topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


ÉCHEC DU DIALOGUE INTER-BURUNDAIS À ARUSHA : A lire sur ARIB.INFO le « RÉSUMÉ DU FACILITATEUR RELATIF À LA 4è SESSION DU DIALOGUE INTER-BURUNDAIS TENU DU 27 NOVEMBRE AU 8 DÉCEMBRE 2017 À NGURDOTO MOUNTAIN LODGE, ARUSHA, TANZANIE. » ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Politique
Un projet de code électoral divise la classe politique au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

APA, 20-07-2009

Bujumbura (Burundi) - Le projet de code électoral au Burundi, examiné la semaine dernière par le Conseil des ministres, avant sa transmission au parlement, fait actuellement l’objet d’une vive polémique au sein de la classe politique burundaise.

Ce projet de code électoral fixe la date de la présidentielle avant celle des communales, contrairement à l’ancien en vigueur lors des élections de 2005.

Lire la suite...
 
Dialogue de sourds entre le pouvoir et l'opposition sur les élections au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 15/07/2009

Bujumbura, Burundi - Le porte-parole et secrétaire général du gouvernement burundais, Philippe Nzobonariba, a donné mercredi une réponse de non recevoir aux revendications de l'opposition d'être étroitement associée à l'élaboration des instruments juridiques qui doivent régir les prochaines élections générales de 2010.

Le dialogue de sourds se fait, pour le moment, par médias interposés et c'est au cours d'une conférence de presse que M. Nzobonariba a donné à son tour, la réponse du berger à la bergère en rappelant que l'élaboration des projets de loi reste du ressort du gouvernement.

Lire la suite...
 
Sept partis politiques veulent des élections transparentes au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 13/07/2009

Bujumbura, Burundi - Une coalition de sept partis politiques de l’opposition a sorti, lundi, une déclaration appelant l’Etat burundais à privilégier le dialogue et la concertation dans la préparation des prochaines élections générales de 2010.

Les représentants du Front pour la démocratie au Burundi (FRODEBU) avaient donné le ton, jeudi dernier, en claquant la porte du Conseil des ministres pour protester contre la présentation pour analyse et adoption de deux projets portant code électoral et loi communale, qui auraient été concoctées par les services du ministère de l’Intérieur, sans concertation préalable avec le reste des partis politiques intéressés.

Le Conseil national pour la défense de la démocratie (CNDD), le Mouvement pour la solidarité (MSD), l’Alliance pour la démocratie et la réconciliation (ADR), les Forces nationales de libérations (FNL, ancienne rébellion), le Mouvement pour la réhabilitation du citoyen (MRC), ainsi que le Rassemblement pour la démocratie au Burundi (RADEBU) sont entrés, à leur tour dans la danse, lundi, en co-signant une déclaration condamnant le "forcing" du gouvernement dans la préparation des instruments juridiques des secondes consultations populaires post-conflit de l’été 2010.

Lire la suite...
 
Départ de cinq ministres du gouvernement au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 09/07/2009

Bujumbura, Burundi - Les cinq représentants du Front pour la démocratie au Burundi (FRODEBU, opposition) au sein du gouvernement ont claqué, jeudi, la porte du Conseil des ministres pour protester contre l'examen de deux projets de textes controversés portant révision du code électoral et de la loi communale, en prélude à la tenue des secondes élections générales post-conflit de 2010.

Les ministres frondeurs sont Anatole Kanyenkiko, des Travaux publics et de l'Equipement, Mme Euphrasie Bigirimana du Commerce, de l'Industrie et du Tourisme, Vénérand Bakevyumusaya de l'Information, de la Communication et des Relations avec le Parlement, Ferdinand Nderagakura de l'Agriculture et de l'Elevage, ainsi que Mme Rose Nduwayo des Droits de la personne humaine et du Genre.

Lire la suite...
 
Exercice de mise en jambes pour la nouvelle CENI du Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 25/06/2009

Bujumbura, Burundi - La Commission nationale électorale indépendante (CENI) va étrenner ses nouvelles fonctions par l’organisation d’un scrutin partiel destiné à pourvoir à deux postes vacants de sénateur dans les provinces du Sud et du Centre du Burundi, apprend-on de source officielle à Bujumbura.

La compétition électorale est ouverte aux membres des partis politiques ainsi qu’aux indépendants et devrait avoir lieu le 27 juin prochain, d’après le président de la CENI, Pierre Claver Ndayicariye.

Lire la suite...
 
300.000 dollars US disponibles pour les élections de 2010 au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 22/06/2009

Bujumbura, Burundi - La Commission électorale nationale indépendante (CENI) du Burundi ne peut compter, pour le moment, que sur un maigre budget de 300 millions de francs burundais (environ 300.000 dollars US) pour préparer et organiser au moins six scrutins à l'horizon 2010, apprend-on de source officielle à Bujumbura.

Le gouvernement burundais sollicite, à cet effet, des aides extérieures pour compléter le montant.

"Nous n'avons pour le moment que des locaux vides de mobilier et de matériel de bureau", avait alerté dernièrement, un des responsables de la CENI, Pierre Claver Ndayicariye.

Lire la suite...
 
Burundi : Propositions d’amendement de la Constitution et du Code électoral Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 17/06/2009

Léonard NyangomaCes derniers jours, un débat houleux autour de la question électorale en rapport avec les modifications des textes fondamentaux régissant la vie politique - comme la Constitution, le Code électoral et la Loi sur les partis politiques - domine au sein de la classe politique burundaise.

Plusieurs ateliers et colloques se tiennent actuellement au Burundi sur le sujet, le dernier en date, organisé du 1er juin au 2 juin dernier et financé par l'USAID en partenariat avec le ministère de l'Intérieur, était animé par un expert sénégalais sur la question, Professeur d'Université venu de Dakar.

Etaient présents tous les ténors des principaux partis politiques dont, entre autres, Jérémie Ngendakumana (Cndd-Fdd), Aloys Rubuka (Uprona), Frédéric Bamvuginyumvira et Pancrace Cimpaye (Frodebu), Epitace Bayaganakandi (Mrc), Léonard Nyangoma (Cndd), etc. Les deux anciens présidents Pierre Buyoya et Sylvestre Ntibantunganya étaient aussi au rendez vous.

Lire la suite...
 
Le MSD devient le 43ème parti politique officiellement reconnu au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 09/06/2009

Alexis SinduhijeBujumbura, Burundi (PANA) - Une 43ème formation politique, le Mouvement pour la solidarité et le développement (MSD) a reçu, lundi soir, son agrément de parti politique officiellement reconnu au Burundi, a-t-on appris de source proche du ministère de l'Intérieur, qui a, entre autres attributions, celles de gérer les associations à caractère politique.

Créé par l'ancien journaliste vedette de la Radio publique africaine (RPA, indépendante), Alexis Sinduhije, le MSD attendait cet agrément depuis plus d'un an.

Les rapports entre l'étoile montante de la politique nationale et l'Etat burundais n'ont pas été toujours bons et, récemment encore, Alexis Sinduhije a dénoncé avec véhémence un "montage" du régime en place à Bujumbura visant à retarder l'agrément du parti et à le ramener en prison au lendemain d'une vague d'attaques contre des maisons d'assurance dans la capitale burundaise.

Lire la suite...
 
Réinsertion socioprofessionnelle d'ex-chefs rebelles burundais Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 05/06/2009

Bujumbura, Burundi - Une dizaine de hauts cadres des Forces nationales de libération (FNL, ex-rébellion du Burundi) ont été affectés, vendredi, dans différents postes de responsabilité dans le cadre de la mise en application effective d'un accord global de cessez-le-feu conclu avec le pouvoir central, a-t-on appris de source officielle à Bujumbura.

Le leader historique du denier mouvement rebelle burundais, Agathon Rwasa, a hérité du juteux poste de directeur général de l'Institut national de sécurité sociale (INSS) au terme d'un décret du chef de l'Etat, Pierre Nkurunziza.

Lire la suite...
 
Burundi : Agathon Rwasa nommé directeur de la sécurité sociale Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 05/06/2009 – Source AFP

Aghaton RwasaLe chef de l'ex-rébellion des Forces nationales de libération (FNL) au Burundi, Agathon Rwasa, a été nommé directeur général de l'Institut national de sécurité sociale (Inss) par le président Pierre Nkurunziza, a-t-on annoncé vendredi de source officielle.

"Agathon Rwasa a été nommé à la tête de l'Inss et plusieurs autres cadres du parti FNL ont été également nommés dans la diplomatie, dans l'administration territoriale et même dans le cabinet du président", a déclaré le secrétaire général et porte-parole du gouvernement, Philippe Nzobonariba.

Lire la suite...
 
L’opposition burundaise harcelée et interdite de réunion Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 02/06/2009

DECLARATION DU  PARTI CNDD A PROPOS DU REFUS SYSTEMATIQUE DE LA TENUE DES MANIFESTATIONS ET REUNIONS PAR L’ADMINISTRATION

La permanence du parti d'opposition CNDD à Kanyosha a été vendalisée avant son inaugurationSuite au refus par l’administrateur de la commune de Kanyosha de l’ouverture de la permanence du CNDD dans cette commune et l’interdiction par le Maire de la Ville de Bujumbura de la marche manifestation des organisations de la Société Civile, de même que d’autres refus dans d’autres provinces de la tenue des réunions des partis politiques, le parti CNDD porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale ce qui suit :

I. LES FAITS

I.1. Ce dimanche 31 mai 2009, le Président du parti CNDD, L’Honorable Léonard NYANGOMA devait procéder à l’ouverture solennelle d’une permanence en commune de Kanyosha en Mairie de Bujumbura. Conformément à la loi sur partis politiques et le décret sur la tenue des réunions et manifestations publiques, le camarade Bernard BATUNGWANAYO, avait régulièrement informé, en date du 28 mai 2009, le Maire de la ville de Bujumbura, M. Evrard GISWASWA et l’administrateur de Kanyosha, Monsieur BAMPOYE Ibrahim Aoudou de la tenue de cette réunion.

Lire la suite...
 
Fin de la Facilitation du processus de paix au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib news, 01/06/2009 - Source BINUB

Une réunion de remise et reprise entre la Facilitation du processus de paix au Burundi et la Représentation de l'Union africaine (UA) s'est tenue samedi à Bujumbura dans les locaux de la Commission nationale de démobilisation, de réintégration et de réinsertion (CNDRR) des ex-combattants, a-t-on constaté sur place.

Selon le Général de brigade Lazare Nduwayo, chef d'équipe gouvernementale au Mécanisme conjoint de vérification et de suivi (MCVS) de l'Accord de cessez-le-feu du 7 septembre 2006 entre l'ex-mouvement rebelle des Forces nationales de libération (FNL) et le gouvernement du Burundi, cela signifie qu'à la suite de la paix retrouvée depuis les dernières hostilités armées du 17 avril 2007, le travail de la facilitation est clos.

Lire la suite...
 
Interdiction d'une marche de la Société civile à Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 29/05/2009

Evrard GiswaswaBujumbura, Burundi - Le maire de la ville de Bujumbura, Evrart Giswaswa, a annulé à la dernière minute, vendredi, une manifestation destinée à dénoncer la recrudescence de la criminalité à Bujumbura, à l'appel de plus de 300 organisations de la Société civile, a-t-on appris de source associative.

Le dernier crime en date, qui avait suscité le plus d’émoi dans l’opinion publique nationale et internationale, avait coûté la vie à l’ancien vice-président de l’Observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économiques (OLUCOME), Ernest Manirumva, en avril dernier et les manifestants entendaient ainsi faire pression sur l’Etat burundais pour que s’accélèrent les procédures d’enquête sur les tenants et aboutissants ainsi que le mobile du meurtre.

Lire la suite...
 
Le CNDD dénonce "le comportement anti-démocratique du gouvernement burundais" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib news, 25/05/2009

DECLARATION DU  PARTI CNDD A PROPOS DU REFUS DE L’ADMINISTRATION DE LA TENUE DES REUNIONS DU PARTI EN PROVINCES KIRUNDO ET MUYINGA.

Ce samedi et dimanche 23 et 24 mai 2009, par deux fois successives et ce dans deux provinces différentes, KIRUNDO en commune GITOBE et MUYINGA en commune GITERANYI, le CNDD s’est vu pour la nième fois, refusé de tenir ses réunions pourtant régulièrement avisées conformément à la loi.

Suite à ces pratiques qui tendent à se généraliser mais qui restent impunies et banalisées par l’administration CNDD-FDD malgré les promesses du ministre en charge de l’intérieur le parti CNDD porte encore une fois à la connaissance de l’opinion nationale et internationale ce qui suit :

Lire la suite...
 
Pressions sur la CENI du Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 22/05/2009

Bujumbura, Burundi - Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) du Burundi, Pierre Claver Ndayicariye, est sorti, vendredi, d'un long silence pour rassurer ceux des acteurs politiques nationaux qui commençaient à s'inquiéter des délais relativement courts restant avant l'organisation d'au moins six scrutins dans un peu plus d'une année.

Les 5 membres de la nouvelle CENI avaient prêté serment en février dernier, mais la seule activité publique qu'on leur connaît aujourd'hui est d'avoir organisé un voyage d'études en Afrique du Sud.

Lire la suite...
 
Libération de 50 prisonniers de guerre au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 20/05/2009

Bujumbura, Burundi - Quelque 50 prisonniers de guerre des Forces nationales de libération (FNL) ont quitté la prison centrale de Bujumbura mercredi pour leurs domiciles respectifs dans le cadre de la mise en application effective de l’accord de cessez-le-feu liant le dernier mouvement rebelle du pays au pouvoir central burundais.

Ces élargissements concernent une liste de 203 prisonniers politiques et de guerre des FNL qui doivent quitter les différentes maisons de détention du pays en vertu d’une récente ordonnance du ministère burundais de la Justice.

Lire la suite...
 
Elargissement de 203 prisonniers de guerre au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 13/05/2009

Bujumbura, Burundi - Le ministère burundais de la Justice a annoncé, mercredi, la remise en liberté immédiate de quelque 203 prisonniers politiques et de guerre des Forces nationales de libération (FNL) dans le cadre de la mise en application effective de l'accord de cessez-le-feu liant la dernière rébellion du pays et le pouvoir central signé le 7 septembre 2006.

La nouvelle vague d'élargissements porte à un millier le nombre de prisonniers politiques et de guerre rebelles qui ont déjà recouvré la liberté depuis la signature de cet accord.

Lire la suite...
 
Burundi : le Frodebu accuse le CNDD-FDD d'avoir créé une milice Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 05/05/2009 – Source AFP

Léonce NgendakumanaLe parti Front pour la démocratie au Burundi (Frodebu) a accusé mardi le camp présidentiel d'avoir créé une milice et de pratiquer des assassinats ciblés, lors d'une conférence de presse à Bujumbura.

"Nous avons des preuves sur le réarmement des ex-combattants de ce parti, nous avons des preuves que la documentation (police présidentielle) a déjà assassiné des dizaines de personnes, nous avons des preuves que le parti présidentiel a créé une milice", a affirmé le président du Frodebu, Léonce Ngendakumana.

Lire la suite...
 
Une commission sur les inégalités salariales au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 01/05/2009

Bujumbura, Burundi - Le président burundais, Pierre Nkurunziza, a annoncé vendredi la mise sur pied d'une commission sur les inégalités salariales, à l'occasion de la célébration ce jour de la fête du Travail.

Outre la mise sur pied de cette commission, le chef de l'Etat burundais a annoncé la gratuité des médicaments anti-paludéens à compter de ce mois de mai.

Lire la suite...
 
Burundi : L’Homophobie de Nkurunziza face à l’Humanisme de Desmond Tutu Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 26/04/2009

Desmond TutuLa veille de la promulgation mercredi au Burundi d’une loi criminalisant l'homosexualité dans le pays, le prix Nobel de la paix et archevêque sud-africain Desmond Tutu a écris au président Pierre Nkurunziza, en ces termes : « Je vous implore, Excellence, de supprimer l’article qui incrimine les rapports privés entre des lesbiennes, des gays ou des personnes bisexuelles ou transgenre ».

« Nous avons lutté contre l’apartheid en Afrique du Sud parce que les Noirs étaient exclus et rejetés de la société pour une raison sur laquelle nous ne pouvions pas agir : la couleur de notre peau. Mais les personnes homosexuelles, elles aussi, subissent une exclusion fondée sur une caractéristique à laquelle elles ne peuvent rien changer : leur orientation sexuelle innée. Il m’est impossible, alors que je me suis battu contre la discrimination inhérente à l’apartheid, de ne pas lutter pour les droits fondamentaux des personnes homosexuelles, pour leur droit d’être elles-mêmes, tout simplement, et de vivre leur vie privée sans s’exposer à une inculpation pénale », a plaidé le prélat anglican, sans succès.

Lire la suite...
 
Bruxelles, 30 avril 2009 : Conférence-débat avec Alexis Sinduhije Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 24/04/2009

La paix et la stabilité sont deux facteurs essentiels pour la relance

économique de la Région des Grands Lacs.

Dans ce cadre, Siréas vous invite à une conférence-débat

jeudi 30 avril 2009 à 17h30

rue Brogniez 46 - 1070 Bruxelles

Thème :

« La problématique de la bonne gouvernance comme source d’insécurité au Burundi : De l’indépendance à nos jours »

Avec l’intervention de Monsieur Alexis SINDUHIJE, Ancien Journaliste Burundais de renom international, classé parmi les 100 personnalités les plus influentes de l’année 2008 par le Time Magazine.

Entrée libre sans réservation

Siréas asbl – secteur Education Permanente

Rue Brogniez,46- 1070 Bruxelles

Tél. 02/510.61.86 – Fax : 02/510.61.87

Contact : Benoît NDAGIJIMANA

Siège social : Rue de la Croix, 22 – 1050 Bruxelles

http://www.sireas.be

Avec le soutien de la Communauté française

 
Burundi : l'ex-rébellion des FNL devient officiellement un parti politique Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 22/04/2009 - Source AFP

L'ex-rébellion burundaise des Forces nationales de libération (FNL) est officiellement devenue un parti politique dans la nuit de mardi à mercredi, à l'issue d'un processus de désarmement de ses combattants, a-t-on constaté sur place.

Un représentant du ministre burundais de l'Intérieur a apposé un cachet sur une ordonnance ministérielle "portant agrément et octroi de la personnalité civile au parti Forces nationales de libération", a-t-on constaté.

Lire la suite...
 
Burundi : Lancement du programme de démobilisation Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

IRIN, 21 avril 2009

BUJUMBURA - Agathon Rwasa, chef des Forces nationales de libération (FNL), célèbre mouvement rebelle burundais, a rendu sa mitraillette AK-47 et ses uniformes militaires, le 18 avril, à l’occasion d’une cérémonie organisée pour marquer le début de la démobilisation de milliers de combattants ; les FNL doivent bientôt obtenir le statut de parti politique.

«Ma démobilisation marque officiellement la fin de la guerre au Burundi ; c’est un signe que le processus de paix national est en bonne voie», a déclaré M. Rwasa dans un site de rassemblement, à Rubira, dans la province de Bubanza (est).

Lire la suite...
 
Coup d'accélérateur au processus inter-burundais de paix Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 20/04/2009

Bujumbura, Burundi - Le processus inter-burundais de paix s'est emballé ces derniers jours avec la démobilisation symbolique du leader des Forces nationales de libération (FNL, rébellion), Agathon Rwasa, a constaté la PANA sur place à Bujumbura.

On apprenait déjà la semaine écoulée, de source proche de la médiation sud- africaine dans le conflit burundais, que 3.500 ex-combattants rebelles allaient être démobilisés, désarmés et réintégrés dans les différents corps de l'armée burundaise, tandis que 5.000 autres devraient retourner à la vie civile dans les prochaines semaines.

Lire la suite...
 
Le chef de la rébellion burundaise renonce à la "lutte armée" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 19/04/2009 – Source AFP

Le chef de la rébellion burundaise des Forces nationales de libération (FNL), Agathon Rwasa, a annoncé samedi renoncer à "la lutte armée" lors d'une cérémonie symbolique de "démobilisation" après plus de 13 ans de guerre civile, a-t-on constaté sur place.

"Je viens d'être démobilisé comme le stipulent les accords que nous avons signés avec le gouvernement (...) c'est la conclusion des négociations et du processus de paix", a déclaré à la presse Agathon Rwasa à la fin de la cérémonie, organisée dans un camp de rassemblement de ses combattants à Rubira, à une vingtaine de kilomètres de Bujumbura.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 Suivante > Fin >>

Résultats 2601 - 2625 sur 2746

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher