topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le CNC du Burundi menace des responsables de sites Internet Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Politique

PANA, 21/06/2008

Bujumbura, Burundi - Le Conseil national de la communication (CNC) du Burundi a menacé de traduire en justice les responsables des sites Internet "qui propagent des informations dangereuses" sur le pays, a-t-on appris samedi à Bujumbura, de source officielle.

Ces menaces concernent particulièrement les sites "burunditransparence.org" et "tutsi.org" dont les responsables sont des Burundais vivant en Europe et qui ne ratent pas l'occasion de vilipender le régime en place.

"Le rôle d'un bon journaliste est normalement de défendre la paix, la tolérance et la cohésion nationale", estime le CNC.

Le Conseil affirme qu'il "usera de tous les moyens pour démasquer et traduire en justice les responsables des médias de la haine qui se développent sur Internet".

Voici le texte intégral du communiqué : 

REPUBLIQUE DU BURUNDI

CONSEIL NATIONAL DE LA COMMUNICATION

Le conseil national de la communication demande a tous les medias du burundi de diffuser et de relayer cette alerte contre les medias electroniques de la desolation.

Le Conseil national de la Communication appuie sur la sonnette d’alarme pour ALERTER LES HOMMES ET LES FEMMES DES MEDIAS ET TOUS LES CONSOMMATEURS DES MEDIAS que certains sites Internet violent, non seulement la loi sur la presse au Burundi mais aussi le premier article du Code de déontologie de la presse burundaise qui indique que « le journaliste doit défendre les valeurs universelles d’humanisme, en particulier la paix, la tolérance, la démocratie, les droits de l’homme, le progrès social, la cohésion nationale dans le respect de la dignité de chaque citoyen ».

 

Rappelons que la loi régissant la Presse au Burundi s’applique à toute publication y compris sur l’Internet. Dans sa mission constitutionnelle de promouvoir la liberté d’expression dans le respect de la loi, le CNC usera de tous les moyens légaux pour démasquer et faire poursuivre en justice les propriétaires et les animateurs de certains medias de la haine qui se développent sur l’Internet. On pourrait citer deux sites Internet : burunditransparence et tutsi.org qui produisent des tracts sur l’Internet.

 

Nous encourageons les medias Burundais a promouvoir la consolidation de la paix en reportant plus souvent sur les dividendes de la paix comme les centaines des nouvelles écoles construites au Burundi, le succès des soins de santé infantiles et maternelles, la construction des routes, la sécurité qui s’améliore de plus en plus dans le pays, etc.

 

Nous prenons cette occasion pour féliciter le travail superbe réalisé par l’Observatoire de la Presse Burundaise (l’OPB en sigle) dans son rapport du mois de Mai 2008. Nous recommandons à chaque organe de presse, chaque radio, chaque télévision, chaque journal, d’organiser des réunions internes pour lire et intérioriser le rapport de l’OPB. Beaucoup d’erreurs professionnelles ont été relevées dans ce rapport et il peut servir de base pour l’amélioration de la pratique du métier de journaliste au Burundi. Je vous remercie.

 

Le President du Conseil National de la Communication

 

Vestine NAHIMANA

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher