topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Sécurité
Au Burundi, insécurité grandissante dans les marais de la Rukoko Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 17 septembre 2010

Les violences se sont multipliées depuis quelques jours dans les marais de la Rukoko, à une dizaine de kilomètres au nord de Bujumbura. Un mystérieux groupe armé qui sévit dans la zone, a massacré mercredi 15 septembre 2010, sept ouvriers travaillant dans les champs de cannes à sucre, puis s’en est pris aux bêtes. Actes perpétrés par des bandits ou imputables à l’opposition ? Le mystère semble entier.

Dans la matinée du 15 septembre, ce groupe armé attaque une plantation de cannes à sucre. Sept ouvriers sont tués par balles ou à coups de machette et dix autres sont blessés. Dans la soirée, des dizaines de ces bandits armés, selon la dénomination officielle, investissent trois fermes, toujours dans le même périmètre, où ils ont abattus une quarantaine de vache et mutilé une vingtaine d’autres, alors que les nombreuses patrouilles militaires lancées à leurs trousses, étaient rentrés bredouilles.

Lire la suite...
 
Burundi : insécurité grandissante à Bubanza dans l’ouest du pays Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 17/09/2010 – Source Xinhua

Un groupe de malfaiteurs a tendu ce mercredi à 17H00GMT une embuscade à trois véhicules sur la route Bujumbura-Bubanza et a dépouillé des passagers tout ce qu’ils avaient sur eux dont des téléphones portables et les chaussures, a rapporté un journaliste de la place correspondant d’une radio privée.

A la presque même heure, la même source a rapporté ce jeudi qu’ il y a un groupe de malfaiteurs qui a attaqué un troupeau de vaches dans cette même localité, tuant 38 d’entre elles et blessant 18 autres tandis que 7 autres ont été emportées par ce groupe. Selon cette source, "le matin de ce jeudi, certaines de ces vaches blessées étaient encore agonisantes".

Lire la suite...
 
Des bandits seraient les meurtriers de 11 personnes au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 16/09/2010

Colonel Gaspard BaratuzaBujumbura, Burundi - Le meurtre de 11 personnes, mercredi à Rukoko, une réserve naturelle de l'Ouest de Bujumbura, serait l'œuvre de simples malfaiteurs et non d'une rébellion naissante, a déclaré jeudi le porte-parole de la Force de défense nationale et des anciens combattants, le colonel Gaspard Baratuza.

Selon lui, il ne faut pas, pour le moment, parler d'une nouvelle rébellion tant que personne n'aura voulu en assumer la paternité.

Le colonel Baratuza a indiqué que ces meurtres pourraient être commis par des bandits qui «tuent, pillent et violent» connues des services des forces de défense et de sécurité.

Par ailleurs, dans la nuit de mercredi à jeudi près de 30 vaches ont été massacrées dans la même réserve naturelle de la Rukoko et d'autres amputées de leurs sabots par des hommes armées non encore clairement identifiés.


 
Burundi : au moins 9 morts près de Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Voice of America, 16 septembre 2010

Le gouvernement burundais impute à des « bandits armés » la responsabilité de l’attaque qui a fait au moins 9 morts près de Bujumbura. Selon le porte-parole de l’armée, le colonel Gaspard Baratuza, cinq individus armés et trois non armés ont rassemblé des travailleurs d’une plantation de canne à sucre, puis les ont attaqués.

Des survivants parlent d’une rébellion armée, avec des éléments vêtus d’uniformes et équipés de fusils neufs. Le colonel Baratuza, lui, accuse une bande de voleurs et de pilleurs, qui ne se réclament d’aucune appellation, ou d’un quelconque leadership.

Depuis les élections municipales le pays est, à nouveau, plongé dans une crise politique. Plusieurs dirigeants de l’opposition, dont Agaton Rwasa et Leonard Nyangoma, et d’anciens rebelles ont fui le pays. Le Burundi a déjà traversé plusieurs années de guerre civile ce qui ramène la psychose d’une nouvelle rébellion.


 
Burundi : perquisition chez Alexis Sinduhije, des uniformes "découvertes" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 16/09/2010 – Source AFP

Quatre personnes ont été arrêtées et 20 tenues de combat de l'armée "découvertes" jeudi à la faveur d'une perquisition au domicile du chef d'un parti d'opposition, l'ancien journaliste Alexis Sinduhije aujourd'hui en exil, a-t-on constaté à Bujumbura.

"Lorsque je suis arrivé dans la propriété de M. Sinduhije, il y avait quatre personnes menottées et à côté d'eux, un carton qui contenait 20 tenues de combat de l'armée flambant neuves, toujours dans leur emballage d'origine", a expliqué à la presse la chef du quartier Kinindo, Gloriose Kwizera.

Lire la suite...
 
Burundi : sept civils tués dans le nord Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 16 septembre 2010

Au moins sept civils ont été tués mercredi 15 septembre 2010 au cours d'une attaque attribuée à « des bandits armés non identifiés » près de Bujumbura, dans une zone que la population soupçonne d'abriter de nouvelles poches de rébellion et où les forces de sécurité ont lancé une opération.

Pour la première fois, le groupe armé qui opère depuis quelque temps, à partir des marais de la Rukoko (situés à une quinzaine de kilomètres au nord-ouest de Bujumbura), a frappé en plein jour. Le bilan est très lourd : sept personnes tuées de sang-froid et dix blessés, dont quatre dans un état critique, selon des sources administratives. Cette explosion de violence a eu l’effet d’un électrochoc dans la région.

Lire la suite...
 
Burundi : Les travailleurs d’une plantation attaqués dans la réserve de Rukoko Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

APA, 15-09-2010

Bujumbura (Burundi) - Des hommes armés ont attaqué ce mercredi à 9 heures les travailleurs de la Société Tanganyika Buniness Company, de plantation de cannes à sucre, située dans la réserve naturelle de Rukoko, dans la commune de Gihanga, à une vingtaine de km à l’ouest de Bujumbura et appartenant à l’homme d’affaires Nahum Barankiriza, proche du CNDD-FDD, au pouvoir.

L’attaque a fait 5 morts et 6 blessés, selon les témoignages recueillis auprès des habitants qui étaient venus voir si un des leurs se trouvait parmi les victimes. Selon ces témoignages, les assaillants ont encerclé les travailleurs à qui ils ont intimé l’ordre de ne plus venir les déranger dans leur demeure, et que quiconque sera trouvé dans cette réserve sera considéré comme un ennemi.

Lire la suite...
 
Les défections se poursuivent au sein de l’armée burundaise Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 15/09/2010 – Source APA

Bujumbura (Burundi) - L’armée burundaise affirme tout ignorer sur la disparition du major Aloys Nzabampema et ses agents de transmission portés disparus depuis le 3 septembre, affirmant qu’un avis de recherche va être lancé contre l’officier qui sera considéré comme déserteur s’il ne rejoint pas son poste.

L’armée burundaise a précisé mardi qu’aucun groupe armé n’existe au Burundi sauf une bande de voleurs et de tueurs.

Lire la suite...
 
Burundi : Une attaque meurtrière dans les plantations d’un ami du président Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 15/09/2010

Une attaque attribuée à des hommes armés en uniforme a eu lieu ce mercredi matin à Gihanga dans la province de Bubanza, au nord-ouest du Burundi.

Des sources sur places citées par les radios locales soulignent que c’était aux environs de 9h30 lorsque les travailleurs du Tanganyika Business Company (BTC), appartenant à l’homme d’affaire Nahum Barankiriza, se rendaient dans les plantations de canne à sucre quand ils ont été encerclés par des hommes armés en uniformes militaires et armés de fusils kalachnikov, qui ont tiré sur eux.

Lire la suite...
 
Burundi : sept civils tués et opération militaire au nord de Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 15/09/2010 – Source AFP

Au moins sept civils ont été tués mercredi au cours d'une attaque attribuée à "des bandits armés non identifiés" près de Bujumbura, dans une zone que la population soupçonne d'abriter de nouvelles poches de rébellion et où les forces de sécurité ont lancé une opération.

"Un groupe de huit malfaiteurs, en uniforme militaire et armés de fusils, a attaqué des agents d'une sucrerie qui opère à la lisière des marais de la Rukoko (15 Km au nord-ouest de Bujumbura) ce (mercredi) matin vers 09H00 (07H00 GMT). Ces agents ont voulu fuir et ces malfaiteurs les ont massacrés", a expliqué l'administrateur de la commune de Gihanga, Bonaventure Ntirandekura.

Lire la suite...
 
Burundi : un groupe armé tue six personnes et blesse une dizaine d’autres Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 15/09/2010 – Source Xinhua

Un groupe armé non-identifié a tué mercredi matin six agents de sécurité et blessé 11 autres dans une plantation de canne à sucre près de la réserve naturelle Rukoko, dans la province burundaise de Bubanza, à une quizaine de kilomètres à l’ouest de Bujumbura, la capitale.

Les témoins ont indiqué que l’attaque dans la plantation de sucre de Nahum Barankiriza dirigée par Tanganyika Business Company (TBC) s’est produite aux alentours de 10h00 heure locale (08h00 GMT).

Lire la suite...
 
Burundi : officiers militaires et politiciens portés disparus Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 14/09/2010 – Source Xinhua

Des militaires et politiciens du parti Front National de Libération (FNL) sont portés disparus depuis un certain temps sans donner de nouvelle et des questions se posent sur leurs éventuels fuites, enlèvements, assassinats ou emprisonnements.

Le cas le plus récent et qui fait couler beaucoup d’encre et de salive est celui du major Aloys Nzabampema. Cet adjoint du chef de service chargé des instructions, des entraînements et des opérations à l’état-major Interarmées a disparu depuis le 3 septembre 2010 sans laissé aucune nouvelle.

Lire la suite...
 
L'armée burundaise nie l'existence d'une rébellion armée Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 14/09/2010

Bujumbura, Burundi - L'armée burundaise a démenti mardi l'existence d'une rébellion en gestation, une information donnée par la presse locale qui fait état de désertion du major Aloys Nzabampema, depuis le 3 septembre.

"Il n'y a pas de rébellion en gestation au Burundi, mais des bandits armés qui violent, tuent et pillent", a déclaré le porte-parole de l'armée burundaise, le colonel Gaspard Baratuza.

Lire la suite...
 
Une nouvelle rébellion refait surface au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 12 septembre 2010

Un policier et quatre civils ont été tués dans la nuit du 10 au 11 septembre 2010 dans le nord et le centre du Burundi lors de deux incidents attribués par les autorités à « des bandits non identifiés ». Ces actes de violence surviennent alors que des rumeurs persistantes font état de la résurgence d'une nouvelle rébellion.

Cette fois, ces groupes armés non identifiés ont frappé dans deux localités, dans les provinces de Kayanza dans le nord du Burundi, et dans la province de Gitega au centre. Le bilan est lourd : 5 morts, dont un policier, et 4 blessés.

Lire la suite...
 
Le Burundi et la RDC renforcent leur coopération contre les rebelles rwandais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 10/09/2010 - Source Xinhua

Les armées du Burundi et de la République démocratique du Congo (RDC) vont renforcer leur coopération dans la lutte contre les rebelles des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) et les miliciens Interahamwe rwandais et Maï-Maï, qui sont actifs dans les provinces du Sud-Kivu et du Nord-Kivu, dans l’est de la RDC.

Cet engagement a été pris jeudi lors d’une réunion tenue à Bujumbura entre de hauts officiers de la première région militaire burundaise et l’armée de la RDC déployée dans la province du Sud-Kivu.

Lire la suite...
 
Burundi : deux militants du parti présidentiel tués près de la capitale Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 07/09/2010 – Source AFP

Deux militants du parti présidentiel burundais Cndd-Fdd ont été tués par balles dans la nuit de lundi à mardi par des hommes armés en uniforme militaire près de la capitale Bujumbura, a-t-on appris mardi de source administrative.

"Un groupe d'une quinzaine de personnes non identifiées, armées et en uniforme militaire ont attaqué une habitation de la zone de Mubone dans la commune de Kabezi où elles ont assassiné froidement deux frères qui y habitaient", a indiqué le gouverneur de la province de Bujumbura rural (ouest), Zénon Ndaruvukanye.

Lire la suite...
 
Des rumeurs de rébellion armée se propagent au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 20/08/2010 – Source APA

Des rumeurs de rébellion en gestation se propagent comme un nuage de fumée au Burundi après la contestation des résultats des élections par les partis de l’opposition, suivie de la fuite de trois leaders de l’opposition, à savoir le président du FNL (Forces Nationales de Libération, l’ex-rébellion), le président du MSD (Mouvement pour la Solidarité et la Démocratie) ainsi que le président du CNDD (Conseil National pour la Défense de la Démocratie).

Des hommes armés en tenue militaire circulent dans le pays spécialement dans la réserve naturelle de Rukoko (à une quinzaine de kilomètres de Bujumbura et dans la réserve naturelle de la Kibira dans les provinces Bubanza (Ouest) et Kayanza (Nord). Selon ces mêmes rumeurs, les rebelles attendent l’investiture du chef de l’Etat réélu pour lancer des attaques de grande envergure.

Lire la suite...
 
Burundi : un véhicule de coopération allemande tombe dans une embuscade Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 10/08/2010 – Source Xinhua

Un véhicule appartenant à l’Agence de coopération allemande (GTZ) a été pris pour cible lundi soir lors d’une embuscade tendue dans la province de Ruyigi, dans l’est du Burundi, a rapporté mardi matin la presse burundaise.

L’embuscade a été tendue sur la route reliant Ruyigi et Gitega, au niveau de la localité de Rutimbura, à 4 km de Ruyigi, chef-lieu de la province, par des hommes armés, dont un vêtu d’un uniforme militaire, a indiqué la presse citant des témoins.

Lire la suite...
 
Le Burundi prêt à doubler ses effectifs militaires en Somalie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 27/07/2010

Lieutenant-Général Germain NiyoyankanaKampala, Ouganda - Le Burundi est prêt à doubler ses effectifs au sein de la Mission de maintien de la paix en Somalie sous la bannière de l'Union africaine (AMISOM), selon son ministre de la Défense, le général Germain Niyoyankana.

Le Burundi compte actuellement trois Bataillons au sein de l'AMISOM, rappelle-t-on.

Un quatrième Bataillon se tient déjà prêt à rallier la capitale somalienne et cela ne tient plus qu'à l'acquisition du matériel de guerre nécessaire auprès des partenaires étrangers, a précisé le général Niyoyankana dans un entretien accordé lundi à la PANA, en marge du sommet de l'UA.

Lire la suite...
 
Burundi : un somalien suspecté de collaborer avec al-Shabab mis sous interrogatoire Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 15/07/2010 – Source Xinhua

Hussein Barré Hussein, 30 ans, est un citoyen d’origine somalienne qui est demandeur d’asile au Burundi depuis 2004. Il a été soupçonné mardi de collaborer avec le mouvement somalien al-Shabab en province de Muyinga où il travaillait dans un restaurant.

Selon le gouverneur de cette province Pierre Bambasi qui a livré cette information, Hussein Barré Hussein avait sur lui un document provisoire de demandeur d’asile délivré par la Police des Airs, des Frontières et des Etrangers (PAFE) dans lequel il est indiqué qu’il a sa résidence à Ngozi (une autre province frontalière de Muyinga) et c’est de là que les soupçons ont commencé.

Lire la suite...
 
Psychose à Bujumbura après les attentats de Kampala Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 13/07/2010 - Source Voice of America

Les habitants de Bujumbura, la capitale burundaise, sont sur le qui-vive : ils redoutent des attaques de l’organisation terroriste al-Shabab, responsable du double attentat ayant fait 76 morts dimanche soir, à Kampala.

Cette organisation a frappé après plus d’une année de menaces contre Bujumbura et Kampala, deux capitales qui ont envoyé des troupes en Somalie et qui gênent les intérêts des insurgés islamiques.

Lire la suite...
 
Après les attentats de Kampala, le Burundi dans la ligne de mire d’Al-Shabab Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 13/07/2010 – Source Associated Press

Cheikh Ali Mohamud Rage, un porte-parole du groupe Al-Shabab qui a revendiqué le double attentat de dimanche à Kampala au nom de leur lutte contre le gouvernement soutenu par les Nations unies dans leur pays. a déclaré que le Burundi qui, comme l'Ouganda, participe à la force de maintien de la paix de l'Union africaine en Somalie, pourrait aussi être attaqué.

L'insurrection islamiste somalienne prévoyait apparemment une troisième explosion dans une salle de danse de la capitale ougandaise, ont déclaré les autorités mardi après la découverte d'une veste de kamikaze qui n'avait pas explosé. Quatre suspects étrangers ont été arrêtés.

Lire la suite...
 
Les menaces terroristes d'El Shebab prises très au sérieux au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 12/07/2010

Bujumbura, Burundi - L'onde de choc du double attentat de dimanche soir à Kampala, en Ouganda, a été ressentie à Bujumbura, la capitale du Burundi, qui est également dans la ligne de mire des insurgés islamistes somaliens, présumés auteurs des explosions qui fait 64 morts et 71 blessés dans la capitale ougandaise.

Le double attentat a été précédé de peu par des menaces d'Al Shebab, de jeunes insurgés islamistes opposés au pouvoir central à Mogadiscio, de s'en prendre directement à la sécurité du Burundi et de l'Ouganda, si les deux pays ne se retiraient pas vite les 6.000 soldats de qu'ils ont mis à la disposition de la Mission de maintien de la paix de l'Union africaine(UA) en Somalie (AMISOM).

Lire la suite...
 
Burundi : L’armée accusée d’avoir mitraillé des populations civiles à Kanyosha Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 11/07/2010

COMMUNIQUE DE PRESSE

Concerne : Condamnation des massacres commis par le Gouvernement à RUZIBA

La coalition ADC-IKIBIRI vient d’apprendre avec stupéfaction que ce samedi 10 juillet 2010, l’armée gouvernementale appuyée par des détachements de la Police Gouvernementale et des milices « Imbonerakure » du CNDD-FDD, a engagé une vaste opération de massacres des populations civiles vivant dans la zone Ruziba en commune Kanyosha de la mairie de Bujumbura. Sous le prétexte fallacieux de poursuite de prétendus malfaiteurs, l’armée n’a pas hésité de se servir des hélicoptères de guerre et de la marine pour mitrailler des populations civiles qui fuyaient dans les broussailles,  terrorisées par ces forces de défenses et de sécurité ainsi que ces milices.

Lire la suite...
 
Une bande armée interceptée par l'armée burundaise dans le lac Tanganyika Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 11/07/2010

Colonel Baratuza Gaspard, porte parole de l'armée des Forces de défence nationale du BurundiBujumbura, Burundi - Une intervention combinée de la marine et l'aviation burundaises a permis d'intercepter, dimanche, des individus armés à bord de barques dans les eaux territoriales du lac Tanganyika, qui se dirigeaient vers les rives de la République Démocratique du Congo (RDC) voisine, a annoncé le porte-parole de la Force de défense nationale (FDN), le colonel Gaspard Baratuza.

L'opération musclée se serait pour le moment soldée par l'arraisonnement sans bavure de trois barques et une dizaine d'occupants actuellement gardés à la police à Bujumbura, selon toujours le porte-parole de la FDN.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 81 82 83 84 85 86 87 88 89 Suivante > Fin >>

Résultats 2001 - 2025 sur 2225

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher