topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Opinion
Arrêt sur le casse-tête de l’équivalence de diplôme obtenu à l’étranger Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 12/06/2011

Ils sont nombreux les Burundais dont le statut académique demeure problématique. Leur crime n’est pas d’avoir plagié quelque travail de fin d’études. Bien des années après la réforme de Bologne, on paie pour avoir étudié à l’étranger selon la formule passe-partout de licence à trois ans.

Nous sommes dans les escaliers du building de l’éducation nationale. Au troisième étage. Sur le mur, il y a des affiches. On peut y lire des noms de chanceux qui ont décroché le sésame. « La commission nationale d’attribution d’équivalence aux titres académiques obtenus à l’étranger, dans sa réunion du…, a accordé l’équivalence aux demandeurs ci-après ». Tout semble alors fonctionner à merveille. On oublie déjà que ladite commission se réunit de façon irrégulière et que bien des demandeurs doivent attendre des mois voire des années avant d’être servi.

Lire la suite...
 
Affaire Manirumva : les leçons d'une arrestation inattendue Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 16/05/2011

Sésé retourne à la case de départ.

Apprendra-t-on les leçons qui s’imposent ?

Thierry UwamahoroPar Thierry Uwamahoro.

Selon le rapport de la troisième commission d’enquête sur l’assassinat de feu Ernest Manirumva, Gabriel Nduwayo, connu sous le sobriquet de Sésé, a accepté de commander les démobilisés qui ont sauvagement assassiné feu Manirumva, « moyennant la réalisation de quelques conditions en sa faveur. La principale de ces conditions était la garantie que, lui et sa famille, échapperont à la justice burundaise une fois poursuivi pour cette affaire ».

Très proche du Magistrat Suprême Burundais (Pierre Nkurunziza) et encore très proche des « tout-puissants » services nationales de renseignement (conclusion de la Cour Fédérale canadienne), Sésé, le directeur technique du Le Messager FC (équipe présidentielle des enfants footballeurs) et présumé assassin de Manirumva, n’avait rien à craindre.

Lire la suite...
 
Burundi/1972 : Paroles d'un rescapé du génocide Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 02/05/2011

A l’épreuve du génocide de 1972 au Burundi.

La jeunesse constitue l’avenir de toute une Nation. Pourtant, en mai et juin 1972, les jeunes Burundais ayant en commun le fait d’appartenir à l’ethnie Hutu n’ont pas été épargnés par une violence programmée. Elèves du secondaire, étudiants de l’Université et innombrables autres personnes dans le même cas, ont été la cible du pouvoir de l’époque. Cette décision d’éliminer cette force vive, avenir du Burundi, a introduit des bouleversements profonds dans la marche à suivre du pays. Les arrestations à l’Université officielle de Bujumbura ont été particulièrement féroces comme le témoigne Domitien Ngendakumana, alors étudiant à la faculté d’Agronomie.

Propos recueillis par Perpétue Nshimirimana

Je suis né en 1952. J’ai grandi à Bujumbura avec ma famille installée au « Camp Belge » (actuellement le quartier de Bwiza). J’ai fait l’enseignement primaire à l’Ecole de la paroisse Saint-Michel et l’enseignement secondaire en deux phases : trois ans d’humanités inférieures à l’Ecole Moyenne Pédagogique du Faubourg (actuellement quartier de Kinama) tenue par les frères de Notre Dame de la Miséricorde (Schaeppers) et trois ans d’humanités supérieures scientifiques au Collège du Saint-Esprit à Bujumbura, tenu par les Pères Jésuites, où j’ai terminé en juillet 1971. J’ai commencé immédiatement l’Université Officielle de Bujumbura (U.O.B.)  en octobre 1971 à la faculté d’Agronomie.

Lire la suite...
 
Détournement : Boulimie démesurée au sommet de l’Etat burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 21/04/2011

LE PRESIDENT NKURUNZIZA ET LA MINISTRE CLOTILDE NIZIGAMA DETOURNENT DEUX MILLIARDS : SINDAYIGAYA GASPARD DOIT FAIRE ATTENTION !

Par Pancrace Cimpaye

L’honorable Nzobonimpa Manassé a secoué le cocotier et les fruits ne cessent de tomber. C’est le cas de ce scandale d’un détournement de deux milliards de francs burundais rapporté par Gratien Rukindikiza. A la sortie de cette dépêche, j’ai fait un tour au Ministère des Finances pour cerner les contours de ce détournement de plus ou moins un million trois cent milles euros. Il est intéressant de voir avec quelle aisance les gens révoltés par ces scandales à répétition se confient sans détours, avec une fierté d’un devoir accompli. Je réitère mes remerciements à ce digne fils de Mitakataka, Nzobonimpa, qui est la source de ces langues qui se délient.

Lire la suite...
 
Burundi : Les victimes de l’hécatombe de 1972 réclament toujours justice Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 21/04/2011

L’opprobre de 1972 au Burundi : 39 ans déjà !

Par Mpfayokurera Egide

L’histoire nationale, du moins du côté du gouvernement, ignore ostensiblement l’hécatombe de 1972. Les familles brisées, décimées ou meurtries crient mais seul l’opprobre leur répond. On reste confondu et scandalisé par l’indifférence, pour ne pas pointer l’éternel doigt accusateur vers la communauté internationale face à cet autre génocide d’avril.

Tout commença dans la nuit du samedi 29 avril 1972, alors qu’à midi, le président Micombero venait de révoquer son équipe ministérielle afin de réaliser en toute quiétude son plan d’extermination. Le Burundi allait être vidé, martyrisé, endeuillé pour longtemps….pour toujours ?

Lire la suite...
 
Le Burundi fait l'objet d'un pillage effréné de la part de son Gouvernement Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 20/04/2011

Le gouvernement de Pierre NKURUNZIZA au comble de l’infamie

Par Pancrace Cimpaye

Après les révélations du député Manassé NZOBONIMPA, le roi est nu. La boîte de Pandore du système CNDD-FDD a été ouverte et son contenu déversé sur la voie publique. Mais au lieu de se ressaisir et de faire profil bas, les caciques du sérail et les opportunistes sont entrés dans une course contre la montre dans un pillage effréné des biens publics. Il en va ainsi des fonds destinés à soigner les malades du Sida jusqu’aux animaux du musée vivant. Le peuple peut-il se terrer longtemps devant tant de malveillance ?

Lire la suite...
 
Le Président Nkurunziza "assailli par des fronts multiples" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 14/04/2011

LE PRESIDENT NKURUNZIZA : LE DOS CONTRE LE MUR.

Par Pancrace CIMPAYE

« Le roi est nu » tel était un des titres de Jeune Afrique qui relatait la décadence d’un des chefs d’Etat qui vient d’être frappé par la révolution du Maghreb. Au Burundi, le Président  NKURUNZIZA est de plus en plus dans le même cas. Ce n’est pas encore les images de Laurent BAGBO qui transpirait les yeux hagards ! Isolé ! Attaqué de partout ! Trahi par les siens !  Perdant tout y compris sa dignité ! Mais les temps sont durs pour le Président burundais. Débordé par les contradictions internes ! Miné par une corruption érigée en mode de gouvernement ! Saboté par une police présidentielle qui tue et emprisonne impunément, incapable de sévir, le Président NKURUNZIZA a le dos  contre le mur. Seul, il est assailli par des fronts multiples.

Lire la suite...
 
Burundi : Des signes annonciateurs de la fin du régime Cndd-Fdd ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 12/04/2011

LA CHUTE DU CNDD-FDD : LE GLAS A SONNE !

Pancrace CimpayePar Pancrace Cimpaye

La semaine du 3 au 10 Avril 2011 aura été riche en événements significatifs au Burundi. En effet ces événements qui méritent une attention soutenue démontrent que la forteresse de la tyrannie en place à Bujumbura s’écroule doucement mais sûrement. Voici 4 faits qui sont loin d’être anodins :

Le 7 avril 2011, l’homme fort du pouvoir en place à Bujumbura, le Général Alain Guillaume Bunyoni, a été attaqué à son domicile. Les visiteurs avaient un arsenal militaire impressionnant. En réponse à cette attaque, la défense a déployé une centaine de policiers armés jusqu’aux dents. Mais les assaillants n’ont subi aucune perte. Ils sont passés comme une lettre à la poste.

Lire la suite...
 
"Indignation et révolte" face à "cette arrogance des derniers adhérents" au Cndd-Fdd Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 28/03/2011

LE MINISTRE EDOUARD NDUWIMANA DETRUIT LE CNDD-FDD, NZOBONIMPA MANASSE REFUSE.

Par Pancrace Cimpaye

Les révélations de l’honorable Nzobonimpa Manassé provoquent un séisme au sein du sérail politique présidentiel. Les ondes du choc sont assourdissantes. Mais les chargés de la communication qu’on avait l’habitude d’entendre ont choisi d’être aux abonnés absents. Etonnants, n’est-ce pas ? En effet, les porte-parole du Gouvernement et du Président de la République n’ont pas levé leur petit doigt pour sauver les meubles. D’habitude, ces deux responsables avaient des réponses à tout. Toujours prêts à se jeter à l’eau pour sauver l’hiérarchie. Mais cette fois-ci, ils se cachent dans un silence de cathédrale. Un silence très éloquent. On sent que ces deux communicateurs ont peur de quelque chose….Et si Manassé Nzobonimpa avait raison ! Et si Manassé Nzobonimpa l’emportait ! Prudence donc. Pas de faux pas.

Lire la suite...
 
Corruption : Pour Daniel Kabuto "le pouvoir doit enfin agir, bon gré mal gré" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 23/03/2011

Réaction à l'article "Avant Manassé Nzobonimpa, il y avait Daniel Kabuto"

Kabuto DanielPar Daniel Kabuto

Monsieur le Directeur des Publications, j'aimerais réagir à l'article de Thierry Uwamahoro que vous avez bien voulu publier. Je lui suis gré d'avoir évité aux révélations contenues dans l'éditorial en question de passer inaperçues.

Cependant, notez que l'éditorial a été l'œuvre d'une équipe et non d'une seule personne. Nous avons eu le courage de faire des clins d'œil aux hauts responsables de cette République bananière du Burundi. C'est un combat de longue haleine et qui requiert l'engagement de tous les patriotes.

Lire la suite...
 
Les révélations internes sur la corruption du Cndd-Fdd ne datent pas d’hier Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 22/03/2011

Avant Manassé Nzobonimpa, il y avait Daniel Kabuto

Thierry UwamahoroPar Thierry Uwamahoro.

« Durant ce mandat [2005 – 2010] qui s’est terminé (…), il y a eu des erreurs, du clientélisme et de la corruption dans le choix des cadres pour des postes stratégiques. Les militants compétents et intègres ont fait profil bas devant des opportunistes et des pilleurs sans scrupules…Si rien ne change, le ver qui pourrira le fruit CNDD-FDD sortira de l’intérieur ». Propos de Manassé Nzobonimpa, début mars 2011 ? Vous avez deviné faux ! Il s’agit d’un éditorial (Le Burundi : une démocratie menacée par les pêcheurs en eaux troubles) de Daniel Kabuto, paru en septembre 2010 sur les sites abarundi-info.com et abarundi.bi; sites du – ou très proches du - parti présidentiel CNDD-FDD.

Lire la suite...
 
Manassé Nzobonimpa « sur les traces de Parks et Bouazizi » Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 18/03/2011

NZOBONIMPA MANASSE, UN REVOLUTIONNAIRE, UN MYTHE VIVANT...

Par Pancrace Cimpaye

Les bourdes à répétition de Monsieur Gélase Ndabirabe, le puissant Secrétaire Général du parti présidentiel trahissent toujours l’état d’esprit qui règne au sommet de l’Etat. Ainsi avec sa dernière sortie médiatique du 15 mars 2011, il a qualifié;  l’honorable Manassé Nzobonimpa d’ennemi du CNDD-FDD, on a compris la teneur de la sentence ; en substance dans ses élucubrations pamphlétaires, il précise que l’OLUCOME est depuis longtemps un ennemi du parti du Président Nkurunziza. Désormais donc l’OLUCOME et Manassé NZOBONIMPA sont les faces d’une même pièce. Ce message est sans équivoque : l’honorable NZOBONIMPA Manassé doit bénéficier du même traitement qui a été réservé à l’OLUCOME par le passé.

Lire la suite...
 
Ambassadeur Musavyarabona joue l'avocat du diable ! Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 07/03/2011

De : Ambassadeur Gaspard Musavyarabona

Date : 7 mars 2011

Objet : Démenti contre Nzobonimpa Manassé

J'aimerais opposer un démenti ferme contre les allégations de l'Honorable Nzobonimpa Manassé à propos du détournement de 13 millions de dollars qu'il met sur le compte de l'Honorable Jérémie Ngendakumana, de l'Ombudsman Rukara, des ministres Nizigama Clotilde et Saïdi Kibeya.

En tant qu'ancien Ambassadeur du Burundi en Ouganda de 2008 à 2011, j'ai eu à suivre le dossier du remboursement de la dette ougandaise en faveur du Burundi, puisque ce remboursement était en cours depuis 2005, année de la conclusion d'un accord de remboursement échelonné sur 5 ans jusqu'en 2010.

Lire la suite...
 
Rose Ntwenga écrit à la fille aînée de Pierre Ngendandumwe Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 01/03/2011

Au sujet de Pierre Ngendandumwe.

- Lettre ouverte à Espérance, sa fille aînée -

Montpellier (France), le 28 février 2011.

Témoignage et Contribution à la Commission Vérité.

Transmission de mémoire.

Espérance,

Je commence par saluer tous ceux qui ont veillé pour que ce jour de transmission arrive.

Espérance, je t’adresse de chaleureuses salutations.

Mon témoignage, sur le site Arib.info daté du 15 janvier 2005, a été remis en ligne le mois dernier. Personne ne s’est manifesté pour étoffer les premières indications livrées au sujet de Pierre Ngendandumwe. Pour avoir été témoin direct d’une partie du travail de certains des amis et collaborateurs de ton père, je suis dans la légitimité de porter à ta connaissance et à celle du grand public d’autres renseignements le concernant.

Lire la suite...
 
Appel à la jeunesse burundaise pour suivre l'exemple du Maghreb Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 28/02/2011

Jeunesse burundaise, réveillez-vous !

Cessez de survire, arrachez votre droit à une vie digne !

Ce n’est un secret pour personne ! Plus de 50% de la population burundaise ont moins de 20 ans. Si on élargit l’assiette à 30 ans, la proportion devient considérable ! Le trait commun à cette catégorie de la population burundaise, c’est qu’elle est victime d’un bouchon sur la route de l’ascension sociale, professionnelle, économique et intellectuelle.

Les Burundais de cette catégorie sont exclus des mécanismes sociaux de promotion, par leurs aînés qui s’approprient et profitent à leur guise des ressources et des opportunités qu’offrent le Burundi, maigres soient-elles ! D’ailleurs, sont-elles vraiment maigres ? Je pense que non, au regard des villas qui poussent comme des champignons à Bujumbura et dans les principaux centres urbains, des modèles de voitures qui y sillonnent, de la masse monétaire qui change de mains quotidiennement, de la santé des affaires de ceux et celles considérés comme des élites. Le Burundi n’est pas aussi pauvre que l’on a tendance à vouloir le faire croire à qui veut l’entendre !

Lire la suite...
 
Burundi : Pourquoi et comment le Chef du Protocole d'Etat est tombé en disgrâce Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 24/02/2011

L’Ambassadeur Général de Brigade Moïse Nzeyimana éjecté du Palais présidentiel : Les Raisons...

Par Pancrace Cimpaye

Il s'appelle Moïse Nzeyimana. Il était jusque récemment un homme fort du pouvoir. Inutile de rappeler qu'il était le chef du protocole d'Etat. Un homme qui organisait l'agenda du Président Nkurunziza. Tout et Tous passaient par lui, spécialement les audiences auprès du numéro Un burundais. Il était plus fort que les ministres, plus fort que les sénateurs et les députés, plus forts que certains officiers généraux. Pourtant il avait pendant longtemps le grade de colonel ; ce n'est qu'à la faveur de la fièvre de la période préélectorale de 2010 qu'il a monté de grade devenant ainsi Général de Brigade.

Lire la suite...
 
Burundi : la chasse aux représentants internationaux reprend de plus belle Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 17/02/2011

Pourquoi le National Democratic Institute a été chassé au Burundi ?

Par Pancrace Cimpaye

Au moment où l'Afrique du Nord et les pays arabes sont en train de demander aux dictateurs de dégager, au Burundi la Dictature en place demande à la communauté internationale de dégager ou chasse sans ménagement des représentants de ces partenaires; des partenaires qui avaient pourtant servi de marchepied à l'installation du CNDD-FDD au pouvoir en mai 2010.

Les raisons de cette chasse à l'homme sont une volonté politique manifeste de renvoyer tous les étrangers gênants qui dénonceraient la mauvaise gouvernance qui gangrène le Burundi. La substance du message est claire : "Silence, on enterre la Démocratie !"

Lire la suite...
 
Promouvoir "Le Culte de l’Excellence" au Burundi "où triomphe la médiocrité" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 15/02/2011

Le Petit Séminaire de Kanyosha fêtera le 5 novembre 2011 son jubilé d’or. Un établissement qui a formé toute une élite professionnelle, politique et ecclésiale qui se trouve au service de la nation et du monde. En préparation du cinquantenaire, le PS Kanyosha a lancé le 23 janvier les activités jubilaires par une conférence sur le Culte de l’Excellence. Conférence qui a été présentée par un ancien du PS Kanyosha M. Chris Harahagazwe, traducteur-interprète de conférence œuvrant en Afrique de l’Est et en Afrique australe. Nous vous proposons le texte de cette conférence qui interpelle la nation. Si nous voulons, déclare-t-il, sortir de cette misère insoutenable et indigne, le pays doit choisir l’Excellence.

Lire la suite...
 
Burundi : L'opulence insultante d'une petite oligarchie au sommet de l'Etat Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 15/02/2011

Le Peuple dans la Misère... le Sommet n’est pas au courant !

Par Pancrace Cimpaye

Ce samedi 12 février 2011, le Secrétaire Général du CNDD-FDD, Monsieur Gélase Ndabirabe, a sur les ondes de la Radio Publique Africaine réaffirmé le sentiment du chef de l'Etat du 31 décembre 2010.

A ce titre il a martelé que tout va très bien ! Que le Burundi ne cesse de marquer des pas en avant; dans son illusion narcissique il a soutenu que le Burundi n'est pas en train de régresser. Le Burundi ne peut en aucun cas faire marche en arrière devait-il renchérir.

Lire la suite...
 
Réaction acerbe contre Pancrace Cimpaye suite à sa lettre ouverte à Nkurunziza Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 14/02/2011

Réaction à la lettre ouverte de Pancrace Cimpaye au Président de la République du Burundi.

Par Jean-Marie Vianney Ntukamazina

Secrétaire National à l’Information

FNL Iragi rya Gahutu

Il ne serait pas juste de réagir à cette lettre ouverte sans, de prime abord, informer l’opinion nationale et internationale du récent passé, certes pas très glorieux, de monsieur Pancrace Cimpaye en rapport avec les valeurs de démocratie et de paix dont il se fait le véritable défenseur, mais sans véritable et profonde conviction ni dans sa nature ni dans ses actes anciens ou récents.

Nul n’ignore qu’il était le Rédacteur en chef du journal “Aube de la Démocratie” et porte-parole du Président Ndayizeye Domitien pendant le gouvernement burundais de 2002-2005.

Lire la suite...
 
Burundi : Des zones d’ombre demeurent après l’annulation d’un contrat « mafieux » Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 17/01/2011

L’annulation du contrat entre le gouvernement de Bujumbura et AAE Systems pose plus de questions qu’elle ne donne de réponses

Thierry UwamahoroPar Thierry Uwamahoro

A part l’histoire des rebelles-bandits-armés-démantelés mais bizarrement revendiqués par sieur Ciramunda et qui continuent à se faire violemment parler d’eux, il est difficile de s’imaginer une autre affaire qui aura marquée les 4 premiers mois de Nkurunziza II, plus que le contrat « mafieux » d‘un demi milliard de dollars (Américains) entre le Gouvernement de Bujumbura et la société Américaine AAE Systems.

Neuf mois durant, ce contrat dont la valeur est supérieure à 80% du budget national (exercice 2010) et qui contenait tant de « vices de procédure » est resté dans les tiroirs de la Présidence de la République et du ministère du Plan et du Développent communal (devenu apparemment ministère des hautement Hauts Secrets de L’Etat) sans qu’aucun mot ne filtre la dessus ni au ministère des Finances, ni au Conseil des ministres, ni au Conseil national de sécurité. Qu’est-ce qui se serait passé si l’Olucome (dont chaque Burundais devrait se féliciter l’existence) ne s’était pas procuré une copie de ce contrat ?

Lire la suite...
 
Réaction à l’article « Le mirage de la révolution numérique en Afrique » Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 18/12/2010

Par Jean-Marie Blanchard

Ma modeste expérience de l’Afrique, acquise à la fois dans le domaine professionnel et par mes engagements personnels au service du développement économique et social, m’appelle à réagir très vivement à l’article que vous venez de publier qui est intitulé : « Le mirage de la révolution technologique » (Lire l’article).

N’ayant pas eu accès au rapport de la thèse de M. Cishahayo, ma réaction se situe uniquement par rapport à ce qui en est rapporté dans l’article en question.

Lire la suite...
 
Une Conférence-Débat à Washington appelle à un dialogue au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 11/11/2010

Burundi : Un pays Fragile au Bord du Précipice

Conférence-Débat à Washington - 10 Novembre 2010

Par Thierry Uwamahoro

"Burundi : Un Etat Fragile au Bord du Précipice" était le thème central d’une conférence-débat animée ce Mercredi, 10 Novembre par le Great Lakes Policy Forum dans les enceintes du Council on Foreign Relations à Washington, DC. Parmi les notables panelistes figuraient le Dr. Howard Wolpe, il y a peu Mr. Grand-Lacs pour l’Administration Obama, Dave Paterson, Directeur du Programme Afrique au National Endowment for Democracy, ainsi que Adrien Sindayigaya, Lena Slachmuijlder et Narcisse Kalisa, respectivement Directeur de Search for Common Group au Burundi, en République Démocratique du Congo et au Rwanda.

Lire la suite...
 
Retour sur la conférence de l’opposition burundaise le 30 octobre à Bruxelles Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 03/11/2010

Bruxelles - Correspondance particulière

 En date du 30 octobre 2010 s’est tenue à Bruxelles une conférence publique animée par l’ADC-Ikibiri sous le titre « Le Burundi au bord de l’implosion Ou Les effets d’un hold-up électoral ». Sur le plan d’audience, de présentation et d’échanges, la conférence-débat a connu un succès très remarquable. En effet, le public était enthousiaste, varié et nombreux : parmi les Burundais, il y avait lieu de remarquer ceux qui venaient de la Belgique, la France, la Hollande, l’Allemagne et d’ailleurs.

Les orateurs du jour étaient M. NIYONKURU Anicet, membre du Collège des Présidents de l’ADC-Ikibiri et Président du CDP ; et Mr CIMPAYE Pancrace, membre de l’ADC-Ikibiri et Porte-parole du Frodebu. Au podium, étaient aussi installés M. MAGERA Aimé, Coordonnateur de l’ADC-Ikibiri à l’Etranger et représentant du FNL en Belgique, ainsi que Mme NIBARUTA Jacqueline, la modératrice  du jour et Représentante du MSD en Belgique.

Lire la suite...
 
Burundi : D’octobre 1965 à octobre 1993, que s’est-il réellement passé ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 25/10/2010

D’octobre 1965 à octobre 1993,

Que s’est-il réellement passé ?

-De la Nécessité de rendre compte au peuple burundais entier.-

Perpétue NshimirimanaPar Perpétue Nshimirimana

En matière de gestion des violences répétées contre ses propres citoyens, le Burundi a opté pour le silence sur toutes les questions graves de son parcours politique et social. Rien ne se passe normalement dans notre pays comme ailleurs sous d’autres cieux.

Depuis 1962, les autorités politiques qui se sont succédées à la tête du pays ont toujours dressé un mur pour éviter que la lumière ne soit apportée sur les raisons et les vraies circonstances de plusieurs différents assassinats et les nombreuses  disparitions en masse. Ainsi, le malaise constant entre certaines composantes ethniques de la société trouve son origine dans cette chape de plomb recouvrant les périodes sombres de l’histoire récente de ce pays. Une explication, compréhensible par tous, du déroulement des évènements, manque de façon évidente.

Que faut-il pour que les autorités politiques actuelles du Burundi autorisent l’accès public aux archives, spécialement celles concernant les périodes de soubresauts sanglants ?

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 11 12 13 14 15 16 17 Suivante > Fin >>

Résultats 326 - 350 sur 425

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher