topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


ALERTE : LE BURUNDI SE DIRIGE-T-IL VERS UNE RÉPUBLIQUE MONARCHIQUE ? ARIB.INFO PUBLIE LE TEXTE INTÉGRAL DU PROJET DE LA NOUVELLE CONSTITUTION DU BURUNDI. ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Opinion
On s’achemine vers un bras de fer terrible entre la CPI et Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Pays, 9 novembre 2017

Vers l’ouverture d’une enquête au Burundi pour crime contre l’humanité :

Nkurunziza doit avoir le sommeil trouble

Si les autorités burundaises croyaient s’être tirées d’affaire en tournant le dos à la Cour pénale internationale (CPI), elles en auront pris pour leur grade. Car, dans un communiqué rendu public le 9 novembre dernier, les juges autorisent l’ouverture d’une enquête au Burundi pour crimes contre l’humanité, estimant qu’au moins 1 200 personnes avait été tuées. [Photo : Le président Nkurunziza lors d’une croisade religieuse.]

Lire la suite...
 
Aloys Misago : "Pour revenir à la normale au Burundi, il faudrait un dialogue" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Deutsche Welle, 08.11.2017

 Crise burundaise : les solutions d'Aloys Misago

Le Burundi traverse une crise politique depuis 2015. Cette dernière a engendré le départ de nombreux Burundais. Le dialogue entre gouvernement et opposition reste une piste de solution.

Lire la suite...
 
Burundi : Y a-t-il de quoi pavoiser après cinquante-cinq années d’indépendance ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 27/06/2017

Après cinquante-cinq ans de souveraineté nationale, les burundais toujours colonisés.

Par Frantz Buntu

Le Burundi célèbre ce 1er juillet 2017 son 55ème anniversaire d’indépendance. Comme ses prédécesseurs et autres dictateurs, le président Nkurunziza ne manquera pas l’occasion pour exalter le nationalisme et nous rappellera le refrain à la mode du régime CNDD-FDD : « le Burundi est souverain ».

Lire la suite...
 
Professeur Ruzenza : 22 ans plus tard, sa famille se souvient Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 22/06/2017

22ème anniversaire de l’assassinat du Professeur Stanislas RUZENZA

Il y a 22 ans, le 21 Juin de chaque année nous nous souvenons de l’assassinat de notre époux, père, grand-père, fils, frère et ami, assassiné dans les enceintes de l’Université du Burundi.

Quelques jours avant son assassinat, le Professeur Ruzenza Stanislas s’activait pour organiser les obsèques des étudiants sauvagement massacrés par leurs condisciples sur le campus Mutanga durant la nuit du 10 au 11 juin 1995.

Lire la suite...
 
Quand "Le malheur des Burundais fait le bonheur des Chinois" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Pays, 11 mai 2017

Visite du Vice-président chinois au Burundi :

Sordide bouée de sauvetage pour le régime de Bujumbura !

« C’est dans la tourmente que l’on reconnaît ses vrais amis ». C’est sans doute ce que se dit actuellement in petto le président burundais, Pierre Nkurunziza, qui, lâché de toutes parts par la communauté internationale, vit depuis près de deux ans comme un pestiféré. Car, échaudé par le coup d’Etat manqué du Général Godefroy Nyombaré, l’homme fort de Bujumbura a limité drastiquement ses déplacements hors du pays. [Photo : Le vice-président chinois Li Yuanchao à sa descente d’avion mercredi soir à l’aéroport de Bujumbura]

Lire la suite...
 
Burundi : Quel bilan, quelles leçons faut-il tirer des deux années de crise ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Jeune Afrique, 01 mai 2017

Gérard Birantamije [photo] : « La communauté internationale aurait dû intervenir au Burundi »

Il y a deux ans, le 26 avril 2015, des manifestations dirigées contre la décision de Pierre Nkurunziza de se représenter pour un troisième mandat éclataient à Bujumbura.

Une contestation qui s’est rapidement transformée en une véritable crise politique avec une tentative de coup d’État, une répression féroce faisant des centaines de morts et de disparus, des centaines de milliers d’exilés…

Lire la suite...
 
Burundi : Le pouvoir accusé de "planifier le viol" des opposantes Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

La Libre Belgique, 28 avril 2017

Le viol, l'arme du président contre les femmes burundaises (OPINION)

Une opinion de Juliette Nijimbere (photo), membre du Collectif des femmes pour la paix et la démocratie du Burundi 

Le président Nkurunziza, sa police et sa milice planifient le viol de jeunes filles et de femmes qui s’opposent à lui

Le 26 avril 2015, faisant fi de la Constitution et des Accords de paix d’Arusha, qui limitaient à deux les mandats présidentiels, Pierre Nkurunziza en brigua un troisième. Un de plus. Un de trop.

Lire la suite...
 
Burundi : la RPA mobilise pour contrer la phraséologie du génocide Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Monde diplomatique, 12 avril 2017

Burundi : la Radio publique africaine contre le discours de haine

Cette station privée qui n’a de public que le nom, en référence à sa mission d’intérêt général, continue d’émettre sur Internet en français, kirundi et swahili. Le fait peut paraître anecdotique. Il n’en a pas moins beaucoup d’importance pour les Burundais qui se sentent oubliés et trahis.

[Photo : Le siège de la Radio publique africaine (RPA), détruit par le pouvoir en 2015.]

Lire la suite...
 
L’ONU et la crise burundaise : La grande hypocrisie va-t-elle continuer ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Pays, 09 mars 2017

Dans une lettre rendue publique le mercredi 8 mars dernier et adressée au Conseil de sécurité de l’ONU (Organisation des Nations unies), dix-neuf ONG internationales et locales pointent du doigt la responsabilité de Bujumbura dans des violations des droits humains au Burundi.

De ce fait, elles demandent au destinataire de la lettre, c’est-à-dire le Conseil de sécurité, de prendre des sanctions ciblées contre les auteurs de ces barbaries. A cette lettre, il faut ajouter celle que le conseiller spécial des Nations unies pour la prévention du génocide, Adama Dieng, a expédiée  à la même structure, sur le même sujet.

Lire la suite...
 
Echec des pourparlers interburundais d’Arusha : Que peut encore l’EAC ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Pays, 21/02/2017

A l’issue des pourparlers de la semaine dernière, qui ont réuni dans la capitale tanzanienne les protagonistes de la crise burundaise à l’exception du pouvoir qui les a boycottés, le médiateur de l’East african community (EAC), Benjamin Mkapa, a avoué, le 19 février dernier, son impuissance à trouver un accord de sortie de crise et en appelle à un sommet des chefs d’Etat de la région qui l’ont mandaté, face au blocage du dialogue.

Ainsi donc, l’ancien chef de l’Etat tanzanien qui prêtait volontiers ses bons offices pour la résolution de la crise burundaise, n’est pas loin de jeter l’éponge et appelle ses mandants à la rescousse.

Lire la suite...
 
Burundi : « Le débat n'est plus le départ de Pierre Nkurunziza » Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RT France, 20 févr. 2017

Crise au Burundi : une intervention militaire des pays d'Afrique de l'Est est-elle possible ?

 Pour mettre fin à la crise au Burundi, les pays de la région devraient-il prendre exemple sur la résolution de la crise gambienne ? Pour le spécialiste de l'Afrique centrale Bob Kabamba (photo), une intervention militaire aurait des conséquences tragiques.

RT France : Après quatre jours de négociations infructueuses en Tanzanie, le médiateur Benjamin Mkapa veut convoquer d’urgence un sommet des Etats d’Afrique de l’Est sur la crise burundaise. Ont-il un poids assez fort pour permettre de trouver une solution à cette crise politique qui dure depuis près de deux ans ?

Lire la suite...
 
Burundi : « M. Mkapa a ébranlé tout l’édifice de l’Accord d’Arusha » Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 16/10/2016

La médiation Mkapa : cadavérée !

Par Athanase Karayenga - Le 15 décembre 2016

[…] A l’issue de sa dernière visite au Burundi, M. Mkapa, ancien médiateur dans le conflit burundais a accusé les opposants au troisième mandat de Pierre Nkurunziza d’être devenus « fous » et d’avoir « perdu la tête. » Il est à craindre, hélas, que ce diagnostic psychiatrique extravagant ne s’applique plutôt qu’à lui et non aux honorables personnalités qu’il accable injustement.

Lire la suite...
 
Faut-il continuer d’organiser des élections présidentielles en Afrique ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Monde, 10.09.2016

Faut-il continuer d’organiser des élections présidentielles en Afrique ? Cette question peut être jugée provocatrice par les idéologues de la démocratie en Afrique. Cependant, elle fait suite à une observation des élections sur le continent africain ces vingt-cinq dernières années, particulièrement la dernière élection présidentielle au Gabon. Lorsque Jacques Chirac jugeait, au début des années 1990, que « la démocratie est un luxe pour l’Afrique », beaucoup d’Africains, y compris les intellectuels et politiques s’en étaient offusqués. Vingt-cinq ans après, la réalité du terrain ne lui donne-t-elle pas raison ?

Lire la suite...
 
Burundi : le piège du silence et de l'inaction Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Deutsche Welle, 02.09.2016

ARBRE À PALABRE

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté le 29 juillet 2016 une résolution autorisant l'envoi au Burundi de policiers pour empêcher la commission de crimes graves. Mais l'ONU peut-elle encore quelque chose à cette crise ? La solution par la diplomatie est-elle encore valable ? Pourquoi la crise burundaise se révèle-t-elle si difficile à gérer pour les instances compétentes ?

Lire la suite...
 
Pourquoi des Casques bleus burundais craignent de rentrer au pays ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Editions Le Pays, 17 août 2016

Refus de Casques bleus burundais de rentrer au bercail :

Encore une mauvaise publicité pour Nkurunziza

 Tout récemment, de jeunes soldats burundais, au terme d’une mission à l’étranger, plus particulièrement en Somalie, ont refusé de rentrer au bercail. Ces 4 jeunes officiers, pour être précis, disent craindre pour leur vie dès qu’ils fouleront le sol burundais. La question que l’on peut se poser est de savoir si ces craintes sont fondées où si elles relèvent d’une vue de l’esprit.

Lire la suite...
 
Appel du Professeur Libérat Ntibashirakandi aux intellectuels burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 20/07/2016

APPEL A CONTRIBUTIONS - ARTICLES

              CONTEXTE

Notre Mère Patrie, le Burundi, traverse une crise politique, sociale, économique et  sécuritaire très grave. Il est indéniable que le Burundi a besoin d’un sursaut de ses filles et fils. Ceux-ci doivent inventer des solutions urgentes pour  arrêter, en particulier, les crimes de sang qui se commettent au grand jour, au vu et au su du monde entier.

Lire la suite...
 
Burundi : Qui a donc assassiné Hafsa Mossi et pourquoi ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Editions Le Pays, 13 juillet 2016

Assassinat de Hafsa Mossi au Burundi : Le décompte macabre se poursuit

Le décompte macabre se poursuit au Burundi. Hier, l’ancienne ministre chargée des relations avec la communauté des Etats d’Afrique de l’Est, Hafsa Mossi, a été assassinée à Bujumbura dans la capitale burundaise par des hommes armés de pistolets automatiques et de kalachnikov AK 47. Cet assassinat vient allonger la liste déjà kilométrique des crimes politiques au Burundi. Mais il vient aussi témoigner une fois de plus du climat délétère qui règne au Burundi depuis que Nkurunziza s’est, contre vents et marées, autorisé un troisième mandat. Qui a donc osé envoyer ad patres cette députée burundaise de l’Assemblée de la communauté des Etats d’Afrique de l’Est et pourquoi ?

Lire la suite...
 
Burundi : "La méthode d’élimination des obstacles" appliquée par Nkurunziza Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 25/06/2016

La crise du 3è mandat de Pierre Nkurunziza : la pointe émergée d'un iceberg méconnu

Par Isaac Nizigama

Mise en contexte

Depuis avril 2015, le Burundi vit au rythme des violences. Des rapports des organismes internationaux font état d’environ 1000 personnes déjà assassinées ; 400 000 personnes réfugiées dans les pays voisins et lointains, de nombreux disparus et des milliers d’emprisonnés [1]. Parmi les exilés, la majeure partie de la classe politique de l’opposition, spécialement après le putsch manqué du 13 mai 2015 qui tentait, d’une certaine façon, d’empêcher la situation de dégénérer, du moins selon la déclaration des putschistes eux-mêmes.

Lire l’intégralité de l’Analyse

 
La police nationale du Burundi : quelle force pour quel ordre ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Libération, 19 juin 2016

Parmi les forces de sécurité burundaises, la police occupe une place à part, qui témoigne de stigmates de l'histoire très récente du pays. Retour sur cet acteur pilier du régime de Pierre Nkurunziza.

Questions à... Gérard Birantamije, enseignant-chercheur en sciences politiques et sociales à l'Université du Lac Tanganyika.

Lire la suite...
 
Peut-on établir un parallèle entre le Rwanda de 1994 et le Burundi de 2016 ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Soir, 29 mai 2016

Un scénario rwandais se dessine au Burundi

Le carnet de Colette Braeckman

Un an après le putsch manqué du général Godefroid Nyombare, un an après les violentes manifestations qui avaient marqué la réélection du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat jugé contraire aux accords de paix d’Arusha, le Burundi s’est, en quelque sorte, installé dans l’urgence. Certes, les origines du conflit sont plus politiques qu’ethniques, mais, par plusieurs aspects, la situation à Bujumbura rappelle, tragiquement, cet état de « ni guerre ni paix » que connaissait le Rwanda en mars 1994, à la veille du génocide déclenché par l’attentat contre l’avion du président Habyarimana le 6 avril.

Lire la suite...
 
Antoine Kaburahe : "Le Burundi plutôt vers une guerre civile qu'un génocide" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Courrier, 28 mai 2016

«Nous vivons une régression terrible»

 Le pays semble plutôt s'orienter vers une nouvelle guerre civile que sur un génocide, analyse le journaliste Antoine Kaburahe, qui a dû s'exiler. A moins que le gouvernement négocie avec l'opposition.

Le Burundi est-il au bord du génocide? La question agite beaucoup en Europe alors que les massacres de masse commis au Rwanda contre les Tutsis en 1994 sont encore frais dans les mémoires [1]Le Courrier a interrogé Antoine Kaburahe, directeur du dernier groupe de presse encore actif au Burundi, Iwacu, depuis que la répression s'est abattue sur les médias et la société civile à la suite d'un coup d'Etat manqué en mai 2015.

Lire la suite...
 
Burundi : l’hypothèse d’un contentieux Hutu-Tutsi à prendre avec des pincettes Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Monde, 16.05.2016

Au Burundi, l’élite politique joue sur la peur d’un conflit ethnique pour garder le pouvoir

 26 avril 2015. Les habitants de Bujumbura envahissent les artères de leur ville pour dire « non » au troisième mandat de Pierre Nkurunziza. Le mouvement de contestation s’amplifie de jour en jour. Quelques mois plus tard, les gaz lacrymogènes de la police cèdent la place aux balles réelles. Les Nations unies parlent déjà de plus de 500 vies fauchées en un an. Tant d’événements, de rebondissements, de tragédies ont émaillé cette année, que certains n’hésitent plus à parler de « pourrissement ».

Lire la suite...
 
Jean Minani à la tête du CNARED : Président "par hasard" ou "hasardeux" ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 02/05/2016

LA DESCENTE AUX ENFERS DU BURUNDI CONTINUE

Par Docteur Ingénieur Bella NDORIMANA

 Le Burundi traverse une crise institutionnelle majeure depuis la volonté du Président Pierre NKURUNZIZA de briguer un troisième mandat illégal, à la présidence du pays. La Force de Défense Nationale dont l’intégration est l’une, sinon la seule, des grandes réalisations de ce régime, traverse une crise grave de leadership qui risque d’entraîner son effondrement et avec elle celui de l’Etat. Avec un taux de croissance inférieur à 5 %, alors que les autres nations du Continent ont une croissance à deux chiffres, comme le Rwanda voisin, le Burundi est actuellement le pays le plus pauvre de la planète. Tous ceux qui ont été aux affaires durant les dix dernières années, en dehors même de la problématique de la légitimité du troisième mandat, devraient rendre leurs tabliers car ils ont lamentablement échoué à redresser le pays.

Lire l’intégralité du Texte

 
Burundi : Certains observateurs craignent encore une reprise du conflit ethnique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

France 24, 28/04/2016

Après un an de violences, le Burundi sous la menace d'une "logique génocidaire"

 Des violences n'en finissent pas de secouer le Burundi depuis un an. Pour la FIDH, les exactions du régime, majoritairement hutu, ont des relents de plus en plus nauséabonds du conflit ethnique qui les opposa aux Tutsis entre de 1993 à 2005.

Un an après le début des violences au Burundi, la situation semble toujours aussi critique dans le pays. Emprisonnements, disparitions d’opposants au régime, meurtres… Les observateurs internationaux constatent, impuissants, que le pays s’enfonce dans une spirale de violences.

Lire la suite...
 
Burundi : "La mort de nos compatriotes est devenue un sujet de spéculation" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 27/04/2016 - Source WordPress

 Respect pour nos morts !

Par Emelyne Muhorakeye

« Tel officier vient d’être assassiné à tel endroit…. ». Souvent, l’histoire commence par un tel message et jusque-là, on se dit que c’est juste une information dramatique que nous reçevons. Tout d’un coup, les choses évoluent à une vitesse assez incroyable au niveau des media sociaux. Chacun y va de sa théorie selon le camp (pro ou anti 3è mandat) qu’il représente.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 25 sur 415

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher