topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


PANAMA PAPERS : LE PRÉSIDENT DU BURUNDI MIS EN CAUSE DANS LE PILLAGE DE SON PAYS. Pour le fil complet des informations : Cliquez sur "Toute l’actualité" [Menu de gauche] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Nouvelles locales du jeudi 07 avril 2016 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Nouvelles locales

@rib News, 07/04/2016

● Droit de l’Homme

 - Robert Molinot, professeur à l'école belge de Bujumbura (photo, entrée) a été arrêté par la police en province de Bubanza vers 13h30 ce jeudi. Il se trouvait dans un bus lorsqu'un agent de la PNB est intervenu et l'a fait descendre. Molinot a été conduit au poste de police de Bubanza, comme l'ont indiqué des témoins de la scène. Il est suspecté d'avoir pris des photos qui sont en fait des clichés anodins de paysage et les policiers lui ont confisqué son appareil et ses papiers pour vérification. Les défenseurs des droits de l'homme à Bubanza présents au poste de police se disent indignés par cette arrestation et l'attitude zélée des policiers. Ils demandent la libération immédiate du ressortissant belge. Robert Molinot vient d'être relâché le soir de ce jeudi comme cela est confirmé par la police de Bubanza.

- Les vaches subtilisées ce mercredi par le chef des imbonerakure dans la localité de Mabanda en province Makamba se trouvent toujours parquées au centre des jeunes de Mabanda. Les propriétaires de ces vaches ont dû transporter les petits veaux à la tétée en utilisant des motos, ont rapporté des témoins. Rappelons que pour récupérer leurs bêtes, les éleveurs sont tenus de régler une amende de 20.000 FBU par vache.

- Une fouille perquisition a été opérée ce jeudi au chef-lieu de la commune Burambi de la province Rumonge. Au cours de cette opération, trois tenues militaires et un chargeur garni de cartouches ont été saisis au domicile d’un démobilisé du nom de Bigirimana Isidore. Celui-ci a été arrêté par la police sur la colline Rwaniro.

Des habitants du chef-lieu de Murago disent que cette fouille aurait ciblé seulement des ménages des militaires et des démobilisés d’une même ethnie. L’administration confirme l’arrestation d’un certain David Nzoyisaba ; un militaire qui était en congé. Selon des sources sur place, aucune arme ou effet militaire n’a été saisis à son domicile.

Un autre démobilisé ex fab Edouard Nzosaba de colline Busaga dans la même commune a été arrêté par la police ce mercredi au chef-lieu de cette commune. Sa famille s’inquiète de sa sécurité et dit que ce démobilisé a été battu et malmené par des policiers qui l’ont arrêté.

Rappelons que ces arrestations interviennent quelques jours après l’attaque des hommes armés au chef-lieu de la commune Burambi en début de cette semaine ; une attaque qui a couté la vie à deux personnes et blessant quatre autres. Selon l’administration, une dizaine loge dans les cachots de Burambi pour avoir participé dans les bandes armés.

- 3 personnes ont été arrêtées le matin de ce jeudi par des militaires dans la zone Rukina de la commune Mukike de la province Bujumbura. Dès l’aube des militaires avaient encerclé des ménages ciblés et ont par la suite procédé à l’arrestation de Nihahaza et son fils Déo Gahungu élève de la 8ème et Jimmy Ngendangezwa un père de deux enfants.

- Tous ont été arrêtés et il leur est demandé de dire ou sont des membres de leurs familles qui ont fui parce que recherchés étant accusé d’appartenir à des groupes rebelles. Nihahaza a pour le moment été libéré. Le jeune Déo Gahungu est arrêté alors qu’il y’avait été torturé il y’a deux semaines étant détenu sur une position militaire. A Rutambi en commune Mugongo-Manga de la même province, Nahayo Joseph a été arrêté après que les militaires n’aient pu mettre la main sur son neveu qu’ils venaient arrêter.

- L’après-midi de ce mercredi, Placide Biraboneye originaire du Rwanda et distributeur d’eau minérale a été enlevé au marché "chez Siyoni" par deux hommes en tenue policière qui étaient à bord d’une voiture noire sans immatriculation, de type Cardina. Dans la même journée, Claude Niyomwungere a été arrêté par des agents du Service National de Renseignement alors qu’il se trouvait à son travail, à la société Aura Télécoms. Des témoins indiquent qu’il a été directement conduit à la Documentation.

- Une autre arrestation est celle de Ferdinand Irabandutira qui a eu lieu ce mercredi soir. Ce lauréat de l’école technique d’enseignement médical de Makamba a été arrêté sous l’ordre d’un jeune Imbonerakure affilié au parti au pouvoir CNDD-FDD du nom de Emmanuel actuel directeur de l’école primaire Kiremba de la même commune. Emmanuel accuse Ferdinand de soigner des rebelles. La police a conduit directement Ferdinand dans le cachot du commissariat provincial Makamba où il est detenu actuellement.

● Sécurité

- Des coups de feux ont été entendus ce mercredi vers 21h sur la colline de Mubira de la zone de Nyagasasa, commune de Mugamba de la province Bururi. Les habitants parlent d'échanges de tirs entre rebelles et forces de l’ordre durant une trentaine de minutes. La police conteste cette version des faits. Le commissaire provincial affirme que des militaires de la position de Mubira ont cru à une attaque et qu'ils ont tiré en réaction.

- Jean Marie Vianney, un militaire-brancardier de l'hôpital militaire a été arrêté ce lundi par le Service National de Renseignement de Mabayi en province de Cibitoke. Le militaire a été interpellé alors qu'il rendait visite à des membres de sa famille. D'après une source locale, on lui reprocherait d'avoir tenté une fuite vers le Rwanda. Après avoir passé la nuit au cachot du SNR de Cibitoke, il a été transféré au camp militaire de Cibitoke. La famille de Vianney demande expressément sa libération.

● Politique

- La famille de Cyprien Ntaryamira était prête à faire le déplacement sur Bujumbura pour déposer une gerbe de fleurs et ainsi participer à l'hommage organisé par les autorités. Elle n'a pu le faire car le déplacement promis par les autorités n'a pas été disponibilisé. En pagnes bien lavées et en paire de chaussures communément appelée "Yebo Yebo", Régina Mbanzurwanko soeur du président défunt dit avoir raté une occasion en or, un moment très important qui ne se présente qu’une seule fois par an. Le Frodebu, famille politique de Ntaryamira est aussi pointée du doigt. Zacharie Ndayigihugu, le grand frère de Cyprien Ntaryamira regrette que le parti dont est issu Ntaryamira ne se soit jamais intéressé à sa famille depuis la mort du président. La famille Ntaryamira demande à la justice burundaise qu'elle puisse révéler un jour ce qui a été à la base de la mort de leur regretté fils.

- A ce 22ème anniversaire de la commémoration de la mort du président Cyprien Ntaryamira, le parti Sahwanya FRODEBU estime que l’héritage du président Cyprien Ntaryamira n’existe plus dans presque tous les domaines du pays. Son héritage de « discipline » a été bafoué ces derniers jours selon Léonce Ngendakumana président de ce parti dont était issu Président Ntaryamira. Ce dernier fait allusion à la crise politico-sécuritaire que traverse actuellement le Burundi. Il estime qu’il est regrettable que les Burundais commémorent ce 22ème anniversaire alors que le pays n’est pas stable. Il appelle les Burundais à rester collés à l’idéal de feu Ntaryamira qui est la paix, la réconciliation, la cohabitation pacifique et le développement entre les différentes composantes de la société Burundaise.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher