topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Émeutiers tués au Kenya : appel à la grève lundi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

@rib News, 13/08/2017 – Source The Associated Press

Le leader de l’opposition au Kenya Raila Odinga appelle ses partisans à ne pas se présenter au travail, lundi, déplorant les nombreux émeutiers tombés sous les balles des policiers.

Les policiers kényans ont ouvert le feu sur des émeutiers et usé de gaz lacrymogènes contre un convoi de l’opposition, samedi, au lendemain de l’annonce de la victoire électorale du président sortant Uhuru Kenyatta.

Les manifestations, souvent violentes, ont été déclenchées lorsque le candidat adverse, M. Odinga, a dénoncé une fraude électorale. La commission électorale kényane a affirmé que le processus électoral avait été juste et équitable, et des observateurs internationaux ont salué sa gestion du scrutin dans le pays de 45 millions d’habitants.

M. Odinga s’est adressé à une foule, dimanche, à Kibera, un bidonville de Nairobi où des partisans de l’opposition ont combattu des policiers ayant tiré des balles réelles et des gaz lacrymogènes ces derniers jours. ll a soutenu qu’il y avait un «complot pour tuer (ses) partisans», et a promis une annonce importante, mardi.

Depuis le scrutin de mardi, 24 personnes seraient tombées sous les balles des policiers, selon un groupe kényan de défense des droits de la personne.

La police a réfuté ce bilan, disant dimanche sur Facebook que les policiers ont tué six «criminels» qui pillaient, étaient violents et attaquaient les policiers au cours des deux derniers jours.

La police a affirmé être au courant et enquêter sur la mort par balle d’une fillette de 9 ans dans un bidonville de Nairobi. M. Odinga a rendu visite dimanche à la mère de la fillette.

M. Kenyatta, dont le père avait été le premier président du pays depuis l’obtention de son indépendance, a remporté le scrutin de mardi avec 54 pour cent des voix, contre 45 pour cent pour M. Odinga.

Le porte-parole du président Manoah Esipisu a affirmé dimanche que les manifestations avaient été violentes et illégales, et que toute manifestation pacifique représente un droit garanti par la Constitution et serait protégé par la police.

Tard dimanche, des membres de deux groupes ethniques rivaux — les Luos et les Kikuyus — se sont affrontés à la machette à Mathare, un autre bidonville de Nairobi, selon des témoins. Un journaliste de l’Associated Press dans le secteur a dit avoir vu un Luo avec une blessure profonde de machette à la tête à la suite d’un affrontement avec un Kikuyu.

Bien que la majeure partie du Kenya ait été calme depuis l’élection, la possibilité d’une éclosion de violence entre des communautés est une inquiétude étant donné que plusieurs Kényans ont voté en fonction de leur appartenance culturelle. M. Kenyatta est un Kikuyu, tandis que M. Odinga est un Luo.

Plus de 1000 personnes sont mortes dans des violences alimentées par les conflits ethniques à la suite des élections en 2007 au Kenya. M. Odinga était le candidat défait, et avait été éventuellement désigné premier ministre dans un accord de partage du pouvoir visant à désamorcer les tensions.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher