topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ce Site web ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction d’ARIB.INFO. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le HCR annonce le rapatriement de 66.000 réfugiés burundais en 2009 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

PANA, 02/04/2009

Bujumbura, Burundi - Le bureau du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) à Bujumbura a annoncé, jeudi, qu'il compte rapatrier, par vagues successives et à leur demande, un total de 66.000 Burundais réfugiés en Tanzanie, à partir de la seconde moitié d'avril 2009.

Cette liste s'ajoute à celle d'environ 400.000 Burundais que le HCR a déjà rapatriés, principalement de la Tanzanie, de 2002 à ce jour.

Toutes ces personnes avaient fui par vagues successives les guerres civiles cycliques que le Burundi a connues depuis les années 1970.

Entre la mi-avril et octobre 2009, au moins 25.000 réfugiés burundais de 1972 seront rentrés au bercail, précise un communiqué du HCR parvenu à la PANA à Bujumbura.

La Tanzanie avait annoncé dernièrement la naturalisation définitive de plus de 172.000 des 200.000 réfugiés burundais de 1972, sur leur demande.

Un demi-millier de ces réfugiés de longue date a pu émigrer aux Etats-Unis l'année dernière, indique encore le HCR, qui fait état d'une autre vague de rapatriement portant, cette fois, sur 41.000 réfugiés de la seconde grande guerre civile des années 1990 au Burundi où la paix et la sécurité reviennent progressivement.

En vue de relever les grands défis de la réinsertion des réfugiés de longue date dans la société burundaise, le HCR encourage la population et les autorités locales à soutenir le retour des anciens réfugiés, relevant à ce propos l'importance des solutions aux problèmes fonciers, étant donné qu'un grand nombre de rapatriés n'aura pas un accès immédiat à la terre. Les conflits fonciers occupaient déjà plus de 80% des litiges pendants devant les cours et tribunaux dans un pays de moins de 29.000 km2 où s'agglutinent plus de 8,1 millions de citoyens dont la principale activité reste l'agriculture de survie.

Le rapatriement intensif des réfugiés a, d'ailleurs, exacerbé ces derniers temps les conflits fonciers, faisant peser une sérieuse menace sur la paix sociale par des règlements de comptes parfois meurtriers, rapportent régulièrement les médias locaux et les défenseurs des droits de l'Homme. Pour le HCR, la solution aux problèmes fonciers dépend avant tout de l'engagement de la Société civile, des autorités locales et de la commission nationale des terres et autres biens.

Des centres d'hébergement temporaire ont été construits par le HCR dans les provinces du sud du Burundi qui accueillent le plus de rapatriés de longue date, indique encore le communiqué de presse. Ces centres abriteront, pour un temps limité, les rapatriés qui trouvent leurs terres déjà occupées, précise le HCR.

Par ailleurs, le HCR va contribuer, en étroite collaboration avec le gouvernement burundais et les agences des Nations unies, à la mise en place de "villages" entiers pour ceux des rapatriés de longue date qui ne trouveront pas leurs terres, conclut le communiqué.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher