topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Toute l'actualité
Poursuite de la grève des magistrats au Burundi

PANA, 25 septembre 2011

Bujumbura, Burundi - Les magistrats du Burundi, en grève depuis lundi dernier, ont décidé de la prolonger jusqu’à fin septembre, si aucun accord n'intervenait entre le Syndicat des magistrats du Burundi (SYMABU),et les pouvoirs publics sur une série de revendications corporatistes, apprend-on de source syndicale à Bujumbura.

D’après le président du syndicat, Claude Kabera, les revendications portent, entre autres, sur la mise en application intégrale du statut des magistrats en souffrance depuis 11 ans, le déblocage de la carrière des magistrats, ou encore l’indépendance de la magistrature.

Des négociations, ouvertes jeudi dernier, n'ont pas abouti, à ce jour, à des compromis satisfaisants pour les magistrats qui en sont à leur second mouvement de grève depuis le début de l’année 2011 pour les mêmes raisons.


 
19.497 candidats pour 500 sièges à l’Assemblée nationale en RD Congo

APA, 25-09-2011

Kinshasa (RD Congo) - La Commission électorale nationale indépendante (CENI) de la RD Congo a annoncé avoir enregistré 19.497 candidats qui auront à se disputer, lors des élections prévues le 28 novembre prochain, les 500 sièges de l’Assemblée nationale (chambre basse du parlement) pour la prochaine législature, a appris APA dimanche à Kinshasa.

Lire la suite...
 
Burundi : Une radio catholique menacée de fermeture

@rib News, 25/09/2011

L’une des radios privées de l’Eglise Catholique du Burundi est menacée de fermeture selon des sources proches de cette radio.

« Nous sommes préoccupée par la fermeture prochaine de La Voix de La Paix » a regretté un ancien journaliste de cette radio, appelant l’Eglise Catholique à ne pas laisser les chrétiens sans moyens d’expression.

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du vendredi 23 septembre 2011

@rib News, 24/09/2011

● Sécurité

- Une femme et son mari ont été tués dans attaque à Muyinga, selon des sources sur place. Selon des rescapés, l’attaque serait attribuée aux jeunes du parti présidentiel qui chantaient, avant de commettre cet acte, qu’ils veulent mettre en place le plan « safisha », d’élimination des membres de l’opposition politique burundaise. [Rpa/Isanganiro/Rfs]

Lire la suite...
 
« L’espace démocratique existe au Burundi », affirme Nkurunziza à l’ONU

@rib News, 24/09/2011 – Source ONU

Pierre Nkurunziza s'est exprimé devant l'AG de l'ONU, à New York vendredi 23 septembre 2011M. Pierre Nkurunziza, président du Burundi, a estimé vendredi à New York devant l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU), que le processus de consolidation de la paix dans son pays, accompagné par les Nations Unies, avait culminé avec l’organisation réussie des élections de 2010.

L’espace démocratique existe au Burundi. C’est la première fois, s’est-il félicité, que des institutions démocratiquement élues terminent en paix et en action le mandat confié par le peuple, même si des actes d’insécurité subsistent en raison d’une réinsertion insuffisante d’ex-combattants et d’une paupérisation momentanée de la population, conséquence des aléas climatiques.

Lire la suite...
 
Burundi : Vers la substitution des engrais minéraux par les bio fertilisants

@rib News, 24/09/2011 – Source Xinhua

Les Burundais s'acheminent vers l'utilisation des bio fertilisants en lieu et place des engrais minéraux pour autant qu'ils présentent plus d'avantages que ces derniers sur le plan de l'accroissement de la productivité agricole, de l'assainissement de l'environnement et de la création d'emplois, comme l'a dit ce vendredi au cours d'un atelier de validation d'une étude de faisabilité d'un projet de production de ces bio fertilisants, le Professeur Pascal Kakana, l'auteur de l' étude.

« Des études qu'on a effectuées, on a vu qu'avec ces bio fertilisants le rendement est supérieur par rapport aux engrais minéraux.

 

Lire la suite...
 
Michael Sata est le nouveau président de la Zambie

l Victoire du leader de l'opposition à la présidentielle en Zambie

PANA, 23 septembre 2011

Michael Sata, nouveau président de la ZambieLusaka, Zambie - Le leader du Front patriotique (PF, opposition), Michael Sata, connu pour son franc-parler, a été déclaré vainqueur de l'élection présidentielle en Zambie.

Dans le cadre du scrutin organisé mardi, M. Sata a battu neuf autres candidats, dont le président sortant, Rupaih Banda, selon les résultats annoncés vendredi matin par le président de la Cour suprême, Ernest Sakala.

Lire la suite...
 
Burundi : l'ONU appelle à la retenue après l'attaque de Gatumba

@rib News, 23/09/2011 – Source Xinhua

Le Haut commissariat aux droits de l'homme (HCDH) a appelé vendredi toutes les parties au Burundi à faire preuve de retenue après une attaque meurtrière dimanche dernier par des hommes armés dans un bar populaire de la ville Gatumba située à proximité de la capitale Bujumbura.

Des hommes armés ont tué au moins 36 personnes dans un bar populaire le 18 septembre dernier. Personne n'a revendiqué la responsabilité de l'attaque. Ce massacre s'est déroulé dans un contexte de tension grandissante marqué par une série d'assassinats extrajudiciaires qui apparaissent principalement être le fait d'activistes de l'opposition du Front national de libération, a indiqué vendredi Ravina Shamdasani de la part du porte-parole du HCDH, Rupert Colville, dans un communiqué.

Lire la suite...
 
Burundi : les médias refusent le silence imposé par le gouvernement

Jeune Afrique, 23/09/2011

Depuis mercredi, le gouvernement burundais interdit aux médias nationaux de parler du massacre de Gatumba qui a fait 40 victimes. Une censure en bonne et due forme que les journalistes ignorent pour le moment. De son côté, la ministre de l'Information et la Communication, Concilie Nibigira, interrogée le vendredi 23 septembre par Jeune Afrique, invoque la "sécurité nationale".

Trois jours de deuil national et un président qui repousse son déplacement à New-York pour se rendre sur les lieux du drame… Cela donne un peu l’ampleur du traumatisme qu’a vécu le Burundi avec le massacre de Gatumba. Dimanche dernier, un groupe armé a attaqué à coups de kalachnikovs et de grenades un bar de cette localité située à 15 km de Bujumbura. Bilan encore provisoire : plus de quarante victimes.

Lire la suite...
 
Burundi : une nouvelle règlementation pour sécuriser la téléphonie mobile

@rib News, 23/09/2011 – Source Xinhua

Le gouvernement du Burundi a réuni jeudi les opérateurs de télécommunications pour mettre au point des mesures de sécurité dans le cadre de la lutte contre des forfaits qui se commettent par les téléphones mobiles, difficilement identifiables.

"On s'est convenu que désormais, il y aura une procédure d’identification des abonnés parce que les opérateurs économiques en la matière ont compris qu'ils ne doivent pas se préoccuper uniquement de l'aspect commercial, mais qu'ils doivent aussi se préoccuper de la question de sécurité parce que sans sécurité, ils peuvent tout perdre", a déclaré à cette occasion la conseillère principale chargée de la communication à la première vice-présidence, Mme Catherine Mabobori.

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du jeudi 22 septembre 2011

@rib News, 23/09/2011

Spécial Synergie des médias sur les violences actuelles au Burundi

- Malgré le retrait de la Radio nationale (radio de l’Etat) et la radio Rema FM (privée proche du pouvoir), la synergie des médias burundais sur les tueries sélectives de membres des partis politiques de l’opposition, surtout ceux du parti FNL, et ceux du parti présidentiel dans certains coins du pays, a eu lieu avec succès.

- La ministre de la Communication avait dans une lettre interdit à tous les médias de faire des émissions en directe, ou en rapport avec la politique, pendant une période d’au moins un mois pour, dit-elle, ne pas fausser les investigations de la commission  d’enquête sur les tueries de Gatumba.

Lire la suite...
 
Massacre de Gatumba : bras de fer entre les médias et le pouvoir burundais

RFI, 23 septembre 2011

Les radios privées burundaises refusent de se plier aux injonctions du gouvernement qui leur avait interdit, le mercredi 21 septembre 2011, de parler de l'attaque qui a fait 39 morts dimanche à Gatumba, une localité proche de la capitale Bujumbura. Ces radios et télévision dénoncent une décision qui viole la loi burundaise et engagent un bras de fer avec le pouvoir.

Les stations indépendantes du Burundi ont décidé de braver, dès hier, l’interdiction d’évoquer sur les ondes le massacre de Gatumba. Cinq radios et télévisions ont travaillé en synergie tout au long de la journée mettant en commun leur rédaction et leur programme. Au menu, des journaux, des tables rondes et des débats en direct au cours desquels on a commenté et analysé le massacre de Gatumba et les nouvelles violences dans ce pays, sans tenir compte de l’interdiction gouvernementale.

Lire la suite...
 
Gatumba : Le FNL met en cause la responsabilité du Gouvernement

@rib News, 22/09/2011

« Le parti FNL condamne énergiquement les massacres à grande échelle commis dans le bar "Les Amis" à GATUMBA, la nuit de ce dimanche 18 septembre », peut-on lire dans une déclaration datée du lendemain du carnage qui a fait une quarantaine de tués et plusieurs dizaines de blessés.

« Le parti FNL en appelle à la responsabilité du Gouvernement burundais. En effet, nous ne comprenons pas comment un aussi grand nombre de personnes peut être décimé près des positions militaires et policières sans que ces dernières n’interviennent pour assister ces personnes en péril. », déclarent les (anciens ?) rebelles des Forces nationales de libération.

Lire l’intégralité de la Déclaration


 
Burundi : des médias bravent l'interdiction de parler du massacre de Gatumba

@rib News, 22/09/2011 – Source AFP 

Cinq radios et une télévision indépendantes du Burundi ont décidé de braver jeudi l'interdiction, décrétée par le gouvernement, de parler de l'attaque qui a fait 39 morts dimanche à Gatumba, localité proche de la capitale Bujumbura.

Ces radios et télévision ont décidé d'organiser, durant toute la journée de jeudi, une synergie des médias en vue d'appeler les Burundais à se mobiliser pour la paix et la sécurité, après le massacre perpétré dimanche à Gatumba, a expliqué Vincent Nkeshimana, vice-président de l'Association burundaise des radiodiffuseurs (ABR).

Lire la suite...
 
Burundi : RSF demande la levée immédiate du black-out imposé aux médias

Reporters sans frontières, 22 septembre 2011

Alerte - BURUNDI

Reporters sans frontières écrit aux autorités burundaises pour demander la levée du black-out médiatique sur le massacre de Gatumba

Choquée par la décision des autorités burundaises de suspendre pour un mois les émissions en direct à caractère politique et d'interdire aux médias de couvrir les enquêtes en cours sur le massacre de Gatumba, Reporters sans frontières a écrit, le 22 septembre 2011, au président de la République, Pierre Nkurunziza, et à la ministre des Télécommunications, de l'Information, de la Communication, et des Relations avec le Parlement, Concilie Nibigira. L'organisation leur demande de lever immédiatement le black-out imposé aux médias.

Voici le texte de la lettre :

Lire la suite...
 
L'UPRONA de 1961 à 2011 : Triste saga du parti de Rwagasore

@rib News, 22/09/2011

LE PARTI UPRONA APRES 50 ANNEES : QU’EST-CE QUI RESTE DE SA VICTOIRE ?

Par Bukumi Anne Josiane et Albanel Simpemuka

Ce dimanche le 18 septembre, le parti Uprona (Union pour le progrès national) vient de célébrer le cinquantième anniversaire de sa victoire historique de 1961. Les observateurs burundais s’interrogent sur les fruits de cette victoire qui, au départ, était la leur. Un bref aperçu historique de la triste saga de ce parti, qui avait tout pour réussir, peut orienter la réflexion sur sa capacité à sortir d’une logique passéiste.

Lire la suite...
 
Burundi : Du sang pour rien

Le Monde | 22.09.11 | Lettre d'Afrique

Des agents des forces de l'ordre burundaises observent une marre de sang à l'extérieur du bar de Gatumba où a eu lieu le massacre de 39 personnes.A Gatumba, au Burundi, la mort a été donnée pour rien. Une nouvelle fois. A sept années d'intervalle, le sang d'innocents a été versé. La toute dernière fois, c'était dimanche 18 septembre au soir, non loin de la capitale, Bujumbura, et tout près de la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC).

Vers Gatumba, il suffit de lever les yeux pour admirer l'un des endroits les plus enchanteurs de toute l'Afrique. Les rivages du lac Tanganyika, avec sa plage de sable, ses baignades le week-end, son vent d'après-midi qui chasse la chaleur...

Lire la suite...
 
Nyangoma met en garde contre toute exploitation des tueries de Gatumba

@rib News, 22/09/2011

MESSAGE DE CONDOLEANCES ADRESSE AUX FAMILLES DES VICTIMES DES RECENTS MASSACRES DE GATUMBA ET AU PEUPLE BURUNDAIS.

Après l’horreur survenue à Gatumba le soir du dimanche 18 septembre 2011, où plusieurs dizaines de civils ont été sauvagement massacrés, le parti CNDD se joint aux autres forces vives de la nation, au peuple Burundi tout entier endeuillé, ainsi qu’à la communauté internationale pour déclarer ce qui suit :

1. Le parti CNDD condamne avec la plus grande énergie, ce massacre horrible et ignoble de populations innocentes.

Lire la suite...
 
La censure imposée aux médias burundais

RFI, 22 septembre 2011

 Le gouvernement du Burundi a interdit ce 21 septembre 2011 aux médias burundais de « publier, commenter ou analyser des informations » sur le massacre de Gatumba du week-end dernier ainsi que sur tous les dossiers en cours d'instruction devant la police et le parquet. Un nouveau tour de vis des autorités, dénoncé par la presse nationale.

Tout est parti d’une accusation très grave, portée par le Conseil national de la sécurité burundais mardi soir [20 septembre 2011], par la bouche du ministre de l’Intérieur, Edouard Nduwimana : « Le Conseil national de sécurité déplore le comportement de certains politiciens et certains médias, qui voudraient profiter de cette situation pour semer la confusion, diviser la population et l’inciter à la confrontation ».

Lire la suite...
 
La Chine dans un nouveau scandale politico-financier au Burundi ?

@rib News, 22/09/2011

Burundi : Silence, la Chine finance généreusement vos projets !

Par Nzokira Jean Paul

« L'ambassadeur de la République populaire de Chine au Burundi, Yu Xuzhong, et la ministre burundaise des Finances, Mme Clotilde Nizigama, ont procédé le vendredi 17 septembre 2011 à la signature d'un accord de coopération économique et technique d'un montant de 100 millions de Yuan, soit environ 15 millions de dollars qui constituent un crédit sans intérêts à accorder au Burundi » pouvait-on lire récemment à la Une du site ARIB.INFO.

Ce qui reste encore à faire, c’est découvrir à quoi ce crédit va servir au juste. Une source digne de foi fait état d’un autre scandale de même envergure que la vente du Falcon 50 ou des cahiers ougandais. L’accord de prêt signé entre la ministre burundaise des Finances et l’ambassadeur de Chine ne serait que la conséquence logique de la signature d’un contrat juteux de construction du réseau métropolitain de la dorsale de fibre optique du Burundi.

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du mercredi 21 septembre 2011

@rib News, 21/09/2011

● Justice

- Le procureur général de la République Valentin Bagorikunda a mis en garde tous les médias contre la divulgation de toute information en rapport avec les enquêtes en cours sur les attaques de Gatumba. Selon lui, il ne faut pas que les medias faussent les pistes en publiant des informations pour désorienter la commission d’enquête ou la police qui mènent des enquêtes pour connaitre l’identité des meurtriers de Gatumba. [Isanganiro/Rpa/Rtnb/Bonesha]

Lire la suite...
 
Bujumbura décrète un blackout total sur "tous les dossiers en cours d’instruction"

@rib news, 21/09/2011 – Source Présidence de la République

 COMMUNIQUE DU CONSEIL NATIONAL DE SECURITE AU LENDEMAIN DES MASSACRES PERPETRES EN ZONE GATUMBA.

20 septembre 2011

Au lendemain des massacres perpétrés contre les populations paisibles et innocentes en zone Gatumba, Commune Mutimbuzi, Province Bujumbura, Le Conseil National de Sécurité s’est réuni en sa séance extraordinaire ce mardi 20 septembre 2011 à Bujumbura, sous la présidence de son Excellence le Président de la République et Président dudit Conseil.

Après avoir pris connaissance du déroulement des faits et des mesures prises par le Gouvernement pour assurer un enterrement digne des victimes, une prise en charge totale des soins de santé pour les blessés ainsi que des mesures de sécurité conséquentes, le Conseil National de Sécurité communique ce qui suit :

Lire la suite...
 
L’envoyé spécial de la Belgique pour les Grands Lacs attendu au Burundi

PANA, 21 septembre 2011

Frank de ConinckBujumbura, Burundi - L’envoyé spécial de la Belgique pour les Grands Lacs, Frank de Coninck, est attendu ce mercredi soir à Bujumbura pour une visite de travail de cinq jours au Burundi, a-t-on appris de source diplomatique dans la capitale burundaise.

« Cette visite s’inscrit dans le cadre d’un dialogue intense entre la Belgique et son ancienne colonie », précise un communiqué de l’ambassade du Royaume de Belgique au Burundi.

Lire la suite...
 
Massacres de Gatumba : Mise en place d’une commission d'enquête

@rib News, 21/09/2011 – Source Xinhua

Le gouvernement du Burundi vient de désigner une commission chargée de diligenter des enquêtes sur le massacre des personnes qui a été perpétré à Gatumba dans la nuit de dimanche à lundi le 19 septembre 2011.

Cette commission de sept personnes, dirigée par Mr Manirakiza Adolphe, substitut général près la Cour suprême, a pour mission « de clarifier les circonstances de la commission de ce crime et d'en identifier les auteurs pour qu'ils soient punis conformément à la loi », a indiqué ce mercredi le procureur général de la République, Valentin Bagorikunda, qui a nommé les membres de cette commission.

Lire la suite...
 
Burundi : 10 arrestations après la tuerie de Gatumba

@rib News, 21/09/2011 – Source AFP

Deux agents des forces de l'ordre burundaises observent une marre de sang à l'extérieur du bar de Gatumba où a eu lieu le massacre de 39 personnes.Une dizaine de personnes ont été arrêtées à la suite de la tuerie de dimanche qui a fait 39 morts dans un bar de Gatumba, une localité proche de la capitale Bujumbura, a annoncé mercredi le gouvernement burundais dans un communiqué.

« Une dizaine de présumés auteurs du massacre et leurs complices ont déjà été appréhendés », selon un communiqué du conseil des ministres, parvenu à la presse mercredi. La plupart de ces personnes ont été arrêtées à Gatumba.

Lire la suite...
 
Libération mardi de Léonce Ngendakumana après une journée mouvementée

@rib News, 21/09/2011

Le président  du Frodebu et président en exercice de l’Alliance des Démocrates pour le Changement (ADC-Ikibiri), Léonce Ngendakumana, a été relâché hier soir vers 18 heures, une journée après son arrestation par la police pour "atteinte à la sureté intérieure de l’Etat", a-ton constaté sur place à Bujumbura.

Il se trouvait au Parquet de justice depuis tôt le matin, en train d’être interrogé par un juge, a confié son avocat Me Fabien Segatwa, s’inquiétant de la façon dont son client a été embarqué depuis son domicile vers 6 heures du matin à bord d'un véhicule de la police.

Lire la suite...
 
Massacre de Gatumba : L’église catholique appelle à éviter la globalisation

@rib News, 21/09/2011 – Source Xinhua

La Conférence des évêques catholiques du Burundi a fait mardi une déclaration après le massacre de Gatumba, en commune de Mutimbuzi de la province de Bujumbura, demandant aux autorités burundaises d'éviter la globalisation dans les enquêtes à mener.

« En ces moments de graves peines, la conférence supplie les autorités d'éviter la globalisation qui assimilerait les opposants politiques aux ennemis et de veiller de ne pas tomber dans la logique des violences qui feraient entrer le pays dans la spirale des violences », a déclaré le président de la Conférence des évêques catholiques du Burundi, Mgr Gervais Banshimirubusa.

Lire la suite...
 
Le Burundi va mettre en place son premier backbone

@rib News, 21/09/2011 – Source Agence Ecofin

Signature d’un accord entre ZTE Corporation et la Backbone Systems Burundi, le 20 septembre 2011 à BujumburaLe premier backbone national du Burundi va être construit à la suite d’un accord signé, le 20 septembre 2011, entre la société ZTE Corporation, fournisseur mondial d'équipements de télécommunications et de solutions réseau, avec la compagnie burundaise Backbone Systems Burundi.

Cet accord est la suite logique des besoins croissants dans la téléphonie mobile et les services de données au Burundi. En couvrant plusieurs villes et provinces, le réseau devrait fortement réduire les coûts du haut débit et permettre l’amélioration des services.

Lire la suite...
 
Rébellion au Burundi : La politique de l’autruche jusqu’à quand ?

Le Pays, 21 septembre 2011

A Gatimba, ville située à quelques encablures de la capitale burundaise, Bujumbura, une attaque armée s’est soldée par la mort de plusieurs civils le week-end dernier. Le président Pierre Nkurunziza, himself, s’est rendu sur les lieux du drame, a décrété trois jours de deuil national et a promis de châtier les coupables.

Le jeu en vaut la chandelle. Reste cependant à savoir comment le numéro un burundais compte s’y prendre. Il est une vérité immarcescible que pour enrayer un mal, il faut, auparavant, l’identifier, le connaître.

Lire la suite...
 
L’UA condamne les tueries au Burundi

APA, 21-09-2011

Addis-Abéba (Ethiopie) - Le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Jean Ping, a vivement condamné "l’acte barbare" perpétré contre des civils dont 40 d’entre eux ont été assassinés dimanche à Gatumba au Burundi, rapporte un communiqué de l’organisation panafricaine rendu public mercredi.

Jean Ping a présenté ses sincères condoléances au peuple et au gouvernement du Burundi et réaffirmé "le soutien continu de l’UA aux efforts visant à consolider la paix et à promouvoir la reconstruction et la démocratie dans le pays".

Lire la suite...
 
Gatumba : HRW appelle à une enquête minutieuse et à prévenir toutes représailles

Human Rights Watch, 20 septembre 2011

Burundi : Les autorités devraient enquêter sur une fusillade mortelle dans un bar

Les auteurs de ce massacre ayant fait des dizaines de morts devront être traduits en justice, et non exécutés

(Londres, le 20 septembre 2011) – Les autorités burundaises devraient de toute urgence mener une enquête sur le massacre, le 18 septembre 2011, de dizaines de personnes dans un bar populaire de Gatumba, à environ 15 kilomètres à l’ouest de la capitale, Bujumbura, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui. Le nombre exact de victimes n’est pas encore confirmé mais selon les premières informations recueillies, plus de 30 personnes ont vraisemblablement été tuées. Dans le cadre de leur recherche des auteurs du massacre, les autorités devraient user de la force minimale nécessaire et traduire les auteurs présumés en justice, et non procéder à des exécutions extrajudiciaires.

Lire la suite...
 
Burundi : le président du Frodebu relâché après une journée d'interrogatoire

@rib News, 20/09/2011 – Source Xinhua

Léonce Ngendakumana, président du Front pour la démocratie au Burundi (FRODEBU) et président en exercice de l'Alliance des démocrates pour le changement (ADC-Ikibiri) regroupant une dizaine de partis d'opposition, emmené mardi matin par la police, a été relâché mardi soir à Bujumbura par le Parquet de la République en mairie de Bujumbura.

Dans la journée, la police a procédé à deux fouilles-perquisitions chez M. Ngendakumana.

Lire la suite...
 
Nouvelles locales des lundi 19 et mardi 20 septembre 2011

@rib News, 20/09/2011

● Sécurité

- Une attaque vient de coûter la vie à plus de 36 personnes dans la commune de Mutimbuzi dans la zone de Gatumba au Nord-Ouest du Burundi, selon le gouverneur de la province de Bujumbura, Jacques Minani. Selon lui, les malfaiteurs habillés en uniformes policière se sont introduits dans un bistrot du centre urbain de Gatumba et ont tiré à bout portant et sans distinction sur les membres d’une équipe de football qui fêtaient leur victoire. Jacques Minani a également fait savoir que la sécurité commençait à revenir n’eut été ces attaques à caractère génocidaire. Il demande au gouvernement burundaise de faire de son mieux pour punir les responsables de ce crime qui vient de mettre à sang sa province. [Rtnb/Bonesha/Isanganiro/Rpa]

Lire la suite...
 
Au Burundi, le chef de l'opposition interrogé après le massacre de Gatumba

RFI, 20 septembre 2011

Une quarantaine de personnes ont été tuées dimanche soir 18 septembre 2011 à Gatumba, près de Bujumbura, au Burundi, suite à une attaque menée par un groupe de « bandits armés », selon la terminologie officielle. Il s’agirait en fait, selon la population locale, d’une rébellion naissante qui serait composée d’ex-rebelles du FLN (Forces nationales de libération du Burundi) et qui n’a pas encore de nom.

Et ce mardi, on a appris qu’un homme a été arrêté. Il s’agit de l’opposant Léonce Ngendakumana dans le cadre justement de cette attaque. Le président de l’Alliance pour le changement démocratique, la principale coalition de l’opposition, a été interpellé tôt ce matin et conduit dans le bureau du procureur. Et selon son avocat, on voudrait lui faire endosser la responsabilité de ce massacre.

Lire la suite...
 
Les étudiants congolais sommés de quitter le Burundi, faute de diplôme d’Etat

@rib News, 20/09/2011 – Source Radio Okapi

Les étudiants congolais au Burundi sont menacés de quitter les établissements qu’ils fréquentent. Le président de la communauté des étudiants congolais du Burundi, Fabrice Tshibaka Mutiga, a déclaré, lundi 19 septembre, que les autorités académiques leur exigent de présenter les diplômes d’Etat des années 2007 à 2010.

« Nous n’avons pas accès aux enseignements. Nous avons contacté le gouvernement et l’ambassade de la RDC au Burundi. Aucune solution n’est trouvée jusque là », a dit Fabrice Tshibaka.

Lire la suite...
 
Burundi : Plaidoyer pour une réforme de la loi régissant l'âge des mariages

@rib News, 20/09/2011 – Source Xinhua

La Fondation Mwezi Gisabo a plaidé mardi pour une réforme de la loi régissant l'âge des mariages au Burundi comme une des solutions qui devraient accompagner la politique de planification nationale actuelle. L'ambassadeur Albert Mbonerane l'a exprimé mardi au cours d'un café d'échanges sur la démographie, l'exiguïté des terres et l'environnement.

« Une des solutions qui devraient accompagner la politique de planification nationale, c'est qu'on devrait inciter les parents à envoyer les filles à l'école pour qu'elles puissent suivre la formation comme les garçons. Au niveau de la loi, il faut qu'on dise carrément qu'il est interdit aux filles et aux garçons de moins de 25 ans de se marier. Comme ça, on aura fait une planification tout à fait naturelle », a déclaré Albert Mbonerane.

Lire la suite...
 
Naufrage sur le Lac Tanganyika : 5 corps repêchés

@rib News, 20/09/2011 – Source Radio Okapi

Cinq corps des disparus d’un naufrage survenu le week-end dernier sur le Lac Tanganyika ont été retrouvés, lundi 19 septembre, près de Rumonge, au Burundi. Les victimes sont quatre enfants et une femme.

L’embarcation quittait un village d’Ubwari à destination de Rumonge, au Burundi avec à son bord trente passagers et des marchandises.

Selon le commandant second de la force navale à Fizi, les survivants sont pris en charge à Rumonge pour des soins.


 
Burundi : Léonce Ngendakumana arrêté mardi par la police

@rib News, 20/09/2011 – Source Xinhua

Léonce NgendakumanaLe président du parti FRODEBU et en même temps président de l’Alliance des Démocrates pour le Changement (ADC-Ikibiri, coalition de partis d'opposition) a été arrêté vers 5 heures locales (3H GMT) de ce mardi par les services de l’ordre et de sécurité, a confié une de ses deux épouses qui n’a pas voulu donner d’autres précisions.

Ces services de police avaient encerclé le domicile de Léonce Ngendakumana toute la nuit de ce lundi avant d’arrêter ce dernier et de l’amener dans un lieu non encore identifié.


 
La CNIDH condamne le massacre de Gatumba et les assassinats précédents

@rib News, 20/09/2011

 La Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme (CNIDH) du Burundi « Condamne sans réserve le massacre de paisibles citoyens au bar "chez les amis" de Gatumba », dans une déclaration transmise mardi à ARIB.INFO. Elle « Condamne avec la même énergie les cas d’assassinats ciblés constatés ici et là dans le pays ».

La CNIDH affirme que « Cette attaque survient au lendemain de plusieurs cas d’assassinats ciblés dans certaines localités du pays où des cadavres sont découverts et enterrés sans que, dans la plupart des cas, des enquêtes ne soient diligentées pour élucider les circonstances dans lesquelles les victimes ont été tuées, identifier les auteurs et les poursuivre en justice. »

La CNIDH demande au Gouvernement burundais « D’arrêter et poursuivre conformément à la loi les auteurs du massacre de Gatumba et des crimes d’assassinat précédents, quelques soient leurs groupes d’appartenance, leurs corps d’origine, leur position politique et cela conformément à la loi. »

Lire l’intégralité de la Déclaration


 
Burundi : Les démons du passé reviennent !

@rib News, 20/09/2011 – Source GCI

Actes de vengeance ou conséquences de plaies mal cicatrisées, la tuerie qui a eu lieu dans un bar burundais de "Chez les Amis", situé à Gatumba, dans les environs de la capitale Bujumbura, fait craindre une terrible reculade. Il est en effet difficilement admissible que les 36 victimes de la fusillade qui a duré une vingtaine de minutes, soient, comme le voudraient les autorités burundaises, l’œuvre de bandits armés.

De nombreux témoignages pensent y voir, tantôt la main d’une nouvelle rébellion, dont l’identité serait encore méconnue, tantôt celle de l’ancien mouvement rebelle du Front national de Libération (FNL), dont le leader est dans la clandestinité depuis plus d’un an...

Lire la suite...
 
Ban Ki-moon condamne fermement l’attaque perpétrée à Gatumba
19/9/2011

Secrétaire général
SG/SM/13809
AFR/2248

Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York


LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL CONDAMNE L’ATTAQUE ARMÉE PERPÉTRÉE AU BURUNDI


La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon:

Lire la suite...
 
Burundi : Au moins 39 morts dans une attaque contre une cité touristique

PANA, 19 septembre 2011

Gatumba, Burundi - Au moins 39 personnes sont mortes, dans la nuit de dimanche, suite à une attaque d’individus armés non encore identifiés contre un débit de boisson de Gatumba, une cité touristique de l’Ouest de Bujumbura, la capitale du Burundi, a-t-on appris sur place de sources concordantes.

Une vingtaine de cadavres, enveloppés dans des draps ou des nattes de fortune, jonchaient encore le sol à la mi-journée de lundi.

Lire la suite...
 
Le Burundi sous le choc après l’attaque d’un bar près de Bujumbura

RFI, 19 septembre 2011

Avec notre correspondant à Bujumbura

L’attaque d’un bar à Gatumba, près de la capitale Bujumbura, a fait au moins 36 victimes dimanche 18 septembre 2011. Il s'agit d'un nouveau pas dans l’escalade de la violence politique de ces derniers mois. Le président Pierre Nkurunziza qui s'est rendu sur les lieux, a décrété trois jours de deuil national et a promis que les coupables seront punis.

Gatumba est une fois encore sous le choc, sept ans après le massacre de 166 Tutsis congolais, dans cette ville frontalière de la RDC.

Lire la suite...
 
Deuil national de trois jours, après le meurtrier attentat à Bujumbura

APA, 19-09-2011

Bujumbura (Burundi) - Le Chef de l’Etat burundais, Pierre Nkurunziza a décrété lundi un deuil national de trois jours, après s’être rendu à Gatumba, une localité proche de Bujumbura qui a été secouée dans la nuit de dimanche soir par une attaque armée ayant fait 36 morts, selon le bilan donné par le gouverneur de la province de Bujumbura.

Le Chef de l’Etat qui a été obligé d’ajourner son départ pour New York où il devait participer à l’assemblée général des Nations unies, a sur les lieux du drame présenté ses condoléances aux familles qui ont perdu leurs proches dans cet attentat perpétré par des hommes en tenues militaires et policières.

Lire la suite...
 
37 personnes tuées dans un attentat prés de Bujumbura

APA, 19-09-2011

APA-Bujumbura (Burundi) 37 personnes ont été tuées dimanche soir dans la localité de Gatumba, située à une dizaine de kilomètres de Bujumbura, après une attaque menée dans un bistrot de la place par des hommes armées en tenues militaires et policières, a appris APA, lundi dans la capitale burundaise.

Un nombre encore inconnu de blessés a été évacué dans les différents hôpitaux de Bujumbura.

Lire la suite...
 
Burundi : le procès en appel de Patrice Faye reste en suspens

RFI, 19 septembre 2011

Patrice Faye lors de son arrivée au tribunal de Bujumbura, le 19 septembre 2011.Le procès en appel de Patrice Faye s'est ouvert lundi 19 septembre 2011 à Bujumbura mais il s'est interrompu après moins d’une heure d'audience. Condamné à 25 ans de prison pour viols, le Français a toujours clamé son innocence. Ses avocats demandent une remise en liberté provisoire pour raison de santé mais la Cour demande une expertise.

Connu dans le pays pour les actions culturelles et caritatives qu'il y mène depuis plus de 30 ans, Patrice Faye a toujours clamé son innocence face aux accusations de viols sur des jeunes filles, dont plusieurs mineures, qui lui ont valu une condamnation à 25 ans de prison.

Lire la suite...
 
L'attaque d'un bar au Burundi fait 36 morts

@rib News, 19/19/2011 – Source Reuters

Les corps de plusieurs victimes après l'attaque d'un bar de Gatumba, au Burundi, le 19 septembre 2011Trente-six personnes ont été tuées dans l'attaque d'un bar par des inconnus près de Bujumbura, la capitale du Burundi, où la recrudescence des violences laisse craindre une nouvelle escalade, six ans après la fin de la guerre civile.

Un groupe d'hommes armés a surgi tard dimanche dans un bar de la ville de Gatumba, à 15 km à l'ouest de la capitale, et a ouvert le feu sur les clients, a rapporté un habitant. La police a retrouvé 23 corps sur place et treize autres personnes ont succombé à leurs blessures à l'hôpital, disent les autorités.

Lire la suite...
 
La Belgique condamne vivement le massacre de Gatumba

@rib News, 19/09/2011

Communiqué de presse du SPF Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au Développement – 19 septembre 2011

Burundi – Attaque Gatumba – Communiqué du Ministre Vanackere

Steven VanackereLe Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Steven Vanackere a appris avec consternation l’attaque menée contre un café à Gatumba ayant fait 36 morts et plusieurs dizaines de blessés. Ce massacre, ayant aussi touché des enfants et des personnes âgées, témoigne d’une grande lâcheté et est vivement condamné.

Face à l’épreuve que connaît aujourd’hui le Burundi, le Ministre Vanackere présente ses sincères condoléances aux familles des victimes et ses encouragements aux personnes blessées.

Lire la suite...
 
Plus de 40 tués dans une attaque armée à Gatumba

@rib News, 19/19/2011

Les corps de plusieurs victimes après l'attaque d'un bar de Gatumba, au Burundi, le 19 septembre 2011Au moins 40 personnes ont été tuées par balles ou par baïonnette ce dimanche soir à Gatumba au Nord-Ouest de la Bujumbura, lors d’une attaque menées par des hommes armés de fusils, de baïonnettes et de grenades, selon des sources sur place.

Selon le gouverneur de la province de Bujumbura, qui s’adressait à une foule nombreuse, qui était présent, le bilan de cette attaque est de 36 tués et de plusieurs blessés sans faire le bilan total des blessés.

Cependant, des sources des familles des victimes sur place ont fait savoir qu’une vingtaine a trouvé la mort sur le champ et que plus de 18 ont trouvé la mort sur le lit d’hôpital depuis ce dimanche soir.

Lire la suite...
 
Burundi : un deuil de trois jours après le massacre de Gatumba

@rib News, 19/09/2011 – Source Xinhua

Le président burundais Pierre Nkurunziza a décrété lundi un deuil de trois jours à compter du 19 septembre, suite à la mort de 41 personnes dans la zone Gatumba (15 km à l'ouest de Bujumbura), tuées dimanche soir par des hommes armés non identifiés.

Le président Nkurunziza s'est rendu lundi matin à Gatumba, située dans la province de Bujumbura. Il a juré de « traquer les auteurs de ces massacres partout où ils seront, sur le territoire national ou à l'étranger », demandant à la police, à la justice et à la population burundaise de conjuguer leurs efforts afin de traquer ces malfaiteurs.

Lire la suite...
 
36 tués à Gatumba : Un acte de « génocidaires », dit Nkurunziza

@rib News, 19/09/2011 – Source AFP

Les corps de deux victimes après l'attaque d'un bar de Gatumba, au Burundi, le 19 septembre 2011Au moins 36 personnes ont été tuées dans la nuit de dimanche à lundi dans l'attaque d'un bar de Gatumba, près de Bujumbura, marquant une nouvelle escalade dans les violences de ces derniers mois qui font ressurgir le spectre d'une guerre civile au Burundi.

Le président burundais, Pierre Nkurunziza, qui s'est rendu sur les lieux à la mi-journée, a déclaré trois jours de deuil national et promis que les responsables du « massacre » seraient « arrêtés et traduits en justice ».

Lire la suite...
 
Raid meurtrier au Burundi

BBC Afrique, 19 septembre 2011

Au moins 36 personnes ont été tuées lors de l’attaque d’un bar par des hommes armés près de Bujumbura, la capitale du Burundi. Le bilan des morts encore s'alourdir car certaines personnes ont été grièvement blessées dans ce raid survenu dans la zone de Gatumba.

Le dernier groupe de rebelles au Burundi a officiellement déposé les armes en 2009, mais des attaques sporadiques se sont poursuivies. C'est le pire épisode de violence depuis les élections contestées de l’an dernier.

Lire la suite...
 
Burundi : 36 personnes tuées dans un bar, trois jours de deuil national

Associated Press, 19 septembre 2011

Une femme pleure l'une des victimes de l'attaque d'un bar de Gatumba, au Burundi, qui a fait au moins 36 morts.Des assaillants en provenance de République démocratique du Congo ont tué 36 personnes dans un pub à l'Ouest de Bujumbura, la capitale burundaise, a annoncé lundi le gouverneur de la province de Bujumbura. Jacques Minami a précisé que l'attaque avait eu lieu dimanche soir.

Jackson Kabura, un survivant, blessé à l'estomac, a raconté que les assaillants portaient des treillis. « L'un d'eux a dit "tuez les tous. Veillez à ce qu'il n'y ait pas de survivant". »

Le président burundais Pierre Nkurunziza a décrété trois jours de deuil. Le Burundi a connu une guerre civile de 16 ans qui a pris fin en 2009.


 
Burundi : 31 personnes tuées dans une attaque armée à Gatumba

@rib News, 19/09/2011 – Source Xinhua

Un groupe d'hommes armés a attaqué dimanche soir un bar situé à Gatumba, à quelque 15 km à l'Ouest de Bujumbura, la capitale burundaise.

L'attaque a eu lieu vers 20h00 locales (18H00 GMT) dans un bar appelé "Les Amis", situé au poteau 37, et les assaillants étaient armés de fusils et de grenades et bien organisés au niveau de la tactique, a affimé le chef de zone Gatumba, Emmanuel Masumbuko, et des témoins.

Lire la suite...
 
Au moins 4 morts, 8 blessés et des disparus dans un naufrage sur le lac Tanganyika

PANA, 19 septembre 2011

Bujumbura, Burundi - Un vent fort serait à l'origine du naufrage, dimanche matin, d’un bateau de transport de personnes et de marchandises en provenance de la République Démocratique du Congo (RDC) à destination du port de Rumonge, dans le Sud du Burundi, qui a entraîné la mort par noyade d'au moins 4 individus, alors que 8 autres ont été grièvement blessés et un nombre non encore connu porté disparu, a annoncé la radio nationale burundaise, citant des rescapés.

La Marine burundaise s’est portée au secours du bateau qui aurait chaviré sous un vent fort qui a secoué, la nuit dernière, les eaux du lac Tanganyika, commun aux deux pays, à en croire la même source.

Lire la suite...
 
Burundi : ouverture du procès en appel du Français Patrice Faye

RFI, 19 septembre 2011

 Le procès en appel de Patrice Faye va s'ouvrir ce lundi 19 septembre 2011 devant la Cour d'appel de Bujumbura. Le Français avait été condamné une première fois fin juillet 2011 au Burundi à 25 ans de prison pour viols, notamment sur des mineures.

La défense, la famille et le comité de soutien de Patrice Faye espère qu'il aura droit cette fois à un procès équitable, après celui qui s'est déroulé en juin au Burundi et que la France a condamné pour ses nombreuses « incohérences ».

Lire la suite...
 
Burundi : 24 morts dans une attaque près de Bujumbura

@rib News, 19/09/2011 – Source AFP

Au moins 24 personnes sont mortes et une vingtaine d'autres ont été blessées dimanche soir dans l'attaque, par des « bandits armés », d'un bar d'une localité proche de la capitale burundaise Bujumbura, a affirmé lundi un responsable local.

« Le bilan est encore incertain, mais d'après les premières informations que j'ai reçues, il y aurait entre 24 et 30 morts et une vingtaine de blessés, dont certains dans un état critique », a dit Vianney Mutabazi, administrateur (maire) de Mutimbuzi, dont dépend la localité de Gatumba où s'est produit le drame.

Lire la suite...
 
Burundi : Quatre enfants tués dans un accident de bateau sur le lac Tanganyika

@rib News, 18/09/2011 – Source Xinhua

Un bateau en provenance de la presqu'île de Bubwari en République Démocratique du Congo a fait naufrage tôt dimanche matin dans les eaux burundaises du lac Tanganyika, alors qu'il se rendait au port commercial de Rumonge au Sud du Burundi, faisant quatre morts et huit blessés, a rapporté dimanche un correspondant local de la radio nationale.

Les quatre personnes qui ont péri dans cet accident étaient tous des enfants tandis que parmi les huit autres qui ont été blessées figure une femme qui a été grièvement blessée. Elles ont été évacuées à l'hôpital de Rumonge.

Lire la suite...
 
Burundi : Une ONG locale plaide pour la sécurité des enfants ex-soldats

@rib News, 18/09/2011 – Source Xinhua

L'Association Coalition pour le développement et la réhabilitation sociale (CODR-Ubuntu) dont les objectifs sont entre autres de contribuer à l'édification d'un Burundi prospère et paisible et de contribuer à l'intégration sociale des groupes marginalisés se dit très préoccupée par la situation d'insécurité et de harcèlement dont les enfants ex-soldats qu'elle encadre sont victimes. C'est ce qu'a exprimé le président de cette association Audace Baratakanwa dans un communiqué de presse rendu public ce dimanche.

Lire la suite...
 
Rwasa accuse Kigali et Bujumbura d’être de connivence pour l’éliminer

@rib News, 17/09/2011

Agathon Rwasa« Des zélotes du pouvoir en l’occurrence les policiers, les agents du Service national des Renseignement, les miliciens IMBONERAKURE du CNDD-FDD se sont érigés en de véritables aigles chasseurs des membres du parti FNL en particuliers er ceux des partis politiques de l’opposition en général. Ivres des encouragements du pouvoir NKURUNZIZA qui les a mandatés, ils vont jusqu’à vouloir se confondre avec Dieu sur terre », accuse Agathon Rwasa dans un « Mémorandum sur le génocide perpétré par le pouvoir Nkurunziza contre les membres du parti FNL ».

« Que le pouvoir de Kigali, qui est trop visiblement mentor de celui de Bujumbura, sache que maintenir le Burundi dans le chaos politique et les pratiques du génocide n’est pas de nature à ramener la paix au Rwanda. La paix du Rwanda n’est pas tributaire de la disparition tragique du Leader des FNL comme KAGAME ne cesse de le planifier avec NKURUNZIZA », avertit Rwasa.

Lire l’intégralité du Mémorandum


 
Burundi : Comparution de la vice-présidente de l'OAG dans l'affaire Manirumva

@rib News, 17/09/2011- Source Xinhua

Gertrude Kazoviyo (Photo Iwacu)La vice-présidente de l'Observatoire de l'Action gouvernementale (OAG) Mme Gertrude Kazoviyo a comparu ce vendredi devant le procureur de la République en mairie de Bujumbura dans une audience de complément d'instruction dans le dossier en rapport avec l'assassinat de l'ancien vice-président de l'Observatoire de Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques (OLUCOME) Ernest Manirumva la nuit du 08 au 09 avril 2009.

« Il m'a posé des questions sur l'assassinat d'Ernest Manirumva. Je l'ai envoyé dans le rapport de la troisième commission d’enquête car c'est là qu'on retire la plupart des informations. Je l'ai envoyé également dans le rapport du FBI », a déclaré à la presse Mme Gertrude Kazoviyo au sortir de l'audition qui a duré deux heures.

Lire la suite...
 
Burundi : La Chine accorde un crédit sans intérêt de 15 M $ au Burundi

@rib News, 16/09/2011- Source Xinhua

 L'ambassadeur de la République populaire de Chine au Burundi, Yu Xuzhong, et la ministre burundaise des Finances, Mme Clothilde Nizigama, ont procédé ce vendredi à la signature d'un accord de coopération économique et technique d'un montant de 100 millions de Yuan, soit environ 15 millions de dollars qui constituent un crédit sans intérêts à accorder au Burundi.

« C'est un suivi de la dernière commission mixte sino-burundaise. Cette année, le gouvernement chinois a décidé de doubler le montant des crédits sans intérêt.

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du vendredi 16 septembre 2011

@rib News, 16/09/2011

● Politique

- Les partis de l’opposition burundaise réunis au sein de l’Alliance des Démocrates pour le Changement (ADC-Ikibiri) déclarent ne pas être concernés par les résultats d’une réunion des partis politiques de l’Afrique de l’Est. Dans une conférence de presse animée ce vendredi à Bujumbura, ces partis ont accusé le pouvoir de Bujumbura d’avoir invité des "ailes" et non de véritables partis. Il déplore que le gouvernement s’illustre dans la perte de temps au lieu de faire des choses utiles. [Rpa/Isanganiro/Bonesha]

Lire la suite...
 
Burundi : Une nouvelle maladie décime les chèvres au Nord du pays

@rib News, 16/09/2011- Source Xinhua

Une maladie toute nouvelle des chèvres s'est déclarée dans la commune Bwambarangwe de la province de Kirundo au Nord du pays et a déjà fait 140 victimes endéans deux semaines, comme l'a signalé ce vendredi par téléphone Dr Juvénal Karagira, médecin vétérinaire à la direction provincial de l'agriculture et de l'élevage de Kirundo.

Le Dr Juvénal Karagira indique que les poils d'une chèvre attaquée se détachent progressivement de la peau avec des plaies un peu partout y compris au niveau du museau à telle enseigne que la chèvre finit par mourir de faim car ne pouvant pas brouter comme les autres. Il ajoute que la chèvre attaquée par cette maladie dont on ne connaît pas encore le virus a une mauvaise odeur avec des pues.

Lire la suite...
 
Comparution du président de l'Olucome pour obstruction à une enquête

@rib News, 16/09/2011 – Source Xinhua

Le président de l'Observatoire de Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques (OLUCOME) a comparu ce jeudi devant le procureur général près la Cour anti-corruption pour être auditionné sur l’obstruction à une enquête dont il serait coupable, ce qu'il dément.

« Il s'agissait d'instruire un dossier qui a été déposé par un certain Nkuriragenda Salvator. Il accuse l'OLUCOME d'avoir été corrompu par l'ONG Save Children Fund, d'avoir obstrué l’instruction du dossier de cette ONG et d'avoir été complice avec cette ONG dans le détournement des fonds qui devraient revenir au Trésor public.

Lire la suite...
 
11 candidats retenus pour la présidentielle de novembre en RDC

APA, 16-09-2011

Kinshasa (RD Congo) - La Commission électorale nationale indépendante (CENI) de la RD Congo a publié jeudi soir à Kinshasa la liste de 11 candidats retenus à l’élection présidentielle du 28 novembre prochain.

Les candidats dont les dossiers ont été jugés recevables sont : Jean Andeka Djamba, Adam Bombole Intole, Joseph Kabila Kabange, François-Nicéphore Kakese Malele, Vital Kamerhe, Oscar Kashala, Léon Kengo wa Dondo, Antipas Mbusa Nyamwisi, François-Joseph Mobutu Nzanga, Josué Alex Mukendi et Etienne Tshisekedi wa Mulumba.

Selon la CENI, la période de dépôt des recours à la Cour suprême de justice est fixée du 16 au 19 septembre. L'élection présidentielle se déroulera en un seul tour. Elle sera couplée aux législatives nationales.


 
Recul constant de la démocratie au Burundi affirme l'ONG "Fontaine Isoko"

@rib News, 15/09/2011 – Source Xinhua

Le monde entier a célébré la journée mondiale de la démocratie le 15 septembre au moment où une des organisations de la société civile qui a participé à l’observation du déroulement des dernières élections au Burundi de 2010 fustige l'état de la démocratie qui prévaut au Burundi.

« Cette journée intervient alors que le Burundi se trouve à la traversée des chemins avec un recul constant de la démocratie. Elle arrive également au moment où la cohabitation entre les partisans de l'opposition et les acteurs de la société civile d'une part et de la mouvance au pouvoir d'autre part se caractérise par un dialogue de sourd », a indiqué Mme Seconde Nyanzobe, représentante légale de l'ONG locale "Fontaine Isoko" qui s'est chargée de la promotion de la bonne gouvernance au Burundi.

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du jeudi 15 septembre 2011

@rib News, 15/09/2011

● Politique

- Le président du parti FNL Agathon Rwasa a rendu public un mémorandum accusant les membres du gouvernement, les jeunes de la milice Imbonerakure du parti CNDD-FDD et les agents de la documentation nationale d’être impliqués dans des cas de violations des droits de l’Homme et surtout l’élimination des membres du parti FNL. [Isanganiro/Rpa]

- Selon le mémorandum, les membres des partis d’opposition sont menacés d’exécution par les miliciens payés par le pouvoir. Il déplore que la communauté internationale garde le silence devant des cas d’exécutions sommaires des membres des partis d’opposition burundaise. Dans son mémorandum Agathon Rwasa affirme que les Imbonerakure et leurs patrons seront un jour traduits devant la justice burundaise ou internationale pour les crimes qui se commettent au Burundi. [Isanganiro/Rpa]

Lire la suite...
 
Douze Burundais arrêtés en Tanzanie par la police

@rib News, 15/09/2011 – Source Xinhua

La police tanzanienne a procédé mardi dernier à l'arrestation de douze Burundais qui tentaient de se rendre dans ce pays prétextant qu'ils allaient dans un deuil d'un des leurs, a rapporté e jeudi un correspondant de la radio nationale dans la province de Makamba au Sud du pays sur la frontière avec la Tanzanie.

Selon cette source, la police tanzanienne a soupçonné les douze Burundais sur base de leurs pièces d'identité qui ne montraient aucun signe de parenté entre eux que ce soit au niveau des parents des uns et des autres ou alors au niveau de leurs provinces d'origine.

Lire la suite...
 
Rose Ntwenga : « Itinéraire Bis » du génocide des Hutu du Burundi

@rib News, 15/09/2011

Burundi, de génocide en génocide des Hutu, l’itinéraire Bis.

-Le tandem Thomas Ndabemeye - Désiré Makuza et les influents exilés Tutsi rwandais-

CONTRIBUTION A LA COMMISSION VERITE, POUR UNE JUSTICE QUI RECONCILIE

Rose Ntwenga, Montpellier  (France), le  11  septembre 2011.

Après des décennies d’un schéma écrit, propagé et répété à l’envie par ses concepteurs[1], auteurs, communicateurs et bénéficiaires, « l’itinéraire principal » de description du génocide des Hutu du Burundi est sciemment  déformant. Il  se réduit souvent à : « En légitime défense après une attaque de Hutu burundais …. ».

La réalité est toute autre.

Un itinéraire Bis est indispensable pour comprendre le cheminement du  scénario des concepteurs à l’attention du grand public.  Dans le cadre de la « Commission nationale Vérité et Réconciliation et du mécanisme de Justice associé », le travail de récolte et d’analyse des témoignages nécessite aussi d’emprunter « un itinéraire Bis ». Il aidera à mieux cerner les contours exacts des motivations et des situations à l’origine des décisions dramatiques. Un éclairage sur les trajectoires individuelles,  leurs croisements comme leurs convergences avec des faits, des événements et des phénomènes au cours des quarante dernières années permettra de toucher la vérité dans son entièreté.

Le génocide des Hutu du Burundi tient dans un condensé de dates (65, 69, 72-73, 88, 93-95, …,) et un décompte d’individus victimes ahurissant.

Lire la suite...
 
Burundi : inquiétude de la société civile face au traitement du dossier Manirumva

RFI, 15 septembre 2011

Avec notre correspondant à Bujumbura

Suite à la décision de la justice burundaise de renvoyer l’affaire de l’assassinat d’Ernest Manirumva au parquet pour complément d’enquête, la société civile exprime à nouveau son inquiétude. Ernest Manirumva, un activiste anticorruption, avait été tué au Burundi en 2009, alors qu’il enquêtait sur des détournements de fonds. Plusieurs personnes ont été arrêtées et allaient être jugées.

La société civile burundaise avait applaudi des deux mains la décision du tribunal, en pensant qu’elle était parvenue à faire entendre sa voix. Mais lorsque l’enquête sur l’assassinat du numéro deux de l’Observatoire de lutte contre la corruption, Ernest Manirumva, a repris il y a une semaine, tout le monde a été surpris.

Lire la suite...
 
Burundi : Le délestage de l'électricité va continuer indique la Regideso

@rib News, 14/09/2011 – Source Xinhua

 La principale centrale hydroélectrique de Rwegura au Nord-Ouest du Burundi n'est plus suffisamment alimentée en eau suite notamment aux changements climatiques, ce qui aura pour conséquence de continuer la gestion de l'électricité par le système de délestage, comme l'a dit le directeur général de la Régie de production et de distribution des eaux et de l'électricité (REGIDESO) Pascal Ndayishimiye, après une visite sur le terrain à cette centrale ce mardi.

« A cause des aléas climatiques, la pluviométrie n'a pas été bonne, ce qui signifie que la quantité d'eau qui entre dans le lac est faible. Vu l'extension des villes et l'utilisation des énergies électriques, ça signifie que la centrale doit toujours produire en permanence à sa capacité maximale. Donc, notre réserve s'épuise et il y a moins d'eau qui entre pour reconstruire cette réserve.

Lire la suite...
 
Bientôt un vaccin contre le pneumocoque au Burundi

PANA, 14 septembre 2011

Dr Sabine Ntakarutimana, ministre de la SantéBujumbura, Burundi - Un nouveau vaccin contre le pneumocoque va être introduit à partir du 20 septembre prochain dans la vaccination de routine pour protéger les enfants de moins de cinq ans des maladies pulmonaires qui seraient responsables de 10% des décès dans cette catégorie vulnérable de la population burundaise, a appris la PANA de source médicale à Bujumbura.

Les Infections respiratoires aigues (IRA) représenteraient au Burundi la deuxième cause de morbidité chez les enfants de moins de 5 ans, après le paludisme, d’après la ministre burundaise de la Santé publique et de la Lutte contre le VIH/SIDA, Mme Sabine Ntakarutimana.

Lire la suite...
 
Burundi : la situation de la sécurité alimentaire jugée "inquiétante"

@rib News, 14/109/2011 – Source Xinhua

La situation alimentaire et nutritionnelle qui prévaut au cours du deuxième semestre de l'année 2011 au Burundi reste "inquiétante", a déclaré mardi à Bujumbura M. Sébastien Ndikumagenge, directeur général en charge de l'agriculture et de l'élevage.

M. Ndikumagenge s'est exprimé ainsi devant les représentants des divers secteurs socio-économiques du pays lors d'une séance de publication des résultats d'un récent rapport sur la situation alimentaire au Burundi.

Lire la suite...
 
Nouvelles locales des mardi 13 et mercredi 14 septembre 2011

@rib News, 14/09/2011

● Politique

- Dans un communiqué publié samedi, le président du CNDD Léonard Nyangoma, actuellement en exile, annonce qu’il existe un plan pour tuer des membres des partis de l’opposition et surtout ceux du FNL. Dans ce communiqué, Léonard Nyangoma se montre inquiet par les convocations ces derniers jours de journalistes, avocats et membres des organisations de la société civile burundaise. Il demande des sanctions contre le pouvoir burundais surtout dans le domaine militaire, soulignant que la seule exception serait dans le domaine humanitaire. [Rpa]

Lire la suite...
 
Burundi : Le MiniSanté veut mettre de l'ordre dans le commerce des médicaments

@rib News, 14/109/2011 – Source Xinhua

Le ministère de la Santé publique et de la Lutte contre le Sida veut corriger les irrégularités constatées dans le commerce des médicaments au Burundi en commençant par l'élimination du marché tous ceux qui sont frauduleusement importés, a annoncé Bonaventure Nyabenda, inspecteur chargé des pharmacies et des médicaments au sein de ce ministère.

« Dans notre pays, l'exercice de la pharmacie est fait par tout le monde alors qu'il y a des gens spécialistes. Les médicaments sont partout. Nous devons mettre de l'ordre. Nous avons des médicaments qui sont importés officiellement et illégalement, mais il y a d'autres qui sont vendus et qui ne sont pas du tout connus par le département de la pharmacie et qui sont vendus frauduleusement.

Lire la suite...
 
Rwanda : pour Gahima, «Kagame a tué plus de gens que Kadhafi!»

Marianne2, 13 Septembre 2011

Propos recueillis par Régis Soubrouillard

Gérald GahimaAncien procureur général du Rwanda, autrefois proche de Paul Kagame, Gérald Gahima a fondé le Congrès national du Rwanda, une plate-forme politique qui se veut une alternative au FPR. A l’heure où le président Nicolas Sarkozy recevait Paul Kagamé, il dénonce dans Marianne2 l'immense danger que représente celui qu'il appelle le dictateur minoritaire.

Marianne2.fr : Nicolas Sarkozy a reçu à Paris le président Kagame, comment percevez-vous le fait que la France lui déroule le tapis rouge ?

Lire la suite...
 
Burundi : vers le lancement du nouveau vaccin contre le pneumocoque

@rib News, 13/109/2011 – Source Xinhua

Une cérémonie a été organisée mardi à Bujumbura dans le cadre de la journée nationale de mobilisation sociale sur l'introduction dans la vaccination de routine au Burundi, du nouveau vaccin contre le pneumocoque, une bactérie qui cause les maladies pulmonaires spécialement chez les enfants en bas âge.

La ministre burundaise de la Santé Publique et de la Lutte contre le sida, le Dr Sabine Ntakarutimanala a souligné à cette occaision que le pneumocoque est la première cause des infections bactériennes chez l'enfant de moins de 5 ans, particulièrement les moins de 2 ans.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 Suivante > Fin >>

Résultats 16693 - 16770 sur 20631

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher