topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Des centaines d'étudiants devant l'ambassade des Etats-Unis au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Education

@rib News, 01/05/2015 – Source Reuters

Des manifestations ont commencé au Burundi dimanche dernier après la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat.

Plusieurs centaines d'étudiants étaient toujours rassemblés vendredi devant l'ambassade des Etats-Unis dans la capitale burundaise Bujumbura, après la fermeture par le gouvernement de l'Université du Burundi.

Des manifestations ont commencé au Burundi dimanche dernier après la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat, ce qui est contraire à la constitution et à l'accord de paix d'Arusha qui a mis fin à la guerre civile en 2005, estiment ses opposants. Après cinq jours de manifestations, les rues de Bujumbura étaient plus calmes vendredi, jour férié pour la fête du Travail.

Mettant en avant des raisons de sécurité, le gouvernement a fermé mercredi l'Université du Burundi, institution prestigieuse où le président Nkurunziza, a enseigné l'éducation physique dans les années 90. Les étudiants des zones rurales expliquent qu'ils n'ont pu rentrer chez eux compte tenu de barrages routiers. Jeudi soir, un responsable de l'ambassade des Etats-Unis a signalé que plusieurs centaines d'étudiants étaient à la recherche d'un lieu sûr et se trouvaient dans la rue à côté des locaux de l'ambassade.

Selon une personne sur place, ils y étaient toujours vendredi. L'émissaire du département d'Etat américain Tom Malinowski, a déclaré au président Nkurunziza que la situation dans le pays risquait de "dégénérer", notamment en cas de fermeture de tout espace d'opposition pour les opposants. "Nous avons appelé le gouvernement à ne pas laisser la situation dépasser un point de non retour, parce que si cela se produit, les avancées de la dernière décennie seront vraiment en danger", a déclaré le secrétaire d'Etat adjoint chargé de la démocratie, des droits de l'homme et du travail, lors d'une conférence de presse jeudi.

Vendredi, la commission électorale a commencé à recevoir les déclarations de candidatures à la présidence. La date limite pour le dépôt des candidatures a été fixée au 9 mai. Selon les diplomates, le candidat indépendant Agathon Rwasa, un ancien commandant rebelle hutu, comme Pierre Nkurunziza, serait le candidat le mieux placé face au président.

Agathon Rwasa a adopté une attitude prudente durant les manifestations, critiquant le gouvernement et défendant le droit à manifester, tout en s'abstenant d'appeler à des rassemblements de masse. Il ne veut pas donner au gouvernement un prétexte pour se faire arrêter et être ainsi empêché de se présenter à la présidence, soulignent les analystes.

La Constitution et l'accord de paix d'Arusha limitent la présidence à deux mandats de cinq ans, mais les partisans du président Nkurunziza affirment qu'il peut se présenter encore une fois parce qu'il n'a pas été élu au suffrage universel direct pour son premier mandat mais élu par les députés.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher