topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Politique
Le clergé jette un pavé dans la marre politique au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
PANA, 18/06/2008

Bujumbura, Burundi - Les évêques de l'église catholique du Burundi sont "fortement préoccupés par la mauvaise situation socio-politique générale du pays", qu'ils imputent à l'absence d'un "leadership responsable et patriotique capable de conduire la nation vers des lendemains meilleurs", apprend-on de source religieuse à Bujumbura.

Cela ressort d'un message écrit de dix pages qui sera régulièrement lu aux messes dominicales dans le but de faire comprendre aux ouailles d'"où vient et où va le Burundi".

Lire la suite...
 
HRW : « Le CNDD-FDD tente une manœuvre pour stopper l’érosion de son pouvoir » Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Human Rights Watch, le 17 juin 2008 - Burundi : Une décision de la Cour constitutionnelle destitue 22 députés

Des avocats et des représentants de la société civile invoquent un abus et une manipulation politique de la part du parti au pouvoir

Bujumbura – La radiation de 22 membres de l’Assemblée nationale, à la suite d’une décision de la Cour constitutionnelle selon laquelle ils ne pouvaient pas siéger en tant qu’« indépendants », soulève de sérieuses préoccupations à l’égard d’une politique de « deux poids deux mesures », sachant que d’autres députés indépendants qui soutiennent le gouvernement restent au Parlement, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui. Les députés visés par cette mesure ont été élus en tant que membres du parti au pouvoir, le Conseil national pour la défense de la démocratie-Forces pour la défense de la démocratie (CNDD-FDD), mais l’ont quitté ou en ont été exclus à la suite de divisions internes.

« Le CNDD-FDD tente une manœuvre pour stopper l’érosion de son pouvoir au Parlement. L’aval donné par la Cour à cette manœuvre crée un précédent dangereux pour la vie politique dans l’avenir, en soulevant des craintes parmi les Burundais que les droits politiques fondamentaux puissent être arbitrairement supprimés. »

Alison Des Forges, conseillère principale pour la division Afrique de Human Rights Watch

« Le CNDD-FDD tente une manœuvre pour stopper l’érosion de son pouvoir au Parlement », a déclaré Alison Des Forges, conseillère principale pour la division Afrique de Human Rights Watch. « L’aval donné par la Cour à cette manœuvre crée un précédent dangereux pour la vie politique dans l’avenir, en soulevant des craintes parmi les Burundais que les droits politiques fondamentaux puissent être arbitrairement supprimés. »

Lire la suite...
 
NYANGOMA : « La radiation des 22 députés est illégale » Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
@rib News, 15/06/08

DECLARATION DU CNDD AU SUJET DE LA RADIATION DE 22 DEPUTES DE L’ASSEMBLEE NATIONALE

Le parti CNDD porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale, sa position sur la radiation de 22 députés Burundais de l’Assemblée nationale, le 5 juin 2008, par l’arrêt RCCB n° 213 de la Cour constitutionnelle du Burundi :

Lire la suite...
 
Le pouvoir prépare la déchéance des députés restés fidèles au FRODEBU Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

@rib News, 12/06/08

Lettre adressée par Didace KIGANAHE au président de l’Assemblée nationale, lui demandant d’entamer la procédure de déchéance des députés restés fidèles au FRODEBU aile NGENDAKUMANA.

 

Lire la suite...
 
Ouverture des négociations de paix inter-burundaises Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 11/06/2008

Le Cap, Afrique du Sud - Les deux factions rivales de la crise burundaise, le gouvernement et le mouvement rebelle (Palipehutu-FNL) ont engagé des négociations dans la ville sud- africaine de Magaliesberg dans l'espoir de trouver un accord de paix durable après 15 années de guerre civile dans le pays.

Les représentants des Nations unies (ONU), de l'Union africaine (UA) et de l'Union européenne (UE) prennent part à ces négociations au cours desquelles l'Afrique du Sud jouera le rôle de médiateur.

Lire la suite...
 
Dissidence au sein du principal parti d'opposition au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Lire la suite...
 
Burundi : Négociations pour la paix Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Alors que des entretiens autour du processus de paix au Burundi se sont ouverts lundi en Afrique du Sud, la médiation est optimiste tandis que le chef de l’ex-rébellion des FLN estime que la question de son immunité demeure une priorité.

Les négociations inter-Burundaises qui prennent fin demain se déroulent à Magaliesberg, une petite bourgade à une centaine de kilomètres de la capitale économique.

"La question de mon immunité reste un problème non résolu, mais je suis certain que c’est une question qui peut être résolue" a déclaré Agathon Rwasa à la presse. Pour bien démontrer que la paix est vraiment en marche au Burundi, le chef des PALIPEHUTU-FNL a lu le communiqué conjoint dans lequel les deux parties burundaises déclarent être venues en Afrique du Sud dans le but de montrer à la communauté internationale que les antagonistes sont déterminés à mettre fin à la guerre.

Lire la suite...
 
Burundi : Réunion du directoire politique de la médiation de paix Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

RFI, 09/06/2008

Les envoyés spéciaux de l'ONU, de l'Union européenne et de l'Union africaine participent aussi à cette réunion qui commence ce lundi en présence du leader des FNL, Agathon Rwasa, à Sun City (Afrique du Sud).

La communauté internationale se penche donc à nouveau aujourd'hui sur l'état du processus de paix burundais, à Sun City, en Afrique du Sud, aujourd'hui et demain, avec une réunion du directoire politique élargi aux envoyés spéciaux de l'ONU, de l'Union européenne et de l'Union africaine ainsi qu'au chef de la dernière rébellion burundaise, Agathon Rwasa. 

C'est le chef des FNL lui-même qui a lu, hier, à l'arrivée de la délégation burundaise en Afrique du Sud, un communiqué commun des deux parties burundaises appelant la communauté internationale à continuer de parrainer la facilitation des accords de paix. La cessation des hostilités signée à Bujumbura le 26 mai a relancé l’espoir d’assister à une paix durable au Burundi, mais il s’agit d’un travail de longue haleine.

Lire la suite...
 
Jean MINANI crée un « FRODEBU nyakuri » à la solde du parti au pouvoir Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
@rib News, 08/06/08 - Source AFP

Jean MINANI

Le parti Front pour la démocratie au Burundi (FRODEBU), s’est scindé en deux officiellement dimanche avec la création d’une aile proche du pouvoir, a-t-on constaté sur place.

La nouvelle aile, dénommée « FRODEBU nyakuri (FRODEBU véritable) », est dirigée par un ancien leader de ce parti et ancien président de l’Assemblée nationale, Jean MINANI, et compte dans ses rangs 12 des 25 députés du FRODEBU.

« C’est un jour historique car aujourd’hui, nous renouons avec le FRODEBU véritable, un héritage du héros de la démocratie au Burundi, Melchior NDADAYE », a lancé M. MINANI, à un millier de participants composant « l’Assemblée constituante » de cette nouvelle formation, dans un hôtel de Bujumbura.

Lire la suite...
 
Burundi : la Cour constitutionnelle autorise la déchéance de 22 députés Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
@rib News, 08/06/08 - Source AFP

La Cour constitutionnelle du Burundi a autorisé vendredi la déchéance de 22 députés exclus ou démissionnaires du parti présidentiel sur les 118 que compte l’Assemblée nationale, paralysée depuis plusieurs mois, a-t-on appris de source officielle samedi.

« La Cour constitutionnelle a accepté de se saisir de la requête du président de l’Assemblée nationale et a tranché vendredi. La Cour a reconnu l’occupation inconstitutionnelle des sièges par les 22 députés concernés », a déclaré la présidente de cette cour, Christine NZEYIMANA.

Lire la suite...
 
Poursuite des tractations sur un cessez-le-feu durable au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

PANA, 03/06/2008

BACANAMWO

Bujumbura, Burundi - Les travaux du mécanisme conjoint de vérification et de suivi (MCVS) de l'accord global de cessez-le-feu liant le pouvoir central burundais et le Parti pour la libération du peuple hutu/Front national de libération(PALIPEHUTU-FNL) se poursuivaient mardi, a constaté la PANA sur place à Bujumbura.

Les travaux se déroulent dans une "ambiance bon enfant" et ont déjà débouché sur du "concret", a fait savoir mardi à la PANA, le porte-parole du PALIPEHUTU-FNL au MCVS, Anatole Bacanamwo.

Cette bonne ambiance de travail a été également confirmée mardi par le chef de la délégation gouvernementale au sein du MCVS, le général de brigade, Lazare Nduwayo.

Lire la suite...
 
La connotation ethnique du PALIPEHETU/FNL bute à la Loi au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
PANA, 01/06/2008

Bujumbura, Burundi - L'exigence légale du changement d'appellation du Parti pour la libération du peuple hutu/Front national de libération (PALIPEHUTU-FNL), pour connotation ethnique se heurte au refus de son leader, Agathon Rwasa, a appris la PANA à Bujumbura.

Le dernier mouvement rebelle encore actif dans le pays s'est opposé au changement d'appellation afin de se conformer à la Loi fondamentale qui proscrit l'existence de formations politiques à connotation "ethnique, régionaliste et religieuse".

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 101 102 103 104 105 Suivante > Fin >>

Résultats 2601 - 2612 sur 2612

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017