topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Escalade verbale entre les armées burundaise et rwandaise Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

PANA, 13 mars 2017

Bujumbura, Burundi - L’armée burundaise a démenti catégoriquement, lundi, des informations de son homologue rwandaise dénonçant les facilités de repli sur le territoire burundais dont aurait bénéficié un groupe d’assaillants non-identifié après une attaque armée contre le Rwanda, dimanche, faisant au moins deux morts et un blessé dans la population civile rwandaise.

L’information de l’armée rwandaise avait été publiée en ligne, dimanche, soutenant mordicus que le groupe armé, aux contours encore obscurs, s’était bel et bien replié au Burundi voisin, après l’attaque.

"Le ministère de la Défense nationale et des Anciens combattants voudrait porter à la connaissance de l’opinion tant nationale qu’internationale qu’aucun groupe armé n’a été remarqué, traversant la frontière entre le Burundi et le Rwanda", à la date indiquée du 12 mars dernier, lit-on dans une mise au point de l’état-major général de l’armée burundaise.

"Le Burundi n’acceptera jamais que des criminels ou des déstabilisateurs dans les pays voisins trouvent refuge sur le territoire national", assure un bref communiqué de l’état-major général de l’armée burundaise.

Une autre information des milieux des pêcheurs restait à vérifier sur trois Burundais tués la semaine dernière par de présumés garde-côtes dans les eaux territoriales rwandaises.

Un précédent incident, cette fois avéré, avait coûté la vie à deux ressortissants burundais pour une entrée "clandestine" sur le sol rwandais.

Les frontières burundo-rwandaises sont devenues, en général, à haut risque depuis que ces deux plus proches voisins de la région des Grands Lacs africains n’arrêtent pas de s’accuser de déstabilisation mutuelle.

Le Burundi accuse notamment le Rwanda de donner asile à des politiciens et des militaires ayant eu un rôle à jouer dans l’insurrection contre le troisième mandat présidentiel de 2015 et la tentative de putsch manqué qui s’en était suivie.

Au moins 75.000 ressortissants burundais ont fui les conséquences de la crise dans le pays d'origine vers le Rwanda voisin, selon les chiffres du Haut-Commissariat des Nations unies pour les Réfugiés.

La crise débordante a encore eu des conséquences néfastes sur les échanges diplomatiques, ceux des biens et des personnes, pratiquement au point mort entre deux pays réputés naguère "frères" à tous points de vue socio-culturelle, économique, linguistique et ethnique.

Plus récemment encore, des députés burundais avaient évoqué des rasions de sécurité personnelle pour boycotter une session avec leurs homologues de l’Assemblée législative des Etats membres de la Communauté d’Afrique de l’Est, à Kigali, au Rwanda.

Au plus haut niveau, le siège du Burundi était resté vide lors du sommet de 2016 des chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de l’Union africaine (UA) à Kigali, au Rwanda.


 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher