topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] ● « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire] 
Guinée-Conakry : le chef de l'opposition choisi comme Premier ministre Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 20/01/2010 – D’après Associated Press et Reuters

Jean-Marie DoréLa junte militaire guinéenne a choisi le responsable de l'opposition Jean-Marie Doré comme Premier ministre, une mesure cruciale qui ouvre la voie à une transition vers la démocratie, avec des élections qui doivent être organisées dans les six prochains mois.

Le chef de la junte militaire, le capitaine Moussa "Dadis" Camara, a accepté de rester en exil volontaire au Burkina Faso après avoir été soigné au Maroc et le général Sekouba Konaté a été choisi pour assurer l'intérim et superviser l'organisation d'élections dans les six mois.

Le dirigeant syndical Rabiatou Serah Diallo et le général Toto Camara ont en outre été nommés vice-Premiers ministres.

Agé de 70 ans, Jean-Marie Doré est un militant de longue date de l'opposition. Candidat malheureux à la présidentielle face à Lansana Conté en 1993 puis en 1998, il n'a jamais été ministre dans un gouvernement.

Doré, qui dirige l'UPG (Union pour le progrès de Guinée) est, comme le chef de la junte militaire Moussa "Dadis" Camara, originaire de la région Forestière (Est du pays), où vivent plusieurs ethnies minoritaires.

Après la mort de Conté, Doré, qui est par ailleurs une personnalité du Forum des forces vives (FFV, mouvement en faveur de la démocratie), a joué un rôle de premier plan dans les négociations avec la junte.

Jean-Marie Doré s'était ouvertement interrogé sur la capacité du chef de la junte à diriger le pays après la tentative d'assassinat dont il a été victime le mois dernier. Il faisait aussi partie des dizaines de milliers de personnes qui s'étaient rassemblées dans un stade de la capitale en septembre dernier pour protester contre le chef de la junte.

Des membres de sa garde présidentielle avaient alors ouvert le feu sur la foule, tuant au moins 156 personnes. Des dizaines de femmes avaient été violées et Jean-Marie Doré avait lui-même été roué de coups par les hommes de Camara. Il garde chez lui un sac contenant les vêtements qu'il portait ce jour-là, maculés de sang.

Le capitaine Camara et le président par intérim, le général Sekouba Konaté, se sont mis d'accord sur le nom de Jean-Marie Doré, selon Idrissa Cherif, le ministre de l'Information de la junte qui a pris le pouvoir lors d'un putsch il y a un an.

"Jean-Marie Doré a été choisi en collaboration étroite entre les deux hommes et en présence de (Blaise) Compaoré", le président du Burkina Faso où le capitaine Camara est en convalescence, a-t-il ajouté.

"Il n'a pas été choisi simplement en raison de son expérience, mais aussi en raison de sa connaissance de la politique guinéenne", a ajouté une source proche de la junte.

D'après Idrissa Cherif, les deux hommes ont choisi 30 membres du gouvernement, répartis également entre la junte au pouvoir, l'opposition et les intellectuels guinéens. Chaque groupe a reçu 10 postes, a-t-il précisé.

Le général Konaté, qui a persuadé Moussa "Dadis" Camara d'accepter la transition vers un régime civil, est rentré mardi à Conakry sous très haute protection. Il a passé les six derniers jours au Burkina Faso à négocier le départ de l'homme fort de la junte.

A un moment, Konaté avait rédigé une lettre de démission de quatre pages, Moussa "Dadis" Camara ne semblant pas accepter de quitter le pouvoir. Mais sous les pressions, ce dernier a finalement accepté la nomination d'un Premier ministre civil et la tenue dans les six mois d'élections multipartites dans lesquelles aucun membre de l'armée ne sera autorisé à se présenter.

L'opposition prévoyait de faire un accueil triomphal au général Konaté, et des milliers de Guinéens étaient attendus à l'aéroport. Mais mardi soir, un porte-parole du gouvernement a annoncé que seuls les membres du gouvernement seraient autorisés à l'accueillir.

Plusieurs centaines de soldats avaient été déployés autour de l'aéroport avant son retour, dans un climat tendu, de crainte que certains officiers ayant bénéficié des largesses de la junte militaire n'acceptent pas le retour d'un gouvernement civil.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher