topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction. ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Toute l'actualité
Burundi : La France déplore la pénalisation de l’homosexualité

@rib News, 28/04/2009 – Source AFP

Rama YadeLa France "déplore vivement" la pénalisation des relations homosexuelles dans le nouveau code pénal promulgué au Burundi, a déclaré lundi la secrétaire d'Etat aux droits de l'Homme, Rama Yade, dans un communiqué.

"S'il contient d'incontestables avancées que je salue en matière de droits de l'Homme, comme l'abolition de la peine de mort et le renforcement de la lutte contre les violences faites aux femmes, je déplore vivement que ce nouveau code instaure la pénalisation des relations entre personnes de même sexe, ce qui est contraire aux engagements internationaux souscrits par le Burundi", déclaré Mme Yade dans ce communiqué.

Lire la suite...
 
La Belgique dénonce la loi criminalisant l'homosexualité au Burundi

@rib News, 27/04/2009

SPF Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au Développement

Charles MichelCommuniqué de presse - Date 27/04/2009

Charles Michel préoccupé par la loi criminalisant l'homosexualité au Burundi

Charles Michel, Ministre de la Coopération au développement s'est dit très préoccupé à l'annonce de la signature par le Président burundais Nkurunziza de la loi criminalisant l'homosexualité.

Charles Michel plaide avec force en faveur du respect des droits de l'homme y compris du principe de non-discrimination sur base de l'orientation sexuelle.

Lire la suite...
 
Rapatriement des réfugiés burundais de la Tanzanie : phase finale

@rib News, 27/04/2009 – Source PANA

Le rapatriement de dizaines de milliers de Burundais qui avaient fui en Tanzanie en 1972 est entré dans sa phase finale cette semaine.

L'opération avait commencé quand un convoi du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) transportant environ 500 personnes a passé la frontière pour arriver dans un nouveau centre de transit au Burundi, indique l'agence de l'ONU pour les réfugiés ce dimanche.

Lire la suite...
 
Droit de réponse : Emmanuel Bamenyekanye renie Libérat Ntibashirakandi

@rib News, 27/04/2009

Emmanuel BamenyekanyeNdlR : Réagissant à ce qu’il considère comme une "véritable campagne de diffamation" sur le Web, M. Libérat Ntibashirakandi a rédigé un texte, « Aux internautes de "me juger à mes actes" », publié lundi 20 avril sur ARIB.INFO, dans lequel il a, en guise de preuves de moralité, livré « des témoignages des amis, des collègues et des compatriotes qui [le] connaissent réellement ». Parmi lesquels celui daté 22 août 2006 et signé M. Emmanuel Bamenyekanye.

Coup de théâtre : Une semaine plus tard, c’est au tour de M. Bamenyekanye de nous faire parvenir, pour publication, un brûlot dans lequel il affirme sans détours que ce témoignage lui fut, ni plus ni moins, « extorqué » par M. Ntibashirakandi.

« Je regrette de m’être laissé endormir par vos tours de passe-passe, avant de vous connaître suffisamment. Je ne nie pas que vous m’ayez berné. Je ne nie pas que vous m’ayez roulé. Je ne nie pas que vous m’ayez leurré. Dès lors, je m’excuse ! Je m’excuse de m’être laissé avoir par ce voleur de la nuit. Je m’excuse de m’être laissé enjoliver par cet aventurier de minuit. Je jure que j’étais de bonne foi », écrit Bamenyekanye dans ce pamphlet qui sent un véritable règlement de comptes.

Et comme le dit la formule consacrée : « L'opinion exprimée n'engage que son auteur ».

Lire la suite...
 
L'ANC plébiscité, Jacob Zuma propulsé vers une présidence à risques

@rib News, 27/04/2009 – Source AFP

Jacob ZumaLe Congrès national africain (ANC) a remporté les élections générales du 22 avril en Afrique du Sud avec une très large majorité, ouvrant tout grand les portes de la présidence à son chef, le populaire mais controversé Jacob Zuma.

Le prochain chef de l'Etat disposera d'une très large majorité, avec 65,9% des suffrages, soit 264 députés sur 400. L'ANC a cependant échoué au seuil de la majorité des deux tiers dont il disposait depuis 2004, selon les résultats officiels publiés samedi. par la Commission électorale indépendante (IEC).

Lire la suite...
 
Burundi : L’Homophobie de Nkurunziza face à l’Humanisme de Desmond Tutu

@rib News, 26/04/2009

Desmond TutuLa veille de la promulgation mercredi au Burundi d’une loi criminalisant l'homosexualité dans le pays, le prix Nobel de la paix et archevêque sud-africain Desmond Tutu a écris au président Pierre Nkurunziza, en ces termes : « Je vous implore, Excellence, de supprimer l’article qui incrimine les rapports privés entre des lesbiennes, des gays ou des personnes bisexuelles ou transgenre ».

« Nous avons lutté contre l’apartheid en Afrique du Sud parce que les Noirs étaient exclus et rejetés de la société pour une raison sur laquelle nous ne pouvions pas agir : la couleur de notre peau. Mais les personnes homosexuelles, elles aussi, subissent une exclusion fondée sur une caractéristique à laquelle elles ne peuvent rien changer : leur orientation sexuelle innée. Il m’est impossible, alors que je me suis battu contre la discrimination inhérente à l’apartheid, de ne pas lutter pour les droits fondamentaux des personnes homosexuelles, pour leur droit d’être elles-mêmes, tout simplement, et de vivre leur vie privée sans s’exposer à une inculpation pénale », a plaidé le prélat anglican, sans succès.

Lire la suite...
 
Burundi : Nkurunziza promulgue une loi criminalisant l'homosexualité

@rib News, 25/04/2009 – Source AFP

Le président burundais a promulgué mercredi une loi criminalisant l'homosexualité, ont annoncé samedi dans un communiqué 63 organisations internationales et nationales de défense des droits de l'Homme qui appellent le président Pierre Nkurunziza à revenir sur sa décision.

"Au regard du nouveau code pénal, promulgué par le président Pierre Nkurunziza le 22 avril, les pratiques sexuelles entre personnes du même sexe deviennent illégales pour la première fois dans l'histoire du Burundi", indique le communiqué.

Lire la suite...
 
Burundi : Il faut abroger la loi criminalisant la pratique homosexuelle

Human Rights Watch, 24 avril 2009

Cette loi discriminatoire viole des droits fondamentaux et entrave la prévention du SIDA

(Bujumbura, le 24 avril 2009) – La décision du gouvernement du Burundi de criminaliser la pratique homosexuelle viole des droits humains fondamentaux et devrait être révisée immédiatement, ont dit Human Rights Watch et 62 autres organisations burundaises, africaines et internationales de droits humains dans une déclaration commune publiée aujourd'hui. La déclaration est sortie après que le Président Pierre Nkurunziza a promulgué cette loi en secret le 22 avril. 

En février, le Sénat a rejeté une décision votée en novembre 2008 par l'Assemblée nationale criminalisant les relations intimes avec des personnes de même sexe. Cependant, selon la constitution burundaise, en cas de désaccord entre les deux chambres du Parlement, la décision de l'Assemblée nationale prévaut.

Lire la suite...
 
Casernement de 3.500 ex-combattants rebelles au Burundi

PANA, 24/04/2009

Bujumbura, Burundi - Les 3.500 combattants des Forces nationales de libération (FNL, ex-rébellion du Burundi) retenus pour faire partie des différents corps de défense et de sécurité du pays se trouvent déjà dans les casernes de l'Armée régulière et de la Police nationales après un court séjour dans des centres de Désarmement, de démobilisation et de réintégration (DDR), a- t-on appris de source sécuritaire à Bujumbura.

Les camps militaires de Kamenge, au nord de Bujumbura et de Muzinda, plus à l'ouest de la capitale burundaise, ont accueilli, chacun, 1.050 ex- combattants rebelle appelés à faire partie de la force de défense nationale, à en croire le représentant de l'Etat burundais au Mécanisme conjoint de vérification et de suivi (MCVS) de la mise en application de l'accord global de cessez-le-feu liant le pouvoir central et les FNL, le général de Brigade Lazarre Nduwayo.

Lire la suite...
 
Bruxelles, 03 mai 2009 : Levée de deuil pour l'Abbé Juvénal Bamboneyeho

@rib News, 24/04/2009

Feu Abbé Juvenal BamboneyehoLevée de deuil pour l’Abbé Juvénal BAMBONEYEHO

A vous toutes et tous qui étiez ses ami(e)s ou connaissances, nous vous invitons à nous rejoindre pour la célébration de la Messe de levée de deuil pour l'Abbé Juvénal Bamboneyeho, décédé le 31 octobre dernier.

Cette messe sera célébrée

Date : Dimanche 03 mai 2009

Heure : 14 heures.

Lieu : Eglise du Collège Saint Michel

          Boulevard Saint Michel, 24

        1040 Bruxelles

Accès par les transports publics :

Métro : Montgomery, Boileau

Bus : 22, 27, 36, 61, 80

Tram: 23, 24, 25, 39, 44, 81, 83

Personnes de Contact:

- Abbé Salvatore Ntibandetse : Tél 02/ 653.84.32. ou GSM : 0495 /  289. 222

- Abbé Daniel Nahimana : Tél 060/ 37.89.68   ou GSM : 0476 / 793. 128

Merci d’avance de diffuser ce message le plus largement possible


 
Un internaute réagit vivement aux propos de Libérat Ntibashirakandi

@rib News, 24/04/2009

NdlR : « Aux internautes de "me juger à mes actes" » est le titre d’un texte de Libérat Ntibashirakandi publié lundi sur ARIB.INFO. En invitant ainsi les internautes à s’exprimer sur son cas, M. Ntibashirakandi s’est lui-même exposé aux critiques les plus acerbes qui ne pouvaient pas manquer.

Toujours dans notre souci de défendre la liberté d’expression, nous publions la réaction de M. Nimenya Gilles qui voudrait, écrit-il, « montrer à l’opinion comment ce monsieur est un grand manipulateur d’opinion et surtout qu’il n’est pas honnête avec lui-même ».

Comme le dit la formule consacrée : « L'opinion exprimée n'engage que son auteur ».

Lire la suite...
 
Bruxelles, 30 avril 2009 : Conférence-débat avec Alexis Sinduhije

@rib News, 24/04/2009

La paix et la stabilité sont deux facteurs essentiels pour la relance

économique de la Région des Grands Lacs.

Dans ce cadre, Siréas vous invite à une conférence-débat

jeudi 30 avril 2009 à 17h30

rue Brogniez 46 - 1070 Bruxelles

Thème :

« La problématique de la bonne gouvernance comme source d’insécurité au Burundi : De l’indépendance à nos jours »

Avec l’intervention de Monsieur Alexis SINDUHIJE, Ancien Journaliste Burundais de renom international, classé parmi les 100 personnalités les plus influentes de l’année 2008 par le Time Magazine.

Entrée libre sans réservation

Siréas asbl – secteur Education Permanente

Rue Brogniez,46- 1070 Bruxelles

Tél. 02/510.61.86 – Fax : 02/510.61.87

Contact : Benoît NDAGIJIMANA

Siège social : Rue de la Croix, 22 – 1050 Bruxelles

http://www.sireas.be

Avec le soutien de la Communauté française

 
Des agents du FBI au Burundi pour un dossier de meurtre

PANA, 23/04/2009

Feu Ernest ManirumvaBujumbura, Burundi - Des agents du Bureau fédéral américain d’investigation (FBI) sont attendus incessamment au Burundi pour participer aux enquêtes portant sur l’assassinat non encore élucidé du vice-président de l’Observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économiques (OLUCOME, indépendant), Ernest Manirumva, apprend-on de diverses sources concordantes à Bujumbura.

L’offre du gouvernement américain a été annoncée par le procureur général de la République du Burundi, Elysée Ndaye, comme un "gage de transparence" dans la recherche de la vérité sur les commanditaires, les exécutants et le mobile du crime, qui a suscité beaucoup d’émotion, y compris au-delà des frontières nationales.

Lire la suite...
 
Paris, Bruxelles et New York saluent l’agrément des FNL comme parti politique

@rib News, 23/04/2009

Ministère français des Affaires étrangères - Point de presse du 23 avril 2009

Burundi / Les Forces de libération nationales (FNL) reconnues en tant que parti politique.

“La France salue la reconnaissance, le 20 avril, par le gouvernement du Burundi des Forces de libération nationales (FNL) en tant que parti politique. Cette décision d’intégrer de manière pacifique dans les institutions burundaises la dernière rébellion armée du pays devrait permettre de mettre fin à un long conflit.

Cette mesure représente l’aboutissement d’un long processus de paix et consacre les efforts de toutes les parties et ceux de la communauté internationale afin de trouver une solution politique aux difficultés qu’a rencontrées le Burundi dans le passé.

Lire la suite...
 
Le FBI va intervenir dans l'enquête sur l'assassinat d’Ernest Manirumva

RFI, 23/04/2009 - Burundi : Bujumbura accepte l'aide du FBI

 La police fédérale américaine va collaborer avec la police burundaise dans l'enquête sur l'assassinat du vice-président de l'Obervatoire de lutte contre la corruption (Olucome). Ernest Manirumva a été tué dans la nuit du 8 au 9 avril, à l'arme blanche. Son bureau avait été saccagé et de nombreux dossiers ont alors disparu. C'est Washington qui a proposé l'assistance de la police fédérale américaine, après la levée de bouclier de 200 associations de la société civile burundaise.

Deux semaines après l’assassinat d’Ernest Manirumva, la police burundaise n’a pas fait beaucoup de progrès dans son enquête. L’ambassadeur des Etats-Unis au Burundi, Patricia Moller a donc proposé l’aide de la police fédérale américaine, le fameux FBI, en vue d’aider les autorités burundaises à confondre les assassins du militant anti-corruption.

Lire la suite...
 
Le Burundi obtient 150,2 M $ d’allégement de la dette auprès de la BAD

@rib News 23/04/2009 - Source BAD

BUJUMBURA, Burundi - Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé l’éligibilité du Burundi à un allégement de dette de 150,2 millions de dollars en valeur actuelle nette fin + (équivalent à 241,7 millions de dollars, en valeurs nominale) après avoir atteint le point d’achèvement au titre de  l’assistance aux Pays pauvres très endettés (PPTE) renforcée.

Le Burundi bénéficiera de plus, d’un allègement de dette d’un montant de 15,38 millions de dollars en valeur nominale au titre de l’Initiative d’allégement de la dette multilatérale (l’IADM) aux termes des mesures approuvées par le Conseil mercredi, 22 avril 2009, à Tunis.

Lire la suite...
 
Kamenge, 25 avril 2009 - Théâtre : « Le défilé des malheurs »

@rib News, 23/04/2009

THÉÂTRE !

Voulez-vous apprendre en rigolant ?

Dans le cadre de la Lutte contre le VIH / SIDA, la Troupe Théâtrale de la Jeunesse Panafricaine pour la Défense de la Démocratie JPD, se produit au Centre Jeunes Kamenge dans :

« Le défilé des malheurs »

Ce samedi 25 avril 2009 à partir de 14H 30

Une pièce de Théâtre à vous couper le souffle avec des entractes de :

Danses modernes, Play Back,  Poèmes,  Amakuru mu kiwani , Questions-Réponses dans une Ambiance Bon Enfant.

NE RATEZ PAS CETTE OCCASION EXCEPTIONNELLE, L’ENTREE EST GRATUITE ! ! !


 
Adhésion prudente du Burundi à la CEA

PANA, 22/04/2009

Bujumbura, Burundi - Le ministère burundais du Commerce, de l'Industrie et du Tourisme a organisé, mercredi, un atelier à l'intention des représentants des secteurs économiques clé en vue de l'établissement de la liste des produits "sensibles" à protéger de la concurrence extérieure dans la perspective de l'adhésion du pays à l'union douanière et au tarif extérieur commun à la Communauté est-africaine de libre échange.

Le thème de l'atelier a trait à la présentation des enjeux et mesures qui se rapportent à l'intégration régionale et ses implications directes sur la politique nationale agricole et industrielle ainsi que la validation de la liste des produits sensibles locaux à protéger de la concurrence extérieure.

Lire la suite...
 
Burundi : l'ex-rébellion des FNL devient officiellement un parti politique

@rib News, 22/04/2009 - Source AFP

L'ex-rébellion burundaise des Forces nationales de libération (FNL) est officiellement devenue un parti politique dans la nuit de mardi à mercredi, à l'issue d'un processus de désarmement de ses combattants, a-t-on constaté sur place.

Un représentant du ministre burundais de l'Intérieur a apposé un cachet sur une ordonnance ministérielle "portant agrément et octroi de la personnalité civile au parti Forces nationales de libération", a-t-on constaté.

Lire la suite...
 
Burundi : Lancement du programme de démobilisation

IRIN, 21 avril 2009

BUJUMBURA - Agathon Rwasa, chef des Forces nationales de libération (FNL), célèbre mouvement rebelle burundais, a rendu sa mitraillette AK-47 et ses uniformes militaires, le 18 avril, à l’occasion d’une cérémonie organisée pour marquer le début de la démobilisation de milliers de combattants ; les FNL doivent bientôt obtenir le statut de parti politique.

«Ma démobilisation marque officiellement la fin de la guerre au Burundi ; c’est un signe que le processus de paix national est en bonne voie», a déclaré M. Rwasa dans un site de rassemblement, à Rubira, dans la province de Bubanza (est).

Lire la suite...
 
Appui de 15,6 millions de dollars de la BM au Burundi

PANA, 21/04/2009

Yves SahinguvuBujumbura, Burundi - La Banque mondiale va décaisser un montant d'un peu plus de 15,6 millions de dollars américains au profit du Projet d'appui au développement communautaire et social (PRADCS) du Burundi, apprend-on de source officielle à Bujumbura.

L'annonce a été faite par le premier vice-président du Burundi, Yves Sahinguvu, à l'ouverture d'une réunion du Comité national d'orientation et de pilotage du PRADCS.

Le projet ambitionne d'améliorer les conditions de vie des communautés et contribuer, de ce fait, à la réalisation de cinq Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), à savoir : l'éradication de l'extrême pauvreté et la faim ; l'éducation universelle ; la réduction de la mortalité infantile ; l'amélioration de la santé maternelle ; et la lutte contre le VIH/SIDA et le paludisme.

 
Réunion des pays membres de l’initiative du bassin du Nil en mai en Egypte

@rib News, 21/04/2009 - Source APA

L’Egypte va présider la réunion du Conseil des ministres hydrauliques des pays membres de l’Initiative du bassin du Nil (IBN) qui se tiendra au Caire dans la première semaine de mai.

L’annonce a été faite lundi, au Caire, par le Dr Mohammad Nasreddin Allam, ministre égyptien des Ressources en Eau et de l’irrigation.

Lire la suite...
 
Hommage à l’Abbé Michel Kayoya : Un prophète assassiné

@rib News, 21/04/2009

BURUNDI :

L’HUMANISME SPIRITUEL DE L’ABBE MICHEL KAYOYA

Par Joseph Ntamahungiro*

A l’occasion du 75ème anniversaire de la naissance et du 37ème anniversaire de l’ignoble assassinat de l’Abbé Michel Kayoya, prêtre, écrivain, philosophe et martyr, l’auteur lui rend un profond hommage.

Biographie

Feu Abbé Michel KayoyaL’abbé Michel Kayoya est né le 8 décembre 1934 à Kibumbu dans l’actuelle Commune de Kayokwe en Province de Mwaro, au Burundi. De 1943 à 1948, il fit l’école primaire de sa paroisse puis le Petit Séminaire de Mugera de 1949 à 1955. De 1955 à 1958, il étudia au  Grand Séminaire de Burasira. En 1958, il fut admis au Scolasticat de la Société missionnaire d’Afrique (Pères Blancs) à Heverlee (Belgique). En 1962, il abandonna son projet de devenir missionnaire d’Afrique et retourna au Burundi où il acheva sa formation au Grand séminaire de Burasira. Il fut ordonné prêtre à Kibumbu le 8 juillet 1963. De 1963 à 1964, il fut, en même temps que vicaire paroissial, aumônier de l’Ecole Moyenne Pédagogique de Rusengo. Il y fonda le «Centre Culturel de Buyogoma» qui, malheureusement, disparut rapidement car l’abbé Michel Kayoya partit à Lille de 1964 à 1965 pour la formation à l’Ecole Missionnaire pour l’Action Catholique et l’Action Sociale (EMA-CAS).

Lire la suite...
 
Commémoration du Génocide contre les Hutu du Burundi en 1972

@rib News, 21/04/2009

Burundi Génocide 1972A l’occasion du 37ème anniversaire du génocide dont les Hutu du Burundi ont été victimes, des Burundais de la diaspora vont commémorer ce triste anniversaire.

● En Belgique, le 29 avril 2009.

● Au Canada, le 2 mai 2009.

Différentes activités sont organisées pour cette occasion :

Lire la suite...
 
Burundi : La nouvelle loi communale en question

@rib News, 21/04/2009

De la nouvelle loi communale. Si on en reparlait ?

Par Joseph NZOKIRANTEVYE - 19 avril 2009

Introduction

Lorsque j’ai livré à votre critique et analyse, mon premier jet sur la nouvelle loi communale en mai 2005 je ne doutais pas que d’autres compatriotes prendraient la parole pour demander  des améliorations dans ce  texte.

Des contacts entre  le Senat et les élus locaux, il ressort entre autre que : «

Ø La loi communale présente des insuffisances à certains endroits d’où la nécessité de la reformuler en tenant compte des prérogatives des élus locaux ;

Ø Le niveau bas de formation de certains élus locaux qui constitue une entrave réelle pour l’initiation des projets de développement, d’où la nécessité de prévoir des programmes de formation à leur intention  (1 : Evaluation à mis parcours des rencontres sénat – élus locaux, septembre 2007) »

Lire la suite...
 
Libérat Ntibashirakandi : Aux internautes de "me juger à mes actes"

@rib News, 20/04/2009

Libérat NtibashirakandiNdlR : Depuis quelques temps, les lecteurs de sites Web dédiés au Burundi assistent, médusés, à une passe d’armes entre abarundi.org et tutsi.org.

Directement visé dans ce pugilat cybernétique, Libérat Ntibashirakandi a demandé à ARIB.INFO un espace d'expression, pour sortir de son silence face à ce qu’il considère comme une "véritable campagne de diffamation", afin, dit-il, "d’apporter des témoignages des amis, des collègues et des compatriotes qui [le] connaissent réellement". Dès lors, "Il reviendra à chacun de tirer les conséquences", estime-t-il.

Sans vouloir entrer dans une quelconque polémique inutile avec les animateurs des sites Web ci-haut cités, la Rédaction a décidé de répondre à cette requête par souci de défendre la liberté d’expression, qui a toujours été au centre de l’action d’ARIB.INFO. Elle est étroitement liée au droit d’avoir un point de vue et au droit à la liberté de pensée et d’opinion.

Docteur en Sciences (Mathématiques), expert en ingénierie pédagogique et en gestion de projets TICE, Libérat Ntibashirakandi est Chargé de cours à l’Université du Burundi depuis 2000. Il est déjà l’auteur d’un "Plaidoyer pour une politique de reconstruction du Burundi basée sur un programme de Développement bien pensé" publié sur ARIB.INFO en avril 2007.

Lire la suite...
 
10éme sommet ordinaire des chefs d’Etat de l’EAC à Arusha, le 29 avril

@rib News, 20/04/2009 – Source APA

Les 5 chefs d'Etat des pays de l'EAC. De g à d : Kagame, Kikwete, Museveni, Nkurunziza et KibakiLe dixième sommet ordinaire des chefs d’Etat de la Communauté d’Afrique de l’Est (East African Community, EAC) se tiendra le 29 avril à Arusha, a-t-on appris lundi.

Le président Paul Kagame du Rwanda, par ailleurs actuel président du sommet, les présidents Jakaya Mrisho Kikwete de Tanzanie, Pierre Nkurunzinza du Burundi, Mwai Kibaki du Kenya, et Yoweri Kaguta Museveni de l’Ouganda participeront à la rencontre.

Lire la suite...
 
Coup d'accélérateur au processus inter-burundais de paix

PANA, 20/04/2009

Bujumbura, Burundi - Le processus inter-burundais de paix s'est emballé ces derniers jours avec la démobilisation symbolique du leader des Forces nationales de libération (FNL, rébellion), Agathon Rwasa, a constaté la PANA sur place à Bujumbura.

On apprenait déjà la semaine écoulée, de source proche de la médiation sud- africaine dans le conflit burundais, que 3.500 ex-combattants rebelles allaient être démobilisés, désarmés et réintégrés dans les différents corps de l'armée burundaise, tandis que 5.000 autres devraient retourner à la vie civile dans les prochaines semaines.

Lire la suite...
 
Montréal, 25 avril 2009 : Conférence-débat sur le Burundi à la veille des élections

@rib News, 19/04/2009

INVITATION À UNE CONFÉRENCE-DÉBAT À MONTRÉAL

Le Conseil National pour la Défense de la Démocratie (CNDD)-Section du Canada, invite les Burundais, les amis des Burundais et tous ceux qui s’intéressent à la politique du Burundi à une conférence-débat qui sera animée le 25 avril 2009 à Montréal à partir de 18 heures. Cette conférence sera suivie d’une soirée dansante pour fêter la fin de l’hiver.

Thème : La situation politique du Burundi à la veille des élections

Le thème sera débattu en deux panels :

1) La lutte pour la démocratie au Burundi, des origines. Conférenciers :

Ä     Anicet Nahimana, B.A., (Les origines de la lutte pour la démocratie)

Ä     Michel Nyabenda, Ph.D. (L’état actuel de la démocratie au Burundi)

2) Les leçons d’ailleurs et les perspectives d’avenir pour le Burundi. Conférenciers :

Ä     Père Patrick Musumba, CMM (La Bonne gouvernance et la démocratie en Afrique : Leçons du Kenya pour le Burundi)

Ä     Tharcisse Sibomana, M.A, Ancien député à l’A.N. (Quel avenir pour la démocratie au Burundi ?)

Lire la suite...
 
Le chef de la rébellion burundaise renonce à la "lutte armée"

@rib News, 19/04/2009 – Source AFP

Le chef de la rébellion burundaise des Forces nationales de libération (FNL), Agathon Rwasa, a annoncé samedi renoncer à "la lutte armée" lors d'une cérémonie symbolique de "démobilisation" après plus de 13 ans de guerre civile, a-t-on constaté sur place.

"Je viens d'être démobilisé comme le stipulent les accords que nous avons signés avec le gouvernement (...) c'est la conclusion des négociations et du processus de paix", a déclaré à la presse Agathon Rwasa à la fin de la cérémonie, organisée dans un camp de rassemblement de ses combattants à Rubira, à une vingtaine de kilomètres de Bujumbura.

Lire la suite...
 
Appui de 240 millions de dollars des Nations unies au Burundi

PANA, 18/04/2009

Bujumbura, Burundi - Le coordonnateur résident du système des Nations unies au Burundi, Youssef Mahmoud, et le ministre burundais des Relations extérieures et de la Coopération internationale, Augustin Nsanza, ont procédé samedi, à la signature officielle d'une stratégie intégrée d'appui des Nations unies au Burundi, d'un montant de 240 millions de dollars US, sur la période 2010-2014.

Le programme portera essentiellement sur la consolidation de la paix, la planification stratégique et la coordination, le relèvement communautaire, la réconciliation, la promotion et la protection des droits humains, ainsi que la gouvernance démocratique, a précisé le diplomate onusien.

Lire la suite...
 
Agathon Rwasa troque son treillis militaire contre un costume cravate

RFI, 18/04/2009

Burundi : Un grand pas vers la paix

Agathon RwasaAgathon Rwasa, leader des FNL (Forces nationales de libération), le dernier mouvement rebelle encore actif au Burundi, va passer de la vie militaire à la vie civile, au cours d'une cérémonie officielle au nord de Bujumbura.

Le week-end dernier, le gouvernement et les FNL avaient conclu un accord sur l'intégration immédiate dans les forces régulières de 3 500 rebelles et le retour à la vie civile de tous les autres.

Après avoir passé près de trois ans à faire du surplace, le gouvernement burundais et les rebelles des FNL (Forces nationales de libération) semblent avoir donné un coup d’accélérateur au processus de paix dans ce pays.

Lire la suite...
 
Ouverture d'un bureau spécialisé dans les questions d'asile au Burundi

PANA, 17/04/2009

Nairobi, Kenya - Le Burundi, grand pays d'accueil des réfugiés au cours des quatre dernières décennies, dispose désormais d'un bureau spécialisé dans le traitement des demandes d'asile, a annoncé vendredi, pour s'en féliciter, le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), ajoutant que cette ouverture, qui survient des années après que le pays a voté sa première loi sur l'asile, a pu se faire avec le concours des autorités locales.

"L'agence des Nations unies pour les réfugiés se réjouit de ces pas importants destinés à améliorer la protection des réfugiés dans la région des Grands Lacs", a déclaré Bo Schack, le représentant du HCR au Burundi, dans un communiqué rendu public vendredi.

Lire la suite...
 
Début au Burundi d'une opération humanitaire contre la cataracte

PANA, 17/04/2009

Bujumbura, Burundi - Des ophtalmologues indiens ont entamé vendredi matin au Gandhi Memorial Hôpital de Bujumbura des opérations chirurgicales gratuites au profit de 150 patients atteints de la cataracte ou du glaucome, a-t-on appris de source humanitaire dans la capitale burundaise.

Ils vont soigner 15 patients par jour sur une simple présentation d'une attestation médicale, a indiqué le porte-parole du Rotary club du Burundi, Donatien Bihute, dont l'organisation.

Lire la suite...
 
Un Hutu, ex-rebelle, nommé patron de l’armée

RFI, 17/04/2009 

C’est une grande première au Burundi qui sort tout doucement d'une décennie de guerre civile. Le Sénat vient d’approuver la nomination, au poste de chef d'état-major général de l'armée, de l'ex-rebelle et général Godefroid Niyombare, qui devient le premier Hutu à la tête de l'armée dans l'histoire du pays.

Le Burundi vient de tourner une page de son histoire. Hier après-midi, le Sénat a approuvé à une large majorité la nomination par le président burundais, Pierre Nkurunziza, du général Godefroid Niyombare à la tête de l’armée, le premier Hutu à occuper ce poste depuis l’indépendance du Burundi en 1962.

Lire la suite...
 
Burundi : Accord sur un programme de DDR entre la rébellion et l'Etat

PANA, 16/04/2009

Bujumbura, Burundi - Le ministre burundais de la Force de défense nationale (FDN), le lieutenant-général Germain Niyoyankana, a annoncé, jeudi, un nouvel accord sur la Démobilisation, le désarmement et la réintégration (DDR) de quelque 8.500 ex-combattants des Forces nationales de libération (FNL).

L'accord, scellé à Pretoria, sous la médiation sud-africaine, prévoit l'intégration dans les différents corps de défense et de sécurité de 3.500 ex-rebelles à raison de 60% dans l'Armée régulière et 40% dans la Police nationale, a détaillé le ministre.

Lire la suite...
 
HRW appelle à une enquête indépendante sur l'assassinat de Manirumva

Human Rights Watch, Avril 16, 2009

Burundi : Les autorités doivent trouver les assassins de l’activiste Ernest Manirumva

Funérailles d’Ernest ManirumvaUne enquête et des poursuites judiciaires indépendantes constitueraient un pas vers le devoir de rendre des comptes

(Bujumbura) - Les autorités burundaises devraient garantir une enquête rapide, indépendante et approfondie sur l'assassinat le 9 avril dernier de l'activiste anti-corruption Ernest Manirumva, a déclaré Human Rights Watch aujourd'hui. Cette enquête devrait mener à des poursuites à l'encontre des individus présumés responsables de ce meurtre.

Aux premières heures de la matinée du 9 avril 2009, des agresseurs non identifiés ont attaqué le domicile de Manirumva et l'ont poignardé à mort. La police et des collègues ont dit à Human Rights Watch que des dossiers étaient éparpillés à travers la pièce, et qu'il semblait que des documents avaient été emportés de chez lui. M. Manirumva était vice-président de l'Observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économiques (OLUCOME), une ONG burundaise. Depuis le mois de janvier, M. Manirumva, économiste reconnu, était aussi vice-président du Conseil de Régulation de l'Autorité des Marchés Publics.

Lire la suite...
 
Grève du secteur médical : Le CNDD demande au Gouvernement de se ressaisir

@rib News, 16/04/2009

COMMUNIQUE  DU  PARTI CNDD A PROPOS DE LA GREVE DU PERSONNEL DU CORPS MEDICAL

1. Le Parti CNDD est profondément préoccupé par la grève du corps médical qui perdure. Les dégâts causés par cette grève sont nombreux : des dizaines de morts qui s’en suivent et  des patients qui ne savent plus à quel saint se vouer.

2. Le CNDD considère que la grève du corps médical n’est pas une affaire entre le seul personnel de ce corps et le gouvernement et ne peut donc pas garder son silence.

3. Le CNDD rappelle que le Gouvernement est le premier responsable de la sécurité et la santé des citoyens.

Lire la suite...
 
Burundi : un Hutu pour la première fois à la tête de l'armée

@rib News, 16/04/2009 – Source AFP

Le Sénat du Burundi a approuvé à une large majorité jeudi la nomination, au poste de chef d'état-major général de l'armée, de l'ex-rebelle et général Godefroid Niyombare, qui devient le premier Hutu, l'ethnie majoritaire, à la tête de l'armée dans l'histoire du pays.

"Le Sénat vient d'approuver par 34 voix sur 47 la nomination par le président Pierre Nkurunziza du général Godefroid Niyombare au poste de chef d'état-major général de l'armée", a annoncé le sénateur William Munyembabazi.

Lire la suite...
 
Burundi : Un expert de l'ONU condamne le meurtre d'un militant anti-corruption

UN News Centre, 16 avril 2009

L'expert indépendant auprès des Nations Unies sur la situation des droits de l'homme au Burundi, Akich Okola, a exprimé jeudi son indignation face au meurtre d'Ernest Manirumva, vice-président de l'Observatoire de la lutte contre la corruption et les malversations économiques (OLUCOME).

Assassiné chez lui à Bujumbura le 8 avril, M. Manirumva était un leader dans la promotion de la bonne gouvernance au Burundi.

Lire la suite...
 
Instabilité de l'administration à la base au Burundi

PANA, 15/04/2009

Bujumbura, Burundi - Des rivalités internes à l'administration communale ont déjà coûté leurs postes à 58 des 129 administrateurs communaux élus au suffrage universel direct en juin 2005, a fait savoir, mercredi, le ministre burundais de l'Intérieur, Edouard Nduwimana.

La nouvelle loi communale, jugée "lacunaire", serait pour beaucoup dans cette instabilité de l'administration à la base puisqu'elle se contente de dire, en son article 8, que la commune est administrée par le conseil communal et l'administrateur communal, sans autres précisions sur le champ de compétence des uns et des autres.

Lire la suite...
 
Aide de la Belgique et de la FAO aux agriculteurs africains

FAO, 15 avril 2009

6,6 millions de dollars pour la RDC, le Burundi, le Niger et l'Ethiopie

Rome - La Belgique vient d'approuver un programme FAO de 6,6 millions de dollars d'aide d'urgence aux agriculteurs pauvres africains et ce, dans le cadre d'un partenariat qui a totalisé plus de 80 millions de dollars au cours des 12 dernières années.

Quelque 2,6 millions de dollars de la Coopération belge pour le développement bénéficieront directement aux familles d'agriculteurs dont les moyens d'existence ont été compromis durant les troubles en République démocratique du Congo. Du manioc et des plants de patates douces ainsi que des outils et des semences seront distribués à 25 000 paysans.

Lire la suite...
 
BURUNDI : Des inondations déplacent des milliers d’habitants au nord de Bujumbura

IRIN, 15 avril 2009

De fortes pluies se sont abattues sur la commune de Buterere, au nord de la ville, provoquant le déplacement de milliers de personnes.

BUJUMBURA - Des inondations causées par les pluies ont provoqué le déplacement de plus de 8 000 personnes, endommagé au moins 1 200 habitations, et détruit les cultures dans une commune située au nord de Bujumbura, capitale du Burundi, selon un responsable.

«Les pluies ont détruit de nombreuses maisons et un grand nombre de cultures ; d’autres sont encore inondées», a indiqué Moise Ndayisenga, administrateur de la commune de Buterere.

Lire la suite...
 
Chute vertigineuse de la production cotonnière au Burundi

PANA, 14/04/2009

Bujumbura, Burundi - La Compagnie nationale de gérance du coton (COGERCO) a vu sa production annuelle passer de 9.000 à 3.000 tonnes au cours de ces 14 dernières années suite aux effets conjugués de la guerre civile, de la réduction constante des surfaces cultivées, la stagnation des prix au producteur et de la faillite généralisée des industries textiles du Burundi, a-t-on appris de source officielle à Bujumbura.

La surface cultivée du coton est passée de 11.500 à 5.000 hectares au cours de la même période, a fait savoir, mardi, le directeur général de la COGERCO, Léopold Manirakiza, qui a expliqué cette situation par la reconversion massive des paysans du secteur aux cultures vivrières, plus rentables.

Lire la suite...
 
Dernière sortie médiatique d’Alexis Sinduhije : Coup de bluff ou vrai ultimatum ?

@rib News, 14/04/2009

Alexis SinduhijeA peine sorti de prison, M. Alexis Sinduhije, l’ancien journaliste reconverti en politique, a menacé vendredi de dévoiler une information qui, selon lui, pourrait mettre à mal les institutions de la République du Burundi.

Dans un communiqué de presse, d’un ton très virulent, le président du parti MSD, en attente d’agrément, affirme qu’un émissaire de son parti, membre du Bureau politique, a exposé, vers la fin de l'année dernière, au Premier Vice-président de la République, « la raison réelle » qui empêcherait l’agrément de ce parti, et qu’il se garde jusqu’ici de divulguer publiquement « par respect des institutions de la République ».

Lire la suite...
 
Vers un renforcement des relations entre le Burundi et la Hollande

PANA, 12/04/2009

Bert KoendersBujumbura, Burundi - Les relations diplomatiques entre les Pays-Bas et le Burundi ont franchi une nouvelle étape, ce week-end, avec l’ouverture d’une ambassade néerlandaise à Bujumbura, en présence du ministre néerlandais à la Coopération et au Développement, .

De nombreuses missions diplomatiques ou centres culturels et d’écoles européennes ont dû fermer leur porte du fait de l'insécurité liée à la guerre civile durant la dernière décennie.

Lire la suite...
 
La CEAJ va se prononcer sur une requête d'avis consultatif de la CEA

@rib News, 12/04/2009 – Source PANA

La Cour de justice de la Communauté est-africaine (CEAJ) va se prononcer sur une requête d'avis consultatif sur l'interprétation du Traité de cette entité relatif à l'application du principe de la géométrie variable et l'application de ce même principe vis-à-vis de la nécessité d'un consensus pour la prise de décisions, a-ton appris vendredi de source communautaire.

Les cinq Etats membres de la CEA -le Kenya, l'Ouganda, la Tanzanie, le Rwanda et le Burundi- ont, ces temps derniers, eu des divergences sur l'allure de l'intégration politique et économique.

Lire la suite...
 
Rose Ntwenga : Bien relater le passé, Et, ainsi, mieux comprendre le présent.

@rib News, 11/04/2009

Bien relater le passé,

Et, ainsi, mieux comprendre le présent.

Transmission de mémoire et Contribution à la Commission Vérité

Par Rose Ntwenga.

Montpellier, le 5 avril 2009

Ces quelques lignes contribuent à une mise au point et à une réponse à la plupart des remarques d’indignation déjà entendues sur ma famille et à mon égard.

C’est pour protester contre les insinuations injustes en méconnaissance de la réalité.

Quelques compléments et éclaircissements, suivent pour éviter le grand coup de gomme sur l’Histoire et le parcours des Bâtisseurs.

Bujumbura, au milieu des années 80, un procès éclairant s’ouvre.

Je me souviens :

Lire la suite...
 
Plusieurs désaccords entre la Tanzanie et ses partenaires de l'EAC

@rib News, 10/04/2008 - Source Xinhua

Les négociations sur l'établissement du marché commun de la Communauté d'Afrique de l'Est (East African Community, EAC) ont pris fin jeudi à Kampala sans trouver un consensus sur plusieurs questions en suspens.

Le secrétaire général adjoint de l'EAC, Julius Onen, a déclaré que les négociateurs du Burundi, du Rwanda, de l'Ouganda, du Kenya et la Tanzanie ont décidé de remettre les questions en suspens au sommet de l'EAC prévu pour fin avril.

Lire la suite...
 
RDC : La ville d'Uvira attaquée par des assaillants venus du Burundi

@rib News, 10/04/2009 - D'après AFP et Reuters

La prison centrale d'Uvira, ville de l'est de la République démocratique du Congo, a été vidée de ses occupants jeudi matin. Des hommes armés non identifiés ont attaqué la prison et libéré les 222 détenus. Après l'opération, les assaillants sont aussitôt repartis dans les montagnes.

Des affrontements se sont déroulés à l'aube entre les assaillants et les Forces armées de RDC (FARDC), a indiqué l'administrateur Bellarmin Mugangu, joint par téléphone depuis Bukavu, capitale de la province du Sud-Kivu où est située Uvira.

Lire la suite...
 
Burundi : L'ONU se félicite de la démobilisation de 112 enfants

UN News Centre, 9 avril 2009

Radhika CoomaraswamyAu Burundi, « le processus de démobilisation d'anciens enfants soldats, associés aux Forces Nationales pour la Libération (FNL) a finalement démarré », s'est réjouie jeudi la représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés, Radhika Coomaraswamy.

112 ex-enfants soldats, dont deux filles, ont été démobilisés des rangs du groupe rebelle FNL. « Les enfants ont été transférés au centre de démobilisation de Gitega, récemment réhabilité, où ils recevront un soutien, afin d'entamer une nouvelle vie », a ajouté Mme Coomaraswamy.

Lire la suite...
 
Burundi : le vice-président de l'Olucome tué à son domicile

@rib News, 09/04/2009 -D'après AFP

Le vice-président de l’Observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économiques (Olucome - la principale organisation de lutte contre la corruption au sein de la société civile burundaise), Ernest Manirumva, a été assassiné à son domicile dans la nuit de mercredi à jeudi à Bujumbura et des documents ont été dérobés, a-t-on appris de source policière.

Selon l’enquête menée par la police burundaise, le vice-président de l’Olucome a été tué à coups de couteau vers 1H du matin. Tout semble indiquer que ce grand militant de la lutte anticorruption a été victime d’un meurtre de sang-froid.

Lire la suite...
 
Burundi : Une grande figure de la lutte contre la corruption assassiné

PANA, 09/04/2009

Bujumbura, Burundi - Le vice-président de l'Observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économiques (OLUCOME, indépendant) au Burundi, Ernest Manirumva, a été sauvagement assassiné à coups de couteau, dans la nuit de mercredi à jeudi, à son domicile de Bujumbura, par des individus non encore identifiés, a-t- on appris de sources proches de la victime.

La victime vivait seule et sa dépouille été trouvée devant la porte d'entrée, jeudi à l'aube, par des voisins. Le porte-parole de l'OLUCOME, Richard Ntawe, a exclu l'hypothèse d'un "crime crapuleux" sur base d'un certain nombre d'indices troublants.

Lire la suite...
 
Prestation de serment des membres de la nouvelle CENI du Burundi

PANA, 08/04/2009

Bujumbura, Burundi - Les cinq membres de la nouvelle Commission électorale nationale indépendante (CENI) du Burundi ont prêté serment, mercredi, au Parlement, en prélude à leur entrée en fonction pour préparer les prochaines consultations populaires de 2010.

Dans leur serment, les membres de la CENI ont juré fidélité à la Charte de l'unité nationale et à la Constitution et se sont engagés à organiser les élections "en toute indépendance et avec probité, impartialité et un sens aigu de patriotisme".

Lire la suite...
 
Journée mondiale de la santé au Burundi

@rib News, 08/04/2009 – Source Site du Conseil Régional du Pays de la Loire

Mme Denise Nkurunziza BucumiLe 7 avril, la journée mondiale de la santé a été marquée au Burundi par l'inauguration d'un centre de référence pour le traitement des fistules, pathologie très invalidante pour de nombreuses femmes Burundaises. Ce Centre a été créé au sein de l'hôpital de Kamenge à Bujumbura par Gynécologies sans Frontières avec le soutien de la Région des Pays de la Loire.

Le centre de référence pour le traitement des fistules a été inauguré par la femme du président de la République burundaise [NdlR : Mme Denise Nkurunziza Bucumi] en présence notamment de Jacques Auxiette, président du Conseil régional (photo), qui conduit actuellement une mission d'évaluation des actions engagées depuis près de 2 ans dans ce pays. Actuellement au Burundi près d'une femme sur 10 meurt pendant ou à la suite d'un accouchement. La proportion est 1000 fois plus faible en France.

Lire la suite...
 
Démobilisation de 112 enfants soldats au Burundi

PANA, 07/04/2009

Bujumbura, Burundi - Le directoire politique pour le processus de paix au Burundi - une structure qui assiste la médiation sud-africaine dans le conflit burundais - s'est félicité, mardi, de la démobilisation de 112 ex- enfants soldats des rangs des Forces de libération nationale (FNL, rébellion).

Cette structure tentaculaire comprend des représentants des Nations unies, de l'Union africaine (UA), de l'Union européenne (UE), ainsi que des délégués de la Tanzanie et de l'Ouganda, deux pays assurant respectivement la présidence et la vice-présidence de l'Initiative régionale de paix pour le Burundi.

Lire la suite...
 
Réhabilitation de l'ex-président Cyprien Ntaryamira du Burundi

PANA, 06/04/2009

Bujumbura, Burundi - La célébration, lundi, du 15ème anniversaire de la mort de l'ex-président du Burundi, Cyprien Ntaryamira, a donné lieu à des cérémonies officielles aux allures de réhabilitation de cet homme d'Etat resté longtemps dans les oubliettes de l'histoire tragique du pays sous les régimes précédents.

Les mémoires les plus respectées et célébrées au Burundi étaient jusque-là celles de l'ancien président Melchior Ndadaye, en tant que "Martyr de la démocratie", et du prince Louis Rwagasore, en sa qualité de "Héros de l'indépendance nationale".

Lire la suite...
 
Afrique du Sud : abandon des poursuites contre Jacob Zuma

@rib News, 06/04/2009 – Source AFP

Jacob ZumaLe Parquet général sud-africain a annoncé lundi l'abandon des poursuites pour corruption contre le favori à la présidence Jacob Zuma, mettant un terme à huit ans d'enquête à moins de trois semaines des élections générales.

"Il n'est ni possible ni désirable pour le NPA (services du procureur général) de continuer les poursuites contre M. Zuma", a indiqué le procureur général Mokotedi Mpshe lors d'une conférence de presse au siège du NPA à Pretoria.

Lire la suite...
 
Le Kenya et le Burundi signent plusieurs accords de coopération

PANA, 04/04/2009

Nairobi, Kenya - Le président Mwai Kibaki du Kenya et son homologue du Burundi, Pierre Nkurunziza, qui a achevé vendredi une visite officielle de trois jours au Kenya, ont signé deux protocoles de promotion et de protection des investissements et des services de santé entre leurs deux pays.

Le protocole relatif à la protection des investissements, signé par le vice-Premier ministre et ministre des Finances, M. Uhuru Kenyatta, et son homologue burundais, Astère Girukwigomba, a pour but de promouvoir et de stimuler la circulation des capitaux et des technologies entre les deux pays.

Lire la suite...
 
L'ANC accuse Desmond Tutu de "blasphème" et de "sacrilège"

@rib News, 04/04/2009 – D'après AFP

Mgr Desmond TutuJeudi, le Nobel de la paix Desmond Tutu a provoqué la colère du Congrès national africain (ANC, au pouvoir) en déclarant n'être pas enthousiaste à l'idée de voir Jacob Zuma, 66 ans, à la tête du pays.

L’ANC, en pleine campagne pour les élections générales du 22 avril, a peu apprécié les critiques formulées par l'ancien archevêque du Cap. Interrogé par une radio sud-africaine le 2 avril, le Prix Nobel de la Paix 1984 a indiqué qu'il n'était "pas impatient d'avoir Jacob Zuma pour président".

Par ailleurs, le Parquet sud-africain a prolongé vendredi, à moins de trois semaines des élections générales, le suspens sur un éventuel abandon des poursuites pour corruption qui pèsent sur le grand favori de la course à la présidence, Jacob Zuma.

Lire la suite...
 
Nkurunziza invite les Kenyans à investir au Burundi

@rib News, 03/04/2009 – Source Xinhua

Le président burundais en visite Pierre Nkurunziza et les responsables kenyans souhaitent une meilleure relation économique pour promouvoir l'intégration de l'Afrique de l'Est.

Dans une allocution prononcée jeudi soir dans la ville côtière kenyane de Mombasa, M. Nkurunziza a invité les Kenyans à investir au Burundi, indiquant que son gouvernement fournissait  l'atmosphère nécessaire aux affaires dans le pays.

Lire la suite...
 
Le HCR annonce le rapatriement de 66.000 réfugiés burundais en 2009

PANA, 02/04/2009

Bujumbura, Burundi - Le bureau du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) à Bujumbura a annoncé, jeudi, qu'il compte rapatrier, par vagues successives et à leur demande, un total de 66.000 Burundais réfugiés en Tanzanie, à partir de la seconde moitié d'avril 2009.

Cette liste s'ajoute à celle d'environ 400.000 Burundais que le HCR a déjà rapatriés, principalement de la Tanzanie, de 2002 à ce jour.

Lire la suite...
 
Burundi : Le président et les avocatiers

LE MONDE | 02.04.09 |

Chronique

Le président et les avocatiers, par Jean-Philippe Rémy

Le président Nkurunziza entrain de planter un arbreRien de ce que fait Alexis Sinduhije n'étant, d'une manière générale, tout à fait prévisible, il n'y a aucune raison de s'étonner que sa sortie de prison, à Bujumbura, ait échappé aux règles du genre. A Mpimba, la prison centrale de la capitale du Burundi, pratiquement en état d'autogestion en raison des carences de l'administration, toute personne libérée file d'ordinaire sans demander son reste. Le détenu Alexis Sinduhije, lui, a été applaudi par les prisonniers. Plusieurs centaines, des milliers, on ne sait plus, vêtus de leurs pyjamas-uniformes, regroupés en deux longues haies d'honneur et l'acclamant au moment où, son non-lieu tout juste prononcé, on lui rendait sa liberté. En quatre mois de détention, l'ancien journaliste passé à la politique avait eu le temps de se faire une réputation et de promettre un avenir meilleur aux détenus dont la plupart attendent en vain, parfois depuis dix ans, que leur cas soit instruit. La justice, dans un pays où elle fait si cruellement défaut.

Lire la suite...
 
Le médiateur sud-africain dans le conflit burundais à Bujumbura

PANA, 01/04/2009

Charles NqakulaBujumbura, Burundi - Le ministre sud-africain de la Défense, Charles Nqakula, médiateur dans le conflit burundais, est arrivé mercredi à Bujumbura pour une visite d'évaluation de l'état d'avancement dans la mise en application de l'accord de cessez-le-feu liant le pouvoir central et les Forces nationales de libération (FNL, rébellion) depuis septembre 2006, a-t-on appris de source diplomatique dans la capitale burundaise.

Peu après son arrivée, M. Nqakula s'est rendu à Rubira, un site du nord-ouest du Burundi où sont rassemblés depuis deux semaines plus de 3.500 rebelles candidats au Désarmement, à la démobilisation et à la réintégration (DDR) dans une nouvelle vie socioprofessionnelle.

Lire la suite...
 
Le président burundais en visite au Kenya

PANA, 01/04/2009

Pierre NkurunzizaBujumbura, Burundi - Le président burundais, Pierre Nkurunziza, a quitté Bujumbura mercredi matin pour Nairobi, la capitale du Kenya, où il va effectuer une visite de travail de quatre jours, rapporte la radio nationale.

Dans l'après-midi, il s'entretiendra en tête-à-tête avec son homologue kenyan, Mwai Kibaki, sur les relations entre les deux pays.

La visite du président Nkurunziza sera marquée par la signature d'accords de partenariat entre le Burundi et le Kenya, deux pays membres de la Communauté est-africaine (CEA).

 
Le président burundais attendu au Kenya

@rib News, 01/04/2009 – Source Xinhua

Le président burundais, Pierre Nkurunziza, doit se rendre mercredi au Kenya pour y effectuer une  visite d'Etat de trois jours.

Selon un communiqué du bureau du président kenyan, Mwai Kibaki, le dirigeant burundais visitera plusieurs institutions publiques dans ce pays est-africain et aura des entretiens bilatéraux avec son homologue kenyan.

Lire la suite...
 
Paris lève le mandat d'arrêt contre Rose Kabuye, annonce le Rwanda

@rib News, 01/04/2009 – Source Reuters

Rose KabuyeLa justice française a levé le mandat d'arrêt visant , chef du protocole de la présidence rwandaise mise en examen pour son rôle présumé dans l'attentat qui a coûté la vie en avril 1994 au président Juvenal Habyarimana, annoncent les autorités rwandaises.

"Le gouvernement rwandais a exprimé sa satisfaction aux autorités judiciaires françaises qui ont finalement levé le mandat d'arrêt, initiative qui permettra à Mme Kabuye de reprendre ses fonctions et de voyager librement", indique le gouvernement rwandais dans un communiqué diffusé mardi.

Lire la suite...
 
Grève générale dans le secteur médical au Burundi

@rib News, 31/03/2009 – Source PANA

Infirmière en grève à BujumburaL'étau s'est resserré, lundi, autour des malades au Burundi suite à l'entrée en grève des derniers infirmiers qui officiaient encore dans les différents hôpitaux publics du pays sur fond de revendication de meilleures conditions salariales.

Les blouses blanches sont entrées dans la danse au sixième jour d'une grève "illimitée" des médecins spécialistes et généralistes pour les mêmes raisons de salaires "insuffisants".

Lire la suite...
 
Neuf morts par noyade au Burundi

@rib News, 31/03/2009 – Source PANA

Un bateau a chaviré, lundi matin, dans la Ruvubu, une rivière du nord-est du Burundi, faisant au moins 9 morts parmi les 15 personnes à bord, ont rapporté plusieurs correspondants de presse dans la région.

Les passagers étaient tous des commerçants de la région qui se rendaient en Tanzanie voisine pour des achats, selon les mêmes sources.

On ignore encore les circonstances du naufrage, mais des informations contradictoires mettent en cause tantôt l'inexpérience du capitaine du bateau, tantôt la crue de la rivière Ruvubu, suite à des pluies diluviennes tombées ces derniers jours dans le nord-est du Burundi.

 
45 millions d'euros de la commission européenne pour relancer la CEPGL

@rib News, 31/03/2009 – Source AFP

Louis MichelLe commissaire européen au Développement Louis Michel a annoncé lundi à Kinshasa un appui de 45 millions d'euros de la commission européenne pour relancer la Communauté économique des pays des Grands Lacs (CEPGL). Cette entité, qui regroupe la RDC, le Rwanda et le Burundi, est bloquée depuis 1996 en raison du soutien du Rwanda aux rébellions congolaises successives.

"Je suis persuadé que la CEPGL est un élément de consolidation de toute la stabilisation de l'est (de la RDC) et de la sous-région (des Grands Lacs). Il faut absolument que la CEPGL soit maintenant en état de fonctionner", a-t-il affirmé au cours d'une conférence de presse.

Lire la suite...
 
Dernière étape des négociations sur un marché commun de l'EAC

@rib News, 31/03/2009 – Source Xinhua

Les négociateurs des pays membres de la Communauté de l'Afrique de l'Est (East African Community, EAC) se rencontrent à Kampala pour finaliser un projet de protocole destiné à la  création d'un marché commun de la région d'ici janvier 2010, a déclaré un officiel lundi à Kampala.

"Ces séries de négociations ont été très intenses, nous avons achevé plus de 90% et croyons que Kampala traitera des questions  les plus importantes," a indiqué Julius Onen, secrétaire général adjoint de l'EAC en charge des projets et des programmes.

Lire la suite...
 
Le congrès du CNDD-FDD ouvre la voie à une candidature de Nkurunziza en 2010

@rib News, 30/03/2009

Pierre Nkurunziza et son épouseLe parti CNDD-FDD, au pouvoir au Burundi, s’est réuni en congrès ce dimanche 29 mars, a-t-on observé sur place à Kayanza, au Nord du pays.

Rien du polémique attendu n'a filtré du congrès réuni pour amender les statuts du parti présidentiel. Selon les participants, il était surtout question de permettre à Pierre Nkurunziza de se présenter à sa propre succession lors de prochaines élections de 2010.

Lire la suite...
 
Nyangoma appelle à un amendement de la Constitution et du Code électoral

@rib News 28/03/2009

BURUNDI

CONFERENCE DE PRESSE SUR LA NECESSITE D’UN AMENDEMENT DE LA CONSTITUTION ET DU CODE ELECTORAL DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI POUR LE TENUE DES ELECTIONS LIBRES ET IMPARTIALES

 

Le député Léonard Nyangoma et la sénatrice Monique NdakozePar Léonard NYANGOMA

Député et Président du Parti CNDD

 

Bujumbura le 27 Mars 2009

 

0. Introduction

 

Excellence…

Honorables parlementaires

Mesdames, Messieurs les journalistes

Distingués invités,

 

Je vous remercie d’être venus assister à cette conférence. Votre présence témoigne de votre  grand intérêt pour le débat nécessaire autour des textes fondateurs de notre jeune démocratie. Aujourd’hui je me propose d’exposer les motifs majeurs qui justifient l’amendement de la constitution et de notre code électoral de notre pays.

Lire la suite...
 
En visite à Kinshasa, Sarkozy préconise le "bon voisinage" dans les Grands Lacs

@rib News, 26/03/2009 – Source Associated Press

Sarkozy à Kinshasa le 26 mars 2009Le président français Nicolas Sarkozy a invité jeudi à Kinshasa (République démocratique du Congo, RDC) la République démocratique du Congo et ses voisins des Grands Lacs à organiser "leur bon voisinage", grâce auquel "les peuples d'Afrique centrale vivront riches et en paix".

Le dirigeant français, qui avait suscité de nombreuses inquiétudes en évoquant un "partage" de l'"espace" et des "richesses" de la RDC au sous-sol regorgeant de minerai avec le petit Rwanda voisin, a commencé sa courte visite dans le pays en assurant, dans un discours au Parlement congolais, qu'il n'était "certainement pas venu vous dire ce qu'il faut faire".

Lire la suite...
 
Grand Lacs : Sarkozy prône une coopération, pas un partage

@rib News, 25/03/2009 – Source Associated Press

Alors que la violence s'apaise en République démocratique du Congo (RDC), Nicolas Sarkozy se rend à Kinshasa jeudi pour clarifier sa volonté de contribuer au retour de la paix dans la région des Grands Lacs grâce à une meilleure coopération économique des pays de la région, mais pas par le "partage territorial".

La demi-journée que le président français passera à Kinshasa constituera la principale étape d'une tournée express de deux jours qui le mènera aussi au Congo-Brazzaville voisin et au Niger.

Lire la suite...
 
Affaire IDC : L’opposition parlementaire interpelle le Gouvernement

@rib News, 24/03/2009

Par N. Désiré – Notre Correspondant à Bujumbura

Certaines provinces du Burundi viennent de subir une nouvelle forme de banditisme programmé et couvert par le pouvoir de Bujumbura : un détournement de sommes colossales par un organisme de microfinance. Cet état de choses a indigné l’opinion publique burundaise, ce qui a poussé l’opposition à interpeller les ministres de l’Intérieur et des Finances, M. Edouard Nduwinana et Mme Clotilde Nizigama, lors des questions orales vendredi 20 mars 2009 dernier, à l’hémicycle de Kigobe le siège de l’Assemblée nationale.

Le député Charles Niyungeko (CNDD, opposition), auteur de ces questions, s’est dit préoccupé par cette affaire tout en déplorant ses conséquences sociales et économiques qui se manifestent à travers tout le pays. Le député de la circonscription de Makamba trouve que le pouvoir en place est directement impliqué dans ce qu’il qualifie de « vol programmé ».

Lire la suite...
 
Lu pour vous : La MUTEC ouvre de nouveaux horizons et fait taire ses détracteurs

@rib News, 24/03/2009

La Mutec se renforce par son partenariat avec Arab Bank d’Abu Dhabi

Journal Arc-en-ciel N°244 du vendredi 20 mars 2009

Délégation des Emirats Arabes Unis en visite à la MutecEn novembre 2008, une rumeur bien orchestrée par on ne sait quel diable, a fait le tour du Burundi pour annoncer la fermeture imminente de la Mutualité d’Epargne et de Crédit (Mutec). Plus les jours passent, plus tout le monde constate que la santé de la Mutec n’a jamais été aussi bonne et solide qu’aujourd’hui. En effet, le succès de la Mutec se confirme du jour au lendemain et l’ensemble du personnel et des actionnaires de cette reine incontestée de la Microfinance au Burundi bénéficient depuis de la reconnaissance de petits épargnants relégués en marge du système bancaire classique et qui ont placé tous leurs espoirs de la Mutec. Des guichets sont régulièrement et progressivement ouverts à travers le pays et l’institution financière généré plusieurs dizaines d’emplois. Aujourd’hui, la Mutec qui a franchi sa quatrième année d’existence, emploie un effectif de plus d’une centaine d’agents. Elle avait commencé avec un effectif de 11 personnes.

Lire la suite...
 
Le Burundi porté à la tête de la CONFEJES

PANA, 23/03/2009

Bujumbura, Burundi - Le ministre burundais de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, Jean-Jacques Nyenimigabo, a été porté à la présidence de la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports des Etats et gouvernements ayant le français en partage (CONFEJES) pour les deux prochaines années, a-t-on appris, lundi à Bujumbura, à l'ouverture de la 32ème conférence de cette entité linguistique qui compte 42 pays membres.

Le Burundi remplace le Sénégal à ce prestigieux poste.

Dans son discours inaugural de la conférence, la président burundais, Pierre Nkurunziza, a tenu à remercier la famille francophone qui n'a ménagé aucun effort pour aider le Burundi à se sortir de plusieurs années de guerre civile.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 Suivante > Fin >>

Résultats 19891 - 19968 sur 20629

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher