topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


PIERRE NKURUNZIZA EFFECTUE SA PREMIÈRE SORTIE À L’EXTÉRIEUR DU PAYS, DEPUIS DEUX ANS : LE PRÉSIDENT BURUNDAIS SE REND CE JEUDI EN VISITE D'ÉTAT EN TANZANIE. [@rib News, 20/07/2017] ● Pour le fil complet des informations : Cliquez sur "Toute l'actualité" (Menu de gauche) ●Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Justice
Burundi : l’UPD exige une enquête indépendante sur l'assassinat de son président Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 24/05/2015 – Source Xinhua

L'Union pour la paix et la démocratie (UPD-Zigamibanga), parti de l'opposition du Burundi, a demandé dimanche au gouvernement de mener une enquête indépendante sur la mort de son président, Zed Ferusi, assassiné samedi soir près de son domicile à Bujumbura, capitale du pays.

"Le parti UPD-Zigamibanga recommande au gouvernement du Burundi d'enquêter de manière indépendante sur cet ignoble assassinat afin d'en identifier les véritables auteurs et d'empêcher la spirale de la violence au Burundi", a indiqué le président d'honneur de ce parti, Chauvineau Murwengezo, dans un communiqué de presse.

Lire la suite...
 
Burundi : Innocent Muhozi ressort libre d'une audition par le Parquet Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 22/05/2015 – Source AFP

Le patron de la Radio-Télé Renaissance, média privé détruit durant le coup d’État manqué au Burundi les 13 et 14 mai, est ressorti libre vendredi du tribunal où il était convoqué par le parquet , a constaté un journaliste.

L'interrogatoire de trois heures, par trois magistrats du parquet, "était en rapport avec la diffusion du message du général (Godefroid) Nyombare", chef des mutins, a expliqué Innocent Muhozi (photo), en sortant du tribunal de Bujumbura.

Lire la suite...
 
Burundi : le patron d'un média privé convoqué au Parquet en lien avec le putsch manqué Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 21/05/2015 – Source AFP

 Innocent Muhozi (photo), le patron de Radio-Télé Renaissance, média privé détruit durant le coup d'Etat manqué au Burundi les 13 et 14 mai, est convoqué vendredi au Parquet de Bujumbura "pour enquête" dans le dossier lié à la tentative de putsch, a-t-il annoncé jeudi à la presse.

Renaissance, comme les radios RPA - la plus écoutée du pays -, Insanganiro et Bonesha, n'émettent plus depuis la destruction de leurs locaux et d'une partie de leur matériel durant la tentative de coup, lors duquel elles avaient relayé l'annonce de la destitution du président Pierre Nkurunziza par le chef du putsch, le général Godefroid Nyombare.

Lire la suite...
 
Burundi : Les avocats des putschistes dénoncent des actes de tortures Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

BBC Afrique, 17 mai 2015

Droits de l’homme violés au Burundi

Alors que la situation semble revenue à la normale au Burundi après la tentative de coup d’état qui avait suivi une dizaine de jours de manifestations contre un troisième mandat du président Pierre Nkurunziza, les avocats des putschistes dénoncent les violations des droits de l’homme.

Les 18 putschistes dont 5 généraux qui se sont rendus et qui sont en détention depuis vendredi ont été torturés, selon maître Anatole Miboro qui les représente : « A leur arrestation, ils ont été tabassés, privés de leurs vêtements et chaussures; ils ont été ligotés puis trainés dans la boue et ils ont reçu des coups en plein visage ».

Lire la suite...
 
Burundi : audition de 18 personnes impliquées dans le putsch raté Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 16/05/2015 - Source ATS

Dix-huit personnes impliquées dans la tentative de coup d'Etat au Burundi ont été traduites samedi devant la justice, selon des proches des accusés. Les craintes de représailles étaient vives dans certains médias qui avaient diffusé les messages des putschistes.

Tout d'abord, dix-sept personnes ont été conduites au tribunal. Un dix-huitième homme, identifié par des témoins comme Juvénal Niyungeko, un officier supérieur, y a été escorté un peu plus tard, pieds nus et menotté.

Lire la suite...
 
Burundi : 17 putschistes entendus par le parquet Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 16/05/2015 - Source AFP

Le parquet burundais entendait samedi 17 putschistes arrêtés après l'échec de la tentative de coup d'Etat lancée mercredi par le général Godefroid Niyombare, dont on était par ailleurs toujours sans nouvelles, a indiqué l'avocat d'un des prévenus.

Les 17 hommes, parmi lesquels figurent le numéro deux du mouvement le général Cyrille Ndayirukiye, et les commissaires Zénon Ndabaneze et Herménégilde Nimenya, n'ont pas encore été inculpés, selon l'avocat du général, Me Anatole Miburo. Mais ils sont accusés de tentative de renversement des institutions, a dit l'avocat.

Lire la suite...
 
Tension au Burundi : Les avocats africains demande une intervention énergique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 06/05/2015 – Source Xinhua

L'Association des avocats panafricains (PALU), une organisation regroupant les avocats au niveau de tout le continent africain, a exprimé mercredi ses préoccupations sur la situation actuelle au Burundi, appelant à une intervention plus énergique de l'Union africaine (UA) et de la Communauté est-africaine (EAC).

"Nous avons soutenu le développement institutionnel de l'UA, de l'EAC et d'autres organisations intergouvernementales africaines afin qu'elles soient prêtes à intervenir de manière rapide et significative face aux situations de crise comme celle que traverse actuellement le Burundi", a déclaré le président de cette association, Elijah Banda, dans un communiqué.

Lire la suite...
 
Burundi : les leaders de la contestation vont être identifiés et jugés Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 29/04/2015 – Source AFP

Une commission a été créée mercredi au Burundi pour identifier et traduire "immédiatement" en justice les responsables des manifestations contre un troisième mandat du président Pierre Nkurunziza, qualifiées de "mouvement insurrectionnel", a annoncé le procureur général.

"Je viens de mettre sur pied une commission chargée de faire la lumière sur le mouvement insurrectionnel déclenché dimanche le 26 avril 2015", a annonce à la presse Valentin Bagorikunda.

Lire la suite...
 
Burundi : mise en place d'une commission d'enquête sur les manifestations en cours Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 29/04/2015 – Source Xinhua

Le procureur général de la République du Burundi, Valentin Bagorikunda, a annoncé mercredi la mise en place d'une commission d'enquête judiciaire sur les manifestations contre le troisième mandat du président Pierre Nkurunziza, qu'il qualifie de "mouvement insurrectionnel".

Les manifestations qui ont commencé dimanche, au lendemain de la désignation de M. Nkurunziza par son parti, le CNDD-FDD, comme candidat à la prochaine élection présidentielle, entrent mercredi dans leur quatrième journée. M. Bagorikunda a déclaré que la commission serait chargée de "faire la lumière sur le mouvement insurrectionnel déclenché ce dimanche le 26 avril 2015".

Lire la suite...
 
Le Burundi reconnaît pour la 1ère fois des "exécutions" extrajudiciaires par la police Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 24/04/2015 – Source AFP

Le procureur général du Burundi a reconnu vendredi pour la première fois que trois membres d'un groupe rebelle avaient été exécutés par la police début janvier après des affrontements dans le nord-ouest du pays.

Le procureur, Valentin Bagorikunda, rendait vendredi les conclusions d'une enquête ordonnée après des accusations portées en février par Human Rights Watch (HRW).

Lire la suite...
 
Mgr Jean-Louis Nahimana : "Une CVR sans justice serait vaine" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Jeune Afrique, 24/04/2015

Burundi - Mgr Jean-Louis Nahimana : "On ne peut pas tourner une page sans la lire"

Elle doit enquêter sur les massacres commis de 1962 à 2008, établir les responsabilités, et libérer la parole des victimes. La Commission Vérité et Réconciliation a quatre ans pour réussir, explique son président. [Photo]

Quatorze ans après la date prévue par l'accord d'Arusha (signé en 2000), les membres de la Commission Vérité et Réconciliation (CVR) burundaise ont enfin pu siéger. Ils ont quatre ans - et non deux, comme le prévoyait le texte initial - pour faire la lumière sur les massacres interethniques commis depuis l'indépendance du pays, en 1962, jusqu'en décembre 2008, date de la signature de l'accord général de cessez-le-feu entre le gouvernement et les rebelles du Front national de libération (FNL).

Lire la suite...
 
Burundi : Des étudiants incarcérés pour "outrage à chef d'Etat" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 22-04-2015

Burundi : mobilisation étudiante pour soutenir deux camarades arrêtés

Au Burundi, deux leaders étudiants ont été arrêtés dimanche 12 avril par la police alors qu'ils se promenaient séparément dans le centre-ville de Bujumbura. Ils ont été incarcérés dans la prison centrale de Mpimba mardi. Ils sont poursuivis pour « outrage à chef d'Etat ».

Depuis, les étudiants de l'université du Burundi se mobilisent pour obtenir leur libération en organisant ce qu'ils appellent le « mardi noir », des mesures qu'ils comptent reprendre chaque mardi jusqu'à ce que les deux étudiants emprisonnés soient libérés.

Lire la suite...
 
Burundi : la détermination se sent chez les militants de l’opposition Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 19-04-2015

Burundi : 65 militants d’opposition inculpés pour «insurrection»

 La justice burundaise a inculpé samedi 18 avril 65 militants d'opposition pour « participation à un mouvement insurrectionnel ». Une centaine d’entre eux avaient été arrêtés la veille à Bujumbura au cours de la première manifestation contre un troisième mandat du président Pierre Nkurunziza.

Inculpés dans le cadre d'une procédure de flagrance, ils seront jugés la semaine prochaine. Le procureur de Bujumbura a décidé de les écrouer dans une prison du centre du pays. [Photo: Les opposants-manifestants inculpés sont transférés par la police vers la prison de Muramvya]

Lire la suite...
 
Burundi : 65 personnes inculpées de "participation à une insurrection" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 19/04/2015 - Source AFP

Soixante-cinq personnes sur quelque 120 arrêtées lors de manifestations (photo) contre un troisième mandat du président burundais Pierre Nkurunziza vendredi à Bujumbura ont été inculpées de "participation à un mouvement insurrectionnel", a annoncé le procureur de la capitale dans la nuit de samedi à dimanche.

"Nous venons d'entendre les 106 prévenus que nous a présentés la police. 41 ont été relaxés et 65 inculpés de participation à un mouvement insurrectionnel, outrage et résistance aux dépositaires de l'autorité publique et coups et blessures," a déclaré Arcade Nimubona.

Lire la suite...
 
Burundi : le ministère de la Justice confirme l'évasion de Hussein Radjabu Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 03/03/2015 – Source Xinhua

Le ministère burundais de la Justice a confirmé mardi les rumeurs faisant état d'évasion la nuit de ce dimanche dernier de l'ancien président du parti au pouvoir CNDD FDD (Conseil National pour la Défense de la Démocratie, Force de Défense de la Démocratie), Hussein Radjabu.

Lors d'un point de presse, le porte-parole adjoint du ministère de la Justice et Garde des Sceaux, Elianson Bigirimana, a indiqué que Hussein Radjabu s'est évadé ensemble avec d'autres détenus, entre autres, Ribakare Baudouin alias Ndindi et Ndikumana Rémy qui assurait sa sécurité ainsi que Irankunda Cyriaque qui préparait ses repas, avec trois policiers.

Lire la suite...
 
Agnès Dury tuée au Burundi en 2007 : un magistrat français sur place Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 02/03/2015 - Source AFP

 Un magistrat français s'est rendu au Burundi pour enquêter sur le meurtre en 2007 d'Agnès Dury (photo), une jeune volontaire d'Action contre la faim (ACF), a annoncé lundi l'ONG qui demande que la lumière soit faite sur ce crime.

Cette psychologue de 31 ans avait été tuée le 31 décembre 2007, lorsque la voiture d'ACF à bord de laquelle elle circulait avait été la cible de tirs dans la ville de Ruyigi, à l'est du pays.

Lire la suite...
 
Le journaliste burundais Bob Rugurika a été libéré jeudi matin Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

France 24, 19/02/2015

Burundi : la liberté sous caution pour le journaliste Bob Rugurika

 Toujours accusé de "complicité d'assassinat" de trois religieuses italiennes à la suite de reportages diffusés par sa radio, la RPA, le journaliste burundais Bob Rugurika a été libéré sous caution jeudi matin. [Photo : Bob Rugurika, à sa sortie de prison]

Des milliers de manifestants se sont réunis à Bujumbura, devant la très populaire radio privée burundaise RPA pour accueillir son directeur Bob Rugurika, tout juste sorti de prison. Inculpé depuis janvier pour "complicité d'assassinat" de trois religieuses italiennes, il a bénéficié d’une remise en liberté sous caution.

Lire la suite...
 
Affaire Rugurika : Une remise en liberté assortie de quelques conditions Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 18-02-2015

Burundi : liberté provisoire décidée pour Bob Rugurika de la RPA

Au Burundi, le journaliste Bob Rugurika devrait être libéré dans les prochaines heures, selon une décision de cour d'appel de Bujumbura, ce mercredi matin. Il bénéficie d’une mesure de remise en liberté provisoire. Le directeur de la RPA, la principale radio du Burundi, est toujours accusé de « complicité d’assassinat » de trois religieuses italiennes en septembre 2014, suite à une série de reportages diffusés par sa radio mettant en cause de hauts responsables des services secrets dans ce crime.

Lire la suite...
 
Burundi : libération provisoire du journaliste Rugurika Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 18/02/2015 – Source Xinhua

La cour d'appel de Bujumbura a ordonné mercredi la libération provisoire du directeur de la Radio Publique Africaine(RPA), le journaliste Bob Rugurika, ont annoncé des médias locaux en citant Me Lambert Nigarura, l'un des avocats de la défense de M.Rugurika.

La cour a ordonné cette libération sous condition du paiement préalable d'une caution de 15 millions FBU par le journaliste Rugurika, a ajouté Me Nigarura.

Lire la suite...
 
Vers la libération sous caution du journaliste burundais Bob Rugurika Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

APA, 18-02-2015

Bujumbura (Burundi) – La Cour d’appel de Bujumbura a annoncé mercredi qu’elle allait libérer après paiement d’une caution de 15 millions de FBU, le directeur de la Radio publique africaine (RPA), Bob Rugurika, emprisonné depuis un mois pour avoir publié une série d’investigations sur l’assassinat de trois religieuses.

Les religieuses ont été tuées dans la nuit du 7 au 8 septembre 2014 à la paroisse Guido Maria Conforti de Kamenge (Nord de la capitale) et des investigations menées à ce sujet mettent en cause certains hauts gradés de la police nationale, des services de renseignements et un civil, a appris APA dans la capitale burundaise.

Lire la suite...
 
Burundi : le directeur d'une radio privée libéré sous caution Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 18/02/2015 – Source AFP

Le directeur de la très populaire radio privée burundaise RPA, inculpé depuis janvier de "complicité d'assassinat" de trois religieuses italiennes, a bénéficié mercredi d'une remise en liberté sous caution, une décision saluée par des milliers de manifestants devant la station.

La Cour d'appel de Bujumbura a accordé au directeur de la Radio publique africaine (RPA), Bob Rugurika, "une liberté provisoire sous caution de 15 millions de francs burundais" (environ 8.000 euros), a déclaré son avocat, Me Lambert Nigarura.

Lire la suite...
 
Burundi : Bob Rugurika placé en liberté provisoire Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Jeune Afrique, 18/02/2015

Burundi : le journaliste Bob Rugurika bientôt libre

 Le parquet de Bujumbura a décidé mercredi de placer en liberté provisoire Bob Rugurika, journaliste burundais et directeur de la Radio publique africaine (RPA). Ce dernier devra avant cela verser une caution de 15 millions de francs burundais (environ 8 000 euros).

Le journaliste burundais Bob Rugurika sera bientôt libre. En détention depuis le 20 janvier, le directeur de la Radio publique africaine (RPA), l'un des principaux organes de presse privé du pays, a été placé en liberté provisoire, a-t-on appris mercredi 18 février. [Photo : Bob Rugurika (en vert, la tenue des prisoniers) lors d'une visite ses nombreux soutiens]

Lire la suite...
 
Morts du lac Rweru au Burundi : Un dossier enterré ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 17-02-2015

Morts du lac Rweru au Burundi : l'enquête piétine

Le Burundi dit avoir relancé l'Union africaine dans le cadre de l'enquête sur les corps retrouvés dans le lac Rweru, à la frontière avec le Rwanda. Bujumbura avait saisi la commission de l'UA fin octobre pour obtenir son assistance et s'étonne aujourd'hui de ne voir aucune avancée dans ce dossier.

Du côté de la commission de l'Union africaine, c'est le silence radio : il est impossible de savoir où en est la demande du Burundi, ni quelles suites l'UA compte y donner. Et pourtant, début octobre, c'est la commission des droits de l'homme de l'UA qui avait interpellé Bujumbura pour lui demander de diligenter une enquête.

Lire la suite...
 
Des conditions pour la libération du responsable d’une radio privée au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 16 février 2015

Bujumbura, Burundi - Le responsable de la Radio publique africaine (RPA, indépendante), Bob Rugurika, pourrait recouvrer la liberté provisoire au bout de 26 jours de détention préventive, à la double condition qu’il s’acquitte d’une caution de 20 millions de francs burundais (un peu plus de 10.000 dollars US) et de l’obligation de révéler la cache actuelle de son informateur sur les présumés assassins de trois missionnaires italiennes, au mois de septembre 2014, dans un couvent de Bujumbura, a-t-on appris, lundi, de sources proches du prévenu.

Lire la suite...
 
Les journalistes burundais attaque le pouvoir devant la Cour d'Afrique de l'Est Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Point, 16/02/2015

Médias : la loi sur la presse du Burundi devant les juges

La Cour de justice de la communauté d'Afrique de l'Est siégeant à Arusha est saisie d'une plainte des journalistes burundais contre le gouvernement Nkurunziza.

La décision de l’Union burundaise des journalistes (UBJ) de porter plainte contre le gouvernement du Burundi est motivée par quelques dispositions que les journalistes burundais jugent inconstitutionnelles dans la nouvelle loi sur la presse appliquée depuis sa promulgation par le président Pierre Nkurunziza, le 4 juin 2013.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 126 - 150 sur 572

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher