topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Opinion
Burundi : France 24 pose plus de questions qu'elle n'apporte de réponses Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 04/12/2011

Pauline SimonetLe reportage de Pauline SIMONET que la chaîne de télévision française France 24 a diffusé jeudi soir sur une nouvelle rébellion burundaise n’en finit pas de faire couler beaucoup d’encre. Les réactions n’ont pas tardé d’affluer depuis la mise en ligne de ce reportage censuré par Bujumbura.

Si beaucoup condamnent la censure qui a frappé France 24 au Burundi, nombreux parmi ceux qui ont pu le visionner sur le Net sont restés sur leur soif, car le reportage n’apporte aucune preuve pour accréditer la réalité de cette rébellion sur le sol burundais.

On se demande dès lors si le reportage de France 24 ne serait qu’un produit d’une forme de « manipulation ». En effet, après visionnage de ce reportage, nombreuses questions restent sans réponses.

Lire la suite...
 
Les Indignés burundais interpellent le Chef d’état-major général de l’armée Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 02/12/2011

LES INDIGNES BURUNDAIS                        Bruxelles, 02 décembre 2011

Pancrace CIMPAYE

PORTE PAROLE.

Au Général Major Niyombare

Chef d’Etat Major Général de l’armée

à

BUJUMBURA.

Objet :         Lettre ouverte au Général Major NIYOMBARE,

Chef d’Etat Major Général de l’Armée Burundaise.

Monsieur le Chef d’Etat Major Général,

Ce 29 Novembre 2011 vous avez minimisé la naissance d’un nouveau mouvement politique armé en versant dans la diabolisation du leader de ce mouvement. Le peuple burundais préoccupé par la résurgence d’une guerre civile attendait de votre haute personnalité une réponse plus sécurisante ; inutile de vous dire donc que votre attaque au vitriol du commandant de ce nouveau mouvement a confondu les Burundais. Ces derniers attendaient une perspective de solution, un plan d’arrêt de cette nouvelle guerre civile de trop. Malheureusement dans une digression qui jette un doute sur votre propre formation vous vous êtes acharné sur la faible formation du Colonel Pierre Claver Kabirigi. Dans votre argumentaire qui frisait un Hors Sujet seule l’anamnèse de cet officier a retenu votre attention laissant de côté les conséquences en amont et en aval d’une reprise de la guerre civile au Burundi.

Lire la suite...
 
Burundi : Vers une crise sans précédent à la Mutuelle de la Fonction publique ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 28/11/2011

Mutuelle de la Fonction Publique : nettoyage au sein du personnel

Siègeà Bujumbura de la Mutuelle de la Fonction publiqueTout est allé vite depuis le 15 novembre dernier. Depuis le départ de François Sindimwo de la tête de la Mutuelle de la Fonction Publique, le groupe dit « camp de Bururi » au siège de la Mutuelle de la Fonction Publique menaçait : « son entreprise ne doit plus compter autant de Hutus. Il faut nettoyer et tous les prétextes sont bons. »

Et dire que les démons de la haine ethnique avaient été exorcisés au Burundi ! Dans cette affaire à forte coloration ethnique, les médias dits indépendants se refusent d’alerter contre cette tragédie en cours d’élaboration. Où sont passées la société civile et les associations de défense des droits des travailleurs ?

Lire la suite...
 
Burundi : La décapitation d'un homme déclenche un appel au soulèvement Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 23/11/2011

Appel au soulèvement de la compassion

Moi, Chrysostome (Chris) Harahagazwe, membre fondateur de la Ligue burundaise des Droits de l’Homme « ITEKA » aux côtés de Melchior Ndadaye, Eugène Nindorera, Gilles Bimazubute, Jean-Marie Ngendahayo (et fier d’avoir proposé le « ITEKA »), premier  secrétaire général de la dite Ligue (alors que Ndadaye était trésorier), catalyseur des premiers secours aux rescapés du génocide de 1993 alors que personne n’y avait pensé, ne supportant viscéralement aucune injustice, LANCE un appel solennel à la nation burundaise, à la diaspora burundaise, aux victimes des incessantes guerres des Grands-Lacs, à la Communauté de l’Afrique de l’Est, à la Communauté internationale, pour un soulèvement de la compassion pour le supplicié de Gitega Bukuru Léandre et sa pauvre famille qui se trouve dans une solitude sans précédent. Ce supplice sans nom doit servir de déclencheur pour nous libérer sans violence  d’un régime qui vole, tue et torture.

Lire la suite...
 
Burundi : Un directeur viré pour avoir refusé une antenne relais dans son lycée Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 23/11/2011

Le directeur du lycée communal de GASANDA licencié pour attitude intègre et citoyenne. Quelle honte pour l’éducation au Burundi !

Le directeur du Lycée communal de Gasanda en commune Bururi Monsieur Edouard NIZIGIYIMANA vient d’être démis de ses fonctions. Il est accusé d’avoir refusé l’implantation d’une antenne LEO (entreprise de télécommunications au Burundi) dans les enceintes du Lycée dont il assurait la direction, selon la lettre de licenciement que le DPE (Directeur Provincial de l’Enseignement) lui a adressée.

Ce licencié en Sciences de l’Education est l’un des rares instruits natifs de la zone Gasanda qui a accepté la direction du collège communal. D’autres notamment l’actuel président du conseil d’administration de l’ARCT (Agence de Régulation et de Contrôle des Télécommunications) avaient refusé l’offre malgré l’insistance de la population locale.

Lire la suite...
 
Massacre de Gatumba : De graves accusations qui mettent en cause Nkurunziza Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 14/11/2011

DADIS CAMARA, PIERRE NKURUNZIZA, RESPONSABLES DE DEUX CARNAGES !

Par Pancrace CIMPAYE

Le 28 septembre et le 18 septembre sont deux dates inoubliables pour le peuple guinéen et le peuple burundais. Le 28 Septembre 2009 au stade de Conakry 151 civils innocents ont été massacrés par les hommes du chef de la junte militaire Dadis CAMARA. Les Nations Unies et la CPI ont mené une enquête et ont établi la responsabilité de Camara ainsi que de son bras droit TOUMBA. Et jusqu’aujourd’hui la CPI attend à La Haye Monsieur Dadis Camara.

Cette année au Burundi, le 18 Septembre dans la zone de Gatumba, dans un bistrot « Chez les Amis », des hommes de NKURUNZIZA ont tiré, comme à Conakry, sur une foule de civils innocents en train de prendre un verre. Plus de quarante civils ont été massacrés. Le massacre de ces civils avait pour seul but d’anéantir l’opposition en le faisant porter le chapeau.

Lire la suite...
 
Burundi : L'exploit de Sylvestre Niyonsaba, un des grands dilapideurs de l'Etat Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 12/11/2011

Le groupe mafieux qui tient en otage le Burundi :

SYLVESTRE NIYONSABA ET LE MARCHE CORNE BŒUF.

Par Pancrace Cimpaye

Sylvestre NIYONSABA est un homme d’affaires qui est en étroite collaboration avec l’oligarchie de NKURUNZIZA ; il est à la tête d’une société dénommée « NIGEL PETROLEUM COMPANY ». Initialement cette société était agrée à Kayanza. Mais aujourd’hui soutenue par le sommet de l’Etat elle prend une dimension supranationale et exerce au delà du domaine du carburant. Dans son expansion les décideurs de Bujumbura auraient même envisagé que cette société remplace purement et simplement la société Interpetrol. Cette dernière devrait être obligée de fermer à la suite d’un plan de déstabilisation qui est à l’étude.

Lire la suite...
 
La nouvelle nomination de Bunyoni suscite des inquiétudes Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib news, 09/11/2011

Alain Guillaume BUNYONI est-il démis de ses fonctions ?

Par Pancrace CIMPAYE

Commissaire Alain Guillaume BunyoniAlain Guillaume Bunyoni, mouillé jusqu’aux dents par des dossiers de malversations, vient d’être démis de ses fonctions de Ministre de la Sécurité Publique. Si on n’était pas dans un Etat voyou, sa place était à la prison centrale de Mpimba. Mais dans cette République bananière BUNYONI est désormais le Chef de Cabinet Civil du Président de la République. Pourquoi NKURUNZIZA, le Président de facto du Burundi ne peut pas se séparer de cet officier corrompu jusqu’à la moelle des os ?

Les deux hommes sont liés par un contrat qui tourne autour de la présidence du CNDD-FDD et du plan SAFISHA, nouvelle version. En effet BUNYONI a pour mission de bousculer l’actuel numéro un du parti ; ce dernier a pris goût au pouvoir et voudrait succéder à NKURUNZIZA au sommet de l’Etat en 2015.

Lire la suite...
 
Un récit poignant et bouleversant de la vie quotidienne au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 06/11/2011

Un drame dans un silence total au Burundi :

Un enfant demande du pain au père, il reçoit une gifle !

Par Pancrace CIMPAYE

Quand on parle de la misère dramatique qui frappe les Burundais, les tenants du pouvoir ou leurs supporters rétorquent que l’opposition burundaise dramatise et est alarmiste. A Paris au cours d’une rencontre entre Burundais, Monsieur Alexis Sinduhije et moi-même, un intervenant, ancien prêtre de surcroît a affirmé que les Burundais n’ont jamais été aussi heureux ! Pour cet ancien serviteur de l’Eglise Catholique, « des Burundais malheureux, cela est une invention de l’A.D.C-IKIBIRI ».

Mais laissez moi vous conter un drame qui a été vécu par deux compatriotes burundais qui vivent à l’étranger mais qui passaient leurs vacances au Burundi :

Lire la suite...
 
Burundi : Le ministre Bunyoni se convertit à l’Eglise de la Première dame du pays Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 02/11/2011

Alain Guillaume BUNYONI continue sa route vers la Présidence du CNDD-FDD.

Par Pancrace CIMPAYE

Guillaume Bunyoni (Photo Iwacu)Le richissime commissaire de police BUNYONI vient d’être baptisé ce dimanche 30 Octobre 2011 à l’Eglise le Rocher. Cette Eglise est dirigée par Madame Denise NKURUNZIZA, l’épouse du Président du Conseil des Sages Pierre NKURUNZIZA.

Pour les promoteurs de la candidature de cet officier à la tête du CNDD-FDD, puis à la magistrature suprême, cette conversion à l’Eglise de la dame de fer du Burundi est un grand pas vers l’investiture à la tête du parti.

Rappelons à cet effet que Madame Denise NKURUNZIZA est la femme qui prend des grandes décisions en lieu et place de NKURUNZIZA Pierre. Ce dernier, souvent indécis, laisse le pouvoir à son épouse.

Lire la suite...
 
L’immense richesse mal acquise par le ministre Bunyoni Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 26/10/2011

L’identité du groupe mafieux qui règne sur le Burundi :

Alain Guillaume BUNYONI. (Partie 2)

Au CNDD-FDD il a désormais un sobriquet, on ne l’appelle plus Bunyoni mais « umwe arwaye uruzu » ; celui qui a la maladie de vivre dans de grandes maisons, référence faite à sa résidence qui est gigantesque. Le commissaire Alain Guillaume BUNYONI qui n’a pas froid aux yeux quand il doit empocher des sommes énormes de corruption a en six ans six villas splendides :

Lire la suite...
 
Comment Bunyoni se retrouve dans l’œil du cyclone CNDD-FDD Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 25/10/2011

L’identité du groupe mafieux qui règne sur le Burundi :

Alain Guillaume BUNYONI.

Alain Guillaume BunyoniPar Pancrace CIMPAYE

Les indignés burundais qui avaient promis de vous donner chaque lundi le portrait d’ un des hommes qui font partie d’un groupe mafieux qui tient en otage le peuple burundais s’excuse pour ce lundi ; en effet alors que nous finalisions le dossier du Ministre Alain Guillaume BUNYONI, un dossier préliminaire aussi important sur le personnage est tombé sur notre bureau. Il s’agit de ses ambitions présidentielles et sa nouvelle appartenance ethnique. Ainsi nous vous livrons le feu qui couve au CNDD-FDD.

Lire la suite...
 
Quand le ministre Bunyoni s'embourbe dans la tuerie à l’Université du Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 22/10/2011

L’ASSASSINAT DES ETUDIANTS DE L’UNIVERSITE DU BURUNDI :

L’ENVELOPPE DU MINISTRE BUNYONI SEME LA ZIZANIE !

Par Pancrace Cimpaye

Quand j’ai révélé la réunion que le Ministre Bunyoni a tenue le 17 octobre dans son cabinet avec certains représentants des étudiants, l’intéressé a piqué une colère sans précédent. Ainsi il a remué ciel et terre afin de trouver un créneau pour démentir nos révélations. Ainsi il a supplié les représentants des étudiants qui ont accepté son enveloppe de sortir un démenti. Ces derniers ont organisé une réunion extraordinaire au bureau du comité de Fraternité des Etudiants de Rumuri, F.E.R en sigle, qui est l’organe qui représente les étudiants.

Lire la suite...
 
Burundi : Une classe politique beaucoup trop pervertie par l'appât du gain Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 21/10/2011

Deux Burundais et une branche d’arbre !

Kabuto DanielPar Daniel Kabuto

Ce n’est pas un conte. C’est une réflexion à haute voix ! Depuis belle lurette, deux Burundais se chamaillent voire se haïssent pour une branche d’arbre. Chacun veut s’en accaparer, s’y installer à vie ; être ainsi à l’abri des loups et du vent aux allures d’harmattan. De cette branche magique, on est certain de cueillir quasi gratuitement et légitimement les fruits de l’arbre. Bref, de vivre comme une chèvre qui broute là où elle est attachée !

Lire la suite...
 
Bunyoni accusé de tentative de corruption sur les étudiants Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 19/10/2011

L’ASSASSINAT DES ETUDIANTS A L’UNIVERSITE DU BURUNDI :

LE MINISTRE BUNYONI PLAIDE COUPABLE !

Pancrace Cimpaye

Ce lundi 17 octobre 2011 le ministre Alain Guillaume BUNYONI a convié les représentants des étudiants de l’Université du Burundi dans son cabinet. L’homme qui a arrangé le contact s’appelle NDAYIKENGURUKIYE Jean Claude, le commandant chargé de la sécurité à l’Université du Burundi. Les hommes qui étaient aussi présents à ce conclave sont le Général de Brigade AGRICOLE, chef de cabinet au Service National de Renseignement ainsi que le chargé du renseignement à la police nationale, Monsieur Isidore.

Lire la suite...
 
Portrait sans concession d’Aloys Ntakirutimana alias Wakenya Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 17/10/2011

L’Identité du Groupe Mafieux qui Règne sur le Burundi :

ALOYS NTAKIRUTIMANA.

Par Pancrace CIMPAYE

Dans la lettre ouverte des INDIGNES burundais au Président Nkurunziza du 12 Octobre 2011, un paragraphe qui cite les vautours qui accaparent tout, qui minent l’économie burundaise a suscité beaucoup de réactions. Ainsi au CNDD-FDD beaucoup de voix saluent la publication de cette liste, une liste d’hommes qui sont en train de détruire l’image et le crédit de l’ancien mouvement de libération CNDD-FDD en un temps record.

Au delà de cette publication, ces militants du parti présidentiel nous demandent de mettre à nu les détails des dossiers irréguliers en commençant par les adhérents de la dernière heure au CNDD-FDD. C’est pourquoi nous lançons cette publication en commençant par le gros poisson Aloys Ntakirutimana alias WAKENYA. Signalons que certains noms cités estiment que la liste n’est pas exhaustive ; dès lors nous faisons un appel à témoin pour tout complément.

Lire la suite...
 
Tueries de Gatumba : Malaise et soupçons dans l'opinion publique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 14/10/2011

Le CNDD-FDD Derrière Gatumba ?

Vers un Quasi-Monopartisme au Burundi

Le «Plan Safisha» ou tout simplement l’extermination méthodique de la portion de la population burundaise soutenant le FNL est belle et bien en marche. Ce pogrom est perpétré sous la direction du chef milicien Ézéchiel Nibigira avec l’appui du Général Adolphe Nshimirimana et certains éléments des SNR, de l’Armée et de la Police Nationale. Bref, un génocide s’opère au Burundi dans un silence absolu. Au lendemain du massacre de Gatumba, le leadership du CNDD-FDD a concocté une mobilisation chorégraphiée au moindre détail. Et en lisant le rapport (rédigé sans aucune enquête) de la Sûreté burundaise sur ce carnage, on comprend bien que l’objectif principal de l’auteur de cette hécatombe était d’incriminer l’Opposition dans son ensemble - pour bien la mater légalement. Bien d’indices montrent que le pouvoir en place agit comme l’homme qui accuse son chien pour pouvoir le noyer dans toute quiétude. Le Régime Nkurunziza II aurait-il frappé dans ses propres rangs ?

Lire la suite...
 
EurAc et FORSC appellent au maintien des aides extérieures pour Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 14/10/2011

Burundi: un désinvestissement des partenaires internationaux serait désastreux pour le processus de paix et pour les perspectives de développement

Bruxelles-Bujumbura, 11 octobre 2011

EurAc appuie depuis longtemps le processus de paix au Burundi, non seulement par notre travail de plaidoyer en collaboration avec la société civile burundaise, mais aussi par les efforts de nos membres sur le terrain. Nous avons envoyé des observateurs électoraux pour renforcer les équipes d’observateurs burundais en 2005 et 2010. Nous sommes préoccupés par le risque de désinvestissement de certains bailleurs.

De notre point de vue, le Burundi est un exemple clair d’un pays qui fait face à une pauvreté extrême dans un contexte de fragilité, après des décennies de rivalités ethniques et politiques. Nous pensons qu’il est nécessaire, pour la durabilité des efforts de développement du passé, de consolider le processus de paix et d’aider le Burundi à se stabiliser par le progrès vers la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement. Cette consolidation est non seulement importante pour le Burundi, mais pour toute la région et ses différentes problématiques transfrontalières.

Lire la suite...
 
Lettre ouverte de Cimpaye à Nkurunziza au nom "Des Indignés burundais" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 13/10/2011

Pancrace CIMPAYE                                      Bruxelles, le 12 octobre 2011

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

A Son Excellence Monsieur le

Président de la République du

Burundi.

OBJET :        Lettre ouverte, Un Cri d’Alarme

Des INDIGNES Burundais

Excellence Monsieur le Président,

Ce 18 Septembre 2011, un drame s’est abattu sur Gatumba, un massacre odieux des civils innocents a été perpétré par des criminels non encore identifiés. Ce carnage condamnable a été décrié par le monde entier.

Malheureusement la police présidentielle est en train d’exploiter ce drame pour décapiter toute voix discordante. En témoigne le rapport confidentiel du 29 septembre du Général Major Adolphe Nshimirimana, un rapport qui sème le doute quant à l’identité des auteurs du drame.

Lire la suite...
 
Une confusion regrettable dans la Lettre ouverte de Cimpaye à Nkurunziza Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 13/10/2011

RECTIFICATIF.

Dans la  lettre ouverte DES INDIGNES BURUNDAIS au Président de la République NKURUNZIZA, une confusion de nom a malencontreusement était faite. Ainsi à la place de Prosper HAKIZIMANA alias GISIGA nous avons mis Jean Claude KARIBUHOYE alias GISIGA. Nous présentons toutes nos excuses à Jean Claude KARIBUHOYE alias GISIGA ainsi qu’à tous ses amis et connaissances qui ont été choqués par cette confusion monumentale. Les deux hommes ont certes le même surnom mais ils n’ont rien en commun.

Le GISIGA qui fait partie du cercle mafieux qui tient en otage le Burundi est celui là qui a gratuitement reçu un bâtiment de la mairie, l’ancien bureau de liquidation de la CADEBU. Le maire de la ville GISWASWA  qui n’a pas les prérogatives d’offrir gracieusement un bâtiment de l’Etat à un particulier a posé cet acte parce qu’il est associé au bénéficiaire. Bien entendu le don était d’autant plus facile à concéder parce que GISWASWA avait la couverture de Monsieur Jérémie NGENDAKUMANA, le président du parti présidentiel.

Au demeurant Jean Claude KARIBUHOYE alias GISIGA n’est ni de près ni de loin associé à ce groupe ! Toutes nos excuses !

Pancrace CIMPAYE.


 
Prose colérique de Régine Cirondeye sur les massacres de Gatumba Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 09/10/2011

Gatumba, encore ! Nécrose[1] en prose.

Gatumba.  Encore !

Quel décor, quelle falaise accore ![2]

Oh ! Gatumba des innocents, sur le champ de bataille

D’apprentis politiciens en délire et en désaccord,

Ceux-là même qui sapent la paix à l’épée et le raccord[3]

De nos cœurs encore déchirés et garnis d’entailles. [4]

Meurtriers !  Le Treize Août Deux mille quatre,[5]

Gatumba succomba,

Le Dix-huit Septembre Deux mille onze,[6] jour noirâtre,

Gatumba flamba.

Lire la suite...
 
Burundi : une magouille politico-financière derrière la crise énergétique ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 04/10/2011

Dans quatre mois, ce sera le paroxysme au Burundi !

Par Nzokira Jean Paul

Le ministre de l’Energie et des Mines vient de signer un contrat de production de l’énergie électrique avec la société PIVOTECH. Cette dernière s’est engagée à produire 25 mégawatts d’énergie thermique d’ici quatre mois. Bizarrement, c’est l’intervalle que le même ministre a fixé pour voir la REGIDESO augmenter de nouveau les prix de l’eau et de l’électricité.

Lire la suite...
 
Massacre de Gatumba : Une "piste sérieuse" évoquée dans l’opinion Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 29/09/2011

Drame de Gatumba : où est la vérité ?

Par Kabura Jean Nipomscène

Le massacre de Gatumba du 18 septembre 2011, qui a fait une quarantaine de victimes, a provoqué des réactions d’indignation et de prise de décisions, les unes à portée judiciaire, les autres à connotation politique. Ces tueries, qui ont touché des civils sans armes, ne pouvaient que susciter une juste condamnation. Mais la lumière est loin d’avoir été faite, puisque l’acte n’a pas été revendiqué. La réaction normale est donc de souhaiter, voire de réclamer une enquête afin de faire toute la lumière sur les auteurs, les mobiles et les circonstances exactes de ce carnage. Seulement, dans un pays où la magistrature est peu crédible, il n’est pas facile d’espérer qu’un jour proche, la vérité éclatera au grand jour.

Lire la suite...
 
La Chine dans un nouveau scandale politico-financier au Burundi ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 22/09/2011

Burundi : Silence, la Chine finance généreusement vos projets !

Par Nzokira Jean Paul

« L'ambassadeur de la République populaire de Chine au Burundi, Yu Xuzhong, et la ministre burundaise des Finances, Mme Clotilde Nizigama, ont procédé le vendredi 17 septembre 2011 à la signature d'un accord de coopération économique et technique d'un montant de 100 millions de Yuan, soit environ 15 millions de dollars qui constituent un crédit sans intérêts à accorder au Burundi » pouvait-on lire récemment à la Une du site ARIB.INFO.

Ce qui reste encore à faire, c’est découvrir à quoi ce crédit va servir au juste. Une source digne de foi fait état d’un autre scandale de même envergure que la vente du Falcon 50 ou des cahiers ougandais. L’accord de prêt signé entre la ministre burundaise des Finances et l’ambassadeur de Chine ne serait que la conséquence logique de la signature d’un contrat juteux de construction du réseau métropolitain de la dorsale de fibre optique du Burundi.

Lire la suite...
 
Rose Ntwenga : « Itinéraire Bis » du génocide des Hutu du Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 15/09/2011

Burundi, de génocide en génocide des Hutu, l’itinéraire Bis.

-Le tandem Thomas Ndabemeye - Désiré Makuza et les influents exilés Tutsi rwandais-

CONTRIBUTION A LA COMMISSION VERITE, POUR UNE JUSTICE QUI RECONCILIE

Rose Ntwenga, Montpellier  (France), le  11  septembre 2011.

Après des décennies d’un schéma écrit, propagé et répété à l’envie par ses concepteurs[1], auteurs, communicateurs et bénéficiaires, « l’itinéraire principal » de description du génocide des Hutu du Burundi est sciemment  déformant. Il  se réduit souvent à : « En légitime défense après une attaque de Hutu burundais …. ».

La réalité est toute autre.

Un itinéraire Bis est indispensable pour comprendre le cheminement du  scénario des concepteurs à l’attention du grand public.  Dans le cadre de la « Commission nationale Vérité et Réconciliation et du mécanisme de Justice associé », le travail de récolte et d’analyse des témoignages nécessite aussi d’emprunter « un itinéraire Bis ». Il aidera à mieux cerner les contours exacts des motivations et des situations à l’origine des décisions dramatiques. Un éclairage sur les trajectoires individuelles,  leurs croisements comme leurs convergences avec des faits, des événements et des phénomènes au cours des quarante dernières années permettra de toucher la vérité dans son entièreté.

Le génocide des Hutu du Burundi tient dans un condensé de dates (65, 69, 72-73, 88, 93-95, …,) et un décompte d’individus victimes ahurissant.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 11 12 13 14 15 16 17 18 Suivante > Fin >>

Résultats 301 - 325 sur 435

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher