topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


KENYA : UN MEMBRE DE LA COMMISSION ÉLECTORALE DÉMISSIONNE ACCUSANT SES COLLÈGUES DE PARTIALITÉ POLITIQUE : "La commission dans son état actuel ne peut certainement pas garantir une élection crédible le 26 octobre 2017. Je ne veux pas faire partie d'une telle parodie", a affirmé mercredi Roselyn Akombe dans un communiqué daté de New York. [BBC Afrique, 17 octobre 2017] ● Pour le fil complet des informations : Cliquez sur "Toute l’actualité" [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Politique
Burundi : La plateforme d’opposition CNARED se dote de nouveaux dirigeants Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 28/02/2017

MISE AU POINT CONCERNANT LA MISE EN PLACE DU NOUVEAU COMITE EXECUTIF DU CNARED-GIRITEKA

 Depuis Samedi 25 Février 2017, le Directoire du CNARED-GIRITEKA était en réunion ordinaire à Bruxelles en Belgique. Parmi les points à l'ordre du jour figurait la mise en place d'un nouveau comité exécutif du CNARED-GIRITEKA. [Photo du nouveau CE du CNARED (g à d) : Chauvineau Mugwengezo, Charles Nditije, Onésime Nduwimana et Anicet Niyonkuru.]

Ce comité exécutif a été ainsi renouvelé comme suit :

Lire la suite...
 
Le Burundi furieux contre le bureau parlementaire de la Francophonie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 28 février 2017

L’OIF rallume les projecteurs à ses dépens sur la crise burundaise

Bujumbura, Burundi - L’Assemblée nationale et le Sénat burundais ont rendu public, lundi, un communiqué conjoint dans lequel ils s’inscrivent totalement en faux contre une récente déclaration du bureau de l’Assemblée parlementaire de l’organisation internationale de la francophonie (OIF) qui attire l'attention de la Communauté internationale sur la persistance d’une situation sociopolitique et sécuritaire délétère, près de deux ans après les élections générales controversées de 2015 dans ce pays africain des Grands Lacs.

Lire la suite...
 
Le pouvoir burundais fait descendre les femmes dans les rues Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 26 février 2017

Mobilisation des femmes contre l’impunité au Burundi

Bujumbura, Burundi - Les passions ne retombent pas une semaine après le quatrième round des pourparlers inter-burundais de paix auxquels la médiation tanzanienne avait convié, du 16 au 18 février, à Arusha, dans le nord de la Tanzanie, des opposants politiques poursuivis par la justice, poussant le Forum national des femmes (réputé proche du pouvoir) à organiser, samedi, des marches-manifestations contre l’impunité à travers tout le Burundi. a-t-on constaté.

Lire la suite...
 
Bujumbura vient de porter un coup à son opposition en exil Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 21-02-2017

Burundi : le gouvernement parvient à faire revenir trois opposants du Cnared

Le gouvernement burundais vient de porter un coup à son opposition. Il est parvenu à obtenir le retour au Burundi lundi 20 février de trois personnalités membres de l'organe dirigeant du Cnared, la plateforme qui regroupe l'opposition en exil et une partie de l'opposition interne et avec laquelle il refuse de discuter, malgré les pressions de la communauté internationale.

Lire la suite...
 
Défection de trois ténors de l’opposition en exil au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 21 février 2017

Bujumbura, Burundi - Trois ténors du Conseil national pour la défense de l’accord d’août 2000, à Arusha, en Tanzanie, sur la paix, la réconciliation et l’Etat d droit (Cnared, principale plate-forme de l’opposition en exil) sont rentrés par surprise, lundi soir, de l’étranger où ils avaient fui la violente crise électorale de 2015, a-t-on appris de sources proches des intéressés.

L'hémorragie avait commencé le mois dernier par le retour tout aussi inattendu de l'ancien président de la république et membre d'honneur du Cnared, Sylvestre Ntibantunganya (photo).

Lire la suite...
 
Trois leaders de l'opposition retournent au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

BBC Afrique, 21 février 2017

Trois leaders de l'opposition burundaise, membres de la plateforme de l'opposition, le CNARED, sont rentrés à Bujumbura après avoir pris part au dialogue inter burundais à Arusha, en Tanzanie.

L'ancien vice-président du Burundi et présidente du parti d'opposition ADR, Alice Nzomukunda (photo), le député du parti Sahwanya-Frodebu-Nyakuri Joseph Ntidendereza et l'ancien député du parti au pouvoir, Mathias Bosabose, venaient de participer au dialogue inter burundais qui a été clôturé dimanche à Arusha.

Lire la suite...
 
Burundi : Le coup de maître du CNDD-FDD à Arusha Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Deutsche Welle, 20.02.2017

 Malgré le boycott actif des travaux du dialogue par la partie gouvernementale, les représentants du CNDD-FDD au pouvoir ont réussi tout de même à convaincre certains opposants en exil de rentrer avec eux à Bujumbura.

Parmi eux, l'ancienne  2ème vice-présidente du Burundi, Alice Nzomukunda, et Mathias Basabose, l'ancien commissaire général du CNDD-FDD chargé de la vie du parti. Sans oublier Joseph Ntidendereza du Frodebu-Nyakuri, un parti d’opposition. [Photo : L’Ombudsman burundais Edouard Nduwimana présente les trois opposants rentrés d’exil à leur arrivée lundi 20 février à l’aéroport de Bujumbura]

Lire la suite...
 
Burundi : Mkapa veut un sommet de l'EAC face au blocage du dialogue Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 20-02-2017

La fin des discussions sur la crise politique au Burundi a eu lieu dimanche 19 février. Après quatre jours de négociations à Arusha, c'est toujours l'impasse. Le facilitateur Benjamin Mkapa n'a pas obtenu de document signé de toutes les parties. Il a cependant rassemblé des propositions concrètes sur plusieurs points qui font débat.

Le boycott du gouvernement en dernière minute a pesé sur cette session de pourparlers. Ce dimanche le facilitateur et ancien président tanzanien Mkapa a d'ailleurs annoncé son intention de s'en remettre à la communauté des Etats d’Afrique de l'Est (EAC) pour tenter de débloquer la situation.

Lire la suite...
 
Mkapa propose un sommet extraordinaire l’EAC sur l'impasse politique au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 19/02/2017 – Source Xinhua

L'ancien président tanzanien Benjamin Mkapa a estimé dimanche qu'il était nécessaire de tenir un sommet extraordinaire de la Communauté de l'Afrique de l'Est (CAE/EAC) pour mettre fin à l'impasse politique au Burundi.

M. Mkapa, chargé de faciliter le dialogue au Burundi, a fait cette suggestion à l'issue du dialogue interburundais de trois jours à Arusha, dans le nord de la Tanzanie.

Lire la suite...
 
Burundi : la future Constitution tiendra compte des résultats du dialogue interne Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 19/02/2017 – Source Xinhua

La future Constitution amendée tiendra compte des résultats du dialogue interburundais organisé au niveau des 18 provinces burundaises au premier semestre 2016 sous l'égide de la Commission Nationale de Dialogue Interburundais (CNDI), a fait savoir le cabinet de la ministre burundaise de la Justice et Garde des Sceaux, Aimée-Laurentine Kanyana.

Mercredi dernier, le gouvernement burundais réuni en Conseil des Ministres sous la direction du président Pierre Nkurunziza, a adopté un projet de décret portant création, mandat, composition, organisation et fonctionnement d'une commission chargée de proposer le projet de Constitution amendée.

Lire la suite...
 
Burundi : Face au dialogue bloqué, Mkapa veut un sommet de l'EAC Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 19/01/2017 – Source AFP

Le médiateur dans la crise burundaise, Benjamin Mkapa, a estimé dimanche urgent de convoquer un sommet extraordinaire des chefs d'Etat de la Communauté des Etats d'Afrique de l'Est (EAC) qui l'ont mandaté, afin d'étudier les "obstacles au processus" de paix au Burundi.

L'ex-président tanzanien a fait cette déclaration à l'issue de quatre jours de consultations stériles à Arusha (Tanzanie), en l'absence de délégation du gouvernement qui a boycotté cette session, refusant de siéger à la même table que le Cnared, coalition regroupant la quasi-totalité de l'opposition au président Pierre Nkurunziza. [Photo : Mkapa a rencontré vendredi la délégation du CNARED]

Lire la suite...
 
Des milliers de Burundais manifestent contre les pourparlers d'Arusha Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 18/02/2017 - Source AFP

Des milliers de personnes ont manifesté samedi à l'appel d'organisations proches du pouvoir à Bujumbura, contre les pourparlers qui ont débuté jeudi à Arusha (nord de la Tanzanie) pour tenter de sortir le Burundi de deux ans de crise politique, selon des journalistes locaux.

Des manifestations similaires ont été également organisées dans plusieurs localités du pays. [Photo : Des milliers de manifestants, en majorité des conducteurs de vélos-taxis, ont défilé à Bujumbura]

Lire la suite...
 
Burundi : le gouvernement demande l'arrestation d'opposants présents à Arusha Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 18-01-2017

Les discussions lancées jeudi 16 février à Arusha pour une sortie de crise au Burundi se poursuivent. Ce nouveau round de dialogue doit s'attaquer aux questions de fond qui divisent opposition et pouvoir.

Mais difficile de dire ce qu'il pourra en sortir : le gouvernement a en effet décidé au dernier moment de boycotter cette session en raison de la présence d'opposants poursuivis par la justice. Le gouvernement vient d'ailleurs de demander à ce que ces opposants soient arrêtés en Tanzanie. [Photo : La délégation de la plateforme d’opposition CNARED, à Arusha le 16 février 2017]

Lire la suite...
 
Nouvel échec de pourparlers entre le gouvernement et l'opposition au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

France 24, 17/02/2017

Les efforts pour relancer des pourparlers de sortie de crise au Burundi semblaient jeudi dans une impasse totale, le gouvernement refusant de discuter avec l'opposition et ouvrant même la voie à une réforme de la Constitution.

Deux ans après le début de la crise au Burundi, l'ex-président tanzanien Benjamin Mkapa (photo, le 16 février 2017 à son arrivée à Arusha), nommé médiateur régional, avait invité le gouvernement et l'opposition à se mettre autour de la table à Arusha, en Tanzanie, jeudi 16 février, afin de parler des "questions de fond" qui fracturent le pays.

Lire la suite...
 
Le Burundi sollicite la Tanzanie dans l'arrestation des "putschistes" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 17/02/2017 – Source Xinhua

Le gouvernement tanzanien a été sollicité vendredi par le gouvernement burundais, pour "collaborer" dans l'arrestation des "putschistes" poursuivis par la justice burundaise qui se trouvent présentement à Arusha (nord de la Tanzanie) pour participer à la session du dialogue interburundais prévue du 16 au 18 février.

"Qu'il y ait un accord d'extradition ou pas, un pays donné, peut dans le cadre de l'exercice de sa souveraineté, adresser à un pays tiers et vice versa ; et ce dans le cadre de la coopération judiciaire, une requête pour faire arrêter ses ressortissants poursuivis par la justice, qui se trouvent au-delà de ses frontières nationales".

Lire la suite...
 
Le Burundi veut l'arrestation des opposants venus aux pourparlers en Tanzanie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 17/02/2017 - Source AFP

Le Burundi a demandé vendredi aux autorités de Tanzanie d'arrêter des responsables de l'opposition participant aux pourparlers de paix entamés la veille à Arusha (nord de la Tanzanie).

Ces pourparlers constituent une nouvelle tentative pour résoudre près de deux ans de crise politique au Burundi.

Lire la suite...
 
Dialogue inter-Burundais : Le Facilitateur tente de sauver une session "mort-née" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 17-02-2017

Burundi : malgré l'absence du gouvernement à Arusha, le médiateur veut y croire

Le facilitateur dans la crise burundaise, l'ancien président tanzanien Benjamin Mkapa, a lancé jeudi 16 février à Arusha dans le nord du pays, un nouveau round de dialogue en vue d'une sortie de crise.

Et ce malgré l'absence du gouvernement burundais qui a annoncé la veille au soir sa décision de boycotter cette session en raison de la présence à ces discussions de membres de l'opposition en exil poursuivis par la justice burundaise, mais aussi du représentant spécial de l'ONU, Jamal Benomar, qu'il a récusé.

Lire la suite...
 
Le dialogue inter-burundais n'a pas pu s’ouvrir ce jeudi à Arusha Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Deutsche Welle, 16.02.2017

Pari perdu pour Benjamin Mkapa ?

Le dialogue inter-burundais n'a pas pu s’ouvrir  ce jeudi à Arusha, en Tanzanie. Car l’ouverture des pourparlers a été boycottée par Bujumbura qui refuse de discuter avec des opposants qualifiés de putschistes.

Le boycott des autorités burundaises est également lié à la présence à Arusha de Jamal Benomar, le conseiller spécial du Secrétaire général des Nations unies, récemment récusé par le gouvernement.

Lire la suite...
 
L'ancien président tanzanien optimiste quant au résultat du dialogue sur le Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 16/02/2017 – Source Xinhua

L'ancien président tanzanien, Benjamin Mkapa, a exprimé jeudi son optimisme quant au résultat du dialogue sur le Burundi qui a commencé mercredi, convaincu qu'il y a assez de fondations pour que la vie politique reprenne normalement dans le pays.

M. Mkapa, qui est également médiateur de ce dialogue, a déclaré que ce dernier marquera la reprise des relations économiques dans les domaines où des sanctions ont été imposées par la communauté internationale.

Lire la suite...
 
Bujumbura affirme aux les réfugiés Burundais qu’ils ont fui "de simples rumeurs" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Jeune Afrique, 16 février 2017

Burundi : quand le ministre de l’Intérieur tente de convaincre les réfugiés de revenir au pays

Le ministre burundais de l’Intérieur, Pascal Barandagiye, a entamé une visite officielle en Ouganda pour rencontrer les réfugiés de son pays et les convaincre de rentrer. Une mission qui s’avère pour le moins difficile.

Des plus moqueuses aux plus virulentes, les réactions des réfugiés sont sans appel concernant la visite du ministre de l’Intérieur et de la Formation patriotique, Pascal Barandagiye, dans le camp de Nakivale, au sud-ouest de l’Ouganda, à la mi-journée, mercredi 15 février.

Lire la suite...
 
Burundi : le gouvernement boycotte les discussions de sortie de crise Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 16/01/2017 – Source AFP

Le gouvernement du Burundi va boycotter les discussions de sortie de crise qui doivent s'ouvrir jeudi à Arusha (Tanzanie), selon un communiqué rendu public mercredi soir.

Cette nouvelle session du dialogue interburundais, organisée par le facilitateur régional et ancien président Tanzanien Benjamin Mkapa, vise à sortir le Burundi d'une crise déclenchée il y a près de deux ans par la candidature controversée du président Pierre Nkurunziza à un 3e mandat.

Lire la suite...
 
Un nouveau round de discussion à Arusha pour une sortie de crise au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 16-02-2017

Reprise des pourparlers burundais: l'opposition invitée, boycott du gouvernement

Un nouveau round de discussion pour une sortie de crise au Burundi censé se pencher pour la première fois sur les questions de fond commence ce jeudi matin 16 février à Arusha, dans le nord de la Tanzanie, dans de difficiles conditions.

Le gouvernement du Burundi, qui dénonce notamment la participation d'opposants qui sont recherchés par la justice burundaise et la présence d'un représentant de l'ONU qu'il a récusé, a annoncé mercredi soir sa décision de boycotter cette session. Mais le facilitateur dans la crise burundaise et ancien président tanzanien, Benjamin Mkapa, ne veut pas baisser les bras.

Lire la suite...
 
Le gouvernement du Burundi refuse de participer au dialogue d'Arusha Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 16/01/2017 – Source Belga

Le gouvernement burundais a annoncé mercredi soir qu'il n'enverrait pas ses délégués à une nouvelle session du dialogue interburundais censée s'ouvrir jeudi à Arusha (Tanzanie), en présence cette fois de l'opposition, pour tenter de sortir le pays de deux ans de crise profonde, rapportent des médias burundais.

Le porte-parole du gouvernement, Philippe Nzobonariba, a évoqué dans un communiqué "des irrégularités au niveau de l'organisation sur place" pour justifier cette décision selon le site d'informations INFO SOS Medias Burundi.

Lire la suite...
 
Bujumbura tente de convaincre les réfugiés burundais de rentrer au pays Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 16-02-2017

Ouganda : le ministre burundais de l'Intérieur à la rencontre des réfugiés de Nakivale

Une délégation burundaise était en visite en Ouganda mercredi 15 février à la veille de la réouverture des pourparlers à Arusha.

L'équipe gouvernementale, avec Pascal Barandagiye, le ministre de l'Intérieur et de la Formation patriotique à sa tête, s’est rendue dans le camp de réfugiés de Nakivale, celui qui accueille le plus grand nombre de réfugiés burundais (près de 35 000 sur les 45 000 réfugiés burundais en Ouganda). [Photo : Le ministre Pascal Barandagiye avec son équipe à Kampala, mardi 14 février 2017.]

Lire la suite...
 
Burundi : le gouvernement décide de ne pas envoyer de délégués à Arusha Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 15/02/2017 – Source Xinhua

Le gouvernement du Burundi a décidé de ne pas envoyer de délégués à Arusha dans la session du dialogue interburundais du 16 au 18 février 2017, a indiqué mercredi soir à Bujumbura dans un communiqué Philippe Nzobonariba, secrétaire général et porte-parole du gouvernement.

Selon le communiqué, le gouvernement burundais reconnaît qu'en date du 13 février dernier, avoir reçu du facilitateur dans le dialogue interburundais, Benjamin William Mkapa, une invitation pour qu'il envoie des délégués dans la session du 16 au 18 février 2017 dans la ville tanzanienne d'Arusha.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 126 - 150 sur 2690

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher