topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Justice
Alexis Sinduhije libre de circuler sur le territoire de l'espace Schengen Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RTBF, 7 mai 2014

Opposant burundais Alexis Sinduhije a été libéré du centre fermé

 L'opposant burundais interpellé à l'aéroport de Bruxelles jeudi dernier a été libéré mardi en fin de soirée du centre fermé où il était détenu, a indiqué à Belga son avocat bruxellois, Me Bernard Maingain. Dans la journée, une juge du Conseil du Contentieux des Étrangers (CCE) avait suspendu la mesure de refoulement prise à son encontre.

Alexis Sinduhije (photo), qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt émanant de Bujumbura pour des "atteintes graves au code pénal" dans son pays, a été libéré du centre fermé où il était détenu depuis jeudi, après que l'Office des Etrangers a étudié la décision du CCE de suspendre la mesure de refoulement prise à son encontre.

Lire la suite...
 
L'opposant burundais Alexis Sinduhije libéré à Bruxelles Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 07/05/2014 – Source AFP

 L'opposant burundais en exil Alexis Sinduhije a été libéré dans la nuit de mardi à mercredi du centre fermé en Belgique où il était détenu après avoir été interpellé jeudi à l'aéroport de Bruxelles, a indiqué son avocat.

M. Sinduhije, président du parti Mouvement pour la solidarité et le développement (MSD) et l'un des plus farouches opposants au président burundais Pierre Nkurunziza, a quitté le centre fermé jouxtant l'aéroport mardi en fin de soirée, selon son avocat à Bruxelle, Bernard Maingain.

Lire la suite...
 
La justice belge suspend le refoulement d’Alexis Sinduhije vers le Kenya Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

BBC Afrique, 6 mai 2014

 Belgique : Sinduhije ne sera pas refoulé

L’opposant burundais Alexis Sinduhije, arrêté le 1er mai à Bruxelles, ne sera pas expulsé vers son aéroport d'origine. Une juge belge a refusé de le refouler vers l’aéroport de Nairobi, au Kenya, d’où il était venu.

De la capitale kényane, Sinduhije, qui a été arrêté à l’aéroport de Bruxelles, aurait pu être extradé vers son pays, le Burundi. Il était sous le coup d’une demande de refoulement vers le Kenya émanant de l’Office des étrangers.

Lire la suite...
 
Burundi : Arrestation d’un opposant pour propagation de "rumeurs" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 06-05-2014

Burundi : un cadre du parti d'Alexis Sinduhije arrêté

Au Burundi, Epitace Nshimirimana, le représentant provincial du parti d'opposition, le MSD d'Alexis Sinduhije, a été arrêté lundi soir. Il est accusé de propager publiquement des « rumeurs » sur la distribution d'armes aux Imbonerakure, la jeunesse du parti au pouvoir.

Le MSD avait vu ses activités suspendues en mars dernier pour quatre mois, suite à une manifestation non autorisée qui avait dégénéré en affrontement avec la police qui avait usage d’armes.

Lire la suite...
 
Alexis Sinduhije : Un cas "administrativement compliqué" pour la Belgique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 03-05-2014

Le Burundi demande à Bruxelles d’extrader l’opposant Alexis Sinduhije

L'opposant burundais Alexis Sinduhije, interpellé jeudi à l'aéroport de Bruxelles, est toujours bloqué en Belgique. Les autorités belges parlent d'un cas « administrativement compliqué », mais expliquent que l’opposant, sous le coup d’un mandat d’arrêt international émis par Bujumbura, restera en Belgique jusqu'à nouvel ordre.

Le gouvernement burundais exprime sa « gratitude » à la Belgique pour avoir interpellé Alexis Sinduhije, jeudi, « en fuite depuis le 8 mars », précise Bujumbura. Alexis Sinduhije est en effet poursuivi par la justice burundaise, Bujumbura ayant émis un mandat d'arrêt international pour « organisation d'un mouvement insurrectionnel » et « acte de rébellion », suite à la manifestation réprimée du samedi 8 mars à Bujumbura.

Lire la suite...
 
Le Burundi demande à Bruxelles l'extradition d'Alexis Sinduhije Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 02/05/2014 – Source AFP

 Le Gouvernement du Burundi a demandé officiellement à la Belgique d'extrader vers Bujumbura un opposant burundais en exil, interpellé à Bruxelles, a-t-on appris de source officielle vendredi.

Alexis Sinduhije (photo), président du parti Mouvement pour la solidarité et le développement (MSD) et l'un des plus farouches opposants au président burundais Pierre Nkurunziza, a été interpellé jeudi matin à l'aéroport de Bruxelles où il était en transit vers l'Italie, en provenance de N'Djamena, a annoncé son avocat.

Lire la suite...
 
La défense d’Alexis Sinduhije accuse l’administration belge de "fautes lourdes" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 02/05/2014

COMMUNIQUE DE PRESSE :

ALEXIS SINDUHIJE INTERPELLE A l’AEROPORT DE ZAVENTEM  - DES FAUTES LOURDES DE L’ADMINISTRATION BELGE

Ce 1er mai 2014, nous avons pu rencontrer notre client au centre fermé de Zaventem où il n’est plus libre de circuler librement, bien qu’aucun mandat n’a été délivré à son encontre et qu’il dispose de papiers en règle. La mésaventure de monsieur Sinduhije mérite d’être racontée.

Lire la suite...
 
Alexis Sinduhije reste détenu à Brussels Airport "jusqu'à nouvel ordre" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 02-05-2014

L’opposant burundais Alexis Sinduhije interpellé à Bruxelles

 L'opposant burundais Alexis Sinduhije a été interpellé, jeudi 1er mai au matin, en Belgique. Le président du MSD, le Mouvement pour la solidarité et le développement, a été interpellé à l'aéroport Zaventem de Bruxelles alors qu'il arrivait de Ndjamena (Tchad).

Les autorités burundaises ont émis à la fin du mois de mars un mandat d'arrêt à son encontre pour « organisation d'un mouvement insurrectionnel ».

Lire la suite...
 
La défense belge de Sinduhije rejette le "mandat d’arrêt" émis par Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Voice of America, 01 mai 2014

Alexis Sinduhije retenu à l’aéroport de Bruxelles

 Le président du parti Mouvement pour la solidarité et le développement est toujours "dans un établissement fermé", confirme Bernard Maingain (photo). L'avocat de l'opposant burundais précise à la Voix de l'Amérique que ce genre de bâtiment est réservé aux personnes ayant des difficultés avec leur entrée dans l'espace Schengen.

Or, Me Maingain affirme que son client est en transit en direction de Rome, avec un passeport et un visa en règle. Il avait quitté N'Djamena avant d’être arrêté dans la capitale belge. "Il n'y a pas de mandat d'arrêt international lancé contre M. Sinduhije".

Lire la suite...
 
Léonce Ngendakumana sommé de présenter "les preuves de ses allégations" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 22-04-2014

Burundi : un opposant devant la justice après un courrier à Ban Ki-moon

 Le président de l’ADC-Ikibiri, une coalition de l’opposition extra-parlementaire, a été entendu par le parquet de Bujumbura, ce lundi. Il est visé par une plainte du CNDD-FDD, le parti au pouvoir, et la radio Rema FM après un courrier adressé à Ban Ki-moon l’alertant sur une « catastrophe humanitaire qui pourrait se jouer bientôt » au Burundi.

Léonce Ngendakumana [à droite sur la photo, avec son avocat Me François Nyamoya], le président de l’Alliance démocratique pour le changement (ADC-Ikibiri), avait adressé le 6 février un courrier au secrétaire général de l’ONU pour attirer son attention sur « la catastrophe humanitaire qui pourrait se jouer bientôt » dans ce pays, écrivait-il alors.

Lire la suite...
 
Burundi : le chef de file de l'opposition entendu par le procureur Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 21/04/2014 - Source Xinhua

 Le chef de file de l'opposition burundaise a été entendu lundi pour la deuxième fois consécutive devant le premier substitut du procureur en mairie de Bujumbura pour répondre à deux accusations, dont celle du CNDD-FDD, parti au pouvoir au Burundi. Sa première comparution avait eu lieu le 17 avril.

Il s'agit du président de l'Alliance des démocrates pour le changement au Burundi (ADC-Ikibiri) et président du Front pour la défense de la démocratie au Burundi (FRODEBU), Léonce Ngendakumana (photo), qui est accusé par le parti CNDD-FDD d'avoir écrit au secrétaire général des Nations Unies que ce parti serait en train de préparer un génocide.

Lire la suite...
 
Burundi : adoption du projet de loi sur la Cour spéciale des terres Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 18/04/2014 – Source Xinhua

 L'Assemblée nationale burundaise a adopté jeudi le projet de loi portant création de la cour spéciale des terres et autres biens.

Dans l'exposé des motifs, le ministre burundais de la Justice et Garde des Sceaux, Pascal Barandagiye (photo), a indiqué que la Commission Nationale des Terres et Autres Biens (CNTB) n'ayant pas de compétence judiciaire, les actes posés par elle et qui ne trouvent l'assentiment commun des parties en conflit, tombent en annulation suite aux recours systématiques contre ses décisions devant les juridictions existantes.

Lire la suite...
 
Burundi : Trois journalistes et un opposant menacés en Justice par le pouvoir Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 18/04/2014

Burundi : Trois journalistes et un opposant menacés par le pouvoir

Trois journalistes burundais sont menacés par le pouvoir après des reportages sur la probable distribution d'armes par le pouvoir aux jeunes du parti CNDD-FDD d'ailleurs déjà qualifiés de "miliciens" par certains observateurs.

Il s’agit des journalistes Alexis Nibasumba, correspondant de la radio Bonesha FM à Bururi (Sud du Burundi), Eloge Niyonzima, reporter dela radio Bonesha FM à Bubanza (Ouest du Burundi), et Alexis Nkeshimana, reporter de la radio RPA à Bubanza.

Lire la suite...
 
Burundi : le Sénat approuve l'adhésion à la Convention de New York Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 10/04/2014 - Source Xinhua

 Le Sénat a adopté jeudi à l'unanimité un projet de loi portant adhésion du Burundi à la Convention pour la reconnaissance et l'exécution des sentences arbitrales étrangères, ou "Convention de New York", signée à New-York le 10 juin 1958.

Selon le ministre burundais de la Justice et Garde des Sceaux, Pascal Barandagiye (photo), l'adhésion du Burundi à cette convention permettra d'améliorer le climat des affaires d'inciter les investisseurs étrangers à drainer leurs capitaux au Burundi parce que les entreprises étrangères préfèrent nouer des relations commerciales avec des partenaires d'un pays faisant partie de cette convention.

Lire la suite...
 
Il y a cinq ans, le 9 avril 2009, Ernest Manirumva était assassiné sauvagement Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 10-04-2014

Burundi : 5 ans après, des ONG réclament «justice pour Manirumva»

 Ernest Manirumva a été assassiné le 9 avril 2009. L’un des plus célèbres activistes anti-corruption du Burundi enquêtait alors sur un trafic d’armes à destination de la RDC. Cinq ans après, si plusieurs condamnations ont été prononcées, la société civile burundaise continue de réclamer justice.

[Photo : Manifestation des militants de « Justice pour Ernest Manirumva », le mercredi 9 avril 2014 à Bujumbura, lors de la commémoration du cinquième anniversaire de l'assassinat du militant anti-corruption.]

Lire la suite...
 
Affaire Manirumva : Le procureur général du Burundi vient de lâcher une bombe Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 05-04-2014

Burundi : le patron de l'Olucome dans le viseur du procureur

 Le 9 avril 2008, au Burundi, Ernest Manirumva, n°2 d’une organisation de lutte contre la corruption, l’Olucome, était assassiné sauvagement à Bujumbura. Les autorités ont vite arrêté un homme d’affaires, présenté comme le cerveau de ce crime et une dizaine de complices présumés. Malgré leur condamnation, Bujumbura tente de se dépêtrer de cette affaire.

Le FBI américain, qui avait participé à l’enquête, avait recommandé le prélèvement de l’ADN de plusieurs hauts responsables de la Police et des Services secrets burundais, pour les comparer à des échantillons prélevés sur les lieux du crime. Hier, le pouvoir a contre-attaqué, au cours d’une conférence de presse du procureur général de la République.

Lire la suite...
 
Burundi : le n°1 de l’Olucome soupçonné dans l'assassinat du n°2 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 05/04/2014 – Source AFP

 Le président de l'Observatoire de lutte contre la corruption (Olucome), Gabriel Rufyiri, aurait trempé dans l'assassinat du numéro 2 de son organisation il y a cinq ans, selon le procureur général du Burundi, faisant état d'« éléments de preuve à charge ».

« Le ministère public est en train d'exploiter certains éléments de preuve à charge de certaines personnes, dont le président de l'Olucome qui, lui aussi, est cité parmi ceux qui sont mêlés (...) à l'assassinat » du numéro 2, Ernest Manirumva, a déclaré Valentin Bagorikunda, aux journalistes tard vendredi. [Photo : Gabriel Rufyiri tenant la photo d'Ernest Manirumva]

Lire la suite...
 
Burundi : Gabriel Rufyiri pointé du doigt dans l'assassinat d’Ernest Manirumva Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 05/04/2014 – Source Xinhua

 Le président de l'Observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économiques (OLUCOME), Gabriel Rufyiri (photo), serait mêlé dans l'assassinat du vice-président de cette organisation, Ernest Manirumva, survenu en avril 2009.

"Le ministère public est en train d'exploiter certains éléments de preuve à sa disposition à charge de certaines personnes dont le président de l'OLUCOME (Gabriel Rufyiri, ndlr) qui, lui aussi, est cité parmi ceux qui sont mêlés de près ou de loin à l'assassinat d'Ernest Manirumva", a déclaré le procureur général de la République du Burundi, Valentin Bagorikunda.

Lire la suite...
 
De deux ans de prison à la perpétuité pour 48 militants du MSD Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 21-03-2014

Burundi : de lourdes peines pour 48 militants de l'opposition

 La justice burundaise a condamné vendredi à des peines allant de deux ans de prison à la perpétuité 48 militants du MSD, un parti d'opposition. Ils sont accusés de « participation à un mouvement insurrectionnel ». Ces militants avaient été arrêtés le 8 mars après des affrontements violents avec la police.

« Une farce judiciaire », c'est ainsi que François Nyamoya, le secrétaire général du MSD a réagi à la décision du tribunal de grande instance de Bujumbura.

Lire la suite...
 
Burundi : un opposant libéré sous caution pour raison de santé Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 20/03/2014 – Source AFP

 La Cour anti-corruption du Burundi a accordé jeudi, pour raison de santé, une liberté sous caution à un responsable de l'opposition arrêté le 5 décembre pour une sombre affaire de moeurs et poursuivi depuis pour "tentative de corruption", a-t-on appris de sources concordantes.

"La Cour anti-corruption vient de rendre une ordonnance de mise en liberté provisoire de mon client Frédéric Bamvuginyumvira (photo) sous paiement d'une caution d'un million de francs burundais (450 euros)", a annoncé l'un de ses avocats, Me Fabien Segatwa.

Lire la suite...
 
Burundi : Liberté sous caution pour Frédéric Bamvuginyumvira Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 20/03/2014

 Le Vice-président du parti Frodebu (opposition) et ancien Vice-président de  la République, Frédéric Bamvuginyumvira, a été libéré ce jeudi sous caution par la Cour Anti-corruption.

Selon son avocat Me Fabien Segatwa, c'est une victoire de la vérité sur le montage par ce que son client avait été arrêté et incarcéré injustement. Il a payé une caution de 1 million pour être libéré, selon les papiers montrés aux médias.

Lire la suite...
 
La Justice burundaise a examiné les cas des militants du MSD et de Bamvuginyuvira Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 18-03-2014

Burundi : perpétuité requise contre 46 militants de l’opposition

 Le ministère public burundais a eu la main très lourde dans le procès des militants du Mouvement pour la solidarité et le développement (MSD) : il a requis la perpétuité contre 46 d'entre eux. Arrêtés le 8 mars après des affrontements avec la police, ils manifestaient contre les restrictions aux libertés civiles et politiques au Burundi. La cour anti-corruption s'est également penchée sur le cas de l'opposant Frédéric Banvuginyumvira.

Sur le banc des accusés, 69 prévenus, dont cinq femmes et deux mineurs, tous poursuivis pour « participation » ou « tentative de participation à un mouvement insurrectionnel armé », suite aux affrontements entre policiers et manifestants - les plus violents depuis la fin de la guerre civile en 2006 -, le samedi 8 mars à Bujumbura.

Lire la suite...
 
Burundi : perpétuité requise contre 46 militants du parti d'opposition MSD Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 18/03/2014 – Source AFP

 Le Parquet burundais a requis mardi la prison à perpétuité contre 46 militants (photo) du parti d'opposition burundais MSD, jugés pour participation à un mouvement insurrectionnel armé après de récents affrontements avec la Police, a-t-on constaté sur place.

La défense, qui contestait la procédure d'urgence utilisée par le Parquet, s'est retirée après le refus de la Cour de renvoyer l'audience et n'a pas plaidé. Le verdict est attendu vendredi.

Lire la suite...
 
Le MSD décapité : L’heure est aux règlements de comptes au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 13-03-2014

Burundi : l’opposant Alexis Sinduhije poursuivi pour «insurrection armée»

 L’heure est aux règlements de comptes au Burundi, après les affrontements ayant opposé policiers et militants du Mouvement pour la solidarité et la démocratie (MSD). Alexis Sinduhije, président du MSD actuellement en fuite, est poursuivi pour «participation à un mouvement insurrectionnel armé». Il risque la perpétuité.

Les affrontements qui ont opposé la police aux militants du Mouvement pour la solidarité et la démocratie (MSD), ce samedi 8 mars, sont les plus violents à Bujumbura depuis la fin de la guerre civile, en 2006.

Lire la suite...
 
Burundi : Alexis Sinduhije et 71 de ses militants inculpés d'insurrection Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 12/03/2014 – Source AFP

Le président du parti burundais d'opposition MSD, Alexis Sinduhije, et 71 de ses militants ont été inculpés d'insurrection, une infraction passible de la perpétuité, après de violents affrontements avec la police, a annoncé mercredi le Parquet burundais.

Samedi, des militants du Mouvement pour la Solidarité et le Développement (MSD), qui convergaient pour un jogging collectif vers le centre-ville de la capitale avaient été dispersés à coups de gaz lacrymogènes par la police.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 226 - 250 sur 567

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017