topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : le clergé sous pression Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

Jeune Afrique, 05 juillet 2017

Au Burundi, comme au Rwanda, l'Eglise catholique a exercé par le passé une influence certaine. A l'heure actuelle, quel est donc l'état du clergé au Burundi?

Deux pays, deux ethnies, deux crises, une seule et même Église. Au Rwanda, comme au Burundi, l’institution n’a jamais cessé de jouer de son influence, de faire entendre une voix qui porte dans les collines, aux deux tiers peuplées de catholiques. [Photo : Audience du Pape François aux évêques de la Conférence épiscopale du Burundi en visite ad Limina Apostolorum, 5 mai 2014]

Une différence pourtant, et de taille dans cette région des Grands Lacs : à Kigali, les prêches ont longtemps relayé le discours identitaire quand, à Bujumbura, ils le dénonçaient. Vingt-deux ans après le génocide, et à la suite d’un long silence, les évêques rwandais ont retrouvé la parole en novembre 2016 et demandé pardon pour le rôle de l’Église catholique dans les crimes de 1994 – suivis en cette démarche par le pape, en mars.

Leurs collègues de Bujumbura, eux, ont appris à se taire devant la déliquescence de leur pays et les menaces dont ils font l’objet. Plutôt légaliste, la hiérarchie catholique burundaise est souvent entrée en conflit avec des dirigeants politiques qui l’étaient peu. Du putsch de Jean-Baptiste Bagaza, en 1976, à l’assassinat du président Melchior Ndadaye en 1993 et la guerre civile qui a ensanglanté le pays jusqu’en 2006, les évêques ont multiplié les condamnations.

Certains y ont même laissé la vie, comme l’archevêque de Gitega, Joachim Ruhuna, tué en 1996 par les rebelles hutus. Sept ans plus tard, c’est l’archevêque irlandais Michael Aidan Courtney qui est abattu lors d’une embuscade tendue au sud de la capitale.

Récalcitrants

Et ce sont les révélations concernant l’assassinat, en septembre 2014, de trois religieuses italiennes qui vont attiser la contestation contre Pierre Nkurunziza, candidat à sa réélection au début de 2015. Incarcéré après avoir lié ce crime aux services secrets burundais, le journaliste Bob Rugurika est libéré après un mois, sous les ovations de la foule.

Une liesse jusqu’alors inconnue dans le pays, et qui accompagnera, quelques mois plus tard, le général Niyombare pendant les quarante-huit heures de son coup d’État manqué – sous le regard bienveillant d’une Église catholique burundaise qui ne bouge pas.

L’institution a pris clairement position dès le début de la crise et, s’en tenant aux accords d’Arusha, s’oppose à un troisième mandat présidentiel, par la voix d’Évariste Ngoyagoye, l’archevêque de Bujumbura. Pendant quelques mois, les sermons se durcissent dans les églises. Avant que Pierre Nkurunziza remporte la mise et que ses partisans veuillent remettre au pas les prêtres récalcitrants.

Emprisonnés, exfiltrés

« Quelques-uns ont été emprisonnés, d’autres exfiltrés, témoigne un membre du diocèse de Gitega. L’archevêque Ngoyagoye a été plusieurs fois menacé de mort. » La conférence épiscopale se fait taper sur les doigts dès qu’elle tente de parler de la situation interne du pays, et lors des offices, les sympathisants du pouvoir n’hésitent pas à corriger les sermons qu’ils jugent un peu trop orientés.

Cela n’empêche pas certains prêtres d’interpeller le chef de l’État, par l’intermédiaire des Saintes Écritures. Soutenant officiellement les négociations, le clergé burundais semble attendre son heure. « La situation économique est si grave que, sans l’aide internationale, le pouvoir est chaque jour un peu plus détesté », observe le professeur Nestor Bidadanure.

En novembre, Pascal Nyabenda, président de l’Assemblée nationale, a joué les éclaireurs en appelant l’Église à convaincre les bailleurs de fonds. Une demande à laquelle la principale institution religieuse du pays s’est contentée de faire la sourde oreille.

Par Olivier Caslin

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher