topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Justice
Burundi : le président du Frodebu relâché après une journée d'interrogatoire Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 20/09/2011 – Source Xinhua

Léonce Ngendakumana, président du Front pour la démocratie au Burundi (FRODEBU) et président en exercice de l'Alliance des démocrates pour le changement (ADC-Ikibiri) regroupant une dizaine de partis d'opposition, emmené mardi matin par la police, a été relâché mardi soir à Bujumbura par le Parquet de la République en mairie de Bujumbura.

Dans la journée, la police a procédé à deux fouilles-perquisitions chez M. Ngendakumana.

Lire la suite...
 
Burundi : le procès en appel de Patrice Faye reste en suspens Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 19 septembre 2011

Patrice Faye lors de son arrivée au tribunal de Bujumbura, le 19 septembre 2011.Le procès en appel de Patrice Faye s'est ouvert lundi 19 septembre 2011 à Bujumbura mais il s'est interrompu après moins d’une heure d'audience. Condamné à 25 ans de prison pour viols, le Français a toujours clamé son innocence. Ses avocats demandent une remise en liberté provisoire pour raison de santé mais la Cour demande une expertise.

Connu dans le pays pour les actions culturelles et caritatives qu'il y mène depuis plus de 30 ans, Patrice Faye a toujours clamé son innocence face aux accusations de viols sur des jeunes filles, dont plusieurs mineures, qui lui ont valu une condamnation à 25 ans de prison.

Lire la suite...
 
Burundi : ouverture du procès en appel du Français Patrice Faye Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 19 septembre 2011

 Le procès en appel de Patrice Faye va s'ouvrir ce lundi 19 septembre 2011 devant la Cour d'appel de Bujumbura. Le Français avait été condamné une première fois fin juillet 2011 au Burundi à 25 ans de prison pour viols, notamment sur des mineures.

La défense, la famille et le comité de soutien de Patrice Faye espère qu'il aura droit cette fois à un procès équitable, après celui qui s'est déroulé en juin au Burundi et que la France a condamné pour ses nombreuses « incohérences ».

Lire la suite...
 
Burundi : Comparution de la vice-présidente de l'OAG dans l'affaire Manirumva Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 17/09/2011- Source Xinhua

Gertrude Kazoviyo (Photo Iwacu)La vice-présidente de l'Observatoire de l'Action gouvernementale (OAG) Mme Gertrude Kazoviyo a comparu ce vendredi devant le procureur de la République en mairie de Bujumbura dans une audience de complément d'instruction dans le dossier en rapport avec l'assassinat de l'ancien vice-président de l'Observatoire de Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques (OLUCOME) Ernest Manirumva la nuit du 08 au 09 avril 2009.

« Il m'a posé des questions sur l'assassinat d'Ernest Manirumva. Je l'ai envoyé dans le rapport de la troisième commission d’enquête car c'est là qu'on retire la plupart des informations. Je l'ai envoyé également dans le rapport du FBI », a déclaré à la presse Mme Gertrude Kazoviyo au sortir de l'audition qui a duré deux heures.

Lire la suite...
 
Comparution du président de l'Olucome pour obstruction à une enquête Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 16/09/2011 – Source Xinhua

Le président de l'Observatoire de Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques (OLUCOME) a comparu ce jeudi devant le procureur général près la Cour anti-corruption pour être auditionné sur l’obstruction à une enquête dont il serait coupable, ce qu'il dément.

« Il s'agissait d'instruire un dossier qui a été déposé par un certain Nkuriragenda Salvator. Il accuse l'OLUCOME d'avoir été corrompu par l'ONG Save Children Fund, d'avoir obstrué l’instruction du dossier de cette ONG et d'avoir été complice avec cette ONG dans le détournement des fonds qui devraient revenir au Trésor public.

Lire la suite...
 
Burundi : inquiétude de la société civile face au traitement du dossier Manirumva Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 15 septembre 2011

Avec notre correspondant à Bujumbura

Suite à la décision de la justice burundaise de renvoyer l’affaire de l’assassinat d’Ernest Manirumva au parquet pour complément d’enquête, la société civile exprime à nouveau son inquiétude. Ernest Manirumva, un activiste anticorruption, avait été tué au Burundi en 2009, alors qu’il enquêtait sur des détournements de fonds. Plusieurs personnes ont été arrêtées et allaient être jugées.

La société civile burundaise avait applaudi des deux mains la décision du tribunal, en pensant qu’elle était parvenue à faire entendre sa voix. Mais lorsque l’enquête sur l’assassinat du numéro deux de l’Observatoire de lutte contre la corruption, Ernest Manirumva, a repris il y a une semaine, tout le monde a été surpris.

Lire la suite...
 
Burundi : L'Aprodh en ligne de mire dans l'affaire de l'assassinat de Manirumva Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 10/09/2011 – Source Xinhua

Le président de l'OLUCOME Gabriel Rufyiri a comparu jeudi devant le procureur de la République en mairie de Bujumbura dans l'affaire de l'assassinat le 9 avril 2009 d'Ernest Manirumva, alors vice-président de cette organisation, affaire qui risque de placer l'APRODH dans la ligne de mire, indique Prosper Niyoyankana, un des avocats de l'OLUCOME.

« Si on analyse la procédure que le dossier risque de prendre, on se rend compte que les fameux compléments d'enquête risquent de tourner finalement en défaveur de l'OLUCOME (Observatoire de Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques) et même de la société civile parce qu'apparemment, il y a une autre organisation qui est dans la ligne de mire, à savoir l'APRODH (Association pour la Protection des Droits Humains et des Personnes Détenues) », a indiqué à la presse Me Prosper Niyoyankana à la sortie de l'audition qui a duré plus de quatre heures de temps.

Lire la suite...
 
Burundi: Un ancien magistrat dénonce une main invisible qui embrigade la justice Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 04/09/2011 – Source Xinhua

Le maintien en prison de l' avocat du barreau burundais Me François Nyamoya en violation de la volonté du juge qui l'avait acquitté fait déborder le vase chez Léon Manwangari qui, dès l'avènement de l'indépendance en 1962, travaillait déjà au Parquet général de Bujumbura. Il demande aux magistrats de se ressaisir et d'être impartiaux.

« De plus en plus, je vois que la justice est embrigadée par une main invisible qui l'oblige à faire ce qu'il ne fallait pas faire. Je félicite le juge qui avait pris la décision de libérer l’avocat François Nyamoya qui est emprisonné pour une infraction qui n'existe plus.

Lire la suite...
 
Léonce Ngendakumana a comparu mercredi devant la justice Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 31/08/2011

Léonce NgendakumanaLe président du parti Frodebu et président en exercice de l’Alliance des Démocrates pour le Changement (ADC-Ikibiri), Léonce Ngendakumana, a comparu mercredi devant la justice sur "fond d’enquête judiciaire" a raconté son avocat Me Fabien Segatwa.

"Il a été auditionné et je suis confiant que ça va bien se passer car c’est une convocation à caractère politique" a souligné Me Segatwa. Selon lui, le cas se trouve encore à l’étape des enquêtes et aucune infraction n’a été établie jusqu’ici.

Lire la suite...
 
Le chef de l’opposition burundaise rate une convocation du procureur Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

APA, 26-08-2011

Bujumbura (Burundi) - Le président de l’opposition réunie au sein de l’Alliance des démocrates pour le changement, Léonce Ngendakumana n’a pas comparu vendredi au parquet de Bujumbura où il devait répondre, selon la convocation du procureur, à des ‘’enquêtes judiciaires’’, a constaté APA sur place.

Appelé à comparaître à 9h, ni lui ni son avocat ne se sont présentés et c’est vers dix heures que sa seconde épouse est venue au parquet pour s’entretenir environ une quarantaine de minutes avec le substitut.

Lire la suite...
 
Léonce Ngendakumana convoqué devant la justice ce vendredi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 25/08/2011

Léonce Ngendakumana doit répondre ce vendredi à la convocation du Parquet de Bujumbura Mairie au bureau 13, un bureau tristement connu par les opposants, avocats, journalistes, défenseurs des droits humains, qui ne cessent d’être convoqués devant cette chambre, apprend-on des sources sur place à Bujumbura.

Le président du Frodebu, qui préside en même temps l’Alliance des Démocrates pour le changement (ADC-Ikibiri), une coalition des partis de l’opposition burundaise, est appelé à se présenter devant la justice suite à ses déclarations tenues mercredi au cours d’une conférence de presse, appelant le gouvernement à négocier.

Lire la suite...
 
Burundi : la persécution des avocats entre le ridicule et l’odieux Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Courrier international, 25 août 2011

Maître Francois NyamoyaFrançois Nyamoya, avocat au barreau du Burundi, toujours détenu à Bujumbura, à nouveau devant ses juges ce vendredi 26 août.

Il y a quelques semaines, trois avocats ont été successivement arrêtés au Burundi, dont le Bâtonnier de l’ordre des Avocats. Ces arrestations répétées ont suscité une émotion considérable dans la profession qui a menacé d’une grève générale.

Le Bâtonnier et une avocate ont été rapidement libérés. Me François Nyamoya est resté détenu.

Lire la suite...
 
Conférence internationale à Bujumbura sur la justice transitionnelle Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 24/08/2011 – Source Xinhua

Il se tient depuis mercredi à Bujumbura la capitale burundaise une conférence internationale de trois jours sur les mécanismes de la justice de transition où les quelque 50 participants vont partager les expériences des Commissions de vérité et de réconciliation de huit pays post-conflit et ainsi aider dans la mise en place de cette commission au Burundi.

« Nous sommes d'accord avec vous de l'ampleur du travail qui vous attend. Cependant, nous ne doutons point que vous l’accomplirez avec succès compte tenu des compétences, de la technicité et de l'expérience qui vous caractérisent.

Lire la suite...
 
Burundi : La Fondation Stamm minimise son rôle dans l’affaire Patrice Faye Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 17/08/2011

Prise de position officielle de la Fondation Stamm concernant l’affaire « Patrice Faye »

Suite aux événements récents et accusations actuelles contre la Fondation, la Fondation Stamm s’adresse au public pour l’éclaircissement des faits.

La Fondation Stamm n’a jamais – contrairement à l’avis circulant et à l’acharnement à la Fondation Stamm et sa Représentante Légale – porté une plainte directement aux autorités publiques.

Lire la suite...
 
Patrice Faye : "De chasseur de crocodiles à chasseur de punaises" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Slate Afrique, 16/08/2011

Affaire Faye : Le Français a-t-il bénéficié d'un jugement équitable ?

Patrice FayeAu Burundi, le Français Patrice Faye, accusé de viol sur mineur, a été condamné à 25 ans de prison. Mais la justice a-t-elle fait preuve d'objectivité ?

Le Lyonnais Patrice Faye a écopé de 25 ans de prison assortie d’une amende de 14.000 euros de dommages et intérêts pour viols sur mineur le 25 juillet 2011 à Bujumbura, la capitale burundaise. Ses avocats ont fait appel de cette décision.

Lire la suite...
 
Mobilisation pour libérer un Français condamné à 25 ans de prison au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 10/08/2011 - Source AFP

Patrice Faye, en tenue verte de prisonnier, au palais de justice de BujumburaLes proches de Patrice Faye, un Français de 58 ans condamné au Burundi à 25 ans de prison pour viols après un procès bâclé et qui clame son innocence, s'inquiètent de la dégradation de sa santé et se mobilisent pour obtenir sa libération et un procès équitable en appel.

"On est très inquiets pour sa santé. Il perd complètement le moral et n'ose plus sortir de sa cellule car il a peur de se faire agresser", témoigne son fils Gaël, tout juste rentré de Bujumbura où il a pu rencontrer son père au parloir de la prison de Mpimba.

Lire la suite...
 
Le bâtonnier du Burundi accuse la radio Rema FM d'être manipulée Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 09/08/2011 – Source Xinhua

 Le président du barreau du Burundi a réagi mardi aux accusations portées contre lui par la radio Rema FM dans un éditorial selon lesquels il a guillotiné les Burundais de l'ethnie hutu à l'époque où il était président de la Cour de sûreté de l'Etat.

Me Isidore Rufyikiri a nié toutes ces allégations dans une conférence de presse de ce mardi.

Lire la suite...
 
Vers la publication de la liste des magistrats qui "font la honte au Burundi" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 09 août 2011

Au Burundi, les avocats manifestent à nouveau

Le bras de fer entamé avec l'arrestation de trois avocats en juillet entre le pouvoir et l'ordre des avocats du Burundi, se poursuit. Les avocats ont relancé depuis lundi 8 août 2011 leurs manifestations devant le palais de justice de Bujumbura, pour réclamer la libération de leur dernier confrère encore en prison.

Les avocats burundais se disent plus déterminés que jamais. Ils ont annoncé qu’ils vont manifester chaque matin pendant une semaine devant le palais de justice, en attendant la libération de leur confrère.

Lire la suite...
 
Burundi : Sit-in des avocats pour exiger la libération de leur confrère Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 08/08/2011 – Source Xinhua

Manifestation des avocats burundais devant le Parquet, palais de justice à BujumburaPrès de 70 avocats du barreau de Bujumbura ont fait ce lundi un sit-in devant le palais de justice pour exiger la libération de Me François Nyamoya, incarcéré à la prison centrale de Mpimba depuis le 28 juillet 2011 pour avoir suborné les témoins dans une affaire d'assassinat.

«  Nous avons décidé de reconduire notre manifestation pour faire libérer notre confrère Me François Nyamoya qui est encore en prison pour des raisons qui ne sont pas du tout juridiques. En effet, Me Nyamoya est emprisonné pour une infraction de subornation des avocats, une infraction commise en 2003 et donc prescrite parce que punissable de cinq ans », a expliqué les raisons de ce sit-in Me Isidore Rufyikiri, le bâtonnier du Burundi.

Lire la suite...
 
Les proches de Patrice Faye, condamné au Burundi, se mobilisent Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Progrès, 07/08/2011

Bujumbura. La famille de ce Lyonnais de 58 ans, installé au Burundi depuis plus de trente ans, accusé de viol par cinq jeunes filles et condamné à 25 ans de prison, se mobilise. Un comité de soutien a été créé

Depuis que son frère croupit dans une prison de Bujumbura, Mireille Faye-Maro n’a qu’un objectif : le faire sortir le plus vite possible «pour mettre un terme à cette injustice». «Son moral est au plus bas, il ne tiendra pas longtemps» assure-t-elle, très inquiète.

Lire la suite...
 
Après la libération du bâtonnier, les OSC exigent celle de Me Nyamoya Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 05/08/2011 – Source Xinhua

Après la libération ce jeudi de Me Isidore Rufyikiri, le bâtonnier du Burundi, les organisations de la société civile burundaise exigent celle de Me François Nyamoya incarcérée à la prison centrale de Mpimba depuis jeudi le 28 juillet 2011.

C'est ce qu'a indiqué ce vendredi Pacifique Nininahazwe, le délégué général du FORSC, le Forum pour le Renforcement de la Société Civile.

Lire la suite...
 
Libération de Me Rufyikiri : Le pouvoir était soumis à de très fortes pressions Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 05 août 2011

Libération du bâtonnier de l'ordre des avocats au Burundi

Le bâtonnier de l'ordre des avocats du Burundi a été libéré jeudi 4 août 2011. Maître Isidore Rufyikiri avait été arrêté la semaine dernière pour outrage à magistrats, puis écroué après des propos tenus lors d'une manifestation en vue d'exiger la libération d'une consœur emprisonnée. Depuis son arrestation, un bras de fer était engagé entre le pouvoir burundais et l'ordre des avocats.

Le bâtonnier burundais Isidore Rufyikiri est sorti de la prison à pied, les poings levés sous les applaudissements de dizaines d’avocats venus l’attendre devant la prison Mpimba à Bujumbura. « Je suis heureux, je suis content. Je crie victoire pour vous et pour nous », a lancé Maître Isidore Rufyikiri.

Lire la suite...
 
Burundi : Patrice Faye fait appel de sa condamnation pour viols Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 05/08/2011 – Source AFP

Un Français de 58 ans, condamné fin juillet au Burundi à 25 ans de prison pour viols, notamment sur mineures, a fait appel, a annoncé vendredi un de ses avocats, qui s'est dit "confiant" pour la suite.

"Nous avons interjeté appel formellement hier (jeudi) au greffe de la cour d'appel de Bujumbura", a déclaré Me Fabien Segatwa, avocat de Patrice Faye.

Lire la suite...
 
Libération du président du barreau des avocats du Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 05 août 2011

Bujumbura, Burundi - Le président du barreau des avocats du Burundi, Me Isidore Rufyikiri, a recouvré la liberté, jeudi soir, au bout de huit jours de détention préventive à la prison centrale de Bujumbura pour "outrage à magistrat".

A la veille de son arrestation, Me Rufyikiri avait critiqué les magistrats burundais 'qui obéissent aux ordres d’en haut', suite à l’emprisonnement de sa consœur Me Suzanne Bukuru, dans un dossier de "viol sur mineur" concernant un ressortissant français, Patrice Faye.

Lire la suite...
 
Burundi : Le bâtonnier de l'ordre des avocats est sorti prison Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 04/08/2011 – Source AFP

Le bâtonnier de l'ordre des avocats du Burundi, arrêté puis écroué "pour outrage à magistrats" le 27 juillet, après des propos tenus lors d'une manifestation en vue d'exiger la libération d'une consœur emprisonnée, a été libéré jeudi, a-t-on constaté sur place.

Me Isidore Rufyikiri est sorti de la prison de Mpimba à Bujumbura, où il était incarcéré, vers 17h (15h00 GMT) et a été accueilli par les applaudissements de dizaines de ses confrères dont Me Suzanne Bukuru, relâchée lundi.

"Je suis heureux, c'est une victoire pour vous et pour moi, pour les confrères, la société civile, tous ceux qui ont combattu avec moi", a déclaré Me Rufyikiri, à la presse, en levant les poings.


 
<< Début < Précédente 21 22 23 24 25 26 Suivante > Fin >>

Résultats 501 - 525 sur 632

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher