topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi: Inauguration en grande pompe de 704 "écoles communautaires" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Education

PANA, 26/07/2009

Bujumbura, Burundi - Quelque 704 écoles primaires et secondaires ont été construites entre 2008 et 2009 à travers tout le pays par la population, dans le cadre d’une nouvelle politique nationale de "travaux communautaires obligatoires" du week-end, a annoncé, samedi, le chef de l’Etat burundais, Pierre Nkurunziza, à l’inauguration officielle de ces précieuses infrastructures scolaires.

Tous les membres du gouvernement, ceux du Parlement ainsi que d’autres hauts cadres de l’Etat ont pris littéralement d’assaut, samedi, l’intérieur du pays pour inaugurer en grande pompe ces centaines d’infrastructures scolaires d’un genre nouveau au Burundi.

Dans le détail, les écoles secondaires construites dans ce cadre s’élèvent à 204, contre 500 au niveau du primaire.

Le gouvernement chinois, les sociétés privées de la téléphonie mobile, les opérateurs économiques locaux, les banques de la place, mais aussi le parti présidentiel ont été cités en exemple par le chef de l’Etat parmi les principaux contributeurs financiers au programme de multiplication des écoles à travers tout le pays.

Les contributions de ces donateurs bénévoles se sont élevées à quelque 5,5 milliards de Francs burundais (près de 5,5 millions de dollars US), a révélé la même source.

Le gouvernement a, lui aussi, mis la main à la poche pour décaisser un montant de 1,2 milliard de Francs burundais (environ 1,2 million de dollars US), a-t-il encore fait savoir.

La contribution en main-d’œuvre et matériaux de la population se chiffrerait à l’équivalent de 15 milliards de Francs burundais (près de 15 millions de dollars US).

"La multiplication des infrastructures scolaires vise à accompagner la salutaire mesure de la gratuité de l’enseignement de base", a-t-il rappelé.

La mesure du nouveau régime, en vigueur depuis l’année 2006, aurait permis une augmentation exponentielle des effectifs au niveau de chaque classe.

Les effectifs scolaires du primaire se seraient accrus depuis de près de 114% pour les filles et 76% pour les garçons, a encore fait savoir le président burundais.

L’évènement du jour a cependant été entaché par un début de polémique entre l’opposition qui y a vu une "manœuvre électoraliste" à l’approche des consultations populaires de l’été prochain et le pouvoir qui n’aurait plutôt d’autres soucis que de faire aboutir sa politique d’Education pour tous.

A ce propos, le président Nkurunziza a devancé les "critiques partisanes" en signifiant clairement qu’à sa connaissance, "nous n’avons jamais entendu quelqu’un se plaindre que son enfant n’a pas été inscrit à l’école parce que ses parents n’avaient pas une carte de membre du parti au pouvoir, ou bien une mère qui n’a pas voulu se rendre à la maternité parce qu’elle se reprochait son appartenance politique".

On rappelle que la maternité gratuite est l’autre politique-phare qui vaut une certaine popularité au nouveau régime, surtout dans l’opinion de petites gens.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher