topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)



Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]

Opinion
Burundi : Le candidat contesté et ses 7 accompagnateurs (Imperekeza) Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 13/05/2015

Candidature aux élections présidentielles : les masques sont tombés

Par Arthur Kazima

L’engagement politique suppose une certaine fermeté de jugement, un certain nombre de principes. Cela est d’autant plus nécessaire quand on est un leader censé éclairer et guider les autres. La cascade de candidatures (ils sont huit à ce jour : Pierre Nkurunziza, Agathon Rwasa, Jean de Dieu Mutabazi, Domitien Ndayizeye, Sylvestre Ntibantunganya, Agathon Rwasa, Gérard Nduwayo, Jacques Bigirimana et Jean Minani) à l’élection hypothétique à la présidence de la République soulève un certain nombre d’interrogations et sème le doute sur les candidats. Voici pourquoi.

Lire la suite...
 
La Réconciliation au Burundi en débat Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 04/05/2015

La Réconciliation au Burundi.

Qui doivent se réconcilier ? Pourquoi ? Comment ?

Par Joseph Ntamahungiro

Conférence animée le 2 mai 2015 lors de la commémoration du 43ème anniversaire du Génocide contre les Hutu du Burundi. La commémoration s’est déroulée à Piano Fabriek, Rue du Fort (Fortstraat), 35 à 1060 Bruxelles (Saint Gilles – Sint Gillis) Salle Casablanca

Avant propos

Bien chers compatriotes et amis du Burundi qui nous avez fait l’amitié de nous rejoindre pour commémorer le 43ème anniversaire du génocide contre les Hutu du Burundi en 1972, je vous souhaite la bienvenue et vous remercie de votre solidarité. Je souhaite particulièrement la bienvenue à Mlle Axelle ASMAR, anthropologue, que j’ai l’honneur et la joie d’accompagner ces jours-ci car elle fait un travail sur le Burundi. C’est toujours une joie et une fierté d’entendre qu’il y a enfin des personnes physiques et/ou morales qui s’intéressent au Burundi et aux Barundi, ce pays et ce peuple trop souvent oubliés. Si nous le souhaitons, nous pouvons donc applaudir Mlle Axelle.

Lire la suite...
 
Burundi : "Le mouvement citoyen qui est en marche est impossible à arrêter" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Monde, 04.05.2015

Teddy Mazina: « Mettre un bulletin dans une urne, au Burundi, c’est de la foutaise »

 Il est l’une des figures de la lutte pour la démocratie et les droits humains au Burundi. Né à Bujumbura en 1972, Teddy Mazina milite déjà pour la paix et la liberté d’expression durant ses études de droit, à l’université du Burundi. En 1995, alors que sévit la guerre civile, cet activisme le conduit à un exil politique en Belgique qui durera près de dix ans.

En 2007, cet expert des réseaux sociaux est rentré dans son pays pour y exercer le métier de photographe. Spécialisé dans l’actualité sociopolitique nationale, il se considère davantage comme un activiste que comme un artiste. Alors qu’un livre, « Des Tambours sur l’oreille d’un sourd » (éditions Africalia), consacré à son travail en noir et blanc vient de paraître, Mazina participe activement au mouvement de protestation contre la candidature de l’actuel président, Pierre Nkurunziza, à un troisième mandat.

Lire la suite...
 
D’impossibles élections au Burundi : Faut-il déjà se faire à l'idée ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 03/05/2015

Burundi. Impossibilité d’aller aux élections et nécessité du dialogue pour une transition

Par Albanel Simpemuka

Impossible d’aller aux élections

Les élections législatives et communales, sont prévues pour le 26 mai prochain. Cependant, des raisons empêchent d’espérer aller aux élections selon le calendrier décliné par la CENI. La première est l’insécurité provoquée par les milices Imbonerakure, qui poussent des dizaines de milliers de Burundais à fuir vers les pays limitrophes. Ce phénomène, constamment dénoncé par l’opposition, est devenu flagrant à l’approche des élections et  fait comprendre le potentiel de violence que représentent ces milices. Lors de ces élections, elles vont terroriser les citoyens et imposer le choix des candidats du parti présidentiel. Cela d’autant plus qu’ils sont armés et ont  des tenues de la police, ce qui entretient une confusion dangereuse.

Lire la suite...
 
Burundi : L’irréparable est déjà commis Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 01/05/2015

HORREUR : LE BURUNDI BRULE DANS UN CLIMAT DE TERREUR POLITIQUE

Par Gervais Marcel Cishahayo

On comprend très difficilement comment l’UA, l’ONU et le Conseil de Sécurité et les principaux partenaires du Burundi qui ont eu tout le temps d’évaluer la situation sur le terrain ont permis une telle redescente aux enfers qui avait pourtant été annoncée. Le fait que certains crimes semblables à ceux commis sous les régimes antérieurs issus des coups d’état soient commis sous la gestion de l’état par un pouvoir issu de la rébellion constitue une circonstance aggravante.

Lire la suite...
 
Burundi : des pratiques qui rappellent les années sombres des régimes militaires Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 01/05/2015

SI TU REUSSIS JE SUIS AVEC TOI, MAIS SI TU ECHOUES JE NE TE CONNAIS PAS.

Par Gervais Marcel Cishahayo

A elle-seule la perte du pouvoir et d’éventuelles conséquences y compris des procédures judiciaires ou de rétribution ne suffit pas pour expliquer pourquoi le parti au pouvoir et son président-candidat sont fiers et confiants des manifestations de soutien qui sont autorisées et encadrées mais ont peur des manifestations contre le troisième mandat qui sont réprimées dans la violence.

Lire la suite...
 
Burundi : "Jamais Pierre Nkurunziza ne renoncera au troisième mandat de 40 ans" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 23/04/2015

Un troisième mandat pour 5 ans ou pour 40 ans ?

Par Athanase Karayenga

Pierre Nkurunziza et ses stratèges doivent bien rigoler. Le président du Burundi est d’ailleurs serein à la veille du congrès de son parti qui le désignera comme candidat à sa propre succession. Il est ravi de la tournure de la situation. Ses stratèges ont tendu, avec succès, un piège de taille à tout le monde : communauté internationale, société civile, confessions religieuses et médias hostiles à son troisième mandat.

Car, faire croire que Pierre Nkurunziza souhaite briguer un mandat de 5 ans en exploitant une inexistante faille juridique et une contradiction entre deux articles de la Constitution est une farce, une géniale diversion pour gagner le temps. Si vraiment le débat du troisième mandat de Pierre Nkurunziza avait été uniquement juridique, la question aurait été réglée en 5 minutes.

Lire l’intégralité de l’analyse

 
Un 3ième mandat pour Nkurunziza : un problème plus politique que juridique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 21/04/2015

UN REGARD CITOYEN SUR UNE EVENTUELLE CANDIDATURE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Mr. PIERRE NKURUNZIZA AUX ELECTIONS PRESIDENTIELLES DE 2015

Par Elie Maniragora

INTRODUCTION

Depuis un certain temps, la question de la candidature du Président Pierre NKURUNZIZA aux élections présidentielles du mois de juin 2015 ne cesse de revenir dans le débat socio-politique burundais. En réalité, cette question ne devrait produire une si grande polémique si on se réfère à tous les instruments réglementant le pouvoir au Burundi actuellement. Pourtant, elle est devenue à la fois une préoccupation tant nationale qu’internationale.

Lire la suite...
 
La presse africaine appelle à encourager la détermination du peuple burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Pays, 19/04/2015

Violences pré-électorales au Burundi :

Nkurunziza joue avec le feu

Les échéances électorales sont généralement vécues en Afrique par les populations dans la peur. Celle d’être contraintes de prendre le chemin de l’exil, baluchons sur la tête. Les raisons de ce triste constat résident dans le fait que les acteurs politiques perçoivent les compétitions électorales comme une guerre. Tous les moyens sont donc bons pour s’assurer la victoire. Quand ce ne sont pas les préparatifs qui balisent le terrain pour une fraude massive, ce sont les présidents sortants qui s’asseyent sur la Constitution et sur leur conscience pour s’accrocher au pouvoir, advienne que pourra. C’est la posture qu’affiche aujourd’hui le président burundais, Pierre Nkurunziza.

Lire la suite...
 
Burundi : Une opposition aux lectures diverses Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 19/04/2015

L’opposition burundaise à la recherche de la bonne tactique ?

« Du passé faisons table rase »

Par Albanel Simpemuka

En butte à des contestations de tous genres, dont le point focal semble, à tort, le 3ème mandat, le pouvoir du Président Nkurunziza a adopté un ensemble de mesures qui semblent jusqu’ici lui réussir : accélération et mobilisation des milices Imbonerakure, radiations ou sanctions sévères contre toutes voix dissidentes au sein du parti, changement des responsables des services sensibles tels que le Service National de la Documentation, juridisme politicien prétendant faire interpréter la constitution du Burundi par la Cour constitutionnelle, et surtout, ces derniers jours, la volonté très affirmée de s’assurer le contrôle de la rue, histoire d’ôter les armes à ses adversaires politiques.

Lire la suite...
 
Vers de véritables élections de la terreur au Burundi ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 17/04/2015

Burundi : Soit tu votes pour Nkurunziza soit tu fuis !

Par Buntu Frantz - Avril 2015

Depuis un demi-siècle, le Burundi  a vu de façon cyclique,  ses fils et filles prendre en masse le chemin de l’exil. Les premiers réfugiés burundais se limitèrent à quelques centaines après les premiers massacres politico-ethniques d’octobre 1965. Le premier départ massif sera noté en 1972-1973, où des centaines de milliers de Burundais se sont réfugiés en Tanzanie, au Zaïre (actuelle RDC) et au Rwanda, fuyant l’armée burundaise et la Jeunesse Révolutionnaire Rwagasore, du parti Uprona de l’époque. Après le coup d’Etat de 1993 et l’assassinat du Président Ndadaye Melchior et de nombreux de ses proches collaborateurs, des massacres interethniques s’en sont suivis, puis une véritable guerre civile. Plus d’un demi-million de Burundais prirent le chemin d’exil.

Lire la suite...
 
Burundi : la manifestation de l'opposition n’a pas eu lieu faute de manifestants ! Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 16/04/2015

SOULAGEMENT OU SUSPENSE D’UNE MANIFESTATION AVORTÉE OU REPORTÉE

Par Gervais Marcel Cishahayo

Après douze ans d’une guerre fratricide particulièrement violente, la majorité de la population ne veut plus jouer à la roulette burundaise des années 1990s. Pendant que l’ensemble de la population retenait son souffle, la confrontation n’a heureusement pas eu lieu : la manifestation a été avortée ou reportée. Le soulagement et le suspense continuent car l’opposition n’a pas déclaré forfait et la police est toujours sur le qui-vive.

A travers les partis politiques de l’opposition et les organisations de la société civile, les burundais se sont exprimés clairement contre une éventuelle candidature du président à un troisième mandat forcé en violation des Accords d’Arusha et de la Constitution.

Lire la suite...
 
L’article de Roland Rugero sur Nyangoma passé au crible Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 14/04/2015

Du sophisme en journalisme. Le cas de Roland Rugero

Par Albanel Simpemuka

« Tout ce qui rampe est gouverné par des coups ». Héraclite

Il y a bientôt deux semaines, mon attention fut attirée par un ami sur un article de Roland Rugero, paru sur Iwacu. Cet ami, très sévère, trouvait le dit article animé de mauvaise foi, contradictoire. Je me promis alors de lire cet article dès que j’aurais un peu de temps. L’article intitulé : « Comment Nyangoma a (presque) offert à Nkurunziza le troisième mandat » et publié le 01-04-2015 sous la rubrique «  Ce que j'en pense », portait sur une déclaration du parti CNDD datée le 27 mars 2015. (Voir : http://www.iwacu-burundi.org/blogs/rolandrugero/burundi-nyangoma-nkurunziza-troisieme-mandat-ceni-amatora2015-cndd-fdd/). Voici maintenant mes observations.

Lire la suite...
 
Burundi : Le pouvoir joue avec l'Histoire et entretient une bombe à retardement Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 13/04/2015

La démocratie en danger au Burundi

 Par Isaac Nizigama

Le Burundi est en train de se diriger dangereusement vers une crise sans précédent, du moins si rien n'est fait pour renverser la tendance. Celle-ci est alimentée par une propagande malsaine des gens voulant à tout prix se maintenir au pouvoir, sans se soucier des lois, de la paix, de la stabilité et de la démocratie dans ce petit pays longtemps meurtri par des violences cycliques. À quelques semaines seulement avant le début des élections, les tenants du pouvoir à Bujumbura, membres du parti CNDD-FDD, s'évertuent à défendre un troisième mandat illégal du Président actuel en entretenant volontairement la confusion notamment autour de trois enjeux :

Lire la suite...
 
Les responsables du génocide contre les Hutu du Burundi sont connus Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 13/04/2015

Cinquantenaire du premier Génocide commis

Contre les Hutu du Burundi

1965

Muramvya,  une province sinistrée

Par Perpétue Nshimirimana, le 9 avril 2015

Contribution à la Commission Vérité-Réconciliation et au

Mécanisme de Justice Transitionnelle

 L’année 2015 marque le Cinquantenaire du premier génocide commis contre les personnes ayant en commun le fait d’appartenir à l’ethnie Hutu au Burundi.

A partir du 19 octobre 1965, les Intrigants Hima dans les allées du pouvoir du roi Mwambutsa IV, ont procédé méthodiquement à l’assassinat de milliers de personnes rattachées au groupe des Hutu. Des membres du gouvernement, du Parlement et du Sénat, des fonctionnaires, des enseignants jusqu’aux citoyens ordinaires ont arbitrairement été exécutés. Ces actes criminels, commandités et perpétrés par des Hima burundais et rwandais restent impunis jusqu’à aujourd’hui.

Lire l'intégralité du Texte

 
La presse du Burkina Faso dit craindre le pire pour le Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Pays, 12/04/2015

Présidentielle burundaise :

Silence, Nkurunziza prépare le bûcher pour son pays

Dans bien des pays africains et notamment ceux des Grands lacs et de l’Afrique centrale, les échéances électorales sont vécues par les populations avec la peur au ventre. C’est le cas du Burundi de Pierre Nkurunziza. En effet, à quelques encablures de l’élection présidentielle, ce dernier entretient un flou artistique sur ses véritables intentions. Mais le simple fait d’afficher cette attitude est suffisamment révélateur du plan qu’il est en train d’ourdir contre les accords d’Arusha qui, en principe, lui interdisent de rempiler pour un  3e mandat.

Lire la suite...
 
Burundi : les tensions actuelles confirment le caractère maudit du mois d’avril Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 12/04/2015

DES INSTITUTIONS POLITIQUES CLE FRAGILISEES, PARALYSEES OU MENACEES DE MORT PRECOCE

 Par Gervais Marcel Cishahayo

Alors que certaines institutions clé sont fragilisées, paralysées ou menacées de mort infantile, en termes crus, le problème actuel se poserait désormais en termes de récupération du pouvoir par ses nostalgiques d’hier, sa rétention par ses détenteurs et sa conquête par ses prétendants d’aujourd’hui.

Au Burundi la paix, la sécurité, la démocratie sont devenues « comme de la confiture, moins on en a, plus on l’étale » et on s’en réclame pendant que tous les signes avant-coureur d’une éventuelle explosion de violence sont évidents et que la classe politique se refoule dans la résignation à un sort qui sent du déjà vécu.

Lire la suite...
 
Peut-on faire un parallèle entre Nkurunziza et Gbagbo ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 07/04/2015

Dès la diffusion sur ARIB.INFO du texte « Nkurunziza, un Gbagbo burundais ? » de Sentore Richard, plusieurs lecteurs ont vivement réagi. Pour beaucoup d'entre eux, c'est une injure de comparer Pierre Nkurunziza (photo, à gauche) et un panafricaniste comme Laurent Gbagbo (photo, à droite).

« Pour bien comprendre la différence entre Gbagbo et Nkurunziza, publier ce texte d'un des grands penseurs et savants africains actuels prof Jean Paul Pougala à Genève. Ce texte pourra éclairer les ignorants, ils découvriront tout ce qui se cachait derrière l'acharnement contre Gbagabo : le pétrole du Golfe de Guinée et le contrôle géostratégique de la région contre la Chine. Ce texte pourrait mettre à nu les fameux mensonges développés dans le texte du jeune Richard Sentore, qu'il a publié innocemment par ignorance. », invite l’un d’entre eux.

Lire le texte du Prof Jean Paul Pougala

 
Une sortie honorable de Nkurunziza de l’imbroglio actuel reste possible Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 07/04/2015

Nkurunziza, un Gbagbo burundais ?

Par Sentore Richard

Juriste burundais - Bruxelles-Belgique

Au moment où le peuple burundais s’apprêtait à vivre une phase importante dans le processus de démocratisation du pays, du fait que, dans l’histoire du Burundi, c’est pour la toute première fois qu’un président de la République élu démocratiquement parvient à achever ses deux mandats, voilà que tout risque de tomber à l’eau.  Le Président Pierre Nkurunziza met tout en œuvre pour pouvoir briguer un nouveau mandat, en violation de la loi fondamentale du pays. Une bonne partie des citoyens se déclare déterminée à lui barrer la route mais la répression s’annonce sanglante. Qui sera responsable au premier chef des crimes qui se perpétreront ?  Bien sûr que c’est Nkurunziza ! En Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo a voulu, comme le Président Nkurunziza, se maintenir au pouvoir contre le vœu des ivoiriens. La suite est connue. Pierre Nkurunziza devra subir le même sort s’il ne se ravise pas à temps.

Lire l’intégralité de l’analyse

 
Burundi : Nkurunziza de plus en plus isolé sur la scène internationale Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Pays, 29/03/2015

Contre le projet de bricolage constitutionnel au Burundi :

La communauté internationale sort du bois sans langue de bois

 Poussé de plus en plus dans les cordes, le président burundais qui voit, en ce moment, des étincelles, va-t-il se résoudre enfin à jeter l'éponge ? La communauté internationale vient, en tout cas, d'en rajouter aux uppercuts qu'il avait reçus jusque-là en provenance de son propre camp, dans le cadre de son projet de bricolage constitutionnel pour se sédimenter au pouvoir.

De fait, à la voix de Ban-Ki Moon, secrétaire général de l'ONU, se sont  ajoutées celles de l'Union européenne et de l'Union africaine, qui l'enjoignent au strict respect de  la lettre et de l'esprit des Accords d'Arusha grâce auxquels le Burundi avait réussi à renouer avec la paix. En d'autres termes, le souhait de la communauté internationale est que Pierre N'kurunziza s'éclipse au profit d'un autre, au terme de ses deux mandats.

Lire la suite...
 
Burundi : L’opposition semble amnésique et résignée à revivre le passé Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 29/03/2015

Burundi. L’opposition peut-elle aller aux élections de 2015 ?

Par Arthur Kazima

En date du 27 mars 2015, le Président Pierre Nkurunziza a signé le décret numéro 100/71 « portant convocation des électeurs aux élections  des conseils communaux, des députés, du Président de la République et des Sénateurs ». La question est de savoir si, au regard du passé récent, du contexte politique et sécuritaire actuel, il est réaliste de s’attendre à la tenue d’élections  générales crédibles et sans bavures.

Un bref rappel historique

En 2010, l’opposition a dénoncé de multiples irrégularités aussi bien en amont que lors des élections. Au niveau des préalables électoraux, l’opposition avait  fustigé une distribution des cartes d’identité contrôlée par les agents administratifs proches du CNDD-FDD et marquée par la discrimination dans la délivrance des pièces d’identité, au détriment des membres de l’opposition. Le résultat fut un fichier électoral non crédible. En outre, les commandes des bulletins de vote et leur acheminement aux bureaux de vote s’étaient effectués dans un contexte de confusion totale.

Lire la suite...
 
Burundi : tous les scénarios même les plus extrêmes sont désormais envisageables Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 27/03/2015

RISQUES DE VIOLENCE SUR UN FOND DE TENTATION DE DYNASTIE RÉPUBLICAINE AU BURUNDI

La situation explosive actuelle exige une politique proactive ferme de persuasion et de dissuasion par la carotte et le bâton pour prévenir la violence sur un fond de tentation d’établissement d’une dynastie républicaine au Burundi.

 Par Gervais Marcel Cishahayo

Les dynasties républicaines ne sont pas uniques à l’Afrique. On les retrouve aussi ailleurs dans le monde sur des bases différentes et particulièrement en Europe, par exemple en France où, elles « ont en commun un patriotisme flamboyant, un républicanisme intransigeant, de solides racines académiques, avec, bien sûr, la passion familiale de la politique et de l'Etat » (Alain Duhamel : ‘Les dynasties républicaines, Le Point - Publié le 23/04/2009’). Aux USA les dynasties républicaines ont un caractère distinct avec une importance particulière accordée à la capacité de rassembler le financement nécessaire pour déterminer l’issue d’une campagne électorale où tous les coups et peaux de banane sont permis mais susceptibles d’être soumis à la rigueur de la loi et de la constitution.

Lire la suite...
 
"Ce monsieur est dangereux !": la presse africaine pas tendre avec Nkurunziza Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Pays, 26/03/2015

Burundi : Pierre N’kurunziza a-t-il perdu la raison ?

Ce monsieur est dangereux. Dangereux non seulement pour lui-même, car les djinns de la mégalomanie qui l'habitent sont décidément tenaces. Mais aussi pour son pays duquel il promet d'être le Néron si jamais sa soif de se scotcher au fauteuil présidentiel n'est pas assouvie. Pierre N'kurunziza a-t-il perdu la raison ? En tout cas, il semble d'autant plus irrécupérable que même ceux qui lui veulent du bien, en le conjurant de ne pas faire le saut de trop, subissent ses foudres.

La Constitution du Burundi autorise l'ancien prof d'éducation physique à ne faire que deux tours de piste, qui consacrent la fin de ses deux mandats à la tête de l'Etat. Sur le point de boucler ces deux tours, Pierre N'kurunziza en demande encore plus. Il veut que le chronomètre soit remis à zéro, se refusant ainsi à toute idée de passer la main. Bon Dieu ! Monsieur le président, cette attitude n'a pas d'autres noms que l'égotisme, l'égocentrisme et l'égoïsme.

Lire la suite...
 
Burundi : Comment le gouvernement du CNDD-FDD en est-il arrivé là ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 26/03/2015

QUO VADIS BURUNDI ? LES ÉLECTIONS DE TOUS LES DANGERS DE CONTESTATIONS ET DE DÉBORDEMENTS

Face aux dangers réels de contestation et de débordements, le Conseil de sécurité de l’ONU et tous les partenaires et amis du  Burundi doivent prendre des mesures appropriées pour prévenir une nouvelle descente aux enfers qui risquerait d’embraser encore une région des grands lacs toujours en quête de sécurité et de stabilité.

Par Gervais Marcel Cishahayo

Interprétant correctement les multiples signes avant coureur d’un crise imminente mais pas inévitable et les cris d’alarme en provenance du Burundi, le Conseil de sécurité du système des Nations Unies a dépêché une impressionnante mission et délivré un message fort au parti au pouvoir, à l’opposition et à la société civile du Burundi : toute démarche remettant en cause les Accords d’Arusha et de la Constitution est inacceptable. Ceci est venu renforcer les messages transmis par les USA, l’Union Européenne et d’autres partenaires du Burundi.

Lire la suite...
 
Burundi : Un forcing politique du parti au pouvoir risque d’être suicidaire Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 13/03/2015

La politique de la terre brûlée du CNDD-FDD à l’approche des élections de 2015

Par Gervais Marcel Cishahayo

Le président Nkurunziza Pierre et son parti CNDD-FDD sont confrontés à une opposition fragmentée mais résolue, une société civile déterminée et une communauté internationale de plus en plus ferme.

Acculé de toutes parts, et incapable de contempler de quitter (ou garder) le pouvoir à travers des élections compétitives réellement démocratiques le parti CNDD-FDD fait des fuites en avant et fait planer le spectre de la violence pour forcer un troisième mandat présidentiel de Pierre Nkurunziza, ou à défaut, une victoire à tous prix pour son parti.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 76 - 100 sur 407

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition


Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2014