topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

M. Frédéric Nahimana est le nouveau Ministre de la Communication et des Médias. Il a été nommé par le décret présidentiel N¤ 100/136 du 14 septembre 2018. [@rib News, 18/09/2018] ● Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : Le ministère d'Energie n'a pas l'intention d'accroître le coût d'électricité Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

@rib News, 02/08/2017 – Source Xinhua

Le ministère burundais de l'Energie et des Mines s'est déclaré mercredi n'avoir aucune intention d'accroître le coût d'électricité contrairement à ce que propagent ces derniers jours certains réseaux sociaux et soi-disant acteurs sociaux comme il les appelle.

Selon l'assistant du ministre de ce secteur, Laurent Mbonihankuye (photo), tout est parti d'un communiqué de presse publié ces derniers jours sur la présentation des réalisations dudit ministère au cours du 1er semestre 2017.

Dans cette présentation, il dit que "le ministre de l'Energie et des Mines a annoncé au public que le gouvernement du Burundi s'est engagé dans une voie de résorption de la crise d'électricité en contractant avec un producteur indépendant qui va injecter 30 MW dans le réseau électrique burundais, au plus tard fin août 2017. En même temps, il a indiqué que le coût moyen du KWh sera de 0.2 dollar".

Le communiqué de presse poursuit en disant qu'une interprétation inadéquate de ce coût moyen vient d'alimenter des polémiques et que "certains réseaux sociaux et soi-disant acteurs de la société civile s'évertuent à propager des informations dénuées de tout fondement à travers lesquelles ils exhibent des augmentations de tarifs hors norme".

Face à cette situation et afin de couper court à cette zizanie résultant de ces fausses informations, le ministère de l'Energie et des Mines a fait des communications au public.

"La population doit savoir que les intentions du ministère ne sont pas celles d'accroître le coût d'électricité, mais plutôt celles de pourvoir ce produit à tous les demandeurs et d'encourager les investissements", indique le communiqué de presse.

Une autre communication fait référence au 0.2 dollar entériné par le Conseil des ministres des 14 et 15 décembre 2016 du fait des coûts de production d'énergie devenus de plus en plus élevés.

"Sa conversion (celle de ce coût moyen, ndlr) dans la grille tarifaire échappe au calcul arithmétique simple, mais reste plutôt du ressort des experts", a indiqué dans ce communiqué de presse M. Mbonihankuye qui ajoute qu'au demeurant, cette grille va être portée à la connaissance du public sous peu.

Le ministère tranquillise enfin la population sur cette augmentation du tarif de l'électricité qui, dit le communiqué, n'a de commune mesure avec ce qui est annoncé par certaines personnes de mauvaise foi et profite de l'occasion pour lui signifier qu'en essayant de stocker les unités, elle risque de se voir coller la catégorie qui n'est pas la sienne et ce fait, perdre là où elle espère gagner".

"Afin de se prémunir des désagréments qui seraient inhérents à cette flambée excessive, ces réseaux incitent la population à acheter des unités pour les stocker", ce que condamne le ministère qui est convaincu que ces réseaux considèrent ces unités comme des denrées alimentaires.

Pour une bonne gestion de l'électricité de la seule Régie de production et de transport de l'eau et d'électricité, celle-ci a introduit depuis quelques années le système de prépaiement des unités lors de l'achat de l'électricité.

Le pays en général, et la capitale Bujumbura en particulier, fait face depuis un bon bout de temps à un grave déficit d'électricité prolongé dû en grande partie aux perturbations climatiques.

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher