topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
La jeunesse africaine dorée se retrouve à Bujumbura Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Société

Deutsche Welle, 25.08.2017

Du 21 au 25 août, la capitale burundaise a accueilli le forum panafricain de la jeunesse (photo). Une mise en scène entre responsables politiques et jeunes issus de classes sociales favorisées.

Environ 350 jeunes de 54 pays ont participé au forum panafricain des jeunes à Bujumbura. Un forum parfois critiqué car s'adressant avant tout à une jeunesse privilégiée et déjà engagés dans la politique.

Le jeune camerounais Voufou Nigel Bondon en fait une lecture nuancée : "En ce qui me concerne, je n'appartiens à aucun parti politique, je ne m'intéresse pas beaucoup à la politique. J'ai des notions pour ce qui concerne l'information politique mais je ne fais pas de politique."

Amani Kamanda Jacques représente lui les jeunes de la République Démocratique du Congo. Il nie son appartenance à un parti politique mais il exprime son intérêt pour la vie politique de son pays dont les décisions touchent toute la population.

"Quand on ne s'intéresse pas à la politique, c'est la politique qui s'intéresse à vous. Quand vous ne participez pas à la prise des décisions politiques, les décisions politiques s'imposent à vous", explique-t-il. "En RDC, il y a les jeunes qui s'intéresse à la politique mais pas tous. Je dois te dire la vérité : moi je m'intéresse à la politique pour éviter d'être victime des décisions politiques."

Des participants triés sur le volet

Le forum panafricain réunit des jeunes qui appartiennent plus ou moins à la même classe sociale, qui sont éduqués, bien informés, et qui, par conséquent, sont amenés à reproduire les inégalités qui existent déjà.

Les jeunes partagent cependant le désir d'en finir avec la récupération des politiques qui, répètent-ils, utilisent la jeunesse à de simples fins électorales. "La jeunesse tchadienne appelle tous les acteurs politiques de notre beau continent à s'impliquer et oublier les manipulations parce que l'Afrique de demain c'est nous," explique Masedé Isidore, représentant du Tchad.

"Eux ils vont partir d'un jour à l'autre mais nous resterons. Alors nous les interpellons pour faire en sorte que notre Afrique de demain puisse être bien gérée par des jeunes capables. Il faut arrêter les manipulations", ajoute-t-il.

Mais nous avons eu beau chercher, il n'y avait aucune trace dans cette réunion de jeunes issus de classes sociales défavorisés, pas de fils ou de filles de familles pauvres. L'Afrique de demain qui se présentait à ce forum était d'abord celle des enfants de bonnes familles.

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher