topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


PIERRE NKURUNZIZA EFFECTUE SA PREMIÈRE SORTIE À L’EXTÉRIEUR DU PAYS, DEPUIS DEUX ANS : LE PRÉSIDENT BURUNDAIS SE REND CE JEUDI EN VISITE D'ÉTAT EN TANZANIE. [@rib News, 20/07/2017] ● Pour le fil complet des informations : Cliquez sur "Toute l'actualité" (Menu de gauche) ●Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : Le pouvoir réfute l'existence de la famine Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

RFI, 22-02-2017

Burundi : polémique autour de la crise alimentaire

 Au Burundi, de plus en plus de voix s'élèvent pour alerter sur une grave crise alimentaire. Mais le gouvernement burundais continue de démentir, tout en reconnaissant une chute de la production en 2016, mais qui serait selon lui en train d'être résorbée grâce à une bonne production ces derniers mois.

[Photo : Des commerçants burundais sur un marché de Bujumbura]

L'ensemble des partis politiques du Burundi a participé à des discussions de sortie de crise dans laquelle ce pays est plongé depuis bientôt deux ans – y compris le parti au pouvoir CNDD-FDD. Ils ont « attiré l'attention sur la famine » qui ravage certaines parties du pays, au moins huit provinces sur les 18 que compte le pays, appelant la communauté internationale à l'aide dans une déclaration lue par le facilitateur dans la crise burundaise.

Le gouvernement réfute catégoriquement ce mot de « famine » et parle d'un simple « déficit » de la production agricole en 2016, dû uniquement aux seuls aléas climatiques. Aujourd'hui, le gouvernement a les choses bien en mains, assure le ministre burundais en charge des Affaires sociales et met sur le compte de l'émotion, l'appel lancé depuis Arusha en Tanzanie. « Il ne faudrait pas s'alarmer outre mesure. Au niveau du gouvernement, la situation est sous contrôle », assure Martin Nivyabandi.

Un quart des Burundais dans le besoin, selon l'Olucome

Le président de l'Olucome, une association burundaise bien implantée sur le terrain dénonce un déni de la réalité. Il rappelle que selon les chiffres du ministère de l'Agriculture, la production agricole s'est effondrée en 2016 au Burundi : -40% par rapport à 2015.

Conséquence, souligne-t-il, un quart des 12 millions des Burundais ont besoin d'une assistance humanitaire d'urgence selon l'ONU, les prix des denrées alimentaires ont doublé en quelques mois, des Burundais fuient en exil. Des responsables administratifs ont même signalé de nombreux cas de décès. Gabriel Rufyiri appelle le gouvernement burundais à se ressaisir pour éviter « le pire » : « Le gouvernement veut cacher la vérité en lançant des discours qui montrent que tout va bien [...] Si rien n'est fait dans les meilleurs délais, nous craignons le pire ! »

Mais en réalité le pouvoir burundais semble avoir déjà contacté certains pays amis, dans la discrétion. La Chine lui a promis tout récemment une aide d'urgence de 5 000 tonnes de riz.


 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher