topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Droits de l'Homme
Bujumbura accusé de ne pas collaborer avec la Commission d’enquête de l’ONU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

UN News Centre, 13 mars 2017

Burundi : la Commission d'enquête sur les droits de l'homme de l'ONU déplore l'absence de collaboration des autorités

Devant le Conseil des droits de l'homme, le Président de la Commission d'enquête chargée de mener une enquête sur les violations des droits de l'homme commises au Burundi depuis avril 2015, Fatsah Ouguergouz, a regretté lundi que les autorités burundaises n'aient, à ce jour, pas souhaité collaborer avec la Commission qu'il préside.

Lire la suite...
 
12 mars : Journée mondiale contre la cyber-censure Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Reporters sans frontières, 12.03.2017

RSF DENONCE LE BUSINESS SANS SCRUPULES DE LA CENSURE ET LA SURVEILLANCE DES JOURNALISTES

A l’occasion de la journée mondiale contre la cyber-censure, Reporters sans frontières (RSF) publie son rapport Censure et surveillances des journalistes : un business sans scrupules. L’ONG y dénonce la soumission des géants du web face à des régimes répressifs au nom de l’intérêt économique et les nombreux cas de surveillance en ligne de journalistes. L’ONG plaide en faveur de mécanismes internationaux de régulation contraignants. 

Lire la suite...
 
Des ONG réclament des "sanctions ciblées" de l'ONU contre Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 08/03/2017 – Source AFP

Des ONG internationales et locales ont exhorté mercredi le Conseil de sécurité de l'ONU, qui doit discuter jeudi de la crise burundaise, à prendre des "sanctions ciblées" contre les responsables de violations des droits humains dans ce pays des Grands Lacs.

"De telles mesures, notamment des interdictions de voyage et le gel des avoirs, enverraient un message fort aux dirigeants burundais ayant été peu inquiétés pour avoir continué de perpétrer de violents abus contre leur propre population", ont affirmé 19 ONG dans une lettre rendue publique mercredi.

Lire la suite...
 
Des ONG’s appellent l’ONU à envoyer "un message fort aux dirigeants burundais" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Human Rights Watch, 8 MARS 2017

Le Conseil de sécurité de l’ONU devrait imposer des sanctions ciblées contre des responsables burundais

Lettre conjointe au Conseil de sécurité de l'ONU

New York, le 22 février 2017

Monsieur l’Ambassadeur, Madame l’Ambassadrice,

Nous soussignées, organisations non gouvernementales internationales et burundaises, vous écrivons pour exhorter le Conseil de sécurité des Nations Unies à imposer des sanctions ciblées contre les personnes responsables des violations graves des droits humains perpétuées au Burundi. De telles mesures, notamment des interdictions de voyager et le gel des avoirs, enverraient un message fort aux dirigeants burundais ayant été peu inquiétés pour avoir continué de perpétrer de violents abus contre leur propre population.

Lire la suite...
 
L’ONU tire de nouveau la sonnette d'alarme sur le Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 08-03-2017

Burundi : l'alarmant rapport du conseiller spécial de l'ONU sur les génocides

Le conseiller spécial des Nations unies pour la prévention du génocide, Adama Dieng [photo], tire de nouveau la sonnette d'alarme sur le Burundi.

Dans une lettre écrite récemment aux membres du Conseil de sécurité et parvenue à RFI, il met en garde contre les risques de violences «massives» si rien n'est fait dans ce pays qui traverse une grave crise née de la décision du président Nkurunziza de briguer un troisième mandat il y a bientôt deux ans.

Lire la suite...
 
8 mars, une journée internationale des droits des femmes Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 08/03/2017 – Source Xinhua

L'UA et l'ONU lancent un rapport sur les droits des femmes en Afrique

Il reste encore beaucoup d'obstacles à franchir avant de réaliser pleinement les droits des femmes en Afrique malgré les progrès considérables enregistrés sur le continent, selon un nouveau rapport rendu public par l'ONU et l'Union africaine (UA).

Commissionné par l'UA et le Bureau de l'ONU pour les droits de l'homme ainsi que ONU Femmes, le rapport sur les droits des femmes en Afrique, a été dévoilé mardi dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba.

Lire la suite...
 
RSF dénonce "la guerre de manipulation" menée par le pouvoir burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Reporters sans frontières, 07/03/2017

BURUNDI

Fake News : arme de destruction de la presse indépendante pour le pouvoir burundais

Depuis quelques jours, une polémique a éclaté sur le Net après la publication d’un article erroné du Guardian sur les “fake news”. Le papier voulait illustrer le combat des journalistes burundais en exil et dénoncer la stratégie d'instrumentalisation de l’information par le gouvernement burundais. Il est en réalité devenu un instrument dans la guerre de manipulation que le gouvernement burundais livre à ses opposants.

Lire la suite...
 
Amnesty : « Répression accrue et impunité généralisée » en 2016 au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Amnesty International, 22 février 2017

Rapport annuel 2016/17

BURUNDI

La crise politique n’était plus aussi ouvertement violente, mais de graves violations des droits humains – homicides illégaux, disparitions forcées, torture et autres mauvais traitements, arrestations arbitraires, entre autres – ont continué d’être perpétrées. Les violences faites aux femmes et aux filles ont augmenté. Les droits à la liberté d’expression et d’association ont fait l’objet de restrictions.

Lire la suite...
 
Amnesty International publie son Rapport 2016/17 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Amnesty International, 22 février 2017

La «politique de diabolisation» menace les droits en Afrique de l’Est

Une politique de diabolisation s’est propagée sur toute la planète en 2016 et, dans la région Afrique de l’Est, Corne de l’Afrique et Grands Lacs, la montée de l’autoritarisme et l’escalade des conflits ont donné lieu à une multiplication des atteintes aux droits humains, a déclaré Amnesty International mercredi 22 février 2017, lors du lancement de son évaluation annuelle de la situation des droits humains à travers le monde.

Lire la suite...
 
Burundi : la CNIDH échappe à une dépréciation Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Deutsche Welle, 09.02.2017

L'Alliance globale des institutions nationales des Droits de l'Homme, une sorte d'agence de notation internationale dans le domaine des droits humains, maintient pour l'instant le statut A de la CNIDH burundaise.

Critiquée par de nombreux opposants et membres de la société civile burundaise, la Commission nationale indépendante des Droits de l'Homme du Burundi (CNIDH)  a un an pour fournir des justificatifs supplémentaires.

Lire la suite...
 
Burundi : FIDH et la Ligue ITEKA dénoncent des représailles contre les ex-FAB Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

FIDH, 09/02/2017

Burundi - COMMUNIQUÉ

Intensification d’exécutions, de tortures et de détentions de militaires tutsi

(Bujumbura, Paris) La FIDH et la Ligue ITEKA condamnent avec la plus grande fermeté l’attaque du camp militaire de Mukoni par des hommes armés non-identifiés le 24 janvier et les opérations de représailles des autorités au sein de l’armée contre les soldats tutsi des ex-Forces armées burundaises (FAB).

Lire la suite...
 
La Commission des droits de l'homme du Burundi dégradée par l'ONU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 09-02-2017

Burundi : la Cnidh a un an pour faire la preuve de son indépendance

Le statut de la Commission nationale indépendante des droits de l'homme du Burundi (Cnidh) a été dégradé par les instances de l'ONU, à la demande d'organisations de la société civile burundaise en exil. Une mauvaise nouvelle notifiée à la Commission du Burundi depuis début décembre, qui a désormais une année pour faire ses preuves et empêcher que cette rétrogradation ne soit définitive.

Lire la suite...
 
La polémique se poursuit après la mystérieuse attaque du camp de Mukoni Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 08-02-2017

Tirs dans l'est du Burundi : les soldats arrêtés auraient été torturés

La polémique se poursuit, après des tirs entendus près d'un camp militaire situé dans l'est du Burundi, dans la province de Muyinga, il y a une dizaine de jours. L'armée avait évoqué des actes de banditisme, qui n'auraient pas fait de victimes. Mais une trentaine de personnes, dont au moins 18 soldats, ont depuis été arrêtées, et l'Association pour la protection des droits humains et des personnes détenues, fait état, mardi 7 février, de tortures à leur encontre.

Lire la suite...
 
Burundi : l'ONU s'alarme de la répression contre les ONG Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 07-02-2017

A quelques semaines de la prochaine session du Conseil des droits de l'homme prévue en mars à Genève, un groupe d'experts des Nations unies s'alarme, dans un rapport, de la répression qui frappe les défenseurs des droits humains au Burundi.

Ce n'est pas nouveau, mais aux yeux des experts, la situation s'est encore aggravée ces derniers mois, signe selon eux de la volonté du gouvernement burundais de « supprimer toutes les voix dissidentes dans le pays ». 

Lire la suite...
 
Burundi : Des méthodes abusives et la manipulation du système judiciaire Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Human Rights Watch, 3 FÉVRIER 2017

Justice au Burundi : La torture d’abord, les poursuites ensuite

Pendant l’audience, les prévenus ont montré des signes d’abus évidents

 

Ceux qui s’apprêtaient à entrer dans la salle d’audience du Tribunal de Grande Instance de Muyinga, la semaine dernière, savaient que quelque chose n’était pas normal : postée devant la porte, la police obligeait les gens à remettre leurs téléphones portables.  Quelque chose à l’intérieur ne devait pas, pour les autorités, être photographié ni enregistré.

[Photo : Aimée Laurentine Kanyana, ministre burundaise de la Justice.]

Lire la suite...
 
Burundi - Meurtrière milice et discours apocalyptique du Président Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

La Libre Belgique, 20 janvier 2017

Rapport accablant sur la milice du parti présidentiel, les Imbonerakure.

Le parlement européen a "condamné", jeudi, une nouvelle loi burundaise qui "légaliserait les activités des Imbonerakure", la milice du parti présidentiel CNDD-FDD, ancienne guérilla devenue formation politique, et demandé à Bujumbura de les désarmer. Cette résolution a été adoptée alors que l’ONG de défense des droits de l’homme Human Rights Watch (HRW) publiait un rapport sur les attaques perpétrées contre des civils par des Imbonerakure.

Lire la suite...
 
Burundi : des miliciens proches du pouvoir tuent et torturent impunément (HRW) Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 19/01/2017 – Source AFP

Des membres des Imbonerakure, la ligue des jeunes du parti au pouvoir au Burundi, ont brutalement tué, torturé ou tabassé des dizaines de personnes dans tout le pays ces derniers mois, a dénoncé jeudi Human Rights Watch (HRW).

Les Imbonerakure, que l'ONU qualifie de miliciens, jouissent d'une impunité quasi-totale, le gouvernement rechignant à les sanctionner, accuse dans un rapport l'organisation de défense des droits de l'homme.

Lire la suite...
 
Burundi : HRW accuse les jeunes du parti au pouvoir de crimes en toute impunité Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Human Rights Watch, 19 JANVIER 2017

Burundi : Des attaques perpétrées par des membres de la ligue des jeunes du parti au pouvoir

L’ONU devrait imposer des sanctions ciblées

(Nairobi) – Des membres de la ligue des jeunes du parti au pouvoir au Burundi, connus sous le nom d’Imbonerakure, ont brutalement tué, torturé et sévèrement battu des dizaines de personnes à travers le pays au cours des derniers mois, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui.

Les meurtres et autres mauvais traitements reflètent l’impunité généralisée dont bénéficient les membres des Imbonerakure et la réticence du gouvernement à poursuivre ou à contrôler ce groupe.

Lire la suite...
 
Burundi : la radiation d'Iteka marque un "point de non-retour" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 05/01/2017 - Source AFP

La radiation mardi d'Iteka, la plus ancienne ligue burundaise des droits de l'Homme, par Bujumbura marque un "point de non-retour" pour un pouvoir burundais "totalitaire", "répressif" et "meurtrier", a dénoncé jeudi la Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH).

"C'est un très mauvais signal de radicalisation du pouvoir, qui démontre que le projet du président au pouvoir est totalitaire et autocratique", en plus d'être "meurtrier et répressif", a observé Florent Geel (photo), responsable du bureau Afrique de la FIDH.

Lire la suite...
 
Burundi : La radiation d’Iteka "est une décision absurde et funeste", selon FIDH Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

FIDH, 04/01/2017

Dissolution de la Ligue ITEKA : Un nouveau coup porté à la société civile burundaise

(Paris-Genève) - La radiation définitive de la Ligue ITEKA, organisation membre de la FIDH, de la liste des ONG autorisées à travailler au Burundi est une décision absurde et funeste, a déclaré l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme (FIDH-OMCT). L’Observatoire condamne ce nouveau coup porté à la société civile burundaise et appelle les autorités à mettre un terme à leur interminable campagne de harcèlement et de musellement des défenseur-e-s des droits humains.

Lire la suite...
 
L'ONU demande au Burundi de revenir sur la radiation d'Iteka Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Voice of America, 04 janvier 2017

Les Nations unies se sont déclarées mercredi "très déçues" de la décision du gouvernement burundais de radier la plus ancienne ligue burundaise des droits de l'homme, Iteka, et lui ont demandé d'annuler cette décision.

Cette ONG, active depuis 1991, "accomplit un travail essentiel pour surveiller et documenter les violations des droits de l'homme commises eu Burundi", un pays où la situation dans ce domaine "est précaire", a souligné le porte-parole adjoint de l'ONU Farhan Haq (photo).

Lire la suite...
 
Burundi : la ligue ITEKA "définitivement" radiée de la liste des ASBL Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 03/01/2017 – Source Xinhua

La Ligue burundaise des droits de l'homme "ITEKA" (honneur en français) a été "définitivement" radiée de la liste des "Associations Sans But Lucratif" (ASBL) œuvrant sur le territoire burundais depuis le 21 décembre dernier, selon une ordonnance ministérielle publiée mardi à Bujumbura.

Le ministre burundais de l'Intérieur et de la Formation Patriotique Pascal Barandagiye accuse cette dernière d'être "récidiviste dans son action de ternir l'image de marque du pays et à semer la haine et la division de la population burundaise".

Lire la suite...
 
Burundi : la plus ancienne ligue des droits de l’homme "définitivement radiée" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 03/01/2017 – Source AFP

La plus ancienne ligue burundaise des droits de l’homme, Iteka, a été « définitivement radiée » de la liste des ONG locales autorisées à travailler au Burundi, selon une ordonnance ministérielle rendue publique mardi.

Iteka (« dignité » en kirundi, la langue nationale), agréée depuis 1991, était suspendue d’activités depuis le début de la crise déclenchée par la décision en avril 2015 du président Pierre Nkurunziza de se représenter pour un troisième mandat, qu’il a obtenu en juillet de la même année.

Lire la suite...
 
Burundi : arrestation du président de la principale confédération syndicale Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 29/12/2016 - Source AFP

La police du Burundi a arrêté le président de la principale confédération syndicale du pays, à la veille d'une rencontre prévue avec des planteurs de thé, le deuxième produit d'exportation agricole du pays, a annoncé jeudi un responsable syndical.

"Quatre syndicalistes, dont le président de la Cosybu (Confédération des syndicats du Burundi), Tharcisse Gahungu (photo), se sont rendus hier (mercredi) à Ijenda (30 km de Bujumbura) pour aider la théiculture de cette zone à préparer une assemblée constitutive de leur syndicat", prévue jeudi, a déclaré le vice-président de la confédération, Célestin Nsavyimana.

Lire la suite...
 
ACF commémore l’assassinat d’une Française il y a 9 ans au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Action contre la Faim, 29 décembre 2016

Communiqué de press

Nous n’oublions pas Agnès Dury, humanitaire assassinée au Burundi.

Paris, 29 décembre 2016. Le 31 décembre 2007, Agnès Dury, psychologue interculturelle engagée aux côtés d’Action contre la Faim, était assassinée au Burundi dans le cadre d’une mission humanitaire. 9 ans après, Action contre la Faim commémore la disparition de cette jeune femme et renouvelle son soutien à la famille d’Agnès.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 26 - 50 sur 1081

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher