topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


ARIB.INFO A PRIS SES QUARTIERS D’ÉTÉ : Le fil des informations connait actuellement un retard d’actualisation du fait que la Rédaction a pris quelques jours de permission bien mérités au vu de l’activité intense dans l’actualité sur le Burundi. Nous nous efforçons de faire une mise à jour le plus régulièrement possible. Merci de votre compréhension. [La Rédaction] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Politique
Burundi : manifestation contre une commission d'enquête de l'ONU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 27/11/2016 – Source AFP

 Plusieurs milliers de personnes ont manifesté à l'appel du pouvoir burundais, samedi à Bujumburan (photo), contre une commission d'enquête des Nations unies sur les violations des droits de l'homme commises dans ce pays plongé dans une grave crise depuis plus d'un an et demi.

Mardi, le Conseil des droits de l'homme a annoncé la nomination d'experts d'Algérie, du Bénin et du Royaume-Uni pour enquêter sur de possibles crimes contre l'humanité commis depuis que le président Pierre Nkurunziza a annoncé briguer un troisième mandat en avril 2015 et sa réélection controversée en juillet suivant.

Lire la suite...
 
Le Burundi refuse de coopérer avec la commission d’enquête de l’ONU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Jeune Afrique, 25 novembre 2016

 Les autorités burundaises ont sans surprise annoncé ce jeudi qu'elles refusaient toute collaboration avec la commission d'enquête du Conseil des droits de l'homme de l'ONU, lancée mardi pour enquêter sur les crimes perpétrés depuis le début de la crise burundaise, en avril 2015.

Cette commission d’enquête fait suite à l’inquiétant rapport des Nations unies publié en septembre 2016. Il accuse le gouvernement d’être responsable de graves violations des droits de l’homme et met en garde contre la possibilité d’un génocide. Bujumbura avait alors dénoncé un rapport « mensonger » et rejeté les résultats de l’enquête, qui préconisait également de traduire les auteurs présumés des crimes en justice.

Lire la suite...
 
Bujumbura récuse les trois experts sur les droits l'Homme onusiens Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 25/11/2016 – Source Belga

 Le gouvernement burundais a récusé jeudi la nouvelle commission d'experts des Nations unies chargée d'enquêter sur les violations des droits de l'homme commises dans ce pays d'Afrique centrale, a rapporté l'agence de presse Net Press, citant une source officielle.

"Cela était prévisible, le gouvernement a décidé de ne pas collaborer avec la nouvelle commission d'enquête des Nations unies chargée d'enquêter sur les violations des droits de l'homme au Burundi depuis avril 2015, la date du début de la crise politico-sécuritaire liée au troisième mandat controversé" du président Pierre Nkurunziza, a indiqué ce média, citant une source proche de la présidence ayant requis l'anonymat.

Lire la suite...
 
Burundi : La nomination du nouvel Ombudsman provoque des remous Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 23-11-2016

Burundi : Edouard Nduwimana, le nouveau médiateur qui suscite la polémique

 Au Burundi, le Parlement a élu lundi Edouard Nduwimana comme le nouvel ombudsman pour une période de six ans non renouvelable. La Constitution donne à l'ombudsman, qui est supposé être indépendant, de nombreux pouvoirs notamment en matière d'enquêtes sur les affaires de corruption ou de résolution de conflits sociaux. Mais la personnalité du nouveau médiateur burundais, qui a prêté serment mardi 22 novembre (photo) et qui est tout de suite entré en fonction, fait polémique.

Lire la suite...
 
Un colloque organisé au Sénat belge irrite Bujumbura : "Une énième insulte !" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 23/11/2016 – Source Belga

 Des responsables du Burundi ont réagi avec irritation à l'organisation au Sénat belge d'un colloque consacré à la situation des droits de l'homme au Burundi (photo), rapportent des médias locaux.

"C'est une insulte, une énième insulte! C'est inacceptable. C'est une leçon, le peuple burundais tire la conclusion que la Belgique est toujours derrière tous les actes d'agression et de perturbation de l'ordre public dans le pays", a affirmé le responsable de la communication du président Pierre Nkurunziza, Willy Nyamitwe, cité par le journal 'Pressafrik'.

Lire la suite...
 
Bujumbura ne décolère pas après un colloque sur le Burundi au Sénat belge Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 21-11-2016

La tension monte entre les autorités belges et burundaises

 Ce lundi, le Sénat belge a organisé une conférence (photo) autour du thème « Qu’est-ce qui empêche la communauté internationale d’agir et de protéger le peuple burundais ? », au Parlement de Belgique, avec la participation notamment de la société civile burundaise en exil et de nombreuses ONG internationales.

Cette réunion a suscité une forte polémique à Bujumbura où le pouvoir ne décolère pas.

Lire la suite...
 
Burundi : le pouvoir interpelle l’Eglise catholique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 21-11-2016

L'Eglise est interpellée au Burundi avec cet appel du président de l'Assemblée nationale, Pascal Nyabenda (photo), qui était jusqu'à récemment président du parti au pouvoir. Il demande aux responsables catholiques de s'impliquer pour le retour des réfugiés burundais au pays.

Le président de l'Assemblée appelle aussi l'Eglise à convaincre les bailleurs de fonds pour qu'ils reprennent leur aide. Une première, d'autant que les relations sont très tendues entre le gouvernement et la puissante Eglise catholique, accusée d'avoir pris fait et cause pour l'opposition.

Lire la suite...
 
Edouard Nduwimana, nouveau médiateur du Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Deutsche Welle, 21.11.2016

Au Burundi, l’actuel deuxième Vice-président de l’Assemblée nationale a été élu ce lundi par les députés Ombudsman. Edouard Nduwimana (photo) fut pendant dix ans le Ministre de l’Intérieur de Pierre Nkurunziza, jusqu’en 2015.

Même si cette élection doit encore être approuvée par le Sénat, elle suscite déjà beaucoup de réactions dans l’arène politique.

Lire la suite...
 
Le Burundi charge la Belgique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 21-11-2016

Ce lundi 21 novembre, le Parlement belge (photo) reçoit une délégation de la société civile burundaise en exil autour du thème : « Qu’est-ce qui empêche la communauté internationale d’agir et de protéger le peuple burundais ? ».

Une invitation qui déplait fortement à Bujumbura : ces derniers jours, le parti au pouvoir, les associations qui lui sont proches et même le Sénat burundais ont multiplié les charges contre la Belgique.

Lire la suite...
 
Burundi : le député Nduwimana élu Ombudsman de la République Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 21/11/2016 - Source Xinhua

Le député Edouard Nduwimana a été élu lundi Ombudsman (médiateur) de la République du Burundi par les membres de l'assemblée nationale burundaise (photo) à une "très forte majorité", a déclaré le président de la chambre basse du parlement bicaméral, Pascal Nyabenda.

M. Nduwimana, jusque-là deuxième vice-président de l'Assemblée nationale et membre du Conseil National pour la Défense de la Démocratie-Forces de la Défense de la Démocratie (CNDD-FDD ; 1er parti au pouvoir), remplace son compatriote Mohamed Rukara, dont le mandat de six non renouvelable prend fin le 23 novembre 2016.

Lire la suite...
 
Willy Nyamitwe : « Il n’y a pas de "terrible répression" au Burundi » Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Jeune Afrique, 21 novembre 2016

Suite à la publication d'un rapport accablant de la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme, Willy Nyamitwe, conseiller à la présidence burundaise chargé de la communication, a accepté de répondre par écrit aux questions de Jeune Afrique. Interview.

Jeune Afrique : Dans son rapport détaillé de plus de 200 pages sorti ce 15 novembre, la FIDH fait un bilan de 1 000 morts, de 8 000 personnes détenues pour des motifs politiques et de 300 à 800 personnes disparues depuis l’éclatement de la crise en avril 2015. D’après le même rapport, ces exactions ont été commises majoritairement par les forces de l’ordre. Le gouvernement ne devrait-il pas être inquiet avec un bilan si lourd ?

Lire la suite...
 
Burundi : un recensement controversé Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

BBC Afrique, 21 novembre 2016

Un formulaire à remplir à la demande du Sénat engendre un tollé au Burundi. Il est demandé aux fonctionnaires d'indiquer leurs nom, prénom, âge, sexe, et de mentionner leur appartenance ethnique et régionale.

Selon les autorités, il s'agit d'une mesure autorisée par la Constitution pour mettre à jour les effectifs de la fonction publique. [Photo : Ndikuriyo Reverien, président du Sénat]

Lire la suite...
 
Burundi : Le prix de la trahison du président de la Cour constitutionnelle Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Le Monde, 18.11.2016

Burundi : le cadeau du président Nkurunziza au juge qui a autorisé son troisième mandat

Enquête - Par Olivier van Beemen (Amsterdam)

Salaires et présidence du conseil d’une filiale du brasseur néerlandais Heineken : un ex-juge de la Cour constitutionnelle burundaise révèle les manœuvres du chef de l’Etat pour amener les magistrats à valider sa candidature en 2015.

Charles Ndagijimana (photo), président de la Cour constitutionnelle du Burundi, est aussi celui du conseil d’administration de Brarudi, la filiale de Heineken dans ce pays d’Afrique centrale. Surprenante, cette double casquette l’est aussi par le moment choisi pour la décerner au magistrat.

Lire la suite...
 
Le Burundi rejette un rapport de la FIDH sur le risque d'un génocide Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 18/11/2016 - Source Xinhua

Le conseiller principal à la Présidence de la République du Burundi chargé du bureau Presse et Communication, Willy Nyamitwe (photo), a rejeté jeudi un rapport de la Fédération Internationale sur les Droits de l'Homme (FIDH) sur les violations des droits de l'homme au Burundi avec risque d'un génocide.

"L'objectif à atteindre, c'est la manipulation de l'opinion en disant qu'il y a un génocide, c'est d'alerter le monde. La forme et le fonds mènent vers là", a accusé Allain Nyamitwe.

Lire la suite...
 
Le Burundi prévoit la révision de la Constitution Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 17/11/2016 - Source Xinhua

Le ministre burundais de l'Intérieur et de la Formation Patriotique, Pascal Barandagiye (photo), a présenté mercredi à la réunion hebdomadaire du Conseil des Ministres, une note sur la mise en place d'une commission chargée d'étudier les amendements à la Constitution.

La Constitution qui régit actuellement le Burundi, a été promulguée le 18 mars 2005 au lendemain d'un vote référendaire qui a validé cette loi fondamentale burundaise.

Lire la suite...
 
L’amendement de la Constitution à l’ordre du jour au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 17 novembre 2016

Bujumbura, Burundi - Une note du ministère de l’Intérieur et de la Formation patriotique sur la mise en place d’une commission chargée d’étudier les amendements à apporter à la Constitution nationale figurait mercredi en tête des points à l’ordre du jour d’un Conseil ordinaire du gouvernement burundais, a-t-on appris de source officielle à Bujumbura.

Un autre point important à l’ordre du jour du Conseil avait trait au projet de loi portant fixation du budget général de la République du Burundi pour l’exercice 2017.

Lire la suite...
 
Recensement ethnique au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Deutsche Welle, 12.11.2016

Les autorités burundaises ont lancé une opération de recensement basé essentiellement sur l'appartenance ethnique. La mesure fait peur dans le pays et rappelle les années noires de l'histoire politique du Burundi.

Au Burundi, c'est une opération qui fait peur dans l'administration publique en particulier et dans tout le pays en général. En effet, les autorités de Bujumbura procèdent en ce moment à un recensement basé essentiellement sur l'appartenance ethnique des Burundais. En témoigne le formulaire utilisé pour cette opération et auquel nous avons eu accès.

Lire la suite...
 
Burundi : un recensement ethnique des fonctionnaires civils inquiète Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 11-11-2016

Au Burundi, le Sénat a demandé au gouvernement d'organiser un recensement général de ceux qui travaillent de loin ou de près pour l'Etat, soit plus de 100 000 personnes, basé sur leur ethnie et leur région de provenance. Mais ce recensement, organisé dans la plus grande discrétion, suscite la polémique, notamment sur les réseaux sociaux.

Il y a quelques années, le gouvernement avait dû renoncer à en organiser un, du moins officiellement, devant le levée de bouclier des syndicats et de la société civile. Aujourd'hui, la crise qui traverse le Burundi est passée par là, plus personne n'a pour le moment osé s'exprimer à l'intérieur du pays.

Lire la suite...
 
Le CNARED annonce le retour de l’UPD dans la coalition d'opposition Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 07/11/2016

COMMUNIQUE DE PRESSE.

Bruxelles, le 07 Novembre 2016.

 1. Ce Samedi 5 Novembre 2016, le Président du parti UPD-ZIGAMIBANGA, Monsieur Chauvineau Mugwengezo, a annoncé la réintégration de ce parti au sein de la plate-forme politique CNARED-GIRITEKA.

2. Convaincu que la lutte contre le pouvoir de facto de Monsieur Pierre Nkurunziza requiert un vaste rassemblement de toutes les forces vives de la nation burundaise en général et de tous les partis politiques épris des vertus de la démocratie et de l’Etat de droit au Burundi en particulier, le CNARED-GIRITEKA prend acte du retour de l’UPD-ZIGAMIBANGA au CNARED et salue ce geste responsable, patriotique.

Lire l’intégralité du Communiqué

 
Deux opposants burundais témoignent à Montréal sur la crise au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

La Presse, 01 novembre 2016

Crise au Burundi: vers un autre Rwanda ?

Quand les manifestations ont commencé au Burundi, le policier a reçu ordre de tirer dans la foule. À balles réelles. Mais le colonel Richard Spiros Hagabimana a refusé, ce qui lui a valu d'être arrêté et torturé. En compagnie de Pacifique Nininahazwe, un des leaders de l'opposition, il était de passage à Montréal pour attirer l'attention sur la crise qui déchire son pays et qui pourrait mener à un génocide, selon certains observateurs. Rencontre. [Photo (de g à d) : Richard Spiros Hagabimana et Pacifique Nininahazwe]

Lire la suite...
 
Burundi : la stratégie d’Agathon Rwasa va-t-elle payer ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 01-11-2016

 Au Burundi, les incidents opposant la jeunesse du parti au pouvoir et les militants de l'aile du parti FNL fidèle à Agathon Rwasa, et les arrestations de ces derniers, se sont multipliés depuis quelque temps, alors que le leader historique de l'ex-rébellion hutu des FNL est supposé être un allié du parti présidentiel burundais, le CNDD-FDD, depuis qu'il est entré avec ses hommes au gouvernement et à l'Assemblée nationale.

Lire la suite...
 
Réaction de Luc Michel à un article de Libération repris sur ARIB.INFO Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 28/10/2016

DROIT DE REPONSE DE LUC MICHEL, PRESIDENT DU PCN ET DE PANAFRICOM,

ADRESSE AU MEDIA  ‘‘ARIB’’

Mise en cause dans un article intitulé « Luc Michel s’évertue à renforcer la paranoïa et la fermeture du régime burundais », publié le 2 août 2016 sur votre Site, Luc MICHEL, président du PCN et président de PANAFRICOM, tient à apporter les rectifications et précisions suivantes : 

Vous avez choisi de republier sur votre media un article de Libération intitulé « Fachosphère d'influence », article qui est extrêmement diffamatoire à mon égard. J'ai adressé à Libération un Droit de Réponse. Je vous l'adresse également. Vos lecteurs jugeront.

Lire la suite...
 
Burundi : profondes appréhensions au sujet d’une nouvelle loi sur la presse Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 27 octobre 2016

Projet de révision de la loi sur la presse au Burundi dans un contexte des libertés surveillées

Bujumbura, Burundi - Le Conseil national de la communication (Cnc, organe public de régulation des médias) a enclenché, ces derniers jours, des consultations sur une troisième révision de la loi régissant la presse, au cours de ces dix dernières années marquées par des restrictions sur les libertés publiques au Burundi.

Selon l’une des explications du président du Cnc, Ramadhani Karenga, l’actuelle loi sur la presse est notamment lacunaire au niveau de la carte de presse uniforme que cet organe de régulation compte imposer à tous les professionnels des médias.

Lire la suite...
 
Burundi : cinq organisations de la société civile "définitivement radiées" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 23/10/2016 - Source Xinhua

Cinq organisations burundaises de la société civile (OSC) – à savoir FORSC, FOCODE, ACAT, APRODH  et RCP - sont "définitivement radiées" de la liste des ASBL (Associations Sans But Lucratif) œuvrant sur le territoire burundais depuis le 19 octobre 2016, a annoncé dimanche le gouvernement burundais.

L’ordonnance ministérielle rendue publique dimanche à Bujumbura est signée Pascal Barandagiye, ministre burundais de l'Intérieur et de la Formation Patriotique.

Lire la suite...
 
Burundi : accord des partis sur une révision de la Constitution Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 21-10-2016

Au Burundi, le ministre de l'Intérieur et de la formation patriotique a organisé un atelier réunissant tous les partis reconnus dans ce pays qui traverse une grave crise depuis plus d'une année et demie, le 11 octobre à Gitega au centre du Burundi. Cette réunion dont la « résolution » avait été tenue secrète jusqu'ici vient d'être révélée par un site d'information proche du pouvoir.

Elle montre une véritable unanimité entre les derniers acteurs politiques encore présents au Burundi, et qui pourrait déboucher sur de grands bouleversements dont la révision de la Constitution, afin de permettre au président Pierre Nkurunziza de se représenter autant de fois qu'il le désire.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 176 - 200 sur 2656

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher