topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Rwanda : Kagamé reconnait la corruption dans son pays Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Afrique

Deutsche Welle, 15.09.2017

Le Rwanda est souvent présenté comme un modèle de lutte contre la corruption mais le président Paul Kagamé (photo), a reproché à la justice de son pays de souvent juger et condamner uniquement "le petit paysan".

Même si le Rwanda est présenté comme un pays où on lutte contre la corruption, ceci ne semble pas être ce que perçoit son président, Paul Kagamé.

Une déclaration en début de semaine du président rwandais a levé le voile sur une autre réalité. "Si la tâche de combattre la corruption me revenait, je commencerais par les autorités et les personnes aisées de la société, car si vous commencez par le petit paysan, cette lutte n’ira nulle part", a déclaré Paul Kagamé.

Différents rapports concernant des personnes accusées de corruption et publiés par le ministère de la Justice ont souvent été sujet de moquerie dans la presse locale. Les sommes évoquées étant si faibles qu'elles laissent supposer qu’une part de la réalité serait dissimulée.

"Parler" avec les fonctionnaires

Un entrepreneur qui préfère garder l’anonymat décrit le genre de scènes de corruption auxquelles il est confronté lors de la passation de marchés publics."Parler" avec le fonctionnaire en charge - c'est-à-dire lui verser une certaine somme d'argent, s'avérant alors essentiel.

"Il faut seulement rencontrer l’agent chargé des marchés publics pour s’assurer à 70% que le marché sera gagné, a révélé ce dernier avant d’ajouter, "ne pas lui parler signifie avoir peu de chances."

Pourtant, Musangabatware Clément, l’Ombudsman adjoint chargé de lutter contre la corruption, défend toutefois le travail conduit par son bureau."Je dirais qu’aucun cas concernant des personalités n’a été signalé et négligé. On lutte contre la corruption qu’elle soit grande ou petite, on ne néglige rien", explique-t-il.

Politique de la "Tolérance zéro"

"Tolérance zéro", le slogan utilisé largement dans le discours de lutte contre la corruption, est considéré par certains comme une illusion très éloignée de la réalité.

Pour Ingabire Marie Immaculée, présidente de Transparency International Rwanda, "une certaine faiblesse des fonctionnaires dans la lutte contre la corruption est tolérée. D’après ses observations, il n'y a pas assez de rigueur. "Cela nous le constatons aussi bien dans le gouvernement local que dans le secteur de la justice."

Selon le rapport 2016 de Transparency International, le Rwanda reste néanmoins bien classé : quatrième parmi les pays les moins corrompus de l’Afrique sub-saharienne après le Botswana, le Cap vert et l’île Maurice.

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher