topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Emploi

 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Info pratique

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de La Rédaction ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Nouvelles locales du mardi 26 janvier 2016 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Nouvelles locales

@rib News, 26/01/2016

 Economie

- Les devises sont devenues très rares à Bujumbura comme dans les banques commerciales. Cela devient plus compliqué avec l’injection dans certaines banques de la place de faux billets de la monnaie nationale. Ceux qui retirent de l’argent de leurs comptes ne sont pas indemnisés quand il s’avère qu’ils ont été servis en faux billets.

Trouver des devises comme la monnaie européenne Euro ou les dollars américains dans la ville de Bujumbura ou dans les bureaux de change est devenue un parcours du combattant. A cause de cette rareté des devises étrangères, le taux de change du dollar américain a fortement grimpé jusqu’à plus de 2000 BIF comme le témoignent les changeurs. En conséquence, de faux billets de francs burundais sont en circulation dans le pays.

● Droit de l’homme

- Demain mercredi, ce sera le 50ème jour de détention pour Marie-Claudette Kwizera, trésorière de la ligue des droits humains Iteka. Les défenseurs des droits humains et sa famille l'ont cherchée dans tous les cachots de la police et des SNR, en vain. Depuis ces recherches, deux personnes sont détenues dans le cadre de cette affaire. Il s'agit d'un agent du SNR et d'une parenté de Claudette. Selon un défenseur des droits humains qui assure le suivi cette affaire, il y a peu de chances que cette militante qui travaille également pour Onatel soit encore en vie.

- Le porte-parole de la police Pierre Nkurukiye a confirmé l'arrestation ce mardi matin de quatre personnes dans le quartier de Mutakura. Il a indiqué aussi qu'un fusil de type Kalachnikov a été retrouvé. Nkurukiye a par ailleurs expliqué qu'une fouille avait été menée dans le quartier de Gasekebuye, zone urbaine de Musaga où 6 balles de pistolet ont été saisies ainsi que des tenues militaires. Selon le porte-parole de la Police Nationale Burundaise, une grenade a été lancée La nuit dernière à côté d'une position militaire à la 3ème avenue de Mutakura sans faire de dégâts.

- La Solidarité pour l’Enfance et la Jeunesse, SOJEPAE s’inquiète du trafic des jeunes filles vers les pays arabes. La plupart de ces filles sont utilisées dans la prostitution et aux pires formes de travail des enfants, déplore la SOJEPAE. Les facilitateurs dans ce trafic emploient beaucoup d’argent pour tromper la vigilance des agents de sécurité explique David Ninganza, porte-parole de l’association qui demande au gouvernement de conjuguer les efforts pour démanteler le réseau. Deux personnes soupçonnées d’être derrière ce trafic auraient été arrêtées par la police.

- Un démobilisé a été arrêté et détenu dans un lieu inconnu dans la province de Makamba. Nyobeje, démobilisé du CNDD, a été arrêté mardi sur la colline Buheka de la commune Nyanza Lac en province Makamba. Selon des témoins, il a été arrêté par certains membres de la ligue des jeunes Imbonerakure affiliés au parti présidentiel sur l’ordre du chef de zone Mpinga commune Vugizo dans la même province. Ils l’accusent de participation aux mouvements armés mais ses voisins qualifient ces allégations de sans fondement. Ils pensent plutôt qu’il a été victime de son appartenance politique car il est démobilisé du CNDD de Leonard Nyangoma. Sa famille affirme avoir cherché dans tous les cachots de cette localité mais en vain. Elle craint une exécution extrajudiciaire. Dans la zone Mpinga, les membres des partis d’opposition s’inquiètent parce qu’ils sont souvent malmenés et intimidés par les jeunes Imbonerakure du parti au pouvoir. Ils demandent que leur sécurité soit assurée.

Sécurité

- La dépouille d'un certain Nijimbere Eric a été retrouvée ce mardi matin sur la colline Kigoma zone Rwisabi commune Mutaho dans la province Gitega. L’individu avait disparu le 24 janvier 2016. Vu les blessures que présentait le corps, il aurait été tué à coups de marteau infligés au niveau de la tête. Deux personnes soupçonnées de ce meurtre, à savoir Ndaruzaniye Léopold et Mbonihankuye Prosper viennent d'être arrêtées et incarcérées dans les cachots de la police de Mutaho.

- Des explosions et des tirs ont été entendus tout au long de la nuit de lundi à mardi dans les quartiers de Cibitoke et Mutakura Commune Ntahangwa au nord de la capitale Bujumbura. Des témoins sur place parlent d’une position militaire attaquée. Selon un habitant du quartier, vers 20 heures, un groupe d’hommes armés a attaqué la position militaire qui se trouve au quartier Mutakura, 3ème avenue. Des explosions ont commencé, puis des tirs ont suivi et nous sommes allés nous cacher sous les lits, déclare-t-il. Les habitants des quartiers Cibitoke et Mutakura regrettent qu’après l’attaque des militaires se sont introduits dans les ménages et ont malmené des gens. Ce mardi 26 janvier, très tôt le matin, une fouille a été opérée dans les mêmes quartiers de Mutakura et Cibitoke. Les habitants dénoncent beaucoup d’arrestations arbitraires lors de l’opération. Ils craignent des exécutions extrajudiciaires. Une fouille a aussi été menée dans la matinée de ce mardi au quartier Nyakabiga II. Le porte-parole de la police rejette l’information selon laquelle une position militaire a été attaquée à Mutakura lundi 25 janvier 2016. Pierre Nkurikiye, reconnait qu’une opération de fouille a été menée ce mardi matin dans les quartiers de cibitoke et Mutakura. Il donne le bilan de 4 suspects arrêtés, un kalachnikov et 4 chargeurs saisis.

Politique

- Le gouvernement burundais a appelé dimanche dernier le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine à venir au Burundi pour se rendre compte que le déploiement de troupes étrangères dans le pays est inutile. Le porte-parole du gouvernement burundais Philippe Nzobonariba, dans un communiqué de presse, a remercié le Conseil de sécurité des Nations Unies pour la réalisation d’une visite de deux jours au Burundi la semaine dernière, pour évaluer de leurs propres yeux la situation du pays.

Il ajoute que le gouvernement burundais saisit cette occasion pour inviter le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine de faire une visite similaire afin d’évaluer de leurs propres yeux la situation politique et sécuritaire qui prévaut actuellement au Burundi. Il précise que le gouvernement burundais reste convaincu que les décisions prises par le Conseil de paix et de sécurité de l’UA, y compris le déploiement de troupes étrangères dans le pays ont été décidées sur la base de rapports erronés et manipulées, au mépris de la vérité profonde du pays.

Précisons qu’avant de quitter l’aéroport international de Bujumbura vendredi soir, Samantha Power, l’ambassadeur américain à l’ONU et membre du comité du Conseil de sécurité de l’ONU, a déclaré que le gouvernement burundais devrait être prêt pour le déploiement de troupes de l’Union Africaine.

● Education

- Les élèves du lycée de Muramvya en grève depuis trois jours ont été priés de faire leurs valises ce mardi 26 janvier 2016 et rentrer chez eux. La décision a été prise par la direction qui affirme qu’elle n’est pas en mesure de garder ces élèves avec des stocks vides. Le directeur se plaint que le ministère n’a pas donné de subsides depuis plusieurs mois. Les élèves avaient enclenché un mouvement de grève pour réclamer à manger. Ils se plaignaient que seul le riz et en très petite quantité était servi sur les tables des réfectoires. La situation serait similaire dans plusieurs écoles dans un pays où même beaucoup de ménages avouent manger difficilement une fois par jour.

 Gouvernance

- Depuis ce lundi 25 janvier 2016, deux communes sur trois de la Mairie de Bujumbura ont de nouveaux administrateurs. Il s’agit d’un côté de la commune Ntahangwa qui est désormais sous la direction de Hakizimana Eddy Paul en remplacement de l’honorable Rémy Barampama. Honorable Bashingwa Evole Pierre est élu président du conseil communal de Ntahangwa. Les noms de nouveaux chefs de zones ont été aussi approuvés par le conseil communal. Il s’agit de Nduwimana Ernest pour Buterere, Nakiteretse Jeanne pour Kinama, Nkeshimana Evode pour Kinama, Sibomana Floribert pour Gihosha, Hakizimana Espérance pour Kamenge et enfin Ndikuriyo Immelde pour Ngagara.

De l’autre côté, Désiré Issa Mazimpaka est élu administrateur de la commune Mukaza. Le président du conseil communal est Madame Ahishakiye Emérence, la vice-présidence de ce conseil est assurée par Madame Espérance Ngerageze ancienne administrateur communal de Bwiza. Les chefs des Zones dans Mukaza ont été aussi nommés. Il s’agit de Mudogi Salvator à Bwiza, Sindayihebura Fulgence à Rohero, Idi Radjabu Kabano à Buyenzi et Nkurunziza Eric  à Nyakabiga.

Parmi les administrateurs des communes de la Mairie aucune femme. Ces administratifs viennent d’être remerciés après quatre mois seulement dans leurs postes. Selon des sources concordantes, ce limogeage aurait un lien avec la mauvaise gestion et des divisions internes du parti au pouvoir CNDD-FDD. Certains auraient même des dossiers ouverts à la Cour anti-corruption. Selon une autre information, Madame Marie Suzane Ndayisaba qui dirigeait la commune Mukaza, se serait déjà exilée.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2021

parking aéroport pas cher