topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)



Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]

Politique
Retrait de la CPI : «Les autorités burundaises ont peur d’être poursuivies» Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 13 octobre 2016

C'est une nouvelle étape dans l'isolement de plus en plus important du Burundi vis-à-vis de la communauté internationale. L'Assemblée nationale burundaise a massivement approuvé, ce mercredi, le projet de loi prévoyant le retrait du pays de la Cour pénale internationale.

Un vote qui intervient un peu plus de trois semaines après la publication d’un rapport de l’ONU accusant Bujumbura d'être responsable de graves violations des droits de l'homme.

Lire la suite...
 
Prince Louis Rwagasore : Hommages & Commémoration Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 13/10/2016

RWAGASORE, Héros de l’Indépendance, fut assassiné le 13 octobre 1961

 Aujourd’hui, il y a 55 ans exactement, fut assassiné le Prince Louis RWAGASORE. L’ARIB.INFO lui rend hommage en tant que héros et martyr de la lutte pour l’indépendance du pays et de la souveraineté du peuple burundais.

Un dossier, ouvert à vos contributions, lui est consacré sur ce site Web. Nous vous invitons à enrichir l’espace qui lui est consacré par vos contributions ; sous forme d’écrits ou de photos, que vous pouvez nous envoyer à l’adresse de La Rédaction : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir .

Lire le Dossier sur Rwagasore

 
Burundi : l’Assemblée nationale vote en faveur du retrait de la CPI Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Jeune Afrique, 12 octobre 2016

Après un exposé de la ministre de la Justice suivi d'un débat parfois houleux, l'Assemblée nationale burundaise a adopté mercredi la loi sanctionnant le retrait du Burundi de la Cour pénale internationale (CPI).

Comme le président Pierre Nkurunziza l’avait souhaité, l’Assemblée nationale burundaise a adopté, ce mercredi 12 octobre, le projet de loi relatif au retrait de la CPI. [Photo : Agathon Rwasa (à gauche), 2ème vice-président de l’Assemblée nationale, n’a pas voté pour le retrait du Burundi de la CPI.]

Lire la suite...
 
Burundi : le Parlement vote en faveur d'un retrait de la CPI Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 12/10/2016 - Source AFP

Le Parlement burundais a massivement approuvé mercredi un projet de loi prévoyant que le pays se retire de la Cour pénale internationale (CPI), marquant une nouvelle étape dans son isolement croissant vis-à-vis de la communauté internationale.

L'Assemblée nationale a voté en premier dans la matinée. Sur les 110 députés présents, 94 ont voté oui, 14 se sont abstenus et 2 ont voté contre.

Lire la suite...
 
Bujumbura lance un nouveau défi à la communauté internationale Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 12-10-2016

Le Burundi suspend sa coopération avec le bureau des droits de l'homme de l'ONU

Le gouvernement burundais vient de lancer un nouveau défi à la communauté internationale. Bujumbura a annoncé mardi 11 octobre la rupture de tout lien avec le bureau du haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'homme et la décision de rendre non grata trois experts onusiens qui avaient sorti un rapport accablant pour le pouvoir.

[Photo : Les experts de l'ONU présentant un rapport sur le Burundi devant le Conseil des droits de l'homme, le 27 septembre à Genève.]

Lire la suite...
 
Le Burundi suspend toute coopération avec le Bureau de l'OHCDH de l'ONU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 11/10/2016 - Source Xinhua

Le gouvernement burundais a annoncé mardi sa décision de suspendre sa coopération et sa collaboration avec le Bureau de l'Office du Haut Commissaire des Droits de l'Homme au Burundi (OHCDH) de l'ONU accusé d'avoir été complice avec les experts de l'ONU en droits de l'homme qui ont rédigé le dernier rapport sur le Burundi.

"Suite à la complicité jouée par le Bureau de l'OHCDH dans l'élaboration du rapport mensonger et controversé des experts de la prétendue Enquête Indépendante des Nations Unies, le gouvernement a décidé de suspendre toute coopération et collaboration dans toutes ses structures avec ce Bureau et ce jusqu'à nouvel ordre", a déclaré sur les ondes de la radiotélévision nationale du Burundi Philippe Nzobonariba, secrétaire général et porte-parole du gouvernement du Burundi.

Lire la suite...
 
Le Burundi déclare persona non grata trois experts de l'ONU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 10/10/2016 - Source AFP

Les autorités du Burundi ont déclaré persona non grata trois experts des droits de l'homme des Nations unies, qui avaient accusé le gouvernement de Bujumbura d'être responsable de "violations graves" des droits et prévenu de risques de génocide.

Dans un courrier envoyé par le ministre des Affaires étrangères Alain Aime Nyamitwe, le gouvernement burundais fait part de sa décision, qui prend effet immédiatement. [Photo : Pablo de Greiff, Maya Sahli-Fadel et Christof Heyns, ont été déclarés "personna non grata" au Burundi]

Lire la suite...
 
Des opposants harcelés au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Deutsche Welle, 10.10.2016

L'ONG SOS-Torture a répertorié plusieurs cas d'arrestations d'opposants au régime de Pierre Nkurunziza. Parmi eux, au moins 69 militants des Forces nationales de libération (FNL), l'aile non reconnue d'Agathon Rwassa.

De nombreux observateurs s'interrogent sur les vraies raisons du harcèlement dont sont l’objet les fidèles d'Agathon Rwassa, d'autant plus que l'intéressé est le premier Vice-président de l'Assemblée nationale, et que plusieurs représentants d'Agathon Rwassa siègent dans l'actuel gouvernement dirigé par Pierre Nkurunziza.

Lire la suite...
 
Burundi : manifestation contre la commission d'enquête de l'ONU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 09-10-2016

Dans la capitale burundaise, plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi 8 octobre notamment à l'appel de la mairie et d'organisations proches du pouvoir devant le siège de l'Union européenne et celui du bureau des droits de l'homme de l'ONU.

Une opération visant notamment à dénoncer la résolution du Conseil des droits de l'homme de l'ONU qui a annoncé fin septembre l'ouverture d'une enquête sur des personnalités du régime soupçonnées de violations des droits de l'homme depuis avril 2015.

Lire la suite...
 
Le Burundi décide de se retirer du Statut de Rome de la CPI Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 08/10/2016 - Source Xinhua

Le gouvernement burundais a annoncé samedi sa décision de retrait du Statut de Rome de la Cour Pénale Internationale (CPI) qui, selon Bujumbura, n'est plus respecté et dont le fonctionnement est contrôlé par certaines puissances.

"Le gouvernement estime que le maintien du Burundi comme partie prenante au Statut de Rome de la CPI ne peut plus se justifier du moment que ledit Statut n'est plus respecté et surtout que des pays qui ne l'ont pas ratifié en contrôlent le fonctionnement", a déclaré samedi sur les ondes de la radiotélévision burundaise le secrétaire général et porte-parole du gouvernement Philippe Nzobonariba, sanctionnant le conseil des ministres de jeudi et vendredi qui a adopté le projet de loi portant retrait de ce Statut.

Lire la suite...
 
Burundi : Réaction du Cnared après la décidion de retrait de la CPI Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 07/10/2016

DECLARATION RELATIVES AUX DECISIONS IMPENITENTES DU POUVOIR DE FACTO DE BUJUMBURA

Ce jeudi 06 octobre 2016, le pouvoir de facto de Monsieur Pierre Nkurunziza vient de prendre plusieurs décisions catastrophiques contre la nation burundaise. Pour ce faire le CNARED-GIRITEKA a décidé de rendre publique la déclaration suivante :

1. Ce 06 Octobre 2016 le Gouvernement de facto de Monsieur Pierre Nkurunziza vient de prendre une décision grave et dangereuse de retirer le Burundi du statut de Rome de la Cour Pénale Internationale.

Lire la suite de la Déclaration

 
Le Burundi en crise veut quitter la CPI Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 07/10/2016 – Source AFP

Le Burundi a entrepris de se retirer de la Cour pénale internationale (CPI), une semaine après l'ouverture d'une enquête de l'ONU sur les violations des droits de l'Homme commises dans le pays depuis avril 2015, a-t-on appris vendredi auprès du gouvernement burundais.

"Nous avons pris cette option de nous retirer de la CPI. Le projet de loi va maintenant être envoyé au niveau de l'Assemblée nationale pour adoption", a déclaré Gaston Sindimwo, premier vice-président du pays.

Lire la suite...
 
Le Burundi veut quitter la CPI Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

BBC Afrique, 7 octobre 2016

L'annonce a été faite à la radio nationale par le vice-président burundais Gaston Sindimwo. Le Burundi devient le premier pays africain à engager une procédure de retrait de la CPI

Gaston Sindimwo assure que le Burundi est prêt à subir toutes les conséquences qui découleront de son retrait de la Cour pénale internationale (CPI).

Lire la suite...
 
Le Burundi accuse l'UE de vouloir déstabiliser le pays Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 03/10/2016 - Source Xinhua

Le gouvernement burundais a accusé lundi à l'Union Européenne de vouloir déstabiliser la nation burundaise en se réfugiant derrière le texte de la dernière Résolution des Nations Unies sur les violations des droits de l'homme au Burundi.

"Le gouvernement constate que ce texte a été préparé, proposé et approuvé par l'Union Européenne qui s'est appropriée les conclusions du Rapport produit le 9 septembre 2016 par trois experts d'une prétendue Enquête Indépendante des Nations Unies sur le Burundi, un Rapport biaisé qui a été commandité et produit dans le seul but de préparer la voie à cette résolution et pour déstabiliser la nation burundaise", a déclaré dans un communiqué le secrétaire général et porte-parole du gouvernement, Philippe Nzobonariba (photo).

Lire la suite...
 
Burundi : Un parti de la coalition au pouvoir reconnait les crimes du régime Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 02/10/2016

MEMORANDUM DU PARTI FNL SUR LA NECCESSITE IMPERIEUSE D’APPLIQUER AU BURUNDI LE CHAPITRE VII DE LA CHARTE DES NATIONS UNIES

Le monde entier suit de près ce qui se passe au Burundi depuis que le parti CNDDFDD est aux commandes de la République. Depuis le 26 avril 2015, date qui a marqué le début de la crise politico-sécuritaire au Burundi suite à la décision du parti au pouvoir de présenter Pierre NKURUNZIZA comme son candidat en violation de la Constitution et de l’Accord d’Arusha, beaucoup d’organisations tant nationales qu’internationales n’ont ménagé aucun effort pour tenter de ramener au droit chemin les décideurs de Bujumbura, en vain!

Lire l’intégralité du Mémorandum

 
Burundi : les opposants en exil du Cnared dénoncent l'arrestation de Niyongabo Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 30-09-2016

Les opposants en exil du Cnared dénoncent l'arrestation de Gervais Niyongabo au Burundi. Président du parti Fedes-Sangira, un mouvement membre du Cnared, Gervais Niyongabo a été arrêté mercredi 28 septembre dans le sud du pays et depuis, il est détenu par les services de renseignements à Bujumbura.

Gervais Niyongabo est l'un des rares opposants à ne pas avoir quitté le Burundi. Son mouvement Fedes Sangira fait partie de la coalition en exil Cnared, et selon le porte-parole de cette plateforme politique, Pancrace Cimpaye, c'est pour cela qu'il a été arrêté.

Lire la suite...
 
Bujumbura abrite une conférence internationale des ombudsmans Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 27/09/2016 - Source Xinhua

Bujumbura abrite depuis mardi la conférence internationale sur le rôle des ombudsmans/médiateurs et les leaders religieux dans la prévention des conflits identitaires et religieux, avec pour objectif de faire du continent africain un havre de paix.

"Cette conférence se tient à une période fort cruciale et sensible, pas seulement pour l'Afrique, mais aussi pour le monde entier.", a déclaré dans son discours Mohamed Rukara, l'Ombudsman burundais.

Lire la suite...
 
Bujumbura vient de balayer d’un revers de la main le récent rapport de l’ONU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Jeune Afrique, 26 septembre 2016

Risque de génocide au Burundi : Pierre Nkurunziza et ses partisans vent debout contre le rapport de l’ONU

Depuis la publication par des enquêteurs de l’ONU d’un rapport accusant le gouvernement d’être responsable de graves violations des droits de l’homme et mettant en garde contre la possibilité d'un génocide, des manifestations sont organisées quotidiennement à Bujumbura. Le président Pierre Nkurunziza s'est fendu d'une quarantaine de tweets ce samedi pour critiquer les Nations unies et défendre son action à la tête de l'État.

Lire la suite...
 
Dix-huit mois de crise au Burundi (Repères) Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 25/09/2016 - Source AFP

Le Burundi est plongé dans une grave crise émaillée de violences depuis que le président Pierre Nkurunziza a annoncé en avril 2015 sa candidature à un 3e mandat, pour lequel il a été élu trois mois plus tard.

Dans un rapport publié lundi, des enquêteurs de l'ONU disent craindre un "génocide" et de possibles "crimes contre l'humanité" au Burundi, pointant la responsabilité du gouvernement.

Lire la suite...
 
Burundi : manifestation contre le rapport de l'ONU sur les droits de l'homme Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 24-09-2016

 Le rapport des experts des Nations unies sur les droits de l'homme continue de faire réagir au Burundi. Samedi matin 24 septembre, plus d'un millier de personnes ont défilé dans la capitale burundaise pour dire leur rejet de ce document qui fait état de violations systématiques et constantes des droits humains dans le pays, principalement commises par des agents de l'Etat, dont certaines pourraient constituer « de possibles crimes contre l'humanité ».

Lire la suite...
 
Burundi : les députés saluent les recommandations émises par la CNDI Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 22/09/2016 – Source Xinhua

Les députés de l'Assemblée nationale du Burundi, saluent les principales recommandations émises par la Commission Nationale du Dialogue Inter burundais(CNDI), a déclaré mercredi Alexis Badian Ndayihimbaze, porte-parole de la chambre basse du Parlement bicaméral burundaise.

Le président de la CNDI, Mgr Justin Nzoyisaba, qui a conduit les travaux de ce dialogue interne, au cours des six mois de débats dans les 18 provinces burundaise, vient de publier un rapport.

Lire la suite...
 
Burundi : Réaction de l’opposition CNARED sur le Rapport de l’ONU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 22/09/2016

COMMUNIQUE DE PRESSE.

Bruxelles, le 22 septembre2016.

1. Le CNARED-GIRITEKA prend bonne note du rapport d’Enquête Indépendante des Nations Unies sur le Burundi rendu public ce 20 septembre 2016.

2. En effet depuis que Monsieur Pierre Nkurunziza a décidé de rempiler pour un troisième mandat illégal, le 25 Avril 2015, il écrase toute voix discordante qui s’oppose à ce coup de force.

Lire l’intégralité du Communiqué

 
Burundi : manifestation contre l'ONU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

BBC Afrique, 22 septembre 2016

Des dizaines de Burundais ont protesté ce jeudi 22 septembre contre les Nations unies, à Bujumbura, la capitale du Burundi, dénonçant un rapport de l'ONU sur la situation des droits de l'homme dans le pays.

Les manifestants, parmi lesquels il y avait des Tutsis et des Hutus, les principales ethnies du pays, ont qualifié de "mensonger" le récent rapport de l'ONU mettant en garde contre un "génocide" au Burundi.

Lire la suite...
 
Le Burundi rejette un rapport onusien sur des violations "graves" des droits humains Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 22/09/2016 – Source Xinhua

Le gouvernement burundais a rejeté mercredi le rapport EINUB (Enquête indépendante des Nations unies sur le Burundi) l'accusant d'avoir commis des violations "graves" des droits humains depuis l'éclatement de la crise postélectorale en avril 2015.

Ce rapport, publié la veille par le conseil des droits de l'homme des Nations unies depuis de son siège de Genève, indique que trois enquêteurs de l'ONU ont pu relever 564 exécutions au Burundi durant la période allant du 15 avril 2015 au 30 juin 2016, "commises principalement par des agents de l'Etat et ceux qui sont liés à eux".

Lire la suite...
 
Les accusations de l'ONU sont "politiquement motivées", selon Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 20/09/2016 - Source AFP

Les conclusions de la mission d'enquête de l'ONU qui a dit craindre mardi de possibles crimes contre l'humanité et le risque de génocide au Burundi sont "politiquement motivées", a réagi le gouvernement burundais.

"Les accusations des enquêteurs de @UNHumanRights sont politiquement motivées et basées sur des témoignages anonymes, non vérifiés", a dénoncé le responsable de la communication de la présidence burundaise, Willy Nyamitwe, sur son compte twitter.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 126 - 150 sur 2577

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition


Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2014