topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : 19% des Burundais vivent en phase humanitaire de "crise alimentaire" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

@rib News, 14/10/2016 – Source Xinhua

19% des Burundais (environ 1.460.000 personnes) vivent actuellement en phase humanitaire de "crise alimentaire", a indiqué Gilbert Nsengiyumva, expert en charge de la sécurité alimentaire au sein de la représentation de l'Organisation de l'ONU pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) au Burundi.

Dans une interview accordée jeudi à Xinhua dans l'attente de la commémoration de la journée internationale de l'alimentation du 16 octobre (édition 2016), M. Nsengiyumva a précisé que ces récentes statistiques, ne concernent que cette situation frappant une frange importante de la population burundaise, ne concerne que la période allant de début juillet à septembre dernier.

Le fossé de l'insécurité alimentaire risque de se renforcer durant le dernier trimestre 2016 (octobre-décembre2016), a-t-il prévenu, en se basant sur les projections pour cette période, sous analyse par une équipe des enquêteurs relevant du ministère burundais de l'Agriculture et de l'Elevage et des organisations internationales directement intéressés, à savoir la FAO, le Programme Alimentaire Mondial (PAM), le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF) et Action Contre la Faim (ACF).

"L'augmentation croissante de la densité démographique dans des proportions largement supérieures à celle de la production agricole, la hausse des prix des produits alimentaires de base, le déficit hydrique inhérent aux caprices climatiques ainsi que la limitation des échanges commerciaux et mouvements transfrontaliers avec les pays limitrophes dont la Tanzanie, sont au cœur des causes de cette insécurité alimentaire récurrente au fur des années au Burundi", a-t-il expliqué.

Pour lui, la crise politico-sécuritaire burundaise prévalant dans le pays depuis avril 2015, a pesé "fortement" dans la balance en ce qui concerne la flambée des prix des produits alimentaires dans certaines régions.

Il a fait remarquer que les quelques stratégies d'adaptation et de survie, développées par les communautés paysannes rurales face à la persistance de l'insécurité alimentaire dans le pays, "ne peuvent incarner en aucun cas", des solutions durables pour une sortie de crise au plan alimentaire au Burundi.

L'agriculture burundaise, qui incarne une économie de type familiale et qui nourrit une immense majorité de la population burundaise (près de 90%), "aura aussi été longtemps mise à mal par les longues années de guerre civile" qu'a connues le Burundi après le recouvrement de son indépendance en juillet 1962.

Là où le bât blesse, a-t-il souligné, c'est qu'aujourd'hui, les aléas climatiques "s'en mêlent et laissent ainsi les producteurs agricoles dans des situations d'impasse perpétuelle".

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher