topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Le retrait de la CPI ne met pas le Burundi à l'abri de la justice internationale Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Justice

RFI, 14 octobre 2016

CPI: le retrait annoncé du Burundi ne met pas fin aux poursuites internationales

Au Burundi, tout est allé très vite après la volonté des autorités de se retirer de la CPI, la Cour pénale internationale, accusée d'être un « instrument politique d'oppression ». Après l'Assemblée, le Sénat a voté pour ce texte qui doit maintenant être promulgué par le président Nkurunziza. Ce serait une première pour l’instance judiciaire, mais concrètement cela ne met pas le Burundi à l'abri de la justice internationale.

Officiellement, la Cour pénale internationale ne pourra plus enquêter de sa propre initiative au Burundi, une fois ce départ acté dans une année. Cela ne suffira pas à mettre le Burundi à l'abri de telles poursuites. Il suffit pour cela que le Conseil de sécurité de l'ONU l'autorise comme ce fut déjà le cas pour le Darfour en 2005 et la Libye, en 2011.

La communauté internationale a prévu également le cas de pays membres qui décideraient de se retirer de la CPI pour échapper à des poursuites, explique un spécialiste. Le statut de Rome stipule que « le retrait ne prend effet qu’un an après la date à laquelle la notification a été reçue », un retrait qui n'aura pas de conséquence sur des affaires déjà en cours au moment où ce retrait devient effectif. Et c'est le cas aujourd'hui pour le Burundi.

La procureure de la CPI, Fatou Bensouda, a lancé depuis le mois d'avril un examen préliminaire sur des meurtres, tortures et viols commis dans ce pays. En parallèle, un collectif d'avocats a déposé auprès de la CPI depuis trois mois une centaine de dossiers de victimes ou d'ayants droits de victimes de ces violences. De quoi alimenter le dossier de la procureure.

Enfin, et c'est sans doute une des raisons qui ont poussé Bujumbura à précipiter son départ de la CPI : le conseil des droits de l'homme de l'ONU a décidé, il y a quelques jours, de mettre en place une commission internationale d'enquête à la suite d'un rapport d'expert qui a pointé la responsabilité du gouvernement burundais dans de graves crimes. Une liste a même été établie. Le gouvernement burundais n'en a donc pas fini d'entendre parler la CPI malgré son retrait.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher