topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Breaking News – KIGALI FÉLICITE LE PRÉSIDENT ÉLU DU BURUNDI : « Le Gouvernement de la République du Rwanda voudrait adresser ses félicitations au nouveau Président élu de la République du Burundi, le Général Major Evariste NDAYISHIMIYE, et saisit cette occasion pour exprimer sa volonté d’œuvrer à l’amélioration des relations historiques existant entre les deux pays frères. » [@rib News, 06/06/2020] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]


La Cour d’appel de Ntahangwa (Bujumbura) a confirmé, vendredi, la condamnation des quatre journalistes d’Iwacu : Christine Kamikazi, Agnès Ndiribusa, Terence Mpozenzi et Egide Harerimana, en dépit d’un dossier d’accusation vide.
Mme Clinton en Afrique pour souligner l'engagement américain Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

PANA, 31/07/2009

Hillary ClintonWashington, Etats-Unis - La tournée de onze jours en Afrique de la secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, mettra en exergue l'engagement de l'administration Obama à faire de l'Afrique une priorité dans la politique étrangère américaine, selon le secrétaire d'Etat-adjoint, Johnnie Carson.

Ce dernier a fait face jeudi à la presse pour évoquer cette visite, prévue dans sept pays du continent, à compter du 4 août.

Cette visite, qui suit de près celle du président Barack Obama au Ghana, sera, selon M. Carson, "le premier voyage d'un président de la République et d'un secrétaire d'Etat en Afrique de l'histoire de l'administration américaine".

Mme Clinton doit se rendre, du 4 au 14 août, au Kenya, en Afrique du Sud, en Angola, en République démocratique du Congo, au Nigeria, au Liberia et au Cap Vert.

Ce voyage débutera par une participation au Forum de coopération économique et commercial d'Afrique sub-saharienne, ou Forum AGOA, à Nairobi, au Kenya, où elle prononcera un discours lors de la cérémonie d'ouverture de la réunion des ministres, le 5 août.

Selon M. Carson, la secrétaire d'Etat rencontrera le président Mawi Kibaki et le Premier ministre Raila Odinga durant son séjour au Kenya.

"Elle encouragera ces deux leaders à aller de l'avant dans leurs efforts en vue de la réécriture de la Constitution et d'empêcher la reprise des violences qui ont éclaté dans ce pays d'Afrique de l'Est en janvier et février 2007, suite à une élection présidentielle très disputée et contestable" a-t-il observé.

Du Kenya, la secrétaire d'Etat se rendra en Afrique du Sud, où elle aura l'occasion de rencontrer les nouvelles autorités.

"Elle rencontrera le président Jacob Zuma, mais également le nouveau ministre des Affaires étrangères, l'ambassadeur Mashabane. Ce sera une occasion pour nous de discuter avec les dirigeants sud- africains de questions telles que le Zimbabwe et le VIH/SIDA. Les Etats-Unis et l'Afrique du Sud ont beaucoup de choses en commun. Ce voyage servira à renforcer une relation importante avec l'Afrique du Sud, un pays qui est le moteur de la croissance régionale", a souligné l'ambassadeur Carson.

De l'Afrique du Sud, la secrétaire d'Etat s'envolera en Angola.

Selon M. Carson "l'Angola est l'un des plus gros producteurs d'énergie en Afrique subsaharienne et un fournisseur majeur de pétrole et de GNL (Gaz Naturel Liquéfié) pour le marché américain.

La secrétaire d'Etat aura une audience avec le président dos Santos et retrouvera le ministre angolais des Affaires étrangères qu'elle avait rencontré, il y a environ un mois, à Washington.

Cette visite vise à renforcer les relations avec l'un des pays émergeants d'Afrique australe, un pays doté d'un énorme potentiel économique.

La prochaine étape de la tournée de Mme Clinton après l'Angola sera la République démocratique du Congo, où elle se rendra dans deux villes.

"Elle ira d'abord à Kinshasa avant de se rendre le lendemain à Goma, dans l'Est du pays. Elle aura des entretiens avec le président Kabika et le ministre congolais des Affaires étrangères. Durant cette escale, la secrétaire d'Etat veut attirer l'attention sur la question des violences sexuelles et des violences liées au sexe qui se produisent dans l'Est du Congo", a indiqué M. Carson.

"Comme beaucoup d'entre vous le savent, l'Est du Congo est déchiré par la guerre civile depuis 1994-1995, un conflit engendré en grande partie par l'installation des ex-génocidaires dans l'Est du Congo. La secrétaire d'Etat, profondément préoccupée par les violences liées au sexe qui ont lieu dans l'Est du Congo, soulignera l'engagement de l'Amérique pour tenter de mettre un terme aux violences liées au sexe et rencontrera certaines victimes", a dit M. Carson.

Selon lui, "la secrétaire d'Etat veut également encourager et pousser le gouvernement congolais, mais aussi la MONUC, la force de maintien de paix de l'ONU sur place, à lutter davantage contre ce genre de violence".

Mme Clinton encouragera également le gouvernement congolais à prendre des mesures contre la corruption et à améliorer sa gestion fiscale et économique afin que les ressources du pays soient utilisées pour le développement national, a encore indiqué M. Carson.

Après la RDC, la secrétaire d'Etat fera escale à Abuja, au Nigeria.

Selon M. Carson "le Nigeria est certainement le pays le plus important d'Afrique sub-saharienne avec 140 millions d'habitants dont 75 millions de musulmans. C'est également une source majeure d'importation pétrolière pour les Etats-Unis. Il fournit environ 8 pour cent du pétrole américain. Le Nigeria est également un grand facteur de paix et de stabilité en Afrique de l'Ouest".

Durant son séjour au Nigeria, la secrétaire d'Etat discutera avec le gouvernement nigérian d'une série de questions, dont la sécurité en Afrique de l'Ouest, la nécessité de poursuivre les efforts pour renforcer sa démocratie, lutter contre la corruption, mais aussi promouvoir un développement économique plus vigoureux.

Du Nigeria, la secrétaire d'Etat ira au Liberia, qui est un des pays africains ayant des liens historiquement très importants avec l'Amérique.

"La secrétaire d'Etat veut réaffirmer le soutien des Etats-Unis à la présidente Ellen Johnson-Sirleaf, la seule femme chef d'Etat en Afrique. Le Liberia, avant l'élection de Mme. Johnson Sirleaf, fut en proie à 20 années de conflits intermittents souvent très violents. La secrétaire d'Etat veut montrer durant cette visite le soutien des Etats-Unis au processus démocratique en cours au Liberia, soutenir et réaffirmer l'engagement de Washington à lui apporter son aide dans le secteur du développement et des réformes du secteur sécuritaire", a fait avoir le secrétaire d'Etat adjoint américain.

La dernière étape de cette tournée sera le Cap Vert, décrit par l'ambassadeur Carson comme une "success story africaine".

"C'est un pays qui est géré démocratiquement, bien administré et un pays qui a extraordinairement utilisé l'assistance économique qu'il a reçue des Etats-Unis, notamment une subvention du Millennium Challenge Account. Ce voyage réaffirmera notre amitié avec le Capt-Vert", a-t-il conclu.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher