topleft
topright

Melchior NDADAYE, Héros de la Démocratie & Prince Louis RWAGASORE, Héros de l’Indépendance

Feu Cyriaque SABINDEMYI, premier président de l'ARIB asbl


 

Umusambi (grue couronnée)

Sites touristiques

La Source du Nil : Petite pyramide à la fois indicative et commémorative, au sommet du mont Gikizi, à 2.145 mètres d'altitude. C'est au pied de cette montagne que surgit, d'abord frêle et timide, la source la plus méridionale du Nil, découverte en 1934 par l'explorateur allemand Burckhard Waldecker.

Pyramide "Source du Nil"

 

Au sud-est du Burundi, dans la province de Rutana, commune de Mpinga-Kayove, sur  la colline de Shanga, se trouvent les chutes et la grotte de Karera. Karera est constituée de quatre chutes d’eau qui sont d’une hauteur variant entre 30 et 60 mètres.

Les chutes de Karera

 

La Faille de Nyakazu, située en province de Rutana dans le Sud-Est du Burundi. L'histoire de cette faille débute en 1914, au début de la Première Guerre mondiale, Nyakazu était un poste militaire allemand construit pour contrôler toute la partie orientale du pays. Le plateau de Nkoma sur lequel il a été édifié aurait été, dit-on, entaillé par les bottes des soldats allemands en fuite devant les forces belges.

La "Faille des Allemands"

 

La "Pierre Stanley et Livingstone" à Mugere où l'explorateur Stanley rencontra le célèbre savant Livingstone le 25 novembre 1871.

Pierre 'Stanley-Livingstone

Les informations contenues dans les articles publiés sur ARIB.INFO ne reflètent pas nécessairement les vues de l’Association ou de ses membres. [La Rédaction] – « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire. » [Voltaire]
Burundi : campagne de "localisation" des contribuables opérant dans l'informel Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Economie

@rib News, 03/10/2017 – Source Xinhua

L'Office burundais des recettes (OBR) a lancé mardi à Bujumbura une campagne nationale de "localisation" des contribuables burundais opérant dans l'informel dans un objectif de les appuyer à s'acquitter du "devoir civique" de paiement des taxes et impôts conformément à la législation fiscale en vigueur dans le pays.

"La localisation visée par cette campagne qui s'étendra au niveau de tous les 119 communes burundaises, permettra de dresser un état des lieux actualisé sur divers métiers exercés dans l'informel, et qui, partant, échappaient au paiement des taxes et impôts au détriment du trésor public national", a expliqué à cette occasion dans un point de presse Julius Bucumi, directeur chargé des renseignements et de la gestion des risques au sein de l'OBR.

Evoquant le palmarès des métiers visés par cette réforme qui permettra au Burundi "d'élargir son assiette fiscale", M. Bucumi a cité notamment les boutiques, les bijoutiers, les différents ateliers (menuiserie, couture, soudure, etc.), les unités de production (huile, pêche, poissons), les salons de beauté et de coiffure, etc.

Dans la province urbaine de Bujumbura-Mairie, a-t-il précisé, ce travail de localisation des opérateurs économiques (commerçants et artisans) opérant encore dans l'informel au Burundi, devra être bouclé dans un délai ne dépassant pas 15 jours en s'appuyant notamment sur les contributions des premiers responsables de l'administration territoriale municipale à la base, en l'occurrence les chefs de quartiers implantés dans les trois communes relevant de cette province urbaine, à savoir Ntahangwa (nord de Bujumbura), Mukaza (centre) et Muha (sud).

Cette réforme devra s'étendre par la suite dans les provinces de l'intérieur du Burundi afin que tous les contribuables opérant encore dans l'informel, soient "identifiés et fiscalisés", a-t-il souligné, avant de signaler que le gouvernement burundais va appuyer les contribuables-cibles à se doter des "numéros d'identification fiscale" (NIF).

"Le gouvernement burundais via l'OBR, est déterminé à aider les commerçants ambulants à mieux s'organiser en sortant de leur informel pour pouvoir accès aux avantages accordés par la législation burundaise en matière commerciale, en se regroupant notamment dans des structures associatives ouvrant le boulevard aux institutions de sécurité sociale et d'assurance-maladie comme les mutuelles de santé", a-t-il expliqué.

M. Bucumi s'est dit convaincu qu'avec l'identification des opérateurs économiques burundais exerçant encore dans l'informel au Burundi, suivie des paiements des taxes et des impôts qui échappaient jusque maintenant au trésor public national, "l'assiette fiscale sera ipso facto élargie et les recettes fiscales burundaises seront boostées".

Au cours d'une récente rencontre à Ngozi (nord) avec ses proches collaborateurs, le ministre burundais des Finances, Domitien Ndihokubwayo, a annoncé que le gouvernement burundais ambitionne que le budget de fonctionnement soit largement financé par des apports internes en vue de "consolider la souveraineté nationale au plan économique".

 

 

 
< Précédent   Suivant >

Les Grands Hommes

Paul MIREREKANO, Martyr de la lutte pour l’émancipation des masses paysannes & Pierre NGENDANDUMWE, Martyr de la lutte pour l’unité nationale
Mirerekano/Ngendandumwe

Les Monuments

La Place de l'Indépendannce à Bujumbura

Place de l'Indépendance

 

Monument de l'Unité nationale, à Bujumbura

Monument de l'Unité


Mausolée du prince Louis RWAGASORE, sépulture du héros de l'Indépendance nationale

Mausolée de Rwagasore

Les bureaux de la Présidence du Burundi

Présidence

Palais de Kigobe, siège de l'Assemblée nationale

Assemblée nationale

Siège du Sénat

Sénat

Les partis politiques

Majorité
Opposition
Maintenance: Synexis Agence Web
www.arib.info - Site web de l’ARIB asbl
Copyright © ARIB.INFO 2002 - 2018

parking aéroport pas cher