pour mener à bien les opérations de désarmement et consolider la paix dans un pays qui tente difficilement de sortir de plus de 15 ans de guerre civile.

Cet argent doit en principe permettre d'inciter la population à rendre les armes qu'elle détient.

Le chef de l’Etat burundais, Pierre Nkurunziza, a demandé récemment à la police et à l’armée de tout mettre en œuvre pour que les armes soient vidées des ménages civils afin de permettre une tenue sereine des secondes élections générales post-conflit, prévues normalement à l’horizon 2010.

Outre les soucis sécuritaires liés aux armes à feu détenues illégalement par des civils, le Burundi souffre de l’absence d’un cessez-le-feu global et définitif dans la guerre ouverte entre l’Etat burundais et les Forces nationales de libération (FNL), dernière rébellion encore active dans ce pays.

Lors d'une conférence de presse, vendredi, le ministre de la Sécurité publique, Alain Guillaume Bunyoni, a néanmoins jugé la sécurité à travers le pays "globalement bonne".

Selon lui, le processus de désarmement, démobilisation et réintégration (DDR) des ex-combattants rebelles dans une nouvelle vie socioprofessionnelle devrait aider à l’amélioration encore plus sensible de la sécurité nationale.

Plus de 3.500 des 21.000 combattants que revendiquent les FNL sur le terrain ont commencé cette semaine à quitter différentes positions clandestines de l’ouest et du sud du pays et se trouvent actuellement à Rubira, une localité du nord du Burundi où se feront les opérations de DDR prévues pour durer deux semaines.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher