Messe et Concert ŗ Bruxelles en hommage ŗ Jean-Christophe Matata
Diaspora

@rib News, 14/03/2011

Les artistes burundais, rwandais et congolais de Belgique et d’ailleurs s’unissent pour donner un Concert en hommage à Jean-Christophe MATATA ce samedi 19 mars 2011 à 20 heures à “L’Espace Senghor”, à Bruxelles.

Ce concert sera précédé d’une Messe d’action de grâce en sa mémoire à l’Eglise Saint Boniface (Ixelles) à 14 heures.

 

De cet immense chanteur-auteur-compositeur décédé le 3 janvier 2011, il restera bien plus que des souvenirs.

L’œuvre artistique de Jean-Christophe MATATA est pléthorique. Ses chansons auront bercé plus d’une génération dans son Burundi natal, au Rwanda, en Ouganda ainsi qu’au Congo. 

L’auteur de l’indémodable  “Amaso akunda” s’en est allé et des artistes d’horizons divers viendront, ce jour-là, lui rendre hommage.

Seront présents à cet événement unique, baptisé « Matata Forever » :

·         Jacky Rapon, le Martiniquais roi du zouk,

·         Kidum, la nouvelle star incontestable de la chanson burundaise et de l’Afrique de l’Est

·         Cécile Kayirebwa, la diva de la chanson rwandaise

·         Dizzy Mandjeku, le légendaire guitariste congolais

·         François Chouchou Mihigo, l’incontournable guitariste rwandais

·         Aron Tunga, le très talentueux musicien et l’arrangeur des premiers tubes de JC Matata

·         Georgette Pantz, chanteuse du Cameroun,

·         Djakhobo, le bassiste, chanteur et compositeur rwandais

·         Dieudonné Kabongo, le comédien congolais

·         Les chanteurs burundais Serge Nkurunziza, John Chris et Jyckey ainsi que Jean-Baptiste ByumvuhoreBen Kayiranga et Ben Ngabo et de nombreux autres chanteurs et musiciens.

·         Marie-Ange Teuwen et Diane Teuwen, sœurs de Jean-Christophe Matata interpréteront également une chanson en hommage à leur frère trop tôt disparu.

Les fonds récoltés lors du concert sont déstinés au soutien du fils et de la fille de Jean-Christophe Matata.


JEAN-CHRISTOPHE MATATA – BIOGRAPHIE

Entre le Rwanda et le Burundi

Auteur, compositeur, interprète et producteur, Jean-Christophe Matata naît à  l’Indépendance de son Burundi natal et grandit dans la musique et la danse des quartiers de Bujumbura.

Il fait ses premiers pas dans la musique à 18 ans, en rejoignant l’Africa Nil Band puis l’orchestre Mihigo des Grands Lacs.

En 1986, il s’installe à Kigali (capitale du Rwanda) et entame sa carrière solo. Il s’affirme en tant qu’auteur- compositeur- interprète dès la sortie de son premier album ‘Amaso akunda’ en Avril 1987 qui devient un hit dans les Pays des Grands Lacs. Suivront la même année ‘Ihorere ntusarare’ et ‘Umpora iki ?’, puis ‘Murantunga’ en 1988.

En 1989, il est finaliste du Concours Découvertes de Radio France Internationale, rentre au Burundi en 1990 quand la guerre éclate au Rwanda et sort son cinquième album, ‘N’ i Nyagasambu rirarema’,  qui lui vaut le titre de Chanteur Numéro 1 du Burundi, un titre décerné par le Journal ‘’BONEKA’’, publié en France.

Carrière internationale

Installé en Belgique depuis fin 1991, Jean-Christophe Matata se produit dans de nombreux pays en Europe. Ses prestations au Festival d’été de Maubeuge (France), Gala du 50e Anniversaire du HCR (Haut-Commissariat pour les Réfugiés) à Genève avec des artistes réfugiés de différents pays, Festival International des Cultures Africaines (FICA), etc… lui valent une renommée internationale.

Il effectue également une tournée au Canada (Montréal, Toronto, Ottawa et Québec City) avec le groupe Cool Stuff de Aron Tunga. En Afrique, le Kenya et l’Ouganda lui ouvrent les bras.

Adepte de l’Afro Pop et du Reggae, Jean-Christophe Matata expérimente divers styles (Zouk, Soukous, Afro-Beat, Afro-Danse, Afro-Rock, musiques traditionnelles) et sort plusieurs albums en Europe dont ’Nyaranja’ en 1997, ‘99% Zouk’ en 1999 et ‘Genève Ville sans Ghetto’ en 2002, produit avec l’Association Refuge basée en Suisse.  En 2006, sort son dernier album studio ‘Urukundo’, enregistré en Belgique et au Canada.

Production d’autres artistes

En tant qu’auteur-compositeur-arrangeur, Jean-Christophe Matata produit des artistes rwandais et burundais de la diaspora dans son studio bruxellois : JCM Sound Studio.

Il collabore avec de nombreux artistes : Cécile Kayirebwa (Rwanda), Jean Bikoko Aladin-le Pape de l’Assiko (Cameroun),  Ben Kayiranga (Rwanda), Kami One ( Tchad ), John-Chris Kavakure (Burundi), Jyckey Nyandwi (Burundi), Georgette Pantz (Cameroun), Dorvangee Group (Gabon), Tony Vision (Nigeria), Ben Rutabana (Rwanda) Buja Positive (Belgique- Hollande), Bene Ubumwe Group (UK) et beaucoup d’ autres.

Retour au pays

En 2007, Jean-Christophe décide de rentrer au bercail. Il produit de nombreux jeunes artistes du Rwanda et du Burundi et s’installe définitivement dans sa ville natale, Bujumbura, en 2009.

Son retour au pays ne lui fait pas pour autant oublier sa désormais deuxième patrie, la Belgique, il participe ainsi à « La Semaine Belge au Burundi » en février 2009, organisé par l’Ambassade belge au Burundi.  Et revient pour un concert au Bozar à Bruxelles en Mars 2010.

Tout en donnant des concerts dans les pays de l’Afrique de l’Est, il participe à d’autres projets musicaux, dont la bande originale du documentaire, ‘L’histoire du Burundi’ réalisé par son ami, le réalisateur burundais, Léonce Ngabo.

C’est avec une vive émotion que ses fans, famille et amis apprennent son décès inopiné le soir du 3 janvier 2011 au Cap, lors de sa toute première tournée en Afrique du Sud, le pays de Mandela son idole…

Il nous laisse deux enfants : son fils Kongoman Jean-Armel et sa fille Kallista.