topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le masque tombe : "Thierry Hakizimana" n’est autre que Jean Bwejeri Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Diaspora

@rib News, 15/07/2009

NdlR : Depuis quelques temps, les lecteurs de sites Web dédiés au Burundi assistaient, abasourdis, à une passe d’armes entre abarundi.org et tutsi.org (Survit Banguka). Il semble que les animateurs de ce dernier Website aient jeté l'éponge puisqu'ayant invité, début juillet, "ceux et celles qui souhaiteraient prendre la relève de se lancer".

Dans ce pugilat cybernétique qui opposaient les deux médias, un certain "Thierry Hakizimana" s’est fait remarquer et les gens se demandaient qui se cachait derrière cet auteur prolifique sur abarundi.org. Le voile vient finalement de tomber, "Thierry Hakizimana" montre aujourd'hui son vrai visage.

Dans un communiqué de presse rendu public ce 13 juillet, le Professeur Jean Bwejeri affirme haut et fort s’être caché derrière le pseudo "Thierry Hakizimana" et avoir, dit-il, "déjoué un plan de déstabilisation sanglante du Burundi ourdi par le groupe Survit Banguka, qui prétendait agir au nom de la Diaspora TUTSI".

COMMUNIQUE DE PRESSE – 13 Juillet 2009

« SURVIT BANGUKA PASSE A L’ACTION CONTRE HAVILA ET LE JUDAISME »

Parce que l’Antisémitisme crapuleux et l’Antijudaïsme viscéral tiennent lieu, chez « EUX », de dogme immuable ;

Parce que le Judaïsme Renaissant sur les terres d’Afrique qui virent naître et prospérer la religion de Moise tient lieu chez « EUX » d’affabulation, fabriquée de toutes pièces par des esprits paranoïaques, comme « ILS » aiment dire ;

Parce que  le Professeur Yochanan Bwejeri, fondateur de l’INSTITUT DE HAVILA, qui a porté cette Renaissance au plus haut niveau d’accréditation théologique et savante, ne peut justement ne pas représenter le plus haut niveau de « paranoïa » et d’ « infection satanique », dans la droite ligne du Canon Antisémitique de Vicente ACOSTA (1623) ;

Parce que l’activisme politique tous azimuts et l’ambition débridée tiennent lieu, chez « EUX » et chez leurs maîtres, d’ultime horizon éthique ;

Parce que cette ambition débridée se moque des moyens et des sacrifices humains engagés pour parvenir à leurs fins ;

Parce que HAVILA et son Fondateur ont pris résolument des distances par rapport à cette définition étriquée et perverse des fins politiques, que nous subordonnons sans appel aux fins culturelles et théologiques, établies comme fondements critiques du Droit et du Pouvoir ;

Parce que cette ligne doctrinale inédite met fin, de la manière la plus naturelle et la plus irrévocable, à l’IMPOSTURE et à la FRAUDE engagées par le groupe « Survit Banguka », depuis sa mise en mouvement en 2002, sous le label RADECO;

Parce que la Liberté de pensée, la Liberté d’opinion et la Liberté de presse, fondements ultimes des Droits de l’Homme, de la Démocratie et du Développement, partout dans le monde, et piliers de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen, n’ont jamais été correctement compris par ces gens, partisans de l’obscurantisme et de la répression ;

Alors, ils ont décidé de passer à l’action, pour bâillonner définitivement le Judaïsme renaissant en Afrique et décapiter les institutions académiques et théologiques de Havila.

« EUX », c’est un noyau constitué par Messieurs Libérat NTIBASHIRAKANDI, Pacelli NDIKUMANA, Benoît NDAYIBARIRA, Gaspard KIROMBO, appuyés par des équipes très actives tapies à l’ombre.

Le Professeur Bwejeri, empruntant le pseudo de Thierry Hakizimana, comme il se doit en territoires dangereux comme l’est le journalisme d’investigation et de combat pour les Droits de l’Homme, a déjoué un plan de déstabilisation sanglante du Burundi ourdi par le groupe « Survit Banguka », qui prétendait agir au nom de la Diaspora TUTSI ; c’est ainsi que Thierry Hakizimana a produit une série d’articles à la fois satiriques (de facture voltairienne) et d’investigation, aujourd’hui appelées à la compétition mondiale par les professionnels de la presse. En l’occurrence Monsieur Patrick DELARUE, a personnellement écrit à Thierry Hakizimana, pour l’inviter à présenter un de ses articles dans le cadre du Prix LORENZO NATALI édition 2009. Pendant ce temps, « CES GENS » complotaient assidûment pour mettre en œuvre le programme de harcèlement judiciaire en préparation depuis juillet 2002, voire depuis mai 2000.

En date du 1er Avril 2009, le nommé Benoît NDAYIBARIRA, reconnu comme le pion avancé de l’obstruction, de la filature et de l’encerclement rapproché de HAVILA, opérant en synergie avec SURVIT BANGUKA, portait plainte contre le Professeur Bwejeri et contre son épouse, alors que c’est lui qui devait comparaître, pour avoir chassé violemment la famille Bwejeri de la fête chrétienne où ces derniers avaient été invités par le maître de séant, Monsieur Léandre SIMBANANIYE. Cette « inversion de la culpabilité » est une constante chez « CES GENS ».

Pendant ce temps, le nommé Libérat NTIBASHIRAKANDI passait à l’action, en tirs groupés. En date du 06 Juillet 2009, il faisait parvenir au Professeur Yochanan BWEJERI, via son avocat, une lettre recommandée pour annoncer l’action judiciaire ouverte contre lui, pour « diffamation » et « atteinte à la vie privée » de l’’intouchable’ NTIBASHIRAKANDI. Le Professeur Yochanan aurait commis le crime de lèse-majesté d’user d’un pseudo pour dévoiler l’identité ethnique de M. Ntibashirakandi et porter atteinte à son « droit à l’image ».

Le Professeur Bwejeri et son épouse ont comparu au Commissariat d’Ottignies en date du 06 Juillet 2009, comme par coïncidence, le même jour où l’avocat de M. Ntibashirakandi, Maitre Gilles Vanderbeck, rédigeait sa lettre recommandée à l’adresse du professeur Yochanan. L’audition au Commissariat a duré plus de 3 heures.

La réponse du Professeur Bwejeri à l’avocat de M. Ntibashirakandi est partie très vite, sans aucune hésitation. « Allons-y pour les Tribunaux. Je vous attendais depuis plus de 7 ans ».

En réalité, l’avocat n’a pas du être informé des tenants et des aboutissants de cette campagne, qui, sous couvert de susceptibilité de l’ « ego », s’investissait depuis des années dans la filature, le détournement, le dénigrement et l’obstruction du Judaïsme en tant que tel. En même temps, les leaders théologiens de HAVILA en Kush étaient voués aux gémonies, avec l’appui de lobbies influents. On ne l’a pas informé des lettres de menaces, de dénigrement et d’insultes, rédigées notamment par son client et complices, en Juillet 2002, en juillet 2006 et tout récemment, en Juin-Juillet 2009.

« ILS » ne l’ont pas informé que ce genre de dénigrement, partie prenante de l’ « Enseignement du Mépris », est exactement ce que le monde libre ne peut plus tolérer aujourd’hui.

« ILS » ne l’ont pas informé que l’Antisémitisme crapuleux et l’Antijudaïsme viscéral sont des comportements qui ne peuvent plus être tolérés dans le monde libre, et de surcroît, condamnés sans appel, même par le Pape Benoît XVI la dernière fois au cours de sa récente visite en Terre Sainte.

« ILS » ne l’ont pas informé que les articles du Professeur Yochanan Bwejeri, alias Thierry HAKIZIMANA, Seruhinda wa Semukara, Prince de Nkoronko, Fils du Montagnard, sont aujourd’hui sollicités pour être éventuellement primés au concours mondial de la presse libre, dans le cadre du Prix Lorenzo Natali, édition 2009 (Voir quelques infos autour de ce prix créé par la Commission Européenne en 1992 et présidé cette année par Monsieur Patrick DELARUE). L’article incriminé par « CES GENS »  est justement celui que la presse libre considère comme le plus représentatif de l’écriture journalistique orientée vers la défense des Droits de l’Homme, de la Démocratie, fondements du Développement dans le monde.

Le procès qui s’annonce sera donc non seulement le procès de l’Antisémitisme crapuleux et de l’Antijudaïsme viscéral d’une part, mais aussi celui de la Liberté Enchainée et de la Fraude Ethnique de SurvitBanguka d’autre part.

Le Professeur Yochanan ira au tribunal sans état d’âme, confiant que l’Eternel se tient aux cotés de l’Homme vêtu de lin que met en scène le Prophète Ezékiel, pour faire la part entre les serviteurs de l’Eternel et les détracteurs d’Israël.

Professeur Yochanan (Jean) Bwejeri

Président – Havila Institute

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher