topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Nouvelles locales du mardi 24 mars 2015 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Nouvelles locales

@rib News, 24/03/2015

● Politique

- Après la correspondance adressée par certains ténors du parti au pouvoir au président de la République lui demandant de ne pas briguer un troisième mandat, le président du parti CNDD-FDD a tenu une conférence de presse ce mardi pour réagir à ce sujet. En effet, Pascal Nyabenda a annoncés que les signataires de cette correspondance sont considérés comme des opposants au pouvoir en place et au parti CNDD-FDD lui-même. Pascal Nyabenda estiment qu’ils auraient même un plan de déstabilisation du parti et des institutions du pays. Il a ainsi fait savoir qu’ils ont violé certaines règles idéologiques du parti puisqu’ils ont fait des déclarations par des moyens non adéquats.

De ce fait, il a fait savoir qu’ils doivent recevoir la punition que chacun mérite et parle d’une exclusion définitive ou temporaire selon le cas et cela en conformément aux statuts du parti CNDD-FDD. Il assure que la commission d’éthique et de discipline de ce parti s’y penche actuellement et que des décisions vont tomber dans les prochains jours.

Par ailleurs, il a annoncé que mêmes les postes de responsabilité que ces Bagumyabanga occupent dans les institutions vont les perdre puisque d’autres membres fidèles à ce parti sont suffisamment nombreux pour les remplacer. Il a terminé en annonçant que le congrès qui sera tenu avant la fin du mois d’avril est seul compétent pour élire le candidat de ce parti à la présidentielle. Il estime qu’à voir le calendrier de la CENI, ce qui est urgent est d’établir les listes électorales des conseillers communaux. [rtnb/rtr/rpa/bonesha/isanganiro]

- Le tout nouveau porte-parole du parti CNDD-FDD estime lui aussi que ceux qui ont adressé cette correspondance au président de la République ont voulu montrer qu’ils sont des opposants au régime en place. Selon Daniel Gélase Ndabirabe, si quelqu’un décide de quitter le rang préférant aller ailleurs, le parti ne peut qu’en prendre acte puisque la démocratie y est de mise. Par ailleurs, il trouve que ces personnes font partie de ceux qui ne veulent pas que les élections aient lieu au Burundi afin qu’il y ait plutôt des gouvernements de transition. Il voit également que c’est la Constitution qui doit guider le pays comme partout ailleurs au monde, et ceci pour dire que les accords d’Arusha ne sont pas prioritairement pris en considérations en ce qui est de la résolution de la question des mandats présidentiels. Il assure aussi que les statuts du parti CNDD-FDD ont été respectés lors du limogeage du porte-parole de ce parti. [rtnb/rtr/rpa/bonesha/isanganiro]

- L’ancien président de la République Sylvestre Ntibantunganya trouve que ceux qui ont écrit la correspondance au président de la République pour lui demander de ne pas se présenter aux élections de cette année sont des personnes courageuses. Ce sénateur à vie estime qu’ils ont usé d’une sagesse exemplaire et un respect au président de la République en lui montrant leur position sur cette question. Il constate que cela est un signe positif que la démocratie et les droits d’expression vont désormais avoir une référence même dans le futur du pays, dans la mesure où cela va influencer ceux qui veulent s’exprimer sur un sujet quelconque. Ainsi, il demande au président de la République de prendre en main cette situation et d’annoncer sa bonne décision dans les meilleurs délais. Il demande aussi à la population de soutenir de telles déclarations. Il conseille à tous les politiciens d’être des leaders exemplaires dans le respect de la loi et des intérêts de toute la population. [rtr/isanganiro]

- Les organisations de la société civile engagées dans la campagne contre le 3ème mandat du président Nkurunziza apprécient positivement le fait que certains membres influents du parti présidentiel aient demandé au président Nkurunziza de ne pas se présenter aux élections de juin 2015. Selon le secrétaire général du Forum pour la Conscience et le Développement (FOCODE), il s’agit d’un acte de bravoure que de dire ce qui ne va pas au sein d’un système où l’on se trouve. Maître Janvier Bigirimana estime par ailleurs que le silence que le président de la République affiche face à cette question montre bien qu’il est résolu à présenter sa candidature lors de ces élections. Il lui demande ainsi de donner la paix aux burundais et de lâcher ce mandat sans verser de sang. [rtr/rpa/bonesha]

● Sécurité

- Selon certaines informations en provenance de la province de Makamba, l’ancien chef du service national de renseignement le Général Adolphe Nshimirimana serait en train de préparer des hommes armés surtout dans la commune de Nyanza-lac. Les mêmes sources indiquent qu’il a tenu une réunion sur la colline Ruvumera de la zone Muyange de la même commune où il a remercié la population de l’avoir aidé au temps du maquis. Après cette rencontre, une autre rencontre se serait tenue à Nyanza-lac et certains responsables de la sécurité ont été empêchés d’y participer. Ainsi, il serait resté longtemps dans cette commune pour piloter le début des entrainements paramilitaires qui se déroulent actuellement dans la localité de Biniganyi de la zone Kazirabageni et Kuw’inka de la zone Kabonga. Le général Adople Nshimirimana nie ces allégations et se dit étonné affirmant que personne ne peut lutter contre soi-même. [rpa]

- Un ancien député du CNDD-FDD dans la province de Makamba demande à la population de cette province et surtout de la commune Nyanza-lac de se lever comme un seul homme pour lutter contre ceux qui veulent la guerre dans cette localité. Honorable Charles Niyungeko estime que la population de cette commune a suffisamment souffert de la crise que le Burundi a connue et comme même à Arusha le slogan était « plus jamais ça », il demande que chacun prenne ses responsabilités pour éradiquer cette tendance. Selon lui, si ceux qui préparent cette guerre ont échoué dans la réalisation des projets promis à la population, ils devraient céder la place aux autres puisque les habitants de cette commune ne vont pas se laisser manipuler. Il conseille ainsi à ces personnes d’abandonner avant que leur entreprise ne tombe à l’eau et avant qu’elles soient dénoncées. [rpa/bonesha]

- Des tracts sont découverts dans la zone Butare de la commune Bukemba en province Rutana depuis ce dimanche. Selon le contenu de ces écrits sans signature, les familles des Tutsi de deux collines de cette zone sont obligées de payer une somme de 100.000Fbu par famille qu’elles vont donner à un certain « Mutama » avant la 1er avril de cette année. Si tel n’est pas le cas, ces tracts affirment que les membres de ces familles seront égorgés comme des chèvres. Les populations des collines concernées affirment qu’elles vivent dans la peur estimant que cela ne devrait pas être ainsi puisque le problème qui mine leur vie n’est pas du tout ethnique. L’administrateur de la commune Bukemba fait savoir qu’elle est au courant de cette situation et qu’elle a donné ces tracts à la police afin qu’elle fasse des enquêtes. Madame Chantal Twagirayezu précise aussi qu’elle compte se rendre sur les collines concernées afin de tranquilliser la population. [rtnb/rpa/bonesha]

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher