L'ambassadeur du Rwanda ŗ Londres critique la politique migratoire britannique
Afrique

RFI, 01/10/2023

La politique migratoire du Royaume-Uni est « absolument mauvaise », selon l'ambassadeur du Rwanda à Londres. Dans un documentaire diffusé samedi 30 septembre par un groupe qui dénonce la mauvaise gestion politique, en l'occurrence «Led By Donkeys» (« dirigé par des ânes »), Johnston Busingye est filmé en caméra cachée.

Il dit ce qu'il pense réellement du projet controversé de Londres d'expulser vers le Rwanda les migrants arrivés illégalement sur son territoire. Les propos de l'ambassadeur tranchent avec la position officielle du Rwanda. Kigali a conclu un accord avec le Royaume-Uni pour accueillir les demandeurs d'asile.

Les propos de l'ambassadeur du Rwanda ont fait du bruit, mais pour l'instant pas de bisbille diplomatique. Kigali a salué le « rôle important » de l’ambassadeur « pour maintenir » sa solide relation bilatérale avec le Royaume-Uni. Mais on peut se demander si cette relation est durable. Car dans le documentaire, les propos de Johnston Busingye sont durs. La politique de Londres est « immorale », dit-il.  

Certes, il parlait librement, car il était filmé à son insu. Mais il se range du côté de nombreuses associations de migrants, en pensant que ce projet migratoire est inhumain. D'autant plus que l'histoire esclavagiste et colonialiste du Royaume-Uni devrait rendre le pays plus accueillant, selon lui.

Johnston Busingye ajoute aussi que Londres se trompe de cible : « Beaucoup de personnes ne viennent pas ici à cause de la guerre dans leur pays, dit-il. Elles viennent parce qu'elles sont désespérées. »

Le gouvernement britannique continue à défendre son projet pour, insiste-t-il, « stopper les bateaux et casser le modèle économique des gangs de passeurs. » Mais cette politique coûte cher. Selon un rapport publié en juin dernier, l'envoi d'immigrés clandestins vers le Rwanda coûterait 169 000 livres sterling ou près de 200 000 euros par personne.