topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : audition de 18 personnes impliquées dans le putsch raté Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Justice

@rib News, 16/05/2015 - Source ATS

Dix-huit personnes impliquées dans la tentative de coup d'Etat au Burundi ont été traduites samedi devant la justice, selon des proches des accusés. Les craintes de représailles étaient vives dans certains médias qui avaient diffusé les messages des putschistes.

Tout d'abord, dix-sept personnes ont été conduites au tribunal. Un dix-huitième homme, identifié par des témoins comme Juvénal Niyungeko, un officier supérieur, y a été escorté un peu plus tard, pieds nus et menotté.

S'exprimant sous le couvert de l'anonymat par peur de représailles, les proches de deux accusés ont dit à Reuters que les suspects portaient des blessures sur leur corps. L'un d'eux était devenu sourd d'une oreille après avoir été tabassé dans sa cellule.

Après l'échec d'une tentative de coup d'Etat, le président Pierre Nkurunziza était de retour au Burundi. Mais il n'était toujours pas apparu en public samedi.

Journalistes "planqués"

Le pouvoir est accusé de vouloir étouffer toute critique. Le patron de la très populaire radio privée RPA Bob Rugurika, a "dû se mettre à l'abri à l'étranger momentanément", selon un défenseur burundais des médias, Innocent Muhozi.

M. Rugurika est visé par des menaces d'emprisonnement et même de mort en provenance du camp Nkurunziza, affirme M. Muhozi. Plusieurs radios privées, dont la RPA ou Radio-Télé Renaissance, ont été attaquées par les forces loyales au président Nkurunziza pendant la tentative de coup. Elles avaient diffusé les messages des putschistes.

Selon M. Muhozi, le cas de M. Rugurika est extrême. Mais les patrons des deux autres grandes radios privées, Bonesha et Isangarino, sont aussi allés "se planquer".

Dans le collimateur du pouvoir

Sollicitée par l'AFP, la présidence burundaise n'a pas réagi à ces accusations. Accusés de soutenir l'opposition, les médias privés sont depuis des années dans le collimateur du pouvoir burundais.

Leurs relations avec le gouvernement s'étaient sérieusement détériorées depuis le début de manifestations d'opposition à un très controversé troisième mandat du président Nkurunziza. Elles se sont encore dégradées avec la tentative avortée de coup d'Etat lancée mercredi par le général Godefroid Niyombare.

Bujumbura revit

Dans les quartiers périphériques de Bujumbura, foyers de la contestation populaire des dernières semaines, les manifestants réfutaient tout "lien" avec les putschistes. Mais ils craignaient de faire les frais de leur débâcle.

Le centre de Bujumbura, qui vivait au ralenti depuis fin avril, était en revanche très animé samedi: les habitants profitaient de la fin des combats et de la levée des barricades pour s'approvisionner en nourriture, retirer de l'argent ou alimenter leurs comptes prépayés pour l'eau et l'électricité. Quelques dizaines de manifestants seulement tentaient difficilement de mobiliser la population.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher