topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


PIERRE NKURUNZIZA EFFECTUE SA PREMIÈRE SORTIE À L’EXTÉRIEUR DU PAYS, DEPUIS DEUX ANS : LE PRÉSIDENT BURUNDAIS SE REND CE JEUDI EN VISITE D'ÉTAT EN TANZANIE. [@rib News, 20/07/2017] ● Pour le fil complet des informations : Cliquez sur "Toute l'actualité" (Menu de gauche) ●Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
QUESTION À LA UNE
Des questions de fond sur les conclusions de l’atelier sur les élections Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 19/03/2013

Quelques interrogations sur l’atelier sur les enseignements des élections de 2010 tenu à Bujumbura du 11 au 13 mars 2013

Par Albanel Simpemuka

Introduction.

Le Bureau des Nations Unies au Burundi (BNUB), à travers le Représentant spécial du Secrétaire Général, a pris l’initiative d’inviter les leaders politiques burundais, particulièrement les présidents des partis politiques, à un atelier sur les enseignements des élections de 2010.  La plupart ont honoré de leur présence cette invitation ou se sont fait représenter. L’organisation de cet atelier montre que l’ONU est consciente que la situation de blocage actuelle peut déraper dangereusement, et qu’un autre fiasco électoral en 2015 ouvrirait la boîte de Pandore. Mais elle n’a pas pris le risque de provoquer une confrontation directe sur les questions qui fâchent. D’où cette étrange façon de parler des élections de 2010 sans vraiment laisser à l’opposition l’opportunité d’en parler. L’observateur de la scène politique burundaise ne peut donc manquer de se poser un certain nombre de questions.

Lire la suite...
 
"Atelier" de l'ONU à Bujumbura : Les dés sont-ils déjà jetés, voire pipés ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 05/03/2013

Qu’attendre de la réunion des hommes politiques burundais organisée par le BNUB les 12 et 13 Mars 2013 ?

Par Buyagu Auguste

La réunion du 12 et 13 Mars semble susciter un sentiment d’espoir de certains partis de l’opposition, de la société  civile et même du citoyen lambda. Cela semble légitime quand l’on observe l’impasse politique, économique et sociale dans laquelle se débat le Burundi. Les burundais (sauf ceux proches du pouvoir) semblent être dans une situation de désespoir et semblent prêts à s’accrocher à tout ce qui pourrait améliorer la situation.

Concernant ladite rencontre il y a lieu de se demander si cet espoir est fondé ou non ? Et pour quelles raisons ?

Lire la suite...
 
L’Ambassade du Burundi a boycotté les festivités des Burundais à Bruxelles Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 14/02/2013

 Question à La Une

Par Ir Jean-Claude KARIBUHOYE

Rédacteur en Chef de l’ARIB.INFO

Où est donc passé l’Ambassadeur du Burundi à Bruxelles ?

 Non, rassurez-vous, l’Ambassadeur Félix NDAYISENGA n’est pas porté disparu ! Mais son absence du samedi 09 février à Bruxelles, aux deux festivités distinctes organisées simultanément par deux associations burundaises de Belgique, a fort été remarquée et suscité bien des commentaires et interrogations. De part et d’autre on avait mis les petits plats dans les grands et sorti la grosse artillerie pour des festivités qui se voulaient à la hauteur de leurs ambitions. Ainsi a-t-on eu droit à des conférences, projections, expositions, tournois, dîners, soirées, Miss beauté, Miss bonté, musiciens, certificats d’honneur, etc. Tous les ingrédients étaient réunis pour que ces fêtes soient mémorables.

Lire la suite...
 
Vous avez dit indépendance ? Il n y a pas de quoi pavoiser ! Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

 Jean Baptiste BIGIRIMANA - 04 Juillet 2008

Au rang des figures emblématiques africaines, Nkrumah, Lumumba et les autres, auréolées de la prestigieuse et légendaire couronne de « pères des indépendances », le Burundi n’est pas peu fier de faire figurer le prince Louis Rwagasore, héros et prince à la fois, qui depuis peu trône aux côtés de l’autre non moins héros de la démocratie, Melchior Ndadaye. Deux libérateurs donc, l’un du joug colonial, l’autre de celui de la tyrannie du monopartisme et de la dictature ethniste de la junte militaire. Ces deux personnages à eux seuls campent dans la symbolique dont ils sont porteurs des pans entiers de l’histoire zigzagante du Burundi et rappellent aux mémoires un peu trop oublieuses que le prix à payer pour la liberté fut bien immense. Liberté, en lettres rouge sang écrite certes, mais précieux idéal qui n’en finit pas de réclamer de la nouvelle encre, tant celle de départ semble séchée et délavée depuis belle lurette. Sommes-nous vraiment libres aujourd’hui au Burundi? Il y a loin de la coupe aux lèvres.

Lire la suite...
 
Parler ou se taire ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Juin 2008

Certes eut-il été plus confortable et rassurant de se taire: le silence tranquillise, anesthésie, protège.

Nous avons choisi cependant de parler.

Cela comporte certes des risques, beaucoup de risques.

Dans le contexte burundais actuel où les valeurs fondamentales de l’homme sont quotidiennement foulées aux pieds, parler attire des ennemis mortels. L’objectivité et la vérité semblent des valeurs si éloignées, tant les opinions des protagonistes politiques burundais s’opposent.

Nous préférons néanmoins le danger de la parole au confort, du reste fort relatif, du silence.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 Suivante > Fin >>

Résultats 21 - 25 sur 25

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher