topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Nouvelles locales
Nouvelles locales du mardi 20 avril 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 21/04/2010

● Sécurité

Les violences politiques se multiplient quelques jours avant les élections communales de mai.

- A Kirundo, 15 membres du Fnl ont été tabassés par les jeunes du parti au pouvoir le Cndd-fdd. Cet incident a eu lieu dimanche soir pendant que les Fnl rentraient des cérémonies de la célébration du premier anniversaire d’agrément de leur parti. Une somme d’argent dépassant 500.000F a été aussi volée par ces jeunes Imbonerakure du Cndd-fdd, comme l’une des victimes Mélance Nyandwi le dit. Les partis politiques de l’opposition accusent le député Nzigamasabo, connu sous le sobriquet de Gihahe d’occasionner souvent ces affrontements entre les membres des partis politiques. Dans la commune de Busoni, c’est aussi le même scénario. Il y a quelques jours, les membres du parti Msd qui devraient ouvrir une permanence dans cette commune, ont été perturbés par les jeunes Imbonerakure du parti au pouvoir. (Synergie des médias)

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du lundi 19 avril 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 20/04/2010

● Education

- Le mouvement d’arrêt de travail des enseignants au Burundi entame son deuxième mois sans espoir de trouver de solution à cette grève. Les élèves du secondaire dans les écoles publiques de Bujumbura se sont organisés pour faire sortir des classes les élèves des écoles privées qui suivaient les cours normalement. Selon les informations locales, les élèves se sont mis ensemble pour essayer de presser le gouvernement pour réagir face à cette situation de grève illimitée. Ces élèves demandent à être mis au même pied d’égalité que les autres du privé qui continuent à étudier alors que la grande majorité d’élèves restent à la maison. Des sources policières disent qu’un certains nombre d’élèves a été arrêtés par la police quand celle-ci cherchait à maîtriser la situation. (Isanganiro/Rpa/Bonesha)

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du jeudi 15 avril 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 16/04/2010

Justice

- Le ministre de l’intérieur Allain Guillaume Bunyoni vient de saisir la justice burundaise sur les déclarations du président de l’Olucome Gabriel Rufyiri. Selon le ministre de l’intérieur, Gabriel Rufyiri a menti à propos du projet de loi sur les avantages et indemnités des corps de défense et de sécurité. Selon le ministre Bunyoni, ces déclarations n’avaient d’autres objectifs que de causer des émeutes dans les rangs des militaires et soldats du pays. Cependant, le président de l’Olucome ne semble pas désarmer devant le ministre de l’intérieur. Rufyiri affirme encore une fois que les déclarations qu’il a faites sont fondées sur des écrits et surtout sur le projet de loi qui était en cours d’analyse dans la commission défense et sécurité. Il révèle en plus le plan d’intimidation à son endroit. Il dit qu’un mandat d’arrêt serait même déjà signé par le procureur de la république. Il justifie cela par le retard de recevoir une copie des plaintes du ministre alors qu’il a en le droit. (Rpa/Isanganiro)

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du mercredi 14 avril 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 15/04/2010

● Justice

- Un nouvel ordre des avocats vient de voir le jour au Burundi. Il s’agit du barreau près de la cour d’appel de Gitega. Selon le président de ce nouveau barreau, l’objectif de cette nouvelle structure est d’approcher la justice au justiciable. Cependant des questions ne manquent pas de la part de l’ordre des avocats de Bujumbura. Me Rufyikiri, le bâtonnier du Burundi, les 6 avocats qui ont créé cette nouvelle structure veulent échapper à la vigilance disciplinaire de l’ordre des avocats. Il souligne que le ministère de la Justice a commis une grave erreur en autorisant ce nouvel ordre des avocats auprès de la cour d’appel de Gitega, car, estime-t-il, aucun parmi ces fondateurs n’est résident de la province de Gitega. Selon ce même bâtonnier, d’autres intérêts seraient derrière cette création. (Rpa/isanganiro/Rtnb/Bonesha)

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du mardi 13 avril 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 13/04/2010

● Sécurité

- Les conséquences de la grève des enseignants dans la province de Bujumbura Rural commencent à se manifester au niveau sécuritaire. Des enseignants de Mutambu sont menacés par l’administration et la population de cette localité. L’histoire remonte il y a semaines quand l’administrateur de la commune de Mutambu visitait l’une de ses zones. Il aurait proféré des menaces envers les enseignants en grève les accusant de se comporter comme des non natifs de cette commune. Actuellement, les enseignants disent recevoir des intimidations de la part de la population depuis ces propos de l’administrateur. Ces enseignants disent que mêmes certains directeurs soutiennent l’administration à faire ces intimidations envers eux. (Isanganiro/Rpa)

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du lundi 12 avril 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 12/04/2010

● Sécurité

- Les affrontements entre les membres les partis Cndd-Fdd (pouvoirà et Fnl ont repris dans la commune urbaine de Kinama. Ce samedi, le président du parti Fnl Agathon Rwasa procédait à l’ouverture de sa permanence en cette commune urbaine du nord de Bujumbura. Les activités se sont bien déroulées mais à la fin de celles-ci, une grenade a été lancé et a blessé deux personnes. Des arrestations s’en sont suivies et un effectif de plus de 24 personnes a déjà été arrêté. Chaque camps a vu certains de ces membres arrêtes pour question d’enquête. (Isanganiro)

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du jeudi 08 avril 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 09/04/2010

● Mal gouvernance

- La corruption gangrène le Burundi depuis trois ans suite à la mauvaise gouvernance qui est devenue monnaie courante dans le pays, selon une étude menée par le Pr Julien Nimubona à la demande de l’Observatoire de l’Action Gouvernementale (OAG), « La corruption au Burundi est une réalité ». Dans ce rapport il montre que la corruption n’est plus une marginalité sociale mais est devenue une réalité sociale. Pr Nimubona trouve que la corruption existe du sommet de l’Etat jusqu’à la base chez les petits notables des collines de recensement. Toutes les formes de corruption sont présentes au Burundi selon le politologue Nimubona. Il cite à titre d’exemple le clientélisme, le népotisme et autres. Selon cette étude, les secteurs les plus touchés sont la justice, la police, le fisc, les secteurs de l’éducation et même ceux de la santé.

Pr Nimubona tire la sonnette d’alarme pour l’instauration des mesures d’urgence pour sauver la situation car le citoyen burundais est exposé à un système d’inégalité majeur. Il regrette que cette corruption soit en train de détourner les biens communs au profit d’une petite poigné de gens mal intentionnés. Par conséquent, l’Etat est exposé à la contestation du pouvoir par la population burundaise suite à cette montée exponentielle de la corruption. Il prédit que l’alternance au pouvoir risque d’être difficile suite aux corrompus qui chercheront à tout prix à se maintenir au pouvoir pour se protéger et protéger les corrupteurs, ce qui peut même plonger le pays dans le chaos. (Isanganiro/Rpa/Bonesha)

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du mercredi 07 avril 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 08/04/2010

Politique

- Le Président de la République du Burundi Pierre Nkurunziza vient de signer le décret n° 100/56 du 07 avril 2010 portant convocation des électeurs pour les élections des conseils communaux, du président de la République, des députés et des sénateurs. Selon ce décret, les élections vont se succéder suivant la chronologie déjà prévue par le code électorale en vigueur actuellement.

Cependant, ce décret tombe au moment où le chronogramme tel que annoncé par la Ceni il y a quelques jours, risque de connaître des perturbations lié à l’irrégularité des accords et signatures de la part des hauts dirigeants de l’Etat.

La Ceni aussi est pointée du doigt car il y a certaines formalités qu’elle ne rempli pas à temps pour que le chronogramme des élections soit respecté comme le veut la loi électorale. On peut citer à titre d’exemple l’arrêté de cette commission sur le dépôt et la déclaration des candidatures des conseillers communaux candidats ce mercredi 7 avril 2010 qui n’avait pas encore sorti car il suit directement la convocation du collège électoral par le président de la république. La Ceni devrait avoir affiché les listes des électeurs depuis le 5 avril mais l’on attend toujours.

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du mardi 06 avril 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 06/04/2010

● Sécurité.

- Deux policiers de la commune Makamba au sud du pays sont détenus dans les cachots de la police pour avoir été surpris avec des cartes du parti MSD. Le commissaire de la police au sud du pays trouve qu’il est anormal que les corps de sécurité se mêlent de la politique alors que la Constitution l’interdit. Il dit que les pv de l’interrogatoire de ces policiers sera transmis aux échelons supérieurs pour la prise de décision suivant la loi. Beaucoup d’autres policiers et soldats seraient détenus pour les mêmes raisons dans des cachots de camps militaires et policiers. (Isanganiro)

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du lundi 05 avril 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 05/04/2010

Politique

- 16 ans après la mort du Président Cyprien Ntaryamira, les circonstances exactes de sa mort restent toujours obscures. Selon Me Fabien Segatwa, le gouvernement burundais n’affiche pas la volonté de mettre toute la lumière la mort du président Ntaryamira tué en 1994 dans l’attentat contre l’avion du président du rwandais Juvénal Havyarimana, en compagnie de quelques ministres burundais. Parlant des rapports sur la mort du président Havyarimana, Me Segatwa trouve qu’aucun rapport n’a jamais donné de résultats satisfaisants.  Il regrette que le Burundi n’ait pas encore affiché la volonté de faire des enquêtes sur la mort du président Ntaryamira. Il regrette aussi le refus de la TPIR de faire des enquêtes sur la mort de Havyariamana et Ntaryamira alors qu’il en avait les compétences juridiques de le faire. (Isanganiro)

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du jeudi 1er avril 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 01/04/2010

● Mal Gouvernance

Le président de l’Olucome Gabriel Rufyiri vient d’adresser une correspondance au président de la commission Défense et Sécurité à l’Assemblée Nationale du Burundi. Selon le président de l’Olucome, les hauts gradés veulent s’octroyer des avantages exorbitants alors que la grande majorité des fonctionnaires de tous les secteurs croupit dans la misère énorme et sans nom. Selon Rufyiri, en une seule année ces généraux vont gagner, à eux seuls, plus de 5.328.000.000BIF (Cinq milliard !!!) quand la majorité de la population vit le calvaire. Selon le président de la commission parlementaire chargé d’étudier ce nouveau projet, Jean Claude Nduwimana, les informations fournies par l’Olucome seront importantes car  la commission va  s’en servir pour bien étudier les avantages à octroyés à ces généraux. (Bonesha/Isanganiro)

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du mercredi 31 mars 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 31/03/2010

● Sécurité

- Le porte parole du parti Sahwanya Frodebu a pris le large après avoir été averti par ses amis qu’il allait être arrêté par la police burundaise. L’origine de cette cavale serait la sortie médiatique de Pancrace Cimpaye sur la Radio Isanganiro concernant la mort de l’ancien président de l’OLUCOME Ernest Manirumva.  Selon Pancrace Cimpaye, la police est brutale raison pour laquelle il a préféré se mettre à l’abri pour ne pas se laisser être torturé. Il dit que le pouvoir pouvait même le tuer une fois arrêté, selon des sources à sa disposition. Il dit que le parquet de la Mairie de Bujumbura avait libéré un mandat d’arrêt dès mardi soir pour avoir osé dire un mot sur l’assassinat de Manirumva. Notons que l’origine de cette situation est la publication par le journal Aube de la Démocratie, d’un article qui accusait les hauts gradés de la police d’avoir planifié et exécuté cet assassinat.

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du mardi 30 mars 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 30/03/2010

● Sécurité

 - Le journal "Aube de la Démocratie", pointe du doigt de hauts gradés de la police et de la documentation pour avoir joué un rôle central dans la planification et l’exécution de l’assassinat  d’Ernest Manirumva, ancien vice-président de l’Olucome. Le directeur national des renseignements, le Général Adolphe Nshimirimana, le Commissaire Gervais Ndirakobuca, vice-directeur de la police nationale, le colonel David Nikiza et Désiré Uwamahoro sont cités par le journal Aube de la démocratie d’avoir planifié ce plan macabre.

Selon le porte-parole du parti Sahwanya Frodebu, Pancrace Cimpaye, cette nouvelle a été publiée après une longue période d’enquête effectuée par les députés et autres cadres de ce même parti. Le porte-parole du Frodebu souligne que les personnes détenues dans ce dossier ne sont pas les vrais coupables. Les vrais coupables, d’après Cimpaye, sont toujours en liberté et sont protégés par le pouvoir. Il regrette l’existence d’une opération qui consiste à balayer tous les témoins qui connaissent la réalité sur cet assassinat. Il prend l’exemple du capitaine Pacifique tué à Mutakura, il y a quelques mois dans de conditions obscures, un agent de transmission de l’un des hauts gradés de la police du nom de Icoyishakiye Ezeckiel, et la tentative d’assassinat du chauffeur du directeur adjoint de la police actuellement à l’hôpital suite à une fusillade qui le visait il y a moins de 15 jours dans la commune urbaine de Bwiza.  (Isanganiro/Aube de la Démocratie)

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du lundi 29 mars 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 29/03/2010

Environnement

- Les pluies diluviennes qui se sont abattues depuis avant-hier soir sur presque toute l’étendue du pays ont occasionné d’énormes dégâts. A Rumonge dans la zone de Kigwena, un barrage électrique qui était presque achevé et qui devait alimenter les parages a été détruit en entièreté. Dans cette même commune, des rivières ont envahi  des cultures des marais telles le riz. La rivière Murembwe et Dama ont débordé et emporté des cultures comme le riz, les colocases, les patates douces et les plants de palmiers à huile encore trop jeunes. A Ruyigi à l’est du pays c’est la même situation. Des plantes et même des maisons ont été endommagées. Au total 10 maisons ont été détruites et beaucoup de champs dévastés par des inondations. (Rpa/Isanganiro)

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du jeudi 25 mars 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 25/03/2010

● Sécurité.

- L’opinion publique s’interroge sur l’identité et le mobile des personnes qui ont tiré sur la présidence de la République ce week-end, mais sans réponse. Selon le ministre de la Défense et des Anciens combattants, Lt-Gen. Germain Niyoyankana, il s’agit des simples malfaiteurs qui ont tiré ces balles qui ont endommagé l’une des vitres du bureau du 2ème Vice-président de la République. D’autres lieux ont été touchés par ces rafales dont les mobiles ne sont pas encore connus. Il s’agit de la Finbank et le White Stone qui n’est pas trop loin de la présidence de la République. C’est ce dernier immeuble qui abrite certains bureaux des ambassades accrédités à Bujumbura dont l’Ambassade de l’Ouganda. Le secrétariat de cette ambassade a été touché par une balle qui a détruit l’une de ses vitres.  Actuellement, personne ne semble connaître l’identité des personnes qui ont tiré ou leur objectif. (Rpa)

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du mercredi 24 mars 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 24/03/2010

● Justice

- La société civile burundaise se mobilise pour la mise en place d’une "Coalition de la société civile pour la Cour pénale internationale pour le Burundi". Cette coalition aura comme principaux objectifs : Promouvoir la ratification universelle du statut de Rome de la CPI et œuvrer pour l’indépendance et l’efficacité de la Cour pénale internationale, mener un plaidoyer auprès des autorités nationales pour l’adoption des lois de mise en œuvre du statut de Rome de la CPI, promouvoir la connaissance et la compréhension des missions de la CPI, réunir au niveau national et international la documentation des crimes relevant de la compétence de la CPI et les dénoncer auprès de celle-ci, faciliter l’échange d’informations entre asbl membres de la coalition. Selon des informations sur place, cette coalition regroupe au total 7 associations de la société civile burundaise et cherche encore son agrément auprès du ministère de l’Intérieur. (Isanganiro)

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du mardi 23 mars 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 23/03/2010

Justice.

- Le procès des militaires accusés de vouloir déstabiliser les institutions de la République a repris à Bujumbura aujourd’hui. Le Lt. Col. Pierre Claver Nizigiyimana, un des magistrats dans cette affaire a été récusé pour avoir des liens parentaux avec l’un des accusés dans cette affaire du nom de Jules Bimazubute, qui est en même temps témoin de la partie publique. Jules Bimazubute, qui avait lui-même avoué avoir été la pièce maîtresse dans ce dossier, a depuis été relâché par la pouvoir et se trouve dans un endroit inconnu. La défense qui avait demandé la récusation du juge se dit satisfait par cette mesure. L’un des accusés du nom de Saidi Ntahiraja a demandé au Tribunal de ne pas prendre en considération des propos qu’il avait dit lors des enquêtes car, affirme-t-il, le directeur adjoint de la police lui a demandé d’accuser certains politiciens burundais dans le but de les impliquer dans ce montage. (Isanganiro)

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du lundi 22 mars 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 22/03/2010

● Economie

- Une partie du marché central de Bujumbura connaît actuellement des problèmes de fonctionnement suite à la grève des détaillants de poissons qui ont démoli des kiosques nouvellement construits. Ces kiosques avaient été construits pas les nouveaux acquéreurs des places dans la partie réservée aux commerçants des poissons en provenance des plages de pêches et de la Tanzanie. Selon des vendeurs qui ont requit l’anonymat, ces places ont été attribuées à ceux qui ont des relations parentales ou autres avec les responsables du marché. Selon ces mêmes sources, les nouveaux acquéreurs vont payer autour de 300.000 francs alors que les anciens usagers payaient autours de 15.000.000 francs par mois. Ces petits commerçants disent ne pas comprendre comment l’on peut chasser ceux qui payent beaucoup pour installer ceux qui ne payent même pas un quart de taxes de ceux qui vont être chassés. Notons qu’une grève de ce vendredi a occasionné des dégâts énormes au marché car les détaillants fâchés ont détruits les kiosques construits par ces nouveaux acquéreurs. (Rtr)

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du vendredi 19 mars 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 19/03/2010

Politique

- Des partis politiques demandent au ministre de l’Intérieur Alain Guillaume Bunyoni de remettre son tablier suite à sa décision de revoir à la hausse les prix des documents tels que les permis de conduire, le laissez-passer et le passeport.

Selon le président du parti Cndd, le député Léonard Nyangoma, le ministre s’est substitué à l’Assemblée national qui avait décidé de ne pas revoir à la hausse les prix de ces documents combien nécessaires à la population burundaise qui commence à beaucoup voyager dans la sous région.

Au parti Frodebu, c’est la même préoccupation. Ce parti ne comprend pas comment un ministre peut décider d’augmenter les tarifs alors que cette question n’avait pas été discutée à l’assemblée nationale lors de l’analyse du budget de 2010. Il demande au ministre Bunyoni de cesser de se substituer à l’Assemblée nationale en voulant décider sur ce que l’Assemblée n’a pas fait.

Selon le parti Msd, il faut que le ministre de la sécurité démissionne  de ces fonctions car il a carrément échoué de servir au peuple. (Bonesha/Ccib)

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du jeudi 18 mars 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 18/03/2010

Justice

- Le procès des militaires burundais qui ont servi au sein de l’Amisom en Somalie a repris ce jeudi à Bujumbura. La défense accuse le ministère public d’appliquer le principe de deux poids deux mesures. Elle ne comprend pas pourquoi tous les militaires accusés dans ce procès ne comparaissent pas devant l’auditorat militaire. De son coté le ministère public estime que ces militaires ne sont pas détenus par manque de lourdes charges contre eux, d’où leur liberté provisoire en attendant la fin des enquêtes pour statuer sur leurs cas. Notons que ces militaires burundais de l’ancienne mission de paix en Somalie sont accusés d’avoir désobéis aux ordres de leurs supérieurs en prenant des armes sans permission et en occupant une position ce qui a poussé le blocage des activités de l’un des camps de l’Amisom en Somalie. Ces militaires réclamaient leur solde accordée par l’Union Africaine. (Isanganiro)

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du mercredi 17 mars 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 17/03/2010

● Diplomatie

- Le Sénat américain vient de recevoir un rapport du secrétaire d’Etat Hillary Clinton dans lequel elle se dit préoccupée par la montée de la violence au Burundi, surtout en cette période préélectorale. Ce rapport rappelle que des personnes de l’opposition et de la société civile ont été malmenées par la police des renseignements. Le rapport donne à titre d’exemple la mort par coups de Salvator Sabiriho à Kayanza, battu par la garde du Gouverneur de province. Il cite aussi la fusillade des scouts à Kayogoro au sud du pays, qui a coûté la vie à une personne et en a blessé trois autres. Ce rapport souligne aussi l'assassinat d’Ernest Manirumva vice-président de l’Olucome au milieu de 2009. Notons que l’analyse de ce rapport par le Sénat américain risque de causer une diminution des aides que le gouvernement américain octroie au Burundi, si Washington estime que les droits de l’homme ne sont pas du tout respectés. (Rpa)

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du mardi 16 mars 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 16/03/2010

● Education.

- Les élèves du Lycée municipal de Musaga au sud de la capitale Bujumbura ont observé aujourd’hui un mouvement d’arrêt de prestation pour contester la passation des examens surveillés par des non titulaires. Comme le disent des sources sur place, ces élèves auraient été choqués par les policiers et plantons qui auraient aidés dans la surveillance des examens hier au moment où les enseignants titulaires sont en grève. C’est ainsi que tous les élèves ont refusé de continuer à faire des examens de deuxième trimestre dans ces conditions. Le directeur de cette école trouve que les propos des élèves ne sont qu’un pur mensonge. Il dit avoir pris la décision de renvoyer ces élèves en attendant la fin de la grève. (Rpa/Isanganiro/Bonesha)

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du lundi 15 mars 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 15/03/2010

● Politique

- Une retraite à l’intention des membres du parti au pouvoir Cndd-Fdd a été organisée à Ngozi au nord du pays. Selon le président du parti présidentiel, Jérémie Ngendakumana, l’objectif de cette retraite est de voir les critères dans l’élaboration des listes électorales. Cette réunion avait vu la participation de 500 membres du parti au pouvoir dont le président de la République du Burundi, Pierre Nkurunziza. Notons que cette rencontre a eu lieu à huis clos. (Rpa/Rtnb)

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du lundi 8 mars 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 08/03/2010

Société

- Les femmes burundaises se sont jointes au reste du monde pour célébrer la journée mondiale de la femme. Les festivités ont débuté par un long défilé des femmes de différentes associations féminines du Burundi. Un match de football a aussi opposé les deux équipe féminines de Bujumbua : La colombe Fc et Etoile Fc de Kinama, cette dernière a été battue par deux buts à zéro. Cette fête a été célébrée sous le thème «  La participation aux instances de prise de décision est un droit égal pour les hommes et pour les femmes : Femme, élis et fais toi élire » Lors de ces festivités qui avaient vu la participation du Deuxième Vice Président de la République, Gabriel Ntisezearana, les organisateurs ont invité toutes les femmes à travers le pays à se faire élire et surtout d’entrer en politique pour faire des compétitions. A cette même occasion, les femmes du parti Upd-Zigamibanga ont sorti un communiqué de presse dans lequel elles demandent la parité hommes femmes dans la gestion des affaires de l’Etat. (Isanganiro)

Lire la suite...
 
Nouvelles locales du jeudi 4 mars 2010 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 04/03/2010

Politique / Economie.

- Le leader du parti Cndd, le député Léonard Nyangoma se dit préoccupé par l’avenir des 10.000 personnes qui vivent grâce à la Société sucrière du Moso (Sosumo) menacée de faillite. Se référant sur l’état économie de cette entreprise, Léonard Nyangoma dément les informations du Directeur général de la Sosumo Alexis Ntaconzoba affirmant que la Sosumo est financièrement bien portante.

Léonard Nyangoma déclare que la nouvelle direction s’est installée quand la Sosumo avait plus de 3 milliards sur ses comptes et qu’actuellement elle à la même somme comme dette. Le député Nyangoma dénonce aussi la vente du sucre à l’étranger à un vil prix. Selon le président du Cndd, un sac de sucre de 50kg est vendu à l’étranger à 30 dollars américains (32.000Fbu), alors qu’au Burundi il coûte 70.000Fbu (68 dollars américains).

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 41 42 43 44 45 Suivante > Fin >>

Résultats 1051 - 1075 sur 1123

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher