topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : d'autres élèves exclus pour avoir gribouillé des photos de Nkurunziza Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Education

@rib News, 14/06/2016 – Source AFP

Plus de 230 collégiens ont été provisoirement exclus de leur école, dans la commune de Gisuru, dans l'est du Burundi, pour de nouveaux griffonnages sur la photo du président Pierre Nkurunziza dans des manuels scolaires, a-t-on appris mardi de source administrative.

Des cas similaires avaient déjà été officiellement recensés dans deux autres écoles et sévèrement punis, dans le centre du Burundi et la capitale Bujumbura.

"Nous avons décidé de chasser temporairement quelque 230 élèves de quatre classes de 8e et de 9e années (entre 14 et 17 ans, ndlr) du Collège communal de Gihinga lundi, parce qu'ils ont refusé de dénoncer ceux qui parmi eux ont abimé une photo de son excellence le président de la République", a annoncé Aloys Ngenzirabona, administrateur de la commune de Gisuru, joint par téléphone.

Selon ce responsable, équivalent d'un maire, la direction cherchait depuis une semaine à faire avouer à ces élèves qui était responsable de ces gribouillis, sans y parvenir.

"Nous leur avons donné des papiers pour qu'ils y notent les noms des responsables, mais ils nous ont rendu des feuilles vierges", a-t-il expliqué.

Les responsables ont décidé de renvoyer ces élèves "jusqu'à ce qu'ils se décident à dénoncer les responsables de cet acte ignoble", a-t-il ajouté.

Cette école est la troisième du pays où de tels cas sont officiellement découverts et les élèves punis. Mais une source du ministère de l'Education a assuré qu'une dizaine d'autres écoles sont concernées, notamment à Bujumbura.

Le 3 juin, 11 lycéens de Muramvya (centre) ont été inculpés puis incarcérés pour outrage à chef d'état pour avoir abîmé des photos du président Nkurunziza.

Depuis, six mineurs ont bénéficié de la liberté provisoire, mais les cinq autres, légalement considérés comme majeurs, sont en détention préventive en attendant leur procès.

Le gouverneur de Muramvya, Emmanuel Niyungeko, avait justifié la "sévérité" de ces sanctions en expliquant qu'après Dieu venait le roi, or "aujourd'hui le roi du Burundi c'est le président Nkurunziza".

Une semaine plus tôt, plus de 300 collégiens de Ruziba, dans la périphérie sud de Bujumbura, avaient été renvoyés de leur école pour les mêmes motifs. Ils ont depuis été réintégrés, mais la police enquête pour trouver les responsables.

Dans certains livres, les yeux du président avaient été troués. Dans d'autres, sa photo avait été gribouillée, ou des propos insultants à son égard avaient été inscrits.

Le Burundi a plongé dans une grave crise émaillée de violences lorsque le président Nkurunziza a annoncé en avril 2015 sa candidature pour un troisième mandat, avant d'être réélu en juillet.

Les violences ont déjà fait plus de 500 morts et poussé plus de 270.000 personnes à quitter le pays.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher