topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Plus de 2 milliards d’euros investis par l’UE au Burundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Cooperation

PANA, 10 octobre 2015

Bujumbura, Burundi (PANA) - L’Union européenne (UE) a investi globalement plus de 2 milliards d’euros dans différents projets de développement socio-économique au Burundi entre 2000 et 2015, indique une déclaration de la délégation de l’UE dont une copie est parvenue samedi à la PANA.

Le rappel intervient au mauvais moment des relations de coopération entre le Burundi et les Etats membres de l’UE qui n’excluent pas d’aller encore plus loin, après avoir pris des sanctions ciblées, le 2 octobre dernier, contre quatre hauts responsables de l’appareil sécuritaire burundais.

Ces quatre responsables, policiers et militaires, ne peuvent plus se déplacer librement ou disposer des avoirs bancaires dans l’espace Schengen pour leur rôle dans la répression des opposants au troisième mandat du président, Pierre Nkurunziza, a décidé l’UE.

Malgré les sanctions déjà prises, l’UE reconnait qu’"une spirale de violence continue d’affecter la sécurité du Burundi, faisant de nombreux morts, comme récemment encore dans les quartiers contestataires de Mutakura et de Cibitoke, à Bujumbura", déplore la déclaration de l’UE.

La poursuite de la coopération passera par le "respect des valeurs et des principes fondamentaux qui sous-tendent le partenariat entre l’UE et le Burundi", avise la déclaration.

L’UE rappelle que ces valeurs portent sur le respect de « tous les droits de l’homme, des libertés fondamentales et des principes démocratiques ».

Par ailleurs, "les responsables qui violent ces valeurs et principes devront répondre de leurs actes", avertit la déclaration de l’UE.

"Il est impératif que la violence cesse et qu’il soit mis fin au climat d’impunité et cela passe par l’ouverture urgente d’un dialogue inclusif, ouvert à toutes les forces politiques et prenant en compte les initiatives régionales en cours", insiste, à la fin, la déclaration.

Les sanctions encore ciblées de l’UE ont poussé samedi le pouvoir burundais à organiser des marches-manifestations populaires, comme à Bujumbura où il était décrit sur certaines pancartes de "néocolonialiste" devant l’ambassade de la Belgique qui est aussi l’ancienne puissance tutrice du Burundi.

L’ambassadeur de Belgique au Burundi, Marc Gedopt, a déjà fait l’objet d’une demande de rappel par le gouvernement burundais pour son rôle dans la dégradation de la confiance dans les relations entre les deux pays, dit-on dans les milieux diplomatiques à Bujumbura.

La déclaration incisive des chefs de missions européennes est interprétée par certains analystes des questions politiques nationales comme une "marque de solidarité" des diplomates européens à Bujumbura avec leur collègue belge.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher