topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)



Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]

Justice
Burundi : six arrestations sur l'assassinat du ministre de l'Environnement Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 07/01/2017 – Source Xinhua

Six auteurs présumés, dont deux femmes et quatre hommes, ont été déjà appréhendés dans le cadre du récent assassinat du ministre burundais de l'Eau, de l'Environnement, de l'Aménagement du territoire et de l'Urbanisme (EEATU), Emmanuel Niyonkuru.

C'est qu'a déclaré samedi à Bujumbura dans un point de presse M. Sylvestre Nyandwi, procureur général de la République du Burundi.

Lire la suite...
 
Burundi : sentence clémente pour le Colonel Désiré Uwamahoro Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 05-01-2017

Burundi : peine clémente pour l’un des piliers de la répression, le major Uwamahoro

Le colonel Désiré Uwamahoro (photo) est l’un des piliers de la violente répression qui sévit au Burundi.

Depuis 2008, son nom apparaît systématiquement dans les rapports qui font état de violations des droits de l’homme au Burundi. De bonne source, il se trouve sur la liste des personnes suspectées par l’ONU de crimes contre l’humanité.

Lire la suite...
 
Casques bleus / abus sexuels : Gabon et Burundi promettent des sanctions Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 08/12/2016 – Source AFP

Le Burundi et le Gabon ont promis jeudi des sanctions à l’encontre de leurs Casques bleus (respectivement 25 et 16) soupçonnés d’abus sexuels en Centrafrique par les Nations unies si les faits étaient confirmés.

« S’il y a des cas avérés d’abus sexuels qui impliquent nos soldats, il n’y aura pas d’impunité, la justice va s’appliquer dans ces cas là », a déclaré à l’AFP le porte-parole adjoint de l’armée burundaise, le major Côme Ndayiragije.

Lire la suite...
 
Le sort de la dépouille de Mwambutsa renvoyé devant la justice suisse Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 01/12/2016 – Source ATS

Dépouille de l'ex-roi du Burundi : le TF tranchera

 Genève - L'inhumation à Meyrin (GE) de Mwambutsa IV, ordonnée par la justice genevoise, a fait l'objet d'un recours. Le TF aura le dernier mot.

Le sort de la dépouille de l'ex-roi du Burundi est désormais entre les mains du Tribunal fédéral (TF). Un recours a été déposé fin novembre contre la décision de la Cour de justice de Genève donnant raison à la nièce du défunt qui s'opposait au transfert des restes en Afrique.

Lire la suite...
 
CPI : aucun changement pour le moment Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

BBC Afrique, 19 novembre 2016

L'Assemblée des Etats parties à la Cour pénale internationale (CPI) se poursuit à La Haye. Depuis l'annonce du retrait du Burundi, de l'Afrique du Sud et de la Gambie, le président de l'Assemblée, Sidiki Kaba, l'Onu, et de nombreux Etats membres de la Cour appellent les Etats africains à "dialoguer".

Les plus réfractaires des pays africains semblent désormais donner une dernière chance à la CPI. [Photo : Fatou Bensouda, procureure de la CPI]

Lire la suite...
 
La Russie se retire de la Cour pénale internationale Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 16/11/2016 - Source AFP

Le président russe Vladimir Poutine a signé mercredi un décret déclarant que son pays ne deviendrait pas membre de la Cour pénale internationale.

Il a en effet retiré la signature russe du Statut de Rome, le traité international qui a créé la CPI, lui reprochant de ne pas être "véritablement indépendante" et de ne pas avoir été à la hauteur des espoirs placés en elle. Le ministre russe des Affaires étrangères a été chargé d'informer les Nations unies de cette décision.

Lire la suite...
 
Retraits de la CPI : "Ne partez pas", lance le président de l'Assemblé Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 16/11/2016 - Source AFP

Ne partez pas", a déclaré mercredi le président de l'Assemblée des Etats parties au statut de Rome, traité fondateur de la Cour pénale internationale, dans un "message solennel" aux trois pays africains ayant récemment annoncé leur retrait de la CPI.

Le "puissant sentiment d'injustice" des Etats africains qui accusent la Cour de persécution envers les Africains "a pris les contours d'une crise qu'il faut vite circonscrire depuis le retrait de trois Etats", a constaté Sidiki Kaba à l'ouverture de la quinzième Assemblée des Etats parties à La Haye.

Lire la suite...
 
La volonté l'ancien monarque du Burundi entendue par la justice suisse Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 03-11-2016

Le corps du roi Mwambutsa IV ne sera pas transféré au Burundi

Après quatre ans de bataille juridique en Suisse, un tribunal de Genève a finalement décidé que les restes du roi Mwambutsa IV ne seraient pas transférés au Burundi. Le corps de l'ancien monarque, déposé par son fils en 1966, repose dans son pays d'accueil, la Suisse. Le pays où il est mort en 1977. Mais il y a quatre ans, une procédure a été lancée pour faire rapatrier le défunt au Burundi. [Photo : La tombe de Mwambutsa IV au cimetière de Meyrin en Suisse, avant son exhumation en 2012.]

Lire la suite...
 
La dépouille de Mwambutsa IV va rester en Suisse, dit la justice Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 01/11/2016 – Source ATS

 La dépouille de l'ex-roi du Burundi bientôt à Meyrin

La dépouille mortelle de l'ex-roi du Burundi devrait retrouver le cimetière de Meyrin (GE).

Les restes de Mwambutsa IV avaient été exhumés, en 2012, pour être rapatriés en Afrique. Une nièce du roi défunt s'était opposée à ce transfert. Elle a obtenu gain de cause devant la Cour de justice de Genève.

Lire la suite...
 
Les jours de la Cour pénale internationale sont-ils comptés ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

TV5MONDE, 30 OCT 2016

 Burundi, Afrique du Sud, Gambie… La Cour pénale internationale navigue en eaux troubles

Ces trois pays ont émis leur souhait de quitter la CPI en arguant que celle-ci concentre uniquement ses enquêtes sur le continent africain. Ces retraits laissent planer la menace d’une vague de départs de pays du continent qui affaiblirait ce tribunal permanent et unique fondé en 2002. Les jours de la Cour sont-ils comptés ? 

Lire la suite...
 
Le Burundi a notifié formellement à l'ONU son retrait de la CPI Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 27/10/2016 - Source AFP

Le Burundi a notifié formellement aux Nations unies sa décision de se retirer de la Cour pénale internationale (CPI), a annoncé jeudi le porte-parole de l'ONU Stéphane Dujarric.

La lettre officielle a été remise aux services du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon par la ministre burundaise de la Justice Laurentine Kanyana lors d'une visite à New York. [Photo : remise officielle de la Lettre de retrait du Burundi de la CPI]

Lire la suite...
 
Burundi-Afrique du Sud-Gambie : Est-ce le début de la fin pour la CPI ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 27/10/2016 - Source AFP

Après les décisions similaires du Burundi et de l'Afrique du Sud, la Gambie est le troisième pays à annoncer son retrait de la Cour pénale internationale (CPI).

Ce nouveau départ constitue un revers personnel pour la procureure de la CPI, Fatou Bensouda (photo), de nationalité gambienne, qui a été ministre de la Justice du président Yahya Jammeh.

Lire la suite...
 
La CPI appelle au dialogue avec les Etats africains tentés par le retrait Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 24/10/2016 - Source AFP

Le président de l'Assemblée des Etats parties au traité fondateur de la CPI a appelé lundi à "trouver un consensus" avec les Etats africains critiques, soulignant que le retrait annoncé par l'Afrique du Sud et le Burundi ne serait effectif que dans un an.

"Aujourd'hui plus que jamais, il y a un gigantesque besoin de justice universelle", a déclaré le président de l'Assemblée des Etats parties au statut de Rome, fondateur de la Cour pénale internationale (CPI), Sidiki Kaba, évoquant "les tragédies qui se déroulent sous nos yeux".

Lire la suite...
 
La CPI craint une "cascade de retraits d'Etats africains du statut de Rome" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 22/10/2016 - Source AFP

président de l'Assemblée des Etats parties au statut de Rome, traité fondateur de la Cour pénale internationale, a appelé samedi l'Afrique du Sud et le Burundi à "reconsidérer leurs positions", au lendemain de l'annonce par Pretoria de son retrait de la CPI.

"Bien que l'option de se retirer d'un traité relève de la souveraineté de l'État, je regrette ces décisions et invite l'Afrique du Sud et le Burundi à reconsidérer leurs positions", a écrit dans un communiqué M. Sidiki Kaba.

Lire la suite...
 
"Les effets du retrait du Burundi de la CPI non rétroactifs", selon l'ONU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Voice of America, 19 octobre 2016

Le retrait du Burundi de la Cour Pénale Internationale (CPI) ne va pas interrompre le travail de la Procureur déjà entamé sur les crimes commis dans le pays depuis avril 2015, déclare le conseiller spécial des Nations Unies sur la prévention du génocide, Adama Dieng (photo), dans une interview avec VOA Afrique.

M. Dieng soutient que la décision de Bujumbura de se retirer de la CPI "ne change pas la donne sur les poursuites éventuelles".

Lire la suite...
 
CPI : le retrait du Burundi, un "recul" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

BBC Afrique, 18 octobre 2016

Le président de l'assemblée chargée des délibérations de la Cour pénale internationale, Sidiki Kaba (photo), s'est dit "préoccupé" par la décision du Burundi de se retirer de cette juridiction.

"Le retrait d'un Etat (…) constituerait un recul dans la lutte contre l'impunité", a averti M. Kaba dans une déclaration publiée sur le site Internet de la Cour.

Lire la suite...
 
Le retrait de la CPI ne met pas le Burundi à l'abri de la justice internationale Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 14 octobre 2016

CPI: le retrait annoncé du Burundi ne met pas fin aux poursuites internationales

Au Burundi, tout est allé très vite après la volonté des autorités de se retirer de la CPI, la Cour pénale internationale, accusée d'être un « instrument politique d'oppression ». Après l'Assemblée, le Sénat a voté pour ce texte qui doit maintenant être promulgué par le président Nkurunziza. Ce serait une première pour l’instance judiciaire, mais concrètement cela ne met pas le Burundi à l'abri de la justice internationale.

Lire la suite...
 
Burundi : Quelles conséquences du retrait de la Cour pénale internationale ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Jeune Afrique, 14 octobre 2016

Burundi : pourquoi le retrait de la CPI n’aura aucun effet sur les poursuites internationales déjà initiées

Le régime burundais, qui s'apprête à se retirer de la Cour pénale internationale (CPI) après avoir obtenu l'aval du Sénat et de l'Assemblée nationale, n'en a pas fini pour autant avec la Cour de La Haye. Explications en quatre points.

Comment le Burundi justifie-t-il sa sortie de la CPI ?

Membre de l’instance depuis sa ratification du statut de Rome en 2004, Bujumbura a justifié sa décision en mettant en cause la partialité de la CPI.

Lire la suite...
 
Le Burundi veut s’affranchir de la justice internationale Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

La Croix, 14/10/2016

Le parlement burundais a rompu mercredi avec la Cour pénale internationale. Les violations des droits de l’homme sont massives au Burundi.

Pourquoi le Burundi a-t-il rompu avec la CPI?

Il a fallu moins de 24 heures au parlement burundais pour rompre avec la Cour pénale internationale (CPI).

Lire la suite...
 
Burundi : la CVR satisfaite des "premiers pas" des dépositions des victimes Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 08/10/2016 - Source Xinhua

Les "premiers pas" de la phase du recueil des dépositions des victimes des diverses crises "sanglantes" du Burundi post-indépendant sont satisfaisants, a affirmé Mgr Jean Louis Nahimana, président de la Commission Vérité Réconciliation (CVR).

Au cours d'une interview accordée samedi à Xinhua pour faire le point sur l'état des lieux au sein de la CVR burundaise, Mgr Nahimana a précisé que trois semaines après le lancement de la phase du recueil des dépositions avec un focus particulier sur les victimes des diverses crises "sanglantes" du Burundi postcolonial, le pas déjà franchi est à saluer dans la mesure où plus d'une vingtaine de personnes ont déjà déposé individuellement leurs témoignages auprès de la CVR.

Lire la suite...
 
Burundi : le président appelle à une justice humanisée Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 04/10/2016 - Source Xinhua

A l'occasion de la rentrée judiciaire mardi, le président burundais, Pierre Nkurunziza, a appelé les magistrats à une justice humanisée, à une politique de "tolérance zéro" face à la criminalité, et à la lutte contre la "diabolisation du pays".

"Afin de jouer pleinement votre rôle de consolidation de la paix en tant qu'acteurs judiciaires, vous êtes appelés à mettre en œuvre la politique de la tolérance zéro face à la criminalité liée au trafic d'armes et d'êtres humains", a indiqué le président Pierre Nkurunziza dans son discours d'ouverture de la rentrée judiciaire.

Lire la suite...
 
Burundi : prisonniers détenus sans jugement Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

BBC Afrique, 21 septembre 2016

Les détenus de la prison de Mpimba à Bujumbura passent des années en prison sans être déférés devant un juge.

Après la visite de cette prison, le président de la commission nationale des droits de l'homme estime que même si cet établissement pénitentiaire a dépassé de loin sa capacité d'accueil, les conditions de détention restent assez adéquates. Selon la commission nationale des droits de l'homme, la prison de Mpimba à Bujumbura, a été conçue au départ pour 800 prisonniers. Elle en héberge actuellement plus de 3000. [Photo : Des prisonniers burundais dans l'attente d'un jugement]

Lire la suite...
 
Burundi : maintien en détention des deux élèves dans l'affaire des gribouillages Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Deutsche Welle, 15.09.2016

Burundi : deux élèves encore en prison

Alexis Mugerowimana et Parfait Irankunda sont emprisonnés depuis le mois de juin, accusés d'avoir incité leurs camarades à descendre dans la rue, à Muramvya. Leur procès en appel doit bientôt s'ouvrir.

Après les premières arrestations suite à l'affaire des gribouillages de la photo du président Nkurunziza, dans les manuels scolaires, des élèves du lycée communal de Muramvya étaient descendus dans la rue.

Lire la suite...
 
Burundi, liberté retrouvée pour les "gribouilleurs" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Deutsche Welle, 10.08.2016

C'est l'épilogue du scandale qui avait éclaté fin mai, quand des griffonnages sur des photos du président Nkurunziza, dans des manuels scolaires, avaient été découverts dans une école de la banlieue de Bujumbura.

Ils sont libres ! Au Burundi, les écoliers qui avaient comparu en fin de semaine dernière pour avoir gribouillé sur une photo du président Nkurunziza ont été libérés. Finalement, les juges ont décidé de ne pas poursuivre ces mineurs.

Lire la suite...
 
Burundi : la CVR entrera bientôt dans l'"ultime phase" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 29/07/2016 – Source Xinhua

 La Commission pour la Vérité et la Réconciliation (CVR) du Burundi entrera bientôt dans son "ultime phase", selon Mgr Jean-Louis Nahimana (photo), président de la CVR burundaise.

Lors d'un point de presse en marge d'une réunion des 11 commissaires de la CVR et des délégués des organisations burundaises de la société civile (OSC), Mgr Nahimana a précisé qu'en dépit du défi financier, la CVR envisage de "foncer en avant" en inaugurant une nouvelle ère burundaise marquée par la phase des "dépositions des plaintes et des enquêtes" sur les diverses crises sanglantes qui ont endeuillé le pays au cours des quatre décennies du Burundi post-indépendant.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 25 sur 558

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition


Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2014