topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

 

Umusambi (grue couronnée)


Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi:: l'armée en grave "crise", met en garde le ministre de la Défense Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Sécurité

@rib News, 24/03/2010 – Source AFP

Lt-Général Germain NiyoyankanaL'armée burundaise connaît une grave crise qui pourrait précipiter le Burundi "dans le gouffre", a mis en garde mardi soir le ministre de la Défense de ce pays, le leutenant général Germain Niyoyankana, s'inquiétant des risques de dérapage à deux mois des élections générales.

"Il se passe quelque chose d'inhabituel. (...) Depuis que j'ai commencé ma carrière dans l'armée il y a 34 ans, nous n'avons jamais connu de crise qui semble durer aussi longtemps alors que le pays traverse une période cruciale", a déclaré à la presse le leutenant général Niyoyankana.

"Si cette crise perdure, cela peut précipiter ce pays dans le gouffre", a-t-il souligné, s'exprimant en kirundi (langue nationale).

Le ministre de la Défense a fait cette déclaration mardi, alors que s'ouvrait devant le Conseil de guerre à Bujumbura le procès de 18 soldats poursuivis officiellement pour "complot militaire" et arrêtés pour "déstabilisation des institutions" en janvier.

Ce procès se déroule dans un contexte de malaise persistant au sein de l'armée et de la police.

Depuis décembre 2009, au moins six sous-officiers ont été arrêtés et huit autres militaires renvoyés de l'armée, soupçonnés d'avoir appelé par tracts les soldats à la révolte.

En février, un soldat avait été tué, deux personnes dont un civil blessées, au cours d'une fusillade déclenchée par des soldats dans un camp militaire de Bujumbura.

"Samedi soir, un inconnu a tiré des rafales en direction de la présidence et de la 2e vice-présidence", a reconnu le ministre, y voyant l'action d'"un ennemi de la paix".

Fin novembre, des tracts distribués dans plusieurs provinces par des sous-officiers, soldats et policiers, accusaient leurs hiérarchies de favoriser les officiers et de prélever sans justification de l'argent des soldes des forces de sécurité. Ils leur reprochaient également d'avoir chassé les veuves de guerre des camps militaires, promettant des représailles sanglantes.

"Il y a certaines incohérences dans la loi qui nous gère jusqu'ici", a reconnu le ministre, à propos des textes régissant les conditions matérielles des militaires, notamment sur les questions de salaire, de retraite et de conditions de vie.

"Dès demain (mercredi), la commission de défense et de sécurité de l'Assemblée nationale va étudier (...) un nouveau texte qui va répondre aux difficultés évoquées et va nous aider à dissiper tous les malentendus", a assuré le leutenant général Niyoyankana.

Le ministre de la Défense a appelé "tous les partis politiques burundais, le parti au pouvoir et ceux qui se réclament de l'opposition, à faire preuve de responsabilité".

"Depuis plusieurs mois, nous observons des affrontements entre groupes de jeunes affiliés à ces partis. Cela devrait cesser", a lancé le ministre.

"Le Burundi approche d'une échéance électorale capitale (...) Je lance un cri d'alarme car c'est la responsabilité des hommes politiques qui est engagée et cette agitation de la jeunesse (des partis) peut être une source d'insécurité qui peut avoir des prolongements que personne ne peut contrôler", a-t-il prévenu.

Le Burundi tente de sortir depuis 2006 de 13 ans de guerre civile déclenchée par l'assassinat du premier président démocratiquement élu, le Hutu Melchior Ndadaye, lors d'une tentative de coup d'Etat de l'armée, alors dominée par la minorité tutsi.

Le Burundi est dirigé par un pouvoir élu, issu de l'ex-rébellion hutu du CNDD-FDD. L'armée (28.000 hommes) et la police (18.000) sont composées à parité entre les deux principales ethnies.

Des élections générales, dont une présidentielle et des législatives, sont prévues à partir de mai: un test pour la fragile paix retrouvée avec le soutien de la communauté internationale.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Réflexion et Débat

Analyses
Opinion

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition

Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2017

parking aéroport pas cher