topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Breaking News – GÉNÉRAL ÉVARISTE NDAYISHIMIYE PRÉSIDENT ÉLU DU BURUNDI : La Cour constitutionnelle a validé, ce jeudi 4 juin dans l’après-midi, la victoire du parti présidentiel CNDD-FDD aux élections présidentielle et législatives du 20 mai dernier au Burundi. [@rib News, 04/06/2020] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]

 

La Cour constitutionnelle du Burundi a rejeté jeudi le recours du principal parti d'opposition contre le résultat de l'élection présidentielle du 20 mai, et proclamé président élu le candidat du pouvoir, Général Évariste Ndayishimiye.
Nigeria : le Vice-président assume l'intérim à la tête de l'Etat Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 09/02/2010 – Source Associated Press

Goodluck JonathanL'Assemblée nationale du Nigeria a confié mardi au vice-président Goodluck Jonathan l'intérim à la tête de l'Etat en l'absence pour maladie du président Umaru Yar'Adua.

La Chambre des représentants et le Sénat ont tous deux adopté un texte autorisant Goodluck Jonathan à remplacer Umaru Yar'Adua jusqu'à ce que celui-ci rentre d'Arabie saoudite, où il se trouve depuis le 23 novembre pour y faire soigner une péricardite, une maladie cardiaque.

Dans une allocution télévisée, Goodluck Jonathan a annoncé dans la soirée qu'il assumait désormais l'intérim à la tête de l'Etat. Il a demandé à la population de prier pour le président élu Umaru Yar'Adua.

En l'absence d'Umaru Yar'Adua, la présidence du Nigeria était vacante, et plusieurs responsables du pays ont appelé le chef de l'Etat à démissionner. La situation faisait craindre une crise constitutionnelle dans ce pays de 150 millions d'habitants, le plus peuplé d'Afrique, tandis que le mécontentement de l'opinion allait croissant.

Cette absence a également conduit à la rupture du cessez-le-feu observé par le Mouvement pour l'émancipation du Delta du Niger (MEND), principal groupe d'insurrection du sud du Nigeria en lutte pour la répartition des revenus pétrolifères du pays.

Face à la situation, les ministres des Affaires étrangères américain, français, britannique et de l'Union européenne avaient adressé fin janvier une lettre ouverte au gouvernement nigérian s'inquiétant de la "période d'incertitude" traversée par le pays.

La décision du Parlement mardi pourrait toutefois ne pas mettre un terme, même provisoire, à la situation.

Selon des experts en droit, elle n'est en effet pas prévue par la Constitution du Nigeria car Umaru Yar'Adua n'a pas officiellement écrit à Goodluck Jonathan pour lui transférer ses pouvoirs avant de quitter le pays. La Constitution ne contient aucune disposition expliquant la marche à suivre dans cette situation et n'autorise pas l'Assemblée nationale à agir tel qu'elle l'a fait mardi.

De plus, le transfert des pouvoirs à Jonathan pourrait aggraver les tensions entre les communautés chrétienne (du Sud du pays) et musulmane (Nord). Un accord de partage du gouvernement non-écrit prévoit en effet que la présidence alterne entre les deux croyances.

En vertu de cet accord, Jonathan, chrétien, devait remplacer, mais plus tard, Yar'Adua avant la fin de son mandat. L'accélération de ce calendrier pourrait ne pas être accepté par la communauté musulmane. Olusegun Obasanjo, le prédécesseur de Yar'Adua élu en 1999, était lui aussi chrétien.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher